Ma soeur est une brute épaisse, Alice de Nussy/ Sandrine Bonini.

Couverture Ma soeur est une brute épaisse

Synopsis:

Moi, je suis un grand frère.
Ma soeur, une petite soeur.
Ce que j’aime le mieux quand il fait beau, c’est lire tranquillement à l’ombre d’un arbre, assis dans l’herbe fraîche. Quand il n’y a pas ma soeur…
Quand on aspire à une vie tranquille et douce, pas facile d’être le grand frère d’une petite soeur aussi rusée qu’infatigable, et qui peut carrément se révéler terrifiante (n’est-ce pas, le chat… ?). 
Un album à la fois tendre et drôle à mettre entre les mains de toutes les fratries !

Pourquoi nous l’avons choisi et Ce que nous avons ressenti:

La couverture est juste très attrayante avec son fluo orange. Nous, Maman et Fille, nous sommes fan de cette couleur ultra dynamique! Elle vient égayer tout le long de cette histoire, et sur ses pages taupe, ça fait un rendu très accrocheur!

Bravo d’ailleurs à l’artiste Sandrine Bonini, pour ses illustrations colorées avec cette touche d’originalité plein de pep’s, nous avons bien ressenti, les mouvements du petit ouragan Petite Soeur….Quand à Alice de Nussy, elle use d’ironie et de situations cocasses, pour qu’on sente bien ces écarts de personnalités, mais en même temps, tout l’amour qu’il y a entre ses deux là. C’est trop chou!

Il y a de la tendresse dans ses pages, de la douceur et de l’espièglerie: l’image parfaite de la fratrie. Un frère et une soeur si différents et pourtant, si proches. Des caractères aux antipodes, mais des corps jamais trop loin, partageant chacun à leurs manières le quotidien de leurs vies. Ensemble toujours, mais jamais d’accord, sur la forme. Elle court, elle saute, elle virevolte, pendant que lui, se pose, s’assoit, contemple…

Nous avons beaucoup aimé ses pages pleines d’humour et de malice avec cette petite soeur infernale, qui fait tout, mais alors tout, pour contrarier la plénitude de son frère. C’est une petite tornade, cette jeune fille! Alors, forcément, avec Jazzelfique, de voir sa prochaine bêtise, cela a déclenché quelques jolis fous rires, et des montagnes de câlins au moment de l’Histoire du Soir…

A lire en famille, ce petit album, à la superbe reliure cartonnée, et plein de vie!

Notre note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Valéria des éditions Grasset Jeunesse pour l’envoi de ce livre! Ce fut une lecture attendrissante.

thumbnail_GJ_LOGO_2016_COMPLET_BASELINE

 

 

Publicités

Robinson, Peter Sis.

Robinson par Sis

Pourquoi nous l’avons choisi:

Nous avons adoré cette couverture toute en bleue, et c’était l’occasion de découvrir ce héros, un premier bain, avant de partir à la conquête de la vie sauvage….

Synopsis:

Le petit héros de cette histoire vraie, tout droit sortie des souvenirs d’enfance de Peter Sís, est fin prêt pour la grande fête costumée de son école : sa mère lui a confectionné un magnifique costume de Robinson Crusoé. Mais lorsqu’il arrive, ses camarades se moquent de lui : ils ne connaissent pas l’histoire de Robinson, et ne comprennent pas son déguisement… Triste et désemparé, le petit garçon trouve un peu de réconfort en se réfugiant sous sa couette. Et si tout cela était en fait le point de départ d’un voyage extraordinaire ? Et si les pouvoirs de l’imagination étaient immenses et magiques ?

Ce que nous avons ressenti:

En avant toute! Embarquez sur ce bateau, toutes voiles de livre ouvert, et voguez  sur les flots de l’imaginaire! Peter Sis, nous raconte un de ses souvenirs de carnaval et sa passion pour Robinson Crusoé, et il nous y emmène en illustrations colorées et touches de nostalgie d’aventures, vers cette île si chère à son coeur…Fébrile et timide, il tente de faire passer son admiration pour un héros, qui a une drôle de tenue, mais un profond respect pour la Nature…

Les animaux étaient gentils: nous sommes devenus amis. 

C’est un album plein de couleurs et de représentations simples, qui nous parle de différence, d’envie d’ailleurs et d’amitié. Par la force  de la lecture, Peter Sis arrive à se projeter dans de folles histoires de pirates, mais il a aussi, un autre héros, plus inspirant encore qu’un jour, il décide d’incarner…Robinson…Sauf, que ces amis ne le connaissent pas, mais toute la magie de l’amitié et les joies de l’innocence vont faire ce petit miracle de tolérance et de curiosité…

Comment allais-je survivre? 

Nous avons adoré ce souvenir attendrissant, raconté en images et en mots.Un grand bravo pour cette qualité de papier et ce format qui en jette plein les yeux..Ses grandes pages aux évasions exotiques nous a permis de discuter du pouvoir de l’imagination et ses dérives enchanteresses…Robinson Crusoé a encore de beaux jours devant lui, et parions que cette expédition flottante va en émerveiller plus d’un! Encore un très joli moment partagé entre Mère et Fille, et une Histoire du Soir,  qu’on se régale à lire et à relire!

Notre note Plaisir de Lecture  8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Valeria ainsi que les éditions Grasset Jeunesse pour l’envoi de ce livre! Ce fut une douce lecture.

 

Image associée

Spooky, Les Contes de Travers. Elian Black’Mor/ Carine M.

Spooky & les contes de travers : Pension pour monstres par Black`Mor

Pourquoi je l’ai choisi: 

Instagram et surtout la communauté Bookstagram est plein d’échanges et d’amitiés riches, et enrichissantes…Repérant cette petite merveille pour ma Princesse, sur le compte d’une copinaute passionnée (Steph-croqueuse-de-livres), une autre, ma douce Vuottomarie, me l’envoie par Magie…J’ai été très touchée et je profite pour la remercier encore! Elle vient d’ouvrir un Blog passionnant  Evasion Polar,  où les polars et thrillers se tirent la bourre, et je vous invite vivement à passer dans son petit monde!

Synopsis: 

Bienvenue à Londres dans la plus prisée des pensions pour monstres, tenue depuis peu par mes oncles, les célèbres Trois Petits Cochons.
Au programme : du tourisme bien sûr, un zeste de Rock’n’Roll et surtout beaucoup de mystère… Normal me direz-vous, car Londres est la capitale de l’étrange et c’est bien cela qui m’arrange.
Je m’appelle SPOOKY. Je viens du Pays des Contes de Fées et j’adore les histoires à faire peur !
Toc ! Toc ! Le Petit Chaperon Rouge vient de frapper à la porte
avec ses valises et son petit pot de beurre… mais pensez-vous qu’ici,
tout le monde l’aimera autant que sa grand-mère ?

Ce que nous avons ressenti: …Deux monstrueux Coup de Coeurs… 

Pour une raison obscure ma fille et moi, nous aimons les ambiances faites de fantômes et de monstres (je ne vous raconte pas combien de fois, nous avons regardé notre cher Jack Squellington et autres œuvres hantées à la Tim Burton), j’étais donc très impatiente de faire découvrir cette lecture à Princesse…

C’est un coup de coeur pour Maman, mais surtout pour Jazzelfique qui je cite « Maman, c’est le meilleur des livres de ma bibliothèque » ou encore « C’est mon livre préféré ». Voilà, comme ça c’est dit, et je pense que cela fera plaisir à ma douce amie, et sans doute aux auteurs de cet album graphique…Ni une ni deux, en voyant la magie s’allumer dans ces yeux et l’euphorie à lire ces pages, j’ai bien sûr été immédiatement chercher la suite des aventures de cette Spooky…Mais cela, ça sera pour une prochaine fois…

Miroir, mon beau miroir! (Deux fois*) 
Dis-moi ce qui se cache dans le noir!

Alors pourquoi il nous a autant plu??! Déjà, parce que Spooky c’est une Princesse des temps modernes, exit les cheveux longs bien peignés et les paillettes rosées, elle a du style, la jolie Spooky, très gothique et plutôt hyper branché…Une mini princesse vampire, totalement déjantée et recréant à coup de crayons malicieux, des histoires à faire peur, sur son Journal Intime très spécial…Une petite nana bien espiègle et pleine d’imagination, incorrigible et mignonne qui, avec ses grands yeux, nous fait voir autrement le royaume des Contes de fées…

Ensuite, et bien le côté Roc’n’Roll forcément! Il faut les voir ses 3 petits cochons avec leurs blousons en cuir. Nous avons adoré cette ambiance décalée, musicale et cette originalité rebelle qui traîne dans ce monde. Tout est dans l’air du temps, frais et pétillant, on est surpris par le fond et la forme de cette lecture, et tous les petits détails tatoués en des lieux étranges…Sans compter que l’humour et autres impertinences, est de toutes les pages…

Tadoum Wagoom

Enfin, l’effet monstrueux a été plus qu’efficace! Nous avons adoré nous balader de chambres en chambres, de rencontrer tout un pataquès de monstres , et puis, cette revisite originale et follement cauchemardesque des plus grands contes. Cette pension a d’incroyables pensionnaires, mais n’est pas Monstres qui l’on veut bien croire…Sombre mais délicieusement charmant!

Ici les monstres ne dorment pas sous les lits, mais SUR les lits !

Ce sont certainement des contes de travers et carrément Non Approuvé par The Fairy Code Autority mais il a fait fureur dans notre petit monde de féerie, et il a été un moment très tendre entre fous rires et émerveillement durant notre précieux rendez-vous elfique Mère/Fille de l’Histoire du Soir.

 

 

Notre note Plaisir de Lecture Shinning-Butterfly-Fairy-Wallpaper-fairies-10270471-1024-768 10/10

Le moulin à paroles, Christos / Julie Ricossé

Couverture Le moulin à paroles

 

 

Synopsis:

Tous les jours, en haut de la colline, le moulin à paroles faisait valser les syllabes des conversations du village dans ses grandes ailes colorées. Ainsi, il créait des expressions amusantes pour les enfants, des phrases irréprochables pour l’école, des mots à tiroir pour les menuisiers, des adjectifs bien moulus pour les épiceries et bien d’autres merveilles que le meunier distribuait chaque matin.

Mais un jour, le maire décida de moderniser le village et installa un distributeur automatique de mots…

Ce que nous avons ressenti:

Un moulin à paroles. Brasser les mots et faire ressortir milles et une nuances de petites et grandes associations, de mettre en évidence les extravagances du langage et choisir les sons farfelus qui feront sourire par leur fantaisie. Être poète des temps modernes en lançant des mots destructurés en l’air dans un ensemble d’illustrations géométriques: C’est ici que se trouve toute la beauté et l’intérêt de cet album!

Nous avons été sous le charme de cette proposition originale de l’idée d’un Moulin à paroles généreux en mots et en idées pétillantes. Si Maman a adoré la morale qui se cache derrière ses pages, Jazzelfique aura bien aimé, quand à elle, l’humour de ces petites perles cachées dans le décor…Une double interprétation donc, selon l’âge qui nous fait sentir que la modernité perd de son charme si elle est associée à une quelconque idée de profit…De couleurs chaudes à froides, l’enfant peut se rendre compte intuitivement de cette perte de gaieté quand le distributeur automatique de mots prend sa place dans le village…

Partager cette lecture pendant l’instant précieux de l’Histoire du Soir, c’est prendre le temps de parler de l’expression d’un Moulin à paroles, d’expliquer que la pauvreté du langage pourrait amener vers une pensée étroite…Alors, tu lances toi aussi, des mots en l’air comme Poésie, Fantaisie, Passion…Tu t’improvises des pâles d’énergies positives brassant l’air du temps comme le fait ce Moulin à Paroles, et tu essayes de faire sentir à la génération suivante, les parfums et la richesse du vocabulaire…

 

Notre Note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de cet album. Nous avons adoré cette histoire, pleine de fantaisie!

 

Arckos, tome 1, La reconnaissance. Paolo Postman

Arckos, tome 1 : La reconnaissance par Postman

Synopsis:

Pourriez-vous aider un monde qui n’est pas le vôtre?

Lucas Muller, un jeune garçon passionné par la fiction et le fantastique, vit dans un modeste quartier où rien d’extraordinaire ne se passe jamais. Jusqu’au jour où il fait l’acquisition d’une épée par son vieil ami antiquaire. Il ne se doute pas que cette épée à la lame étrangement dorée va le transporter dans un autre monde où un rôle exceptionnel lui sera attribué. 

Une incroyable aventure où la réalité dépasse nos rêves les plus fous! 

Ce que j’ai ressenti:…Quelle Imagination!

Si jamais, il vous prenait l’envie  de vous perdre dans un autre monde, j’aimerai bien vous inviter à découvrir l’Entre-Faune, un univers rempli d’êtres fantastiques et imaginé par un jeune auteur auto-édité, qui dans ses rêveries, et qui pendant 10 ans a peaufiné les petits détails, de cette fantastique histoire, où un jeune homme fait un voyage initiatique autant que magique…Sensible à ce genre et par une coïncidence féerique, j’ai eu la chance de pouvoir lire ce pavé de 680 pages, et me régaler d’un premier tome d’une trilogie prometteuse qui pourrait bien faire fureur dans les rayons Jeunesse…Voilà, la question ainsi que l’invitation, est posée par Paolo Postman, et j’espère que vous répondre positivement, car c’est une saga qui vaut bien le détour :

Pourriez-vous aider un monde qui n’est pas le vôtre?

Arckos, c’est un jeune homme qu’une mystérieuse épée dorée appelle à la rescousse pour sauver un autre monde bientôt envahi par les Ténèbres…De cette demande désespérée et pressante pour venir à bout du Mal, se cache une Déesse, Labianna,  pleine de ressources et visiblement remplie de confiance envers ce petit héros en devenir…Arckos, la Reconnaissance, c’est un voyage vers un monde inconnu, une formidable aventure faite de jolies rencontres mais surtout, une histoire remplie de magie! Et c’est cet enchantement, qui m’a tenu tout au long de cette lecture, avec aux détours des chemins, ces rencontres avec des êtres hideux autant que beaux, magiques autant qu’ordinaires, divins autant que mauvais…Des Elfes et des Monstres, des Humains et des Géants ainsi que des Nains qu’il faudra rallier à la Cause: la victoire sur les Ténèbres, tous unis derrière une épée aux pouvoirs éblouissants, tous réunis auprès d’Arckos…

« -Ce n’est pas l’apparence qui construit la valeur d’une personne. »

Du moment que Arckos prend son rôle à coeur, et arrive à la Caserne de l’Est,  qui le fera devenir un grand soldat aguerri, je n’ai plus pu m’arrêter de lire ces pages. Ce jeune homme, avec ses doutes et son manque de confiance, m’a touchée, mais c’est cette qualité de rêver les yeux grands ouverts, qui m’a le plus renversée…J’ai adoré cette association d’amitié et d’entraide plus ou moins facile qu’il forme avec Mallate, un petit être Tiboge qui s’ignore aussi en tant que héros d’ailleurs… Ce duo de « roukis » sur ces terres de grands dangers est très intéressante à découvrir…Et bien sûr,  l’Entre-Faune comme terrain de jeux, de guerres, d’affrontements ainsi que de rencontres en tous genres, possède une grande richesse imaginaire qui illumine nos yeux, voire même jusqu’à nous éblouir carrément…Il y a de grandes scènes de batailles prenantes, autant que des petits moments intimes, qui nous montre que ce Lucas/Arckos sera sans doute l’Élu de Labianna, et peut être bien, l’Élu de vos cœurs…Mais cela, seul l’avenir nous le dira…

« Puisse la grâce des Elfes vous protéger et vous guider loin des sentiers sombres. »

Quand j’ai refermé ce livre, j’étais très impatiente de lire la suite, on sent une évolution dans la maturité du héros, autant que dans la plume de cet auteur…Finalement que du bon présage pour la suite…D’ailleurs, la suite est bientôt disponible, et son sous-titre La traque promet encore plus d’actions explosives…J’ai tellement hâte de voir si le Bien triomphera du Mal, et comment Arckos  va se révéler, face à plus d’adversité….

En bref, un premier tome réussi qui pose bien ses bases et une très jolie imagination…C’est tellement prenant et magique qu’on oublierai presque de revenir sur Terre…

 

Ma note Plaisir de Lecture  8/10

Arckos, tome 1 : La reconnaissance par Postman

Vous pouvez retrouver tout l’univers d’Arckos sur le réseau social Facebook: https://www.facebook.com/PaoloPostman/

N’hésitez pas à y faire un tour, et vous laissez tenter par cette belle aventure fantastique!

Battle Royale, Koushun Takami

Couverture Battle royale

Pourquoi je l’ai choisi:

Considéré comme une référence, je tenais absolument à découvrir cet ouvrage. Depuis la folie Hunger Games, je l’avais vu maintes fois cité comme le précurseur du genre, et puis je l’ai vu en coup de coeur recommandé par Le livre de Poche Imaginaire…J’ai succombé à la tentation….

Synopsis:

Dans un pays asiatique imaginaire existe un programme gouvernemental connu sous le nom de « Battle Royale ». Chaque année, une classe de 3ème est choisie au hasard, emmenée sur une île coupée du monde, et les collégiens doivent combattre entre eux jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un survivant…
Ceci afin de servir d’exemple à la population, à la jeunesse particulièrement, et aussi de recueillir des statistiques sur le temps mis par le champion à éliminer ses camarades.

Les personnages:

42 élèves. 42 enfants. 21 filles. 21 garçons.

Image associée

 

Le lieu :

Résultat de recherche d'images pour "battle royale"

Ce que j’ai ressenti:…Foudroyante Battle de coeurs battants…

 

Image associée

Au final, il n’en restera qu’un…

Ceci n’est pas une mauvaise blague, ni la bande annonce de « The Voice »… Les « Battle » sont bel et bien mortels, cruellement réels, sauvagement sanglants. Cette classe de 3ème n’aurait jamais pensé être l’élue du Programme, et pourtant, il va falloir à ses jeunes gens beaucoup de courage et de détermination, pour ce réveil effroyable sur cette île retirée, terrain de jeu miné, il faudra survivre… Survivre aux autres.

« Aujourd’hui, mes petits amis, vous allez vous amuser à vous entre-tuer! »

Quand tu tiens en main ce beau volume de quelques 800 pages et que tu devines par avance, que ça ne va pas être de la guimauve: prévois-toi dans ton planning, une sacrée plage de moments dans lequel tu vas pouvoir te confronter à l’ignoble, à l’éventuel monde imaginaire de violence extrême , et appréhender une nouvelle façon de jouer. Je te mets juste en garde, ô toi le lecteur curieux,  parce que ça envoie niveau émotions diverses ainsi que mises en scènes atroces…Et pourtant, il y a une certaine addiction qui se crée, car tu ne peux laisser à leur triste sort, ses enfants…Jusqu’à la dernière page, tu espères : que le jeu s’enraye, que l’humanité triomphe…

Ni peur, ni doute, jamais…

Koushun Takami ne se contente pas de livrer une histoire morbide sans morale, non, il nous livre dans cette trame d’horreur, une étude psychologique de la peur, avec en exemple, des adolescents pleins de sentiments contraires dû à leur âge difficile, sur une aire prédéterminée, avec une règle du jeu implacable. Il nous fait réaliser à quel point le doute peut envahir les esprits fragiles, comme il s’insère insidieusement dans les comportements, jusqu’à quel point, il peut rendre fou…Une classe entière de gamins, plus ou moins unis dans le quotidien va être contrainte d’éliminer, un à un, ses camarades, au dépit de l’amitié, au détriment de l’amour…Il suffit d’une étincelle, parfois, pour que le carnage se déclenche…L’auteur réussit le pari à créer cette atmosphère de tension très particulière de confiance bafouée, au delà des volontés premières des participants. C’est le Jeu, parce que l’Autre le joue. C’est l’Instinct de survie qui domine parce que les règles sont ainsi. Toute l’horreur se tient là, toute l’intensité se joue là. Dans cet unique sentiment: la peur…

Parce que si tu commences à douter, alors oui, tu peux douter de tout, absolument de la moindre petite chose, tu peux douter. Mais si tu doutes de tout, il faudra que tu t’entoures de tellement de précautions que tu ne pourras bientôt plus bouger le petit doigt.

Si les minutes et l’espace de jeu se réduisent inexorablement pour ces petits héros malgré eux, pour toi aussi, lecteur, le temps prend soudain une autre forme, il s’étire aux souffles de vie qui se perdent… Te voilà confronté à un régime politique totalitaire, à une hécatombe d’innocents, à l’horreur de Battle Royale. J’ai lu ses pages, avec la gorge serrée, heureusement qu’il y avait des notes de douceur auxquelles se raccrocher parfois, mais clairement ce livre te hante. Cette folie t’accompagne dans ton espace intérieur, te déstabilise dans cette illusion de jeunesse candide, te frappe aussi sûrement que le plus déterminé des joueurs, t’atteint en plein cœur de tes convictions utopistes…

S’il n’en restait qu’une, pour vous convaincre de lire ce livre, je serai celle là…

Ma note Plaisir de Lecture  10/10.

Remerciements:

Je tiens à remercier Ninon, adorable attachée de presse chez Le Livre de Poche Imaginaire, qui m’a fait parvenir cet ouvrage que j’ai cherché partout en librairie sans pouvoir mettre la main dessus. Merci de sa confiance, merci pour cette attention!

L’oeuf ou la poule, Przemystaw Wechterowicz

CouvRVB LOeufOuLaPoule 10cm

Pourquoi nous l’avons choisi:

Nous avons flashé sur cette couverture pétillante et lumineuse!

Synopsis:

Même un poussin peut se poser une question existentielle : 
Qui est arrivé en premier, 
L’œuf ou la poule ?

Ce que nous avons ressenti:

Pour cette grande question : »Qui de l’œuf ou la poule est arrivé en premier? », nous avons un adorable Poussinet déterminé et curieux, qui va nous guider en suivant les réponses des habitants de la basse-cour. C’est un joli album plein de pep’s avec un petit côté rétro dans les illustrations, un rien d’intemporel s’y glisse, des pointes grainées  parfait cet effet entre ancien et modernité…Le dynamisme des couleurs et les mouvements noircis en pointillisme des pelages d’animaux, c’est un vrai plaisir visuel de tourner les pages et de faire leur connaissance…

Chaque page tournée nous fait rencontrer des personnages , mais surtout des réponses originales et drôles pour une question presque philosophique…Nous avons adoré les tantes caquetantes, la chèvre « Lennon », l’épouvantail aux pensées dorées…C’était très agréable de partager ce moment complice avec Jazzelfique qui essayait de deviner ce secret universel, passant d’une réponse à l’autre, tentant de saisir la FAMEUSE bonne réponse…Ce petit album a même fait un petit tour dans sa salle de classe, et rencontrer un vif succès d’intérêt!

Malgré cette interrogation qui reste en l’air et cette boucle infinie, cette rencontre avec ce poussin tout mignon, fût une très belle découverte et quelques rires bien sentis avec l’humour qui se dégage de ses pages flashy a illuminé notre Histoire du Soir! Mère et fille, on conseille cette nouveauté tout droit sortie du catalogue Balivernes Editions…

Notre note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Ce fût une découverte très amusante!

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Le chat Niversaire, Stéphanie Dunand-Pallaz/ Sophie Turrel

 

Pourquoi nous l’avons choisi:

Jazzelfique s’est pris de passion pour les chats, alors un album qui sort le mois de son anniversaire avec un matou qui est le roi des fêtes, on se laisse forcément séduire!

Synopsis:

Il était une fois un chaton épatant,
Toujours de très bon poil, enjoué et souriant.
Il organisait des fêtes extraordinaires,
Ce minet, c’était le joyeux chat Niversaire.

Ce que nous avons ressenti:

Un petit album joyeux et multicolore pour le plaisir des yeux et de la bonne humeur dans ce moment important de l' »Histoire du Soir ». Pensez donc un chat, tout heureux, qui se régale de faire plaisir à son entourage, voit enfin, le retour de ses attentions récompensées lors de son jour à lui: son anniversaire! La fête se prépare sous les chapeaux de roues et multi ballons à nouer! Mais il ne faudrait pas que la machine fasse des siennes….

Nous avons été ravie de connaître ce petit chat Niversaire et nous avons complètement craqué sur son apparence tout en  dégradé de couleurs vitaminées! En fait, toute la bande de matous affichent des pelages tous plus réjouissants les uns que les autres, donc bravo à l’artiste ainsi qu’à l’auteure pour cette belle inventivité! Nous, les chatons violets et bleus, on adore!!!!Chacun leur personnalité: je sens que cette petite collection de chatons loufoques avec jeux de mots rigolos, pourrait bien intégrer la petite bibliothèque familiale!

On a beaucoup aimé cette petite aventure féline toute en rime, et la jolie morale qui clôture cet anniversaire très mouvementé! Encore un joli moment complice Mère/Fille! On dirait bien que Jazzelfique a trouvé des petits chatons à adopter sans modération!

Notre note Plaisir de Lecture  8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de cet album! Nous avons adoré cette lecture joyeuse!

406915_525371864142688_267237953_n

Le loup et le chevalier, Tullio Corda.

Pourquoi nous l’avons choisi:

Nous avons de suite bien accroché à cette couverture un peu loufoque et pleine de douceur!

Synopsis:

Petit ours demande à son papa : « Tu me racontes une histoire ? ». Papa ours alors commence d’inventer son histoire, mais ne veut pas mettre de loup dedans. Attirés par le conte, les animaux de la forêt s attroupent peu à peu autour et l histoire prend forme. Mais papa ours est constamment interrompu par tout le monde qui tente de deviner la suite de l’histoire et surtout, qui demandent si vraiment, il n’y aurait pas un loup dans ce récit… C’est alors qu’un véritable loup arrive près d’eux. Papa ours va alors continuer l’histoire en transformant le lapin en chevalier pour aller affronter l’animal. Et il participera aussi pour l’aider et en allant assommer le loup. Et petit ours n’aura qu une envie : « Tu me racontes une autre histoire ? »

Ce que nous avons ressenti:…En avant pour les aventures!!!!

Cet album, c’est une histoire vivante! Partant comme un conte, avec la très célèbre formule magique « Il était une fois…. », elle se vit quand même avec l’échange de dialogue dynamique et aventureux! Le moment complice Mère/Fille a vu se dérouler une histoire où il est de bon ton de trouver un loup et une fée , tout en ayant des personnages qui jouent plus que leurs rôles d’acteurs sur cette scène improvisée…Plaisir de l’intonation et situations cocasses, les fous rires ne sont pas loin de ce rendez vous impromptu!

Avoir un Papa Ours qui sait inventer une histoire pareille, ça ne s’invente pas!!!Surtout que le petit a un brin d’espièglerie, et saura lui donner quelques matières pour pimenter ce moment d’échange! Nous avons donc une charmante petite histoire qui se construit sous nos yeux ébahis, où Le Loup et le Chevalier vont vivre une aventure bien malgré eux!

Jazzelfique a beaucoup aimé les illustrations. Cette forêt verte et bleue, où les animaux se réunissent autour du conteur avec cet écureuil, qui réclame à tout va, le silence pour entendre la fin de l’histoire…Tout est en simplicité, et c’est ce qui parle aux enfants avant tout…Maman Stelphique a apprécié l’humour et le côté protecteur de ce Papa Ours…

Un très chouette moment de lecture où le plaisir du théâtre plaira, aux petits curieux et aux impatients, d’entendre et vivre enfin leur histoire du soir rêvée…

Notre Note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de cet album! Nous avons adoré !!!

Joyeux anniversaire, Maman! Satoe Tone.

Couverture Joyeux anniversaire, Maman!

Pourquoi nous l’avons choisi:

On a craqué pour cette petite histoire de poussins, car c’est original de les voir en petits héros!

Synopsis:

Cinq frères poussins veulent offrir à leur maman un cadeau très spécial pour son anniversaire. N’ayant pas encore trouvé, ils partent en ballon un matin en direction du champ où ils ont aperçu des choses brillantes comme des diamants. Mais ce ne sont pas des bijoux… Ils ne trouvent que de l’eau et ça ne peut pas être leur cadeau ! Ils iront ensuite dans la forêt puis près de l’océan, mais à chaque fois, ce qui scintille ou luit ne peut être un cadeau à offrir. Et cette lueur dans les hautes herbes, ne seraient-ce pas des yeux de chats ?

Ce que nous avons ressenti:…Une douce lecture…

Des petits poussins, curieux et déterminés, partent à l’aventure: Trouvez le plus cadeau d’anniversaire pour Maman, ne sera pas de tout repos pour ses petits bout’chous…Quelle belle exploration, toute en poésie, en scintillante illustrations, et en tendre amour!

Les couleurs pastel donnent beaucoup de douceur, à cette lecture. On adore ce mélange Arc-en-ciel de ses pages et la rondeur des dessins. Le format du livre est parfait pour les petites mains! Il y a un côté décalé dans les illustrations avec les proportions des personnages: c’est bien sur très amusant, pour une enfant, de regarder ce mini policier Cochon face à la gigantesque Maman Poule…

Ce petit livre est une jolie façon de présenter que tout ce qui brille n’est pas forcément précieux, mais que c’est, de cette beauté éphémère, que naît toute la magie lumineuse! Une très jolie morale dans cette quête du cadeau parfait avec l’innocence et l’intention de faire plaisir, avec évidemment l’idée que tout cadeau d’anniversaire, n’est pas forcément matériel…Une précieuse philosophie pour les tout-petits!

Jazzelfique s’est régalée de ces explosions de couleurs, tandis que Maman s’est réjoui de cette douce fin…Un moment de plus, en complicité et en câlins , pour le temps de l’Histoire du Soir…

Notre note Plaisir de Lecture  7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre!

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 198 autres abonnés