Les vies multiples d’Amory Clay, William Boyd

Couverture Les vies multiples d'Amory Clay

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai ouvert un Instagram du blog ,où je relate toutes mes lectures et les Editions Points organisait un calendrier de l’Avent bien spécial, où leur Père Noel livrait des livres dans sa hotte….La chance a voulu que je gagne ce titre avec ma copinaute Les Motordusd’AnneJu

Synopsis:

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la très jeune Amory Clay se voit offrir par son oncle Greville un appareil photo et quelques conseils rudimentaires pour s’en servir. Elle ignore alors que c’est le déclencheur d’une passion qui façonnera irrévocablement sa vie future.

Un bref apprentissage dans un studio et des portraits de la bonne société laissent Amory sur sa faim. Sa quête de vie, d’amour et d’expression artistique l’emporte bientôt dans un parcours audacieux et trépidant, du Berlin interlope des années vingt au New York des années trente, de Londres secoué par les émeutes des Chemises noires à la France occupée et au théâtre des opérations militaires, où elle devient l’une des premières femmes photoreporters de guerre.

Sa soif d’expériences entraîne Amory vers d’autres conflits, des amants, un mari, des enfants, tandis qu’elle continue à poursuivre ses rêves, à combattre ses démons.

Ce que j’ai ressenti:… »Clic » sur une femme libre….

(Je joue tel Amory avec les adjectifs …)

Passionnée, Fonceuse, Libre, Photographe.

Voilà bien comment décrire Amory Clay, cette femme qu’on va suivre dans ce petit pavé de 500 pages, et ce, pendant les 70 ans de sa vie…En ayant ce prénom masculin, elle aura cette effronterie de pousser un peu plus loin les préjugés, de se faire une place parmi le milieu très fermé du journalisme, et user de toute sa féminité pour arriver à vivre sa passion. Un personnage fictif inspiré des plus grandes femmes de ce monde, et l’objectif tourné vers les guerres qui ont ravagé les quatre coins de la planète, on se laisse emporter par la tornade Clay avec plaisir…Elle a ses failles, ses doutes, mais aussi un charme fou et des ambitions grandioses: quel bonheur de suivre ses péripéties et se délecter de ses mémoires, elle vit pleinement, et c’est sans nul doute ce qui fait toute la magie de cette lecture….

Ne laisse pas ta vie t’échapper en regrettant ce qui aurait pu être. Vis ta vie, vis pour ce que tu veux vraiment.

Passionnant, Poétique, Historique, Sulfureux.

Je ne connaissais pas encore cet auteur, mais je suis bien ravie d’avoir commencé par celui ci. Ce qui m’a le plus frappé c’est sa façon très particulière de raconter l’Histoire, dans une histoire romancée vibrante, auxquelles de multiples histoires viennent enrichir l’ensemble. Grâce au domaine de la photographie, l’auteur capture des instants de vie de ce siècle, les emballe, les enjolive mais surtout il nous livre , un œil avisé sur ces conflits. Une femme à la Guerre, c’est une vision plus humaine, plus touchante de voir l’hécatombe d’une telle horreur…

« J’ai regardé le jour se parer de nuit, j’ai vu évoluer les sublimes dégradés du soleil en son déclin, l’orangé sanguin virant imperceptiblement au bleu glacier sur le tranchant de l’horizon, j’ai écouté la mer réclamer inlassablement le silence: chut, chut, chut. »

Cette lecture est remplie de fougue, et on se passionne littéralement de ce destin hors du commun et des multiples clichés de cette jolie Amory Clay. C’est très agréable de suivre cette dame qui vit ses rêves, ne suit que son instinct, aime passionnément…J’ai pris un temps incroyable pour lire et apprécier ce modèle de féminité, et assurément, je vais de ce pas découvrir d’autres titres de cet auteur, tant j’ai aimé sa plume.

Les désirs du cœur sont aussi tordus qu’un tire-bouchon, disait le poète: ne pas naître est le meilleur destin pour l’homme, car c’est la seule manière d’éviter toutes les complications de la vie.

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 8/10

 

Bluesman Melody, Ophélia Blatner.

Couverture Bluesman Melody

Pourquoi je l’ai choisi:

Ce n’est plus un secret, dès fois je craque rien que pour la couverture, et si le synopsis me plaît, je fonce…Voici un parfait exemple de choix au feeling…

Synopsis:

Jude est un jeune psychologue londonien débutant une carrière prometteuse. Cependant depuis l’adolescence, il souffre de troubles nocturnes récurrents. Un beau jour lors d’une séance, un de ses patients, un vieux bluesman afro-américain lui raconte la mort tragique de son fils à New York vingt-cinq ans auparavant. Jude reconnait dans le récit du vieil homme des événements qu’il vit chaque nuit dans ses propres cauchemars. Afin de percer le mystère du bluesman, le jeune psychologue décide de se rendre à New York avec Ewan, son fidèle ami et confident. Contre toute attente, leur quête les mènera jusqu’au bout du monde. Puis jusqu’au bout d’eux-mêmes, lorsqu’ils découvriront le lourd secret d’un amour rendu impossible par les tensions raciales ordinaires de l’Amérique des années 80.

Ce que j’ai ressenti:…Une douce mélodie palpitante…

Il me vient un mot, et presque qu’un seul pour parler de ce livre c’est Plaisir.

Je crois que c’est le gros point fort de ce livre, c’est cette atmosphère feutrée, musicale, cocooning qui se dégage de ses pages. On a juste envie de se caler dans son plaid avec une boisson chaude et lire tranquillement les aventures d’un duo pas comme les autres, celui de Jude et Ewan. Il se dégage une vraie douceur en même temps qu’une course à la vérité qui nous emporte vers des contrées lointaines…Sans compter, qu’il y a de très jolies références musicales qui accompagnent cette lecture, et qui nous ancrent d’autant plus à l’ambiance Blues. Cette amitié indéfectible qui unit ses deux personnages, nous régale.

Ce livre se compose de trois parties (que l’on peut retrouver en  version numérique), mais je suis bien contente d’avoir eu la version papier qui les réunit, car, je déteste attendre entre les tomes. J’ai aimé la présentation de cette histoire avec des carnets cachés, les consultations du psychologue, les dialogues, cela donne à l’ensemble un côté dynamique et un bon page-turner. Cette enquête menée 25 ans après les faits, est très intéressante.

J’ai adoré voir New-York en période de fêtes, et ensuite partir vers le Grand Nord. Il y a toute la magie de Noël, avec ses petits miracles qui se réalisent…C’est sensé être un thriller, mais pour moi, je n’ai rien vu de tel, on a plutôt une histoire familiale et des secrets inavoués qui avec cette petite touche de fantastique, nous tient en suspense pendant près de 400 pages. Tout n’y est pas rose, forcement, au vu de ses sauts dans le temps, et du racisme particulièrement intense aux Etats-Unis en cette période, mais l’auteure arrive à retranscrire cette tension, autant que le fol espoir que les choses s’améliorent…

Je suis toujours enthousiaste à l’idée d’en connaître plus sur le Monde en général, et grâce à ce livre j’ai connu un nouveau mouvement les Freegan, je me suis émerveillée devant les glaciers du pôle Nord et son mode de déplacement en chien de traineaux, et j’ai été charmée par la légende des Loas ramenée tout droit de Louisiane…Rien que pour cela, ce livre est un voyage extraordinaire!

Afficher l'image d'origine

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement le site Livraddict ainsi que les éditions Promulgo pour ce partenariat! Ce fut une lecture bien agréable!

Rever, Franck Thilliez

Couverture Rêver

Pourquoi je l’ai choisi:

Mais qui pose encore cette question???!!!!Mais c’est Franck Thilliez et son NOUVEAU roman!!!!Evidemment que je me précipite dès le jour de la sortie!!!!!(*fan attitude*).

Synopsis:

Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Ce que j’ai ressenti:…Un étonnant voyage cauchemardesque…

 

Clinique Elfique des virus

2 impasse de la lecture

8210013456 Air bulle

Monsieur Thilliez,

Voilà, près de trois mois que nous n’avions pas vu traîner Stelphique dans nos locaux, mais cette date du 26 mai était marquée en surbrillance dans son planning. En effet, comment rater votre dernière expérience Rêver? Rêver et surtout dormir paisiblement, semble un lointain mirage à présent, pour notre féerique amie…

Vous aviez conseillé cette lecture « au calme, lumières allumées, une petite musique en fond sonore » , ce sont bien dans ces conditions que nous l’avions installée et nous lui avons même fourni un carnet vierge, pour qu’elle puisse en faire un Journal des rêves.

Si dans les premiers moments, Stelphique s’est sentie un peu désorientée de par les chapitres séquentiels désordonnés , il semblerait qu’elle aie correctement répondu aux stimuli, elle s’est tellement impliquée dans cette expérience qu’elle a revu son pire cauchemar: Freddy. Nous savions qu’elle avait déjà un antécédent avec ce monstre de la nuit, et du coup, ses phases d’endormissements se sont allongées…Jusqu’à devenir incontrôlables et totalement handicapantes…Entre les paralysies et les hallucinations hypnagogiques, elle ne discernait plus la frontière entre rêve et réalité…

Nous avons donc essayer de lui donner un peu de Propydol…Les conséquences ont été désastreuses, Monsieur Thilliez, vous n’avez pas idée de ce que donne une fée droguée en manque de sommeil réparateur…Je n’ose vous exposer ici, les multiples ravages qu’elle s’est infligée , mais c’est très inquiétant pour le corps médical elfique qui n’a jamais encore à gérer ce genre de phénomènes. Les brûlures sur ses membres ainsi que les diverses piqûres, lui déforment les bras et sont très longues à cicatriser, mais surtout, et c’est bien le but de cette lettre, nous avons interrompu In extremis, la pire des automutilations pour une fée, la section définitive de ses ailes par une étrange mais très fonctionnelle guillotine…

Ci joint, des extraits de son Journal des rêves:

« Tout ce qui écrit sur cette feuille EST la réalité.

Brûlure 1: Franck Thilliez, écrivain, existe.

Brûlure 2: Franck Thilliez a quelque chose à se reprocher: son trop grand talent. »

Petit poème écrit à l’encre bleue:

« Je ne veux pas te faire peur,

Mais je vais bientôt Rever,

Je ne le dis pas souvent,

Je t’adore, mon écrivain préféré. »

Rêve n° 297:

« Je suis au milieu d’un incendie, d’un feu dévastateur, celui de l’amour. Il dégage une chaleur incroyable, perturbant mon sommeil, et recréant mes pires cauchemars…Rêver n’est plus qu’une illusion, mais Aimer reste tangible…Le croquemitaine m’accompagne dans les chemins sombres, mais un guide talentueux sera toujours là, pour plonger avec moi dans les replis les plus sombres de l’esprit humain, mais m’en faire ressortir plus forte que jamais, ce cher Franck Thilliez…Je sais qu’à la fin de cette expérience, j’aurai cette joie d’avoir fait un bon voyage thrillersque et que dès l’année prochaine, je revivrai encore une folle aventure qui marquera mon esprit autant qu’un tatouage inscrit à l’intérieur de la cuisse droite… »

Nous savons que vous êtes déjà en train de préparer votre prochain livre, nous le redoutons autant que nous l’attendons, car vous savez maintenant que chaque roman détruit un peu plus l’esprit scintillant de Stelphique et qu’il nous est difficile de voir notre amie elfique s’infliger ses tortures …Le sommeil féerique est un don précieux, nous espérons qu’elle retrouvera les doux chemins du rêve paradoxal…

Bien à vous,

L’équipe Clinique Elfique.

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

 

 

Pêcheur de rêves, Christos et Charlotte Cottereau

Pourquoi je l’ai choisi:

Nous avons ce moment complice, ma fille et moi, c’est: l’histoire du soir….Et quand j’ai vu ce livre, lors de la Masse Critique de Babélio, je me suis dit qu’il remplirait à merveille ce moment de partage et d’évasion juste avant de dormir….Je les remercie chaleureusement de m’avoir sélectionnée sur ce spécial « Jeunesse », et merci à la maison d’éditions Balivernes de cet envoi.

Synopsis:

Il existe sur la Lune, une montagne appelée « Le promontoire des rêves ».
Depuis la nuit des temps, les pêcheurs de rêves viennent pour attraper les plus beaux songes.

Pecheur De RevesLe père de Isha lui a enseigné comment fabriquer les pièges à rêves. Il lui a montré les meilleurs endroits, ceux où l’on trouve les plus beaux songes, comment ne pas briser les rêves des enfants, connus pour être les plus fragiles. Maintenant, le petit indien est en âge de prendre sa suite. Mais pour cela il doit accomplir un prodige : capturer le plus terrible des cauchemars et le vaincre…

Tous les enfants ont peur des cauchemars et tous les parents veulent les rassurer avant qu’ils ne s’endorment. A la manière des pièges à rêves que certains placent au-dessus de leur lit, ce livre sera le piège à cauchemar pour les enfants qui verront Isha vaincre ses peurs et devenir pêcheur de rêves.

Ce que j’ai ressenti:….Un voyage merveilleux…

Déjà, à réception de l’enveloppe, je découvre non seulement, le livre, mais aussi, un marque-pages, un petit mot de l’équipe et le catalogue de la maison d’éditions Balivernes. On sent une volonté de faire plaisir, d’offrir non seulement de la qualité mais également de l’attention envers le lecteur. Donc déjà, en première impression, ça envoie du lourd.

Première prise en main, on voit de jolis graphismes sur la couverture, un beau grain de papier, un pitch de couverture qui donne envie d’en savoir plus sur la légende de ses pécheurs de rêves.

Avant de parler de l’histoire, je commencerais bien par les images….C’est une invitation au rêve, une douce immersion dans le peuple indien. Mère et fille ont été enchantées! C’est joli, les dégradés de bleus, la force des petits détails, les représentations collent à l’histoire, c’est juste impeccable et très lumineux.

L’histoire dégage de très jolies valeurs, on apprécie de sentir cet effet de philosophie et de calme avant de pouvoir fermer les yeux. Il y a une volonté de défendre la culture indienne, la notion de transmission, le passage à l’âge adulte, le dépassement de ses peurs. Une histoire en somme qui véhicule avec poésie et simplicité, la compréhension de nos rêves et, surtout de dénicher, pour mieux affronter, son pire cauchemar. Une aide précieuse pour les mamans qui voient leurs petits bout’chous se réveiller en hurlant la nuit….

Si Maman s’est laissée charmée par le côté très imaginatif de cette légende, Princesse a adoré les symboles indiens, comme l’attrape-rêves, le tipi, les flèches. Et nous avons toutes les deux eu un coup de foudre, pour la représentation de ce fameux cauchemar. Finalement, ce n’est pas un coup de cœur pour ce petit livre, mais bien deux, puisque vous aurez embarqué le temps d’une histoire, la mère et la fille!

Sincèrement, je me note bien précieusement cette maison d’éditions pour la découverte d’une nouvelle histoire, et on aura beaucoup apprécié de faire ensemble cette chronique! Un moment de partage de plus! Merci….

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

 

 

Avec tes yeux, Sire Cédric

Couverture Avec tes yeux

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais beaucoup aimé ma précédente lecture de cet auteur et je voulais réitérer l’expérience pour savoir si ça se confirmait dans le temps….

Synopsis:

Thomas ne croit que ce qu’il voit, mais personne ne le croit. Depuis quelque temps, Thomas fait des rêves atroces. D’épouvantables rêves qui le réveillent en sursaut et morcellent son sommeil qu’il a déjà fragile. Si ce n’était que ça ! Après une séance d’hypnose destinée à régler ses problèmes d’insomnie, il est en proie à des visions. Il se voit, à travers les yeux d’un autre, torturant une jeune femme… Persuadé qu’un meurtre est effectivement en train de se produire, il part à la recherche de la victime. Le cauchemar de Thomas ne fait que commencer.

Les personnages:

Thomas a vraiment de quoi perdre la boule!!!!Je n’aurai pas aimé vivre cette expérience là dans la vie réelle!!!!!

Nathalie est une jeune gendarme qui en veut, un petit oiseau qui prend doucement son envol dans ses pages!

Il sont tous les deux très attachants dans leur duo pour la vérité! La compassion envers eux, ne nous quitte pas. De très jolis personnages créés…

Fox apporte aussi cette touche de féminité et de mystère, qui rend l’intrigue plus actuelle.

Ce que j’ai ressenti: …Une hypnose sous tension!!!!

Petit dernier de l’auteur, avec des thèmes qui me sont chers, entre tueur en série et visions extralucides, il m’en fallait pas moins, pour me jeter dessus!!!!Et quelle lecture!!!!!Vraiment c’était intense!!!!Encore mieux qu’un film d’horreur, plus percutant qu’un thriller, un cauchemar qui prend vie: du grand Sire Cédric encore!!!!!!J’ai été conquise, car son livre est incroyablement effrayant mais rythmé comme une enquête! Aucun ennui en ses pages!!!!!

Sire Cédric a une belle écriture, qui nous emmène aux frontières du réel, vers des contrées sombres et mystérieuses…Il sait nous faire flipper comme jamais, nous ramener vers nos peurs les plus profondes, créer des monstres crédibles et effroyables, choisir les mots qui font mal.

Nous voilà donc en face d’un thriller incroyable, avec sa pointe de fantastique, Avec tes yeux, il t’en fait voir de toutes les couleurs, heu, que dis-je, de toutes les douleurs….C’est ce double effet qui me plaît tant en ouvrant ses livres, mélangeant horreur, légendes, suspense, hémoglobine, on en redemande tellement c’est vibrant et palpitant! Tout est mené d’une main de maître, l’angoisse vous envahit, tout comme vos cauchemars qui en seront deux fois plus saisissants.

  • Conseil n°1:Fermez bien vos yeux!!! La nuit, le jour on n’est jamais trop sur de ce qu’il nous reste à voir, mais si c’est ce que voit Thomas, je crois que ce serait plutôt insoutenable!
  • Conseil n°2: Evitez l’hypnose! On ne sait jamais à quoi on peut être confronté à l’intérieur de notre esprit!
  • Conseil n°3: Lisez ce livre ! Frissons et plaisir garantis!!!!!!

Alors, je dirai que j’ai été convaincue 99 % du temps de ma lecture, ce qui est honorable, mais pour que je puisse crier au génie, au coup de cœur, il m’a manqué le fameux 1% ….Alors ce n’est pas grave en soi, mais ça fait la deuxième fois, que il me manque Le petit « truc » de la fin qui clôture en apothéose. On y est proche, très proche même, mais ce n’est pas encore ça, j’ai donc beaucoup d’espoir sur le prochain!!!!!C’est un tout petit bémol, car il se joue seulement sur l’épilogue, mais pour moi, quand j’ai été aussi envolée, il faut que je reste perchée!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Et plus encore, Patrick Ness

Couverture Et plus encore

Pourquoi je l’ai choisi:

Je crois que je ne remercierais jamais assez Yvan du blog EmOtionS- Blog Littéraire et musical, pour toutes ses découvertes livresques!!!!Encore une fois, j’ai pioché cette idée dans ses ressentis, et ça collait pile poil avec ce que j’adore!

Synopsis:

Un garçon se noie dans l’océan, désespéré et seul. Il meurt. Puis il se réveille, endolori, mais vivant. Comment est-ce possible? Quel est cet endroit étrange, complètement désert, dans lequel il se trouve? Se pourrait-il que ce ne soit pas la fin? Seth cherche à comprendre ce qui lui arrive, démêlant le réel de l’irréel, pour trouver un sens à sa vie.

Les personnages:

Seth est un personnage attachant. Sa « traversée » a quelque chose de profondément émotionnel et suffisamment aventureux pour nous emporter très loin, même au delà du réel!!!

L’amitié et l’amour qui gravite autour de ce personnage est juste réconfortant. C’est doux et triste, mais délicieux à lire.

Ce que j’ai ressenti…Un doux parfum d’inexplicable…

 

« N’avez-vous jamais éprouvé cette sensation qu’il devait y avoir autre chose? Autre chose ailleurs, hors de portée, mais que si vous pouviez l’atteindre… »

Non mais quel Talent!!!Mais quel Livre! Quelle Imagination! Et  quelle Ecriture! J’en reste encore éblouie…Stelphique dépose pour ce livre quelques poussières de féerie…Et plus encore… pour que vous en preniez le chemin, vers une  lecture juste extraordinaire!

Parlons maintenant de ce talent: est-il possible de subjuguer autant son lecteur avec une écriture aussi sensorielle, poétique et mystérieuse? Est-il possible de nous laisser avide de réponses pendant 400 pages? Est-il possible de recréer l’enfer et de nous enivrer d’un flou impalpable?

C’est l’enfer.

Un enfer construit exprès pour lui.

Un enfer où il serait seul.

Pour toujours.

Il est mort, et il s’est réveillé en enfer.

Son enfer.

Je vous invite vraiment à passer la porte de cette couverture, pour y découvrir, une histoire ni tout à fait réelle, ni tout fait irréelle, un mix de genre SF et post-apocalyptique réussi et intriguant, mais également une introspection lumineuse sur le mal-être des adolescents. La plume de cet auteur est ingénieuse et humaine, originale et douce, inventive et exaltante.

J’ai rarement été aussi enchantée par l’univers, l’ambiance d’un livre, mais là, non seulement, c’est mystérieux, mais la fin ne vient pas gâcher l’imaginaire que nous nous en créons. Il nous embarque telle un funambule au dessus d’un No man’s Land qu’on a l’impression de voler sans jamais en connaître la chute, on reste perché vers des hauteurs oniriques entre Foi et Espoir, sans que tout s’effondre comme un château de cartes une fois la dernière page tournée. Une envolée parfaite en somme !!!!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

Narcogenese, Anne Fakhouri

Couverture Narcogenèse

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai profité d’une promo cet été, et la couverture me plaisait trop!!!!!

Synopsis:

Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu’elle le peut, elle s’assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.
Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse.
Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise…

Les personnages:

La famille Gaucher est pleine de mystères….

Zette, un don précieux qu’elle possède!!!!C’est un personnage qui m’a bien plu, mais que j’aurais encore plus mis en avant, car finalement il n’y a pas véritablement de héros qui se distingue, mais d’un autre coté cela fait plus réel, chaque personnage apporte sa pierre à l’édifice et je trouve que ça fonctionne encore mieux….

Ce que j’ai ressenti:

Une excellente découverte!!!Je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à une écriture et une histoire aussi soutenue…Je suis ravie de cette petite pépite ….

C’est vraiment l’univers qui m’a agréablement surprise: il est d’une grande richesse…On aurait dit un conte horrifique…. C’était génial, le Marchand de sable est flippant !!!! En plus, je réservais cette lecture juste avant de m’endormir, donc je ne vous dis pas comme cet univers autour des rêves, prend une plus grande ampleur…. On y réfléchi à deux fois avant de dormir!!! Enfin un conte pour adulte terriblement efficace!!!

Mais ce livre est bien plus que cela : c’est un thriller parsemé de fantastique mais aussi une grandiose saga familiale!

Enfin grandiose, permettez moi de dire que cette famille a de quoi faire froid dans le dos, c’est hallucinant, voire ahurissant ce qu’on peut transmettre par le sang… Pas seulement des éléments physiques comme on pourrait le croire, mais plutôt « dons » et « tares » qui détermine le destin d’une filiation sur plusieurs générations…A longuement méditer, donc sur l’éternel recommencement…

L’auteure a su nous tenir en haleine tout le long de son histoire, pour nous livrer une conclusion effarante que je n’ai pas vu venir….Tout est impeccablement mené grâce aux multiples points de vue des personnages , il y a le cote enquête avec les flics, le côté peurs nocturnes avec les enfants, un autre un peu surnaturel avec le don de Zette…Bref, chaque détail prend son importance et devient plus vivant grâce aux ressentis de chacun des protagonistes….La fin est tout simplement bouleversante et laisse un grand sentiment de malaise…Elle joue avec nos peurs les plus profondes, entre conscience et rêve, pour mieux nous effrayer même en ayant refermé ce livre!

 

Le petit plus: L’originalité de ce Marchand de Sable ….

Le petit bémol: R.A.S

Ma note fee clochette9/10

Perle de fée

Il est temps de vivre la vie que tu t’es imaginée……….

Henry James

Les veilleurs, Vincent Mesage

On embarque dans un monde imaginaire ou la réalité et le rêve se chevauchent, et ou la frontière n’est pas déterminée….Meme si il faut être très accroché quand on lit ce livre (s’il écrit comme ca à 26 ans, je me pose la question à 40….), l’histoire et les personnage sont fascinants…L’auteur a des points de vue vraiment intéressant sur la vie en général….

 a adoré l’intrigue et les personnages…Un petit bémol pour certains: c’est un pavé avec un style très soutenu, donc faut vraiment avoir envie de le lire….Vous ne serez pas déçu si vous arrivez jusqu’à la fin!!!!

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 180 autres abonnés