Sharko, Franck Thilliez.

Couverture Franck Sharko & Lucie Hennebelle, tome 6 : Sharko

Pourquoi je l’ai choisi:

Cadeau de la fête des mères il traînait, dans les bas fonds de ma PAL, tournoyant comme un requin guettant sa proie: Moi! Mais quand j’entends l’appel d’une LC et le plaisir du partage, je ne sais résister…J’ai lu ce livre avec Siabelle, une babéliote passionnée, et on a échangé sans doute en ultrasons de MP, nos impressions, et voici, nos avis respectifs!

Synopsis :

Eux, c’est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n’a pas eu le choix : en dehors de toute procédure légale, dans une cave perdue en banlieue sud de Paris, elle a tué un homme. Que Franck ignore pourquoi elle se trouvait là à ce moment précis importe peu : pour protéger Lucie, il a maquillé la scène de crime. Une scène désormais digne d’être confiée au 36, car l’homme abattu n’avait semble-t-il rien d’un citoyen ordinaire et il a fallu lui inventer une mort à sa mesure.
Lucie, Franck et leur équipe vont donc récupérer l’enquête et s’enfoncer dans les brumes de plus en plus épaisses de la noirceur humaine. Cette enquête autour du meurtre qu’à deux ils ont commis pourrait bien sonner le glas de leur intégrité, de leur équilibre, et souffler comme un château de cartes le fragile édifice qu’ils s’étaient efforcés de bâtir.

Ce que j’ai ressenti:…Un tour de sang…

Clinique Elfique

2 Impasse de la lecture

8210013456 Air Bulle

                                                               Monsieur Thilliez,

Nous avons été aux petits soins de notre chère patiente féerique durant tout ce temps, réparant les dégâts de ses incroyables lectures sorties, tout droit de votre imagination et ayant abîmé, un peu, son esprit « pailletant ». Malgré l’impatience de Stelphique, nous avons retenu autant que possible la prochaine expérience, mais en vain… Elle aura voulu sauter dans le bassin aux requins, comme ça, sans protection…

Transi d’effroi, l’équipe médicale elfique a surveillé le comportement d’une fée au plus près des Sharko, et dès le départ, une première mutilation: une entaille profonde à la main gauche. Dans un bassin de prédateurs, vous même, Monsieur Thilliez, pourrait juger de l’incompréhension d’un tel geste, presque comme si, notre amie ne connaissait plus la peur…Et c’est ce qui nous effraie le plus, une fée téméraire qui tente vos plongées les plus dangereuses dans l’univers scientifique, sans instinct de survie: nous craignons une perte inacceptable pour le monde elfique.

Nous vous demandons d’arrêter donc, toutes vos contaminations invisibles qui touchent en plein cœur, cette patiente et la pompe de tout son flux magique. En effet, je crois avoir observé chez elle, quelques modifications faciales des plus étranges, comme une pâleur cireuse maladive, ainsi qu’une transformation significative de sa dentition…Elle nous a dit voir ressurgir dans ses rêves une réminiscence des Cygnes noirs, et nous vous avons déjà envoyé un diagnostic alarmant à ce sujet, mais maintenant, elle dessine des rivières rouges, et se dit, je cite  « attirée irrésistiblement vers l’odeur ferreuse du sang »! Encore plus étrange, elle pleure sciemment, et conserve dans des tubes à essai, ses larmes…

Vous n’avez pas idée, Monsieur Thilliez, des conséquences de vos écrits, si jamais Stelphique perdait la richesse de son sang et l’essence même de ses émotions en paillettes de larmes, pour devenir une autre créature du monde fantastique, (je n’ose d’ailleurs pas la nommer en toutes lettres tellement cette menace est des plus abjectes et inenvisageable pour nous, Peuple ailé auréolé de lumière, face à la noirceur bouillonnante et les vents pires…), l’univers magique serait à jamais déséquilibré sans espoir de guérison, aucun…

On m’annonce à l’instant, après le conseil d’administration médicale, que notre patiente, aurait un regain d’énergie suite à une transfusion de votre talent dans les veines de votre irréprochable et méticuleux thriller. Il semblerait que le Coup de Cœur de Stelphique, soit sa possible rémission, face à des symptômes qui nous avaient alertés plus que de raison…Votre diabolique don de conteur d’aventures semble agir positivement en ce moment même sur le reflux vital de notre chère elfe bloggueuse, parce que son coup de sang est encore bien inspiré de poudre féerique…

A vos aiguilles et à votre plume, Monsieur Thilliez, les poches de transmissions de bonne ondes féeriques vous seront remises pour vous souffler l’inspiration de votre nouveau roman, que notre chère Stelphique attend avec impatience…

Cordialement,

L’équipe Clinique Elfique.

Publicités

Une nuit éternelle, David Khara.-Défi CannibElfique.

Couverture Une nuit éternelle

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais beaucoup aimé le premier tome, parce que avant, tout je l’ai trouvé original, donc à sa sortie en poche, dès le premier jour, j’ai couru en librairie, mais bon, on le sait maintenant, c’est la PAL qui a un super pouvoir et nous vampirise à sa façon…Cette LC avec ma binomette adorée était la plus que bienvenue!!!

Synopsis:

Barry Donovan, policier new yorkais, résout désormais ses enquêtes en équipe avec Werner von Lowinsky, un vampire aux méthodes particulières peu appréciées. Ainsi lorsqu’un crime barbare est commis à l’encontre d’un pasteur noir et de son fils, Barry demande à son ami de rester en dehors de l’enquête, car seul un monstre de l’espèce de Werner peut être à l’origine de ce type de meurtres.

Ce que j’ai ressenti:…Une nuit sang pour sang amitié….

Un duo que j’adore retrouver! Cette amitié qui va au delà du réel et des conventions: mon cœur devient guimauve…Mais pas le temps de s’attendrir dans ce nouveau roman de David Khara car les meurtres sordides frappent encore New-York et que les mystères s’épaississent quand le fantastique s’en mêle…Toujours en alternant les points de vues de Barry et Werner, on ressent en deux temps, une vision panoramique sous l’œil de faucon et une sensation plus urgente dans les actions, les causes et conséquences de cette résolution…

Un Coeur n’a pas besoin de battre pour saigner.
Le mien saigne depuis un siècle et demi.

Un vampire qui se repend avec un flic qui culpabilise, ça fait beaucoup d’émotions qui bouillonnent, mais les voir s’entraider, chacun à leur échelle, cela donne un joli cocktail d’aventures et j’ai adoré où ils m’ont menée: rien de moins que la légende des Templiers et une jolie virée dans le passé de Werner, tout en résolvant une affaire plutôt corsée aux rituels étranges…J’aime à voyager dans le temps, et avec un personnage aussi charismatique et érudit que Werner, le voyage est d’autant plus palpitant…

Je ne crois pas au bonheur comme état permanent. Tout au plus pouvons-nous prétendre à des instants de joie. À nous de les saisir, de les goûter et les savourer, sous peine de voir les affres incontournables de l’existence nous entraîner inexorablement vers le cynisme et la désespérance.

Au vu du quatuor qui clôt ce roman je peux vous dire que j’ai très envie de voir une suite arriver!!!J’ai été charmée par ce libraire, féru de légendes moyenâgeuses, et la jeune médecin, dépassée par les péripéties en cours… Je vois bien là, une saga prometteuse parce que cet auteur a su créer des personnages attachants, mais aussi, une veine de thrillers entre rétro et modernisme qui s’entrechoquent, tout en y mettant une foison d’émotions…Forcement, qu’on en redemande!!!!

La peine ne se hiérarchise pas.

Si jamais le cœur vous en dit, et que vous voulez que votre sang ne fasse qu’un tour en lisant ce policier fantastique, je vous recommande chaudement cette lecture!

J’aurai mis le monde à feu et à sang pour partager Ne fût-ce qu’une seconde avec elle.

Petit plus: Clairement, lire ce roman en Lecture Commune avec ma binomette, c’est un moment de complicité et d’amitié à l’image de ces deux personnages, et ça c’est juste extraordinaire! Quand je vous le dis, que mon cœur devient guimauve… Je souhaiterai une vie éternelle de lecture commune, nourries de cafés, de cornes de gazelles et de fous rires…Merci à ma Belette pour ces échanges: tu es la meilleure des coéquipières de lecture! ❤

(PS : mais de rien, le plaisir est partagé – Cannibal)

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

 

Titre : Une nuit éternelle

Auteur : David S. Khara
Édition : Fleuve Editions (13/11/2014)

Résumé :
Barry Donovan, policier new yorkais, résout désormais ses enquêtes en équipe avec Werner von Lowinsky, un vampire aux méthodes particulières peu appréciées.

Ainsi lorsqu’un crime barbare est commis à l’encontre d’un pasteur noir et de son fils, Barry demande à son ami de rester en dehors de l’enquête, car seul un monstre de l’espèce de Werner peut être à l’origine de ce type de meurtres.

Critique :
— Bonsoir, monsieur le vampire, que vous me semblez beau et élégant… Je serais tentée par le fait que vous me fassiez la conversation, mais voyez-vous, je crains pour mon joli cou fragile… Entre nous, je vous déconseillerais fortement de vous abreuver de mon sang qui doit charrier mille produits mauvais pour la santé ou autres insecticides dû à l’ingestion d’une nourriture que l’on m’a vantée comme bonne pour ma santé…

— Rassurez-vous, chère Belette, mon créateur m’a doté d’autres attributs et a fait en sorte que je ne ressemble pas aux vampires des vos livres : je ne dors pas dans un cercueil, le crucifix m’est égal et, désolé pour les midinettes, mais je ne suis pas prêt de tomber amoureux d’une mortelle !

Proposer un autre regard sur la condition de vampire, David Khara n’est ni le premier, ni le dernier à le faire, mais, contrairement à une certaine mode qui fait des vampires des êtres choupis et kawaï, lui nous propose une créature cultivée, avec une part d’ombre et ne devant pas s’abreuver sans cesse d’hémoglobine.

Et si un certain vampire Edward (pas celui aux mains d’argent) aimait une Bêla (on dit Bella ?), notre créature de la nuit, lui, s’est lié d’amitié avec un homme, un flic, et de ce binôme improbable va naître une fantastique enquête qui va les mener aux confins des portes de l’enfer, au propre comme au figuré.

David Khara possède un style d’écriture bien à lui et cette première lecture d’un de ses romans me laisse augurer encore quelques heures de plaisir livresque en poursuivant la découverte de tout ses romans.

Il y a de l’humour, du sérieux, du fantastique, des mythes et des légendes qui se croisent et se mêlent avec la réalité, augmenté de quelques récits dignes des plus grandes sagas, qu’elles soient réelles ou inventées.

Les personnages et l’histoire auraient pu bénéficier de quelques pages de plus afin que le plaisir dure plus longtemps, mais je ne dois pas me plaindre car en un peu plus de 300 pages, l’auteur arrive donner une densité énorme à ses personnages, un comme si nous les connaissions déjà, hors ce n’était pas mon cas.

Et bien oui, si au lieu de commencer – imbécile que je suis – par le tome 2, j’avais démarré par le tome 1, ces personnages seraient vraiment devenu des vieilles connaissances.

Pas de bol, suite à mon erreur lamentable, tout suspense me sera refusé lorsque j’ouvrirai le premier tome, puisque maintenant je sais tout du traître qui arpentait les pages dans « Les Vestiges de l’Aube ».

L’humour de l’auteur parsème les pages avec quelques petites saillies dans les dialogues, quelques réparties pas piquées des vers, ainsi que ces private joke envers quelques membres de la Ligue de l’Imaginaire : Bauwen en prend pour son grade, on aura aussi la bijouterie Loevenbruck’s et la ville imaginaire de Chatham.

Sans révolutionner le genre vampirique ou le roman fantastique, sans en chambouler les codes mais en les revisitant, on peut tout de même convenir que Khara nous offre là un petit roman bourré d’adrénaline, d’humour, de fantastique et de réalisme, avec des personnages que l’on apprécierait retrouver dans d’autres aventures (appel du pied) tant ils m’ont conquise.

Le Challenge Thrillers et Polars de Sharon (2017-2018) , Le « Challenge US 2016-2017 » chez Noctembule.

 

Journal d’un vampire en pyjama, Mathias Malzieu.

Couverture Journal d'un vampire en pyjama

Pourquoi je l’ai choisi:

J’adore la plume et l’univers de cet auteur, quand je l’ai vu à la bibliothèque, je me suis jetée dessus, impatiente de lire son nouveau livre et totalement ignorante de ce qu’il pouvait renfermer…

Synopsis:

« Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’aie jamais vécue. »

Ce que j’ai ressenti:…Au vent mauvais, un Coup au Cœur…

 » Je viens de traverser l’enfer en stop. Le véritable enfer. Pas celui avec du feu et des types à cornes qui écoutent du heavy métal, non, celui où tu ne sais plus si ta vie va continuer. »

Etre une Fée Lectrice, c’est voleter dans les mondes imaginaires de tous ses auteurs…Aujourd’hui, j’ai traversé l’enfer avec un Vampire en Pyjama, embarquer sur un vaisseau de poésie, et admirer des nymphes guérisseuses…Journal d’un Vampire en Pyjama, c’est un journal de bord tenu par un bout-en-train roux, qui ne connaît pas le repos : un « Dragon qui fait le con en skateboard »…Un témoignage vibrant, émouvant, hypnotisant.

« Tout ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. Nous abîme aussi parfois. »

Je ne sais pas résister à la poésie de cet auteur, à l’enchantement de ses histoires. Même, ici, alors qu’il se bat contre la maladie, il nous délivre encore du rêve et de la féérie. Rien que pour cela, je me suis promis de ne pas pleurer en lisant ses lignes, parce qu’il combat l’implacable, avec panache! Il continue de créer , voir le monde en couleurs, distribuer de l’espoir…Alors, en tant que ElfeLectrice, on admire cet homme qui a gardé son âme d’enfant, on voudrait lui offrir de la poudre de fée pour qu’il s’envole encore plus haut avec son Œuf, on souhaite juste ne pas perdre cet illusionniste de l’amour!

« Moi qui ai tant rêvé de chimères, géants, monstres amoureux et autres sirènes, me voici au combat pour un retour à la normalité. Le plus intense des contes de fées. « 

« Faire le con poétiquement est un métier formidable. »

Je me rappelle l’euphorie de découvrir Jack et la mécanique du cœur au cinéma, et avoir voulu absolument lire La mécanique du cœur, avant ce visionnage, c’est drôle la vie, quand on y pense, pendant que ce doux rêveur nous donnait un de ses plus jolis cadeaux d’artiste, lui vivait le carcan, presque en revivant comme une prémonition, ses plus intenses histoires…

« Ils ont raison au fond. C’est d’ailleurs exactement parce qu’ils ont raison qu’ils ne prennent pas en compte la passion. »

Quand le corps ne suit plus cet esprit hyperactif, La mécanique de mon petit cœur connaît un petit raté, les larmes coulent dans l’autre sens, mais j’ai encore le sourire aux lèvres car ce Journal, c’est une bouffée d’optimisme, une transfusion de magie, une greffe d’amour…C’est certainement le plus personnel de ces écrits, le plus touchant parce qu’il sonne plus urgent, plus pressant, que l’on sent avec plus d’ardeur que la vie a un compte à rebours fatal…Donner un peu de sang à ce vampire là, et il le transforme en pétillante joie de vivre, nous offre une arme de rage constructive face à cette Dame, nous montre un chemin de paix électrisée au quotidien extraordinaire…

« Je croise mon reflet dans le miroir des toilettes, je suis plus pâle que Dracula. »

Ma note Plaisir de Lecture  10/10

Dans les veines, Morgane Caussarieu

Couverture Dans les veines

Pourquoi je l’ai choisi:

Rappelez vous, j’avais adoré Je suis ton ombre, et donc quand j’ai reçu ce livre comme cadeau d’anniversaire, je savais qu’il ne ferait pas long feu dans ma PAL!!!

Synopsis:

La canicule enflamme les nuits bordelaises. Une bande de camés dévaste un supermarché. Et tandis que l’on repêche des cadavres exsangues dans la Garonne, des filles perdues poussent leur dernier soupir sur le son du Bathory, nouveau repaire de la faune nocturne. Chargé d’enquêter sur ces événements, le lieutenant Baron suit la trace de tueurs dégénérés avides de sexe, de drogue et de rock’n’roll, bien décidés à saigner la cité girondine.
Vampires… Le mot, absurde, échauffe les esprits, sans que personne n’ose encore le prononcer. Et alors que l’investigation piétine, Lily, la propre fille de Baron, s’entiche de l’inquiétant Damian, pensant trouver dans cette passion toxique un remède à son mal-être.

Les personnages:

Gabriel, ce gamin aux yeux vairons m’avait déjà bien fait frémir, ici, son pouvoir est tout aussi dévastateur!

Damian, oh je m’y suis plongé le temps d’une seconde, dans ses yeux améthystes, et me voilà sous le charme!

Lily, une jeune adolescente torturée dans son corps et son esprit, elle m’a émue dans sa fragilité.

Ce que j’ai ressenti:…Une note de sang indélébile…

« Tu crèveras dans le sang et la pisse. « 

J’adore les films d’horreur, mais alors les livres d’horreurs, c’est juste l’envolée délicieuse! Morgane Caussarieu réussit le pari de faire du mythe vampirique, un orchestre puissant avec ses notes les plus sanglantes et les plus poisseuses qui soient! Quand j’ouvre un livre de vampires, c’est à ça que je pense!!! De l’horreur, du sang, de la violence! Je n’ai jamais trouvé de l’attirance pour ses êtres fantastiques, je ne sais pas le côté « vie éternelle » ne doit pas me brancher…Par contre, quand je lis cette jeune auteure, je pense qu’elle a tout saisi de cette légende: c’est malsain, dérangeant, révoltant. On en redemanderai presque, mais je pense que ma soif insatiable en aura eu pour son compte cette fois ci!

Dans les veines, c’est des histoires emmêlées dans le sang, des êtres ignobles aux déviances qui craignent la lumière du jour, des yeux qui vous rejoignent jusque dans vos nuits. Chaque ligne est plus oppressante que la suivante, chaque situation plus immonde que la précédente, et pourtant, il y a dans ses pages, une sorte de mal-être qui nous attire immanquablement, parce qu’il est Vrai, derrière le mythe, il y a la psychologie, la profonde rupture intérieure.  Je ne voyais pas Bordeaux aussi décadent, avec ses boites de nuits aux noms bizarres, ses adeptes de chairs et de vices, ses musiques assourdissantes, et surtout cette dépendance aux drogues diverses.

Pour autant, on se délectera de ce nectar de talent, de cette écriture vivante, vibrante, visuelle. Ca palpite dans ses mots, ça coule d’une source pulsatrice dans ses champs lexicaux, ça passe dans les veines cette énergie du désespoir, ça crie d’une alarmante force de vie!

En bref un livre à ne pas mettre entre toutes les mains, âmes sensibles s’abstenir, mais pour ceux qui veulent voir en face une légende effrayante, vous en serez retourné à jamais, mordu par des quenottes branlantes, mais terriblement dangereuse!

Meilleurs moments du livre:

  • La transformation en vampire. Ce sont des scènes à la limite du supportable pour notre estomac, preuve indéniable de leur efficacité!
  • La dernière scène de torture est épouvantable, et pourtant, on ne voudrait pas qu’elle s’arrête. Le Karma: toussa, toussa…..

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Je suis ton ombre, Morgane Caussarieu

Couverture Je suis ton ombre

Pourquoi je l’ai choisi:

J’en avais vu de bonnes critiques, et il ressortait comme une bonne découverte de 2014, donc dès que je l’ai vu à la bibli, j’ai foncé les yeux fermés!!!!

Synopsis:

Le Temple, petit village du Sud-Ouest, ses plages, ses blockhaus, son unique bistro, son école où la violence est le seul remède à l’ennui. Poil de Carotte y vit seul avec son père handicapé. Gamin perturbé aux penchants sadiques et souffre-douleur de ses camarades de classe, sa vie bascule lorsqu’il se rend dans une ferme calcinée en lisière de forêt. Des fantômes y rôdent, paraît-il.Mais en lieu et place de revenants, il découvre un étrange journal rédigé par des jumeaux, il y a trois cents ans. Leur vie sauvage et heureuse à La Nouvelle-Orléans tourne au cauchemar lorsqu’un marquis décadent les prend à son service.Plus Poil de Carotte avance dans sa lecture, plus des événements étranges surviennent : un chat noir qui parle, une voix qui lui chuchote la nuit à l’oreille, un enfant au teint trop pâle et aux lèvres trop rouges… Et s’il avait réveillé des forces aussi malsaines qu’attirantes ? 

Les personnages:

Poil de Carotte, difficile d’apprivoiser ce petit gars. Il est blessé, donc on comprend sa souffrance, même si par moment, sa violence est à gerber. D’ailleurs avec tous ses personnages , il est difficile de créer une connexion. C’est un choix de l’auteure, il est assez déstabilisant, mais ça donne plus de poids encore à la noirceur de son histoire. Gabriel avec son coté ange diabolique, a une puissance fascinante.

Ce que j’ai ressenti:

C’était sensé être « un conte fantastique », je me suis dit: parfait pour cet été…..Ahaha, la bonne blague, faut croire que les lectures oppressantes me poursuivent et atterrissent dans mes mains sans même que je m’en aperçoive!!!!♫ Destinée, destinée ♫.

Comme il est dérangeant ce livre, comme il est angoissant, et l’horreur vous poursuit jusque dans vos rêves. Il agit sous la surface de votre inconscient, comme une ombre ténébreuse, pour mieux vous empoisonner la vision idyllique de l’enfance. Le trouillomètre est monté haut chez moi, car derrière l’apparence de la naïveté se cache une cruauté et une violence inouïe, de celles qui vous met un malaise sanglant, crocheté sur votre jugulaire.

Vous ne regarderez plus jamais les jolis petits blondinets avec les mêmes yeux! Et méfiez vous des regards vairons ça cache quelque chose aussi….

« Je remarque que les iris de Paul ne sont plus de la même couleur. Il en a un vert et un bleu ».

Enfance pervertie et mythe vampirique se mélange avec brio et efficacité dans cette lecture. Le Bayou garde toujours son charme mystérieux et dangereusement exaltant. Impossible de lâcher cette lecture, (vraiment!!!), comme Poil de Carotte, ne peut s’empêcher de lire ce petit carnet venu d’outre tombe, vous serez happé, dans cet univers, même s’il vous laisse un goût fort métallique sur les dents.

En bref, une lecture dont on ne ressort pas indemne!!!!Je compte me procurer le premier tome au plus vite Dans les veines, tellement j’ai été subjuguée par le talent de cette auteure!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

La lignée, Guillermo Del Toro / Chuck Hogan

Couverture La Lignée, tome 1

Pourquoi je l’ai choisi:

Je m’étais acheté cette trilogie, attendant patiemment que les 3 tomes sortent et de me trouver une occasion spéciale pour les ouvrir…C’est finalement 2 challenges qui m’ont emmené vers cet univers!

Synopsis:

Depuis son atterrissage à l’aéroport JFK à New York, un avion en provenance de Berlin ne répond plus à la tour de contrôle. Le spectacle qu’Ephraïm et son équipe d’épidémiologistes découvrent à bord a de quoi glacer le sang : tous les passagers sauf quatre sont morts, en apparence paisiblement. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz ? D’une bactérie foudroyante ? Lorsque, le soir même, deux cents cadavres disparaissent des morgues de la ville, Ephraïm comprend qu’une menace sans précédent plane sur New York. Lui et un petit groupe décident de s’organiser. Pas seulement pour sauver leurs proches. C’est la survie de l’humanité entière qui est en jeu…

Les personnages:

J’en ai aimé chacun!! Même les secondaires ou les tertiaires, chacun y a son rôle et nourrissent (c’est vraiment le cas de le dire!!) le récit!!Je tenais donc à le préciser, car on entre dans l’intimité de certains et ils auraient pu tout aussi bien convenir que les principaux pour se battre contre le fléau…Malgré tout c’est Abraham qui se distingue le plus à mes yeux!!!J’ai totalement adhéré à cet homme qui va devenir un peu par hasard le Sage mais nourri de rancoeur et de Courage pour affronter le Maître Vampire…

Ce que j’ai ressenti:

Quel livre!!!Presque un film qui défile noir sur blanc mais surtout rouge (ou blanc) on ne sait plus où donner de la tête!!!C’est fou ce que ce livre contient comme tension!! On est aussi happé que devant un écran géant…Grande fan de film d’horreur (une vraie passion devrais-je dire…), je suis restée scotchée par toutes ses scènes d’angoisse et le frisson m’a foudroyé à plusieurs reprises!!!Je dirais qu’il se situe entre [Rec] et Alien, mais on reconnaît la touche de Guillermo avec ce fond d’Histoire effroyable qui font qu’on est dans le Fantastique mais jamais tout à fait étant donné l’horreur indescriptible de notre passé….Un grand bravo pour cette ambiance électrique et qui répond à nos peurs les plus primitives !!!

Je me demande bien pourquoi ses auteurs ont choisi le mythe vampirique quand leurs personnages ne sont qu’à un pas du Zombie et que l’aspect essentiel est le sujet de contamination….Mais j’espère obtenir toutes mes réponses dans les prochains tomes!!!évidemment, il fallait bien posé le contexte surtout pour le tome 1 d’une trilogie, mais j’attends beaucoup de la suite et voir apparaître plus de vampires et d’immortalité pour la suite!!!

Je ne sais comment ils se sont partagé le travail d’écriture mais plus ou moins on ne voit pas de grande différence dans le récit sauf pour la description de l’éclipse…J’ai senti à certains moments un des deux beaucoup plus inspiré, une folie poétique qui nous embarque, mais presque après une « chute », un passage à vide, comme si c’était une deuxième personne….Mais bon ça n’enlève rien au récit, c’est superbement écrit, l’intrigue monte crescendo, on a comme des zooms d’écrans sur certains personnages, qui la rendent plus vivante , bref, on ne s’ennuie à aucun moment et je suis très impatiente de me replonger dans ce New York apocalyptique!!!!

Le petit plus: J’adore la couverture du livre!!!L’édition de France loisirs est beaucoup plus jolie que les autres, je trouve…

Le petit bémol: R.A.S

Ma note fee clochette 9/10

Le chant de Susannah, Stephen King

Couverture La Tour Sombre, tome 6 : Le chant de Susannah

La Tour Sombre -6

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais quitté les aventures de Roland et son Ka-tet depuis un an (jour pour jour, je publie ma chronique un an après!), et j’étais impatiente de finir cette saga…Entre temps, il a sorti le tome 8 que je vais devoir courir acheter…Mais bon je me console en me disant que j’ai moins attendu que certains fans…….Il m’aura fallu donc 2 challenges pour sortir ce livre de ma PAL, et quel plaisir!!!!

Synopsis:

La vallée de La Colla désormais apaisée, Roland et ses amis doivent reprendre leur quête. Susannah manquant à l’appel, c’est tout le ka-tet qui est en danger, suspendu entre fiction et réalité. Accompagnés du Père Callahan, les pistoleros n’ont d’autre choix que de franchir à nouveau la porte de la Grotte des Voix. Leur but ? Arracher la rose aux mains des suppôts du Roi Cramoisi… et sauver leur sœur d’armes, possédée – par la démoniaque Mia et enceinte d’une créature redoutable qui pourrait bien changer la face de l’univers. Mais sur la route de l’énigmatique Tour Sombre, dont dépend le salut de tous les mondes, se trouve un bien étrange écrivain démiurge…

Les personnages:

Susannah et toutes les personnes qui l’habitent, en font un personnage des plus intéressants que j’ai jamais lu!!!Et vu que presque tout le tome lui ai consacré autant dire que je me suis régalée!!!

Ce que j’ai ressenti:

Stephen dit que c’est facile de l’écrire une fois qu’il s’y met et bien moi je dirais qu’il est facile de le lire une fois que l’on prends le temps de l’ouvrir!!!!Je suis super ravie d’avoir fini ce pavé, et quand je pense que l’autre (tome 7 fait environ 900 pages…) est encore plus gros, j’ai déjà peur….Bon en fait non , pas tout à fait peur, vu l’immense talent de cet auteur, et même si je me dis que je n’attendrai peut être pas un an pour me lancer, j’avoue que ce pavé m’intrigue et que je ne l’ouvrirai pas dans l’immédiat…Cette saga se déguste dans le temps je pense, tout comme ‘auteur, il faut prendre en maturité pour mieux l’apprécier…

En fermant donc ce tome je retrouve en partie les émotions que j’ai eu lors de la rencontre écrivain /lecteurs de Novembre…Il y a tellement de Lui qu’on se sent proche , très proche!!!C’est hallucinant!!!Et vraiment je lui tire mon chapeau encore une fois, pour la rencontre personnages/ créateur c’est tellement inattendu, et tellement intime que pour moi jusqu’à maintenant c’est mon tome préféré!!!!C’est juste extrêmement culotté de se plonger au sein de sa propre histoire!!!!Soit c’est de la folie pure, soit c’est un coup de génie,( quoique que les deux soit très proche)….

Il me tardait de retrouver ma chère Susannah, ses multiples personnalités me fascinent!!!Et là de la savoir enceinte sur le point d’accoucher, j’étais beaucoup plus sensible à ses impressions….Mais bon là encore Stephen nous torture puisqu’on attend jusqu’au tout dernier moment pour atteindre la libération!!!!Ahhhhhhhhhh lala!!!!

Bravo encore une fois à son originalité et à la variété des mondes dans lesquels il nous plonge!!!!Tout y est bien dosé, on commence à voir les fils se rassembler, tout commence à prendre son sens, je ne me lasse pas de ces aventures un brin far-west fantastique, c’est un style totalement inédit pour moi, et même au bout de 6 tomes je reste encore accrochée à l’intrigue, donc je dirais que cette saga est une formidable réussite et il me tarde d’en lire jusqu’au dernier point final!!!!

Le petit plus: Les notes de l’auteur à la fin qui retracent le parcours de sa saga fétiche!!!

Le petit bémol: Bien évidement que j’en trouve jamais!!!!

Ma note fee clochette 9/10

Rock Star Vampire, Yves Bulteau

Couverture Rock star vampire

Pourquoi je l’ai choisi:

Une vente flash de hier à 2.99 euros m’a incité à me jeter sur l’offre mais dès la première ligne je n’ai plus pu le lâcher………

L’ambiance:

Selma 17 ans voit sa vie bouleversée  tout d’abord musicalement puis ensuite sur ses origines pour le moins trouble………

Les personnages:

Selma est une jeune fille attachante , sans chichis , sans trop de prise de tête et qui vit sa vie à fond sans essayer de se faire remarquer…Ses capacités hors du commun sont son jardin secret et elle le vit plus comme une tare que comme une bénecdiction…Je l’ai de suite adorée!

Rik, même si je me suis dit mais pourquoi fait -il tout cela pour elle alors qu’il connaît à peine Selma? Je l’ai trouvé vraiment super, en premier comme ami et j’ai bien aimé sa façon d’aimer: attentif, attentionné et discret …

Ce que j’ai ressenti:

Je crois que ça faisait longtemps que je n’avais pas lu un livre aussi vite!!!C’est fou dès les premiers mots j’ai de suite accrochée!!!L’écriture est tellement fluide qu’on se laisse prendre au jeu, et comme le dit le titre d’accroche on est vite Mordu de Selma!En tous cas c’est mon cas!!!

Pourtant rien de très fantastique à premiere vue et pourtant…Le mot Vampire n’est jamais écrit, il est juste suggéré pendant tout le long de l’intrigue et plus on avance plus on voit l’originalité de ces êtres un peu spéciaux…Rien n’est trop facile, tout est à découvrir avec le personnage de Selma, on est facilement accro à ses jeunes dynamiques musiciens hors norme et très vite on veut tout savoir des origines de l’héroine!!

Je pense que ce qui vaut le détour est vraiment l’écriture de l’auteur: simple , efficace, prenante!!!J’ai trouvé que cet auteur français avait une bonne sensibilité pour raconter l’adolescence , qu’il a su se démarquer d’une énième livre de vampire avec une pointe d’originalité, que l’histoire d’amour est parfaite toute en pudeur,  et cette ambiance musicale prend aussi aux tripes!!Bref, un joli cocktail pour un moment de lecture agréable!

Je dirais que cette fin est très vraiment bizarre, comme inachevée….On s’est attaché aux personnages, au groupe de musique…Et pof fin de clap…Sans une annonce de suite….Donc bien sur, ça laisse la porte ouverte à notre imagination, et c’est aussi bien, mais j’aurai aimé un mot de fin aussi pour ce groupe de rock qui est quand même Le titre du livre!!!

Le petit plus: Très jolie couverture….

Le petit bémol:La fin est un peu frustrante par son coté brutal!

Ma note fee clochette 7/10

Docteur Sleep, Stephen King

paris 002

Pourquoi je l’ai choisi:

Dès la soirée au Grand Rex j’ai commencé ce livre très attendu  lors de cette rencontre exceptionnelle!!!!

L’ambiance:

Le Don est une chose très convoitée!!!Attirant les pires vermines à ses trousses…Pourtant, Dan l’ancien Danny de l’Overlook va être obligé de quitter sa douce vie de Docteur Sleep pour anéantir la Mal à l’état pur avec une innocente gamine Abra, mais pas sans défense non plus….

Les personnages:

Dan Torrance j’ai trouvé ça tellement dommage que celui ci suive les traces de son père dans ses pires travers…

Abra, je l’ai de suite adoré!!!Que de pouvoirs dès la naissance!!!J’ai été bluffée surtout pour la scène du 11 septembre…J’espère la revoir bientôt du coup…Ben oui, je lance l’idée d’une trilogie à Stephen…..

Momo, elle aussi fait partie de mes personnages coup de cœur bien qu’on en sache pas assez à mon goût!!!

Rose, voilà bien là une Vraie Méchante comme on les aime!!!!Impressionnant la carrure qu’elle dégage!!!!

Ce que j’ai ressenti:

J’ai toujours adhéré au style de Stephen mais j’ai une légère préférence pour ses derniers livres….Donc là, en reprenant un « ancien personnage » remit au goût du jour ça dépote pas mal!!!J’adore les mondes étranges que le King nous ouvrent et dans lesquels je plonge avec délice….L’originalité de cette vapeur avec ses vampires d’un autre genre m’ont vraiment glacée d’effroi…Forcement quand on touche aux enfants, ça nous fait ressortir toute notre empathie!!!Je me suis vraiment prise au jeu, même si je dois reconnaître que ça m’a pris un certain temps à comprendre leurs « pratiques » bien que j’avais bien saisi toute l’horreur de celles ci!!!Comme  le dit Stephen , on ne regardera plus jamais les campings cars de la même manière après cette lecture!!!

Bien qu’il m’avait bluffé dans ses descriptions sur les méfaits de l’alcoolisme, Danny essaye de s’en sortir et ci, on voit tout ce qu’il se passe aux Alcooliques Anonymes et bien que je n’ai aucune idée sur leur déroulement , j’ai trouvé que ces réunions sonnait plutôt justes…

Je ne sais pas si c’est de cette soirée, mais j’ai senti que la Note de l’auteur (à la fin du livre) était authentique, presque intime, en tous cas, c’est tout ce que l’on a vu avec lui lors de cette conférence…Un vrai bonheur donc!!!!

Encore une fois Stephen King a réussi à me surprendre tout en restant fidèle à son précedent livre Shining…Un zeste de maturité, un brin d’horreur supplémentaire, de jolis clins d’oeil ,et toujours des personnages super intéressants et très travaillés font que cette suite surpasse toutes mes attentes: une vraie réussite en somme!!!!

Le petit plus: Ce livre aura toujours ce « génial petit plus » parce qu’il sera associé à ma soirée au Grand Rex quand j’ai vu mon auteur culte : Stephen King!!!!

Le petit bémol: Je pensais que l’Overlook serait plus présent…

Ma note fee clochette9/10

Remerciements:

Je remercie les éditions Albin Michel pour la distribution gracieuse du tout nouveau King lors de cette soirée!!Et aussi Stephen King ainsi que toute son équipe pour nous avoir offert une soirée fantastique!!!Un véritable cadeau que de voir son idole…

Immortel, Claire Wallaert

Couverture Immortel, tome 1

Pourquoi je l’ai choisi:

Je fais toujours confiance à Marion pour le choix de ma future lecture…C’est comme un jeu de loterie…(Mais ça ne marche pas à tous les coups..)

L’ambiance:

Nell , une jeune maman va voir sa vie bouleversée quand elle rencontre un mystérieux Robby….

Ce que j’ai ressenti:

Il est des livres comme ça qu’on lit jusqu’au bout et dans lesquels on trouve tellement de « J’aime bien ….Mais » qu’on est forcé de croire que finalement, et bien on a pas tant aimé que cela…De toute évidence, si j’ai bien aimé quelques trucs  en contrepartie il y en avait trop de fausses notes à mes yeux….

Le truc qui me vient de suite à l’esprit c’est le style de l’auteur auquel je n’ai pas accroché, en voulant faire de Nell une maman banale, elle raconte son quotidien dans les moindres détails que forcément on décroche parce que l’histoire est plombée par les couchers/levers de sa fille, bains et gestes quotidiens de la vie de tous les jours, et si cela passe au début, ça devient vite répétitif et n’apporte rien à l’histoire…J’ai eu aussi du mal à certains moments avec les dialogues: je ne savais plus qui parlait…

Ensuite, tout est trop facile, trop lisse …Alors ok c’est vrai que les vampires emplissent notre quotidien dans les lectures, mais quand même un peu de réactions, de surprises aurait été plus crédible…

Bon après c’est un truc perso que j’aime pas trop voir: le triangle amoureux …S’il y en a qui adore, moi je déteste et ici je trouve que la fin est tellement « pratique », encore une fois « trop facile » que pour moi j’accroche pas du tout ….

Ensuite les personnages….Quand j’ai lu le prologue , je me suis dit « ouah je vais adorer Nell » ,tout à fait ce que j’aime ….Heu ben ensuite, c’était plus du tout le cas…Je ne sais pas du tout ce qui s’est passé mais de « intérressante »  elle est passé à son contraire au fur et à mesure de son évolution…Sa personnalité , ses pouvoirs ont perdu de leur charme quand elle s’est fourvoyée avec son amant, quand elle a oublié ses amis…Bref…

J’ai adoré sa relation avec Aline , leur amitié fusionnelle, et quand j’ai vu disparaître sans laisser de traces ce personnage, j’ai été trop déçue .On s’attache et on nous la retire au profit d’autres « amis » qui arrivent sans crier gare au détour d’une page….

Si j’ai persisté à finir ce livre, c’est que dès le début il y avait une certaine originalité qui m’a vraiment ravie: La Dame Blanche, Morgane, le tatouage qui a attisé ma curiosité…Mais en fait ce qui faisait tout l’intérêt n’a pas été developpé et je trouve que c’est tellement dommage…Mon sentiment c’était de lire un premier jet d’auteur avec des trucs à couper, à reprendre, à faire évoluer, à exploiter au maximum: voilà plus une base qu’un livre fini….Il y a de bonnes idées mais je ne sais pas, tel quel, ça ne m’a pas convaincue…

Ma note fee clochette fachee

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Marion du service presse Sharon Kena pour l’envoi de ce livre..

lu-en-part-avec-la-me215026_143892205695287_140672_n

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 182 autres abonnés