La fille du cryptographe, Pablo de Santis.


Synopsis: 

Miguel Dorey est atteint d’un défaut d’audition qui l’amène à mettre en doute la réalité de ce qu’il entend. Il est obsédé par les langages secrets des civilisations oubliées tout autant que par les codes de l’espionnage. Avec ses camarades du cours du professeur Colina Ross, il fonde un Cercle des cryptographes qui gagne une petite réputation internationale. 
L’agitation étudiante de 1968 va permettre à Miguel de rencontrer Eleonora, une jeune fille pleine de secrets. Mais l’instauration de la dictature dans les années 70 et l’irruption de Victor Crámer, un vieil ennemi du professeur, transforment le paisible Cercle en une organisation proche de la lutte armée qui finira par tomber aux mains des militaires. 
Emprisonnés, isolés du monde, les étudiants sont chargés de déchiffrer tous les écrits confisqués par l’armée, et Miguel découvre des secrets qu’il doit cacher. 
Pour la première fois Pablo de Santis crée un monde ancré dans une époque historique, bien réelle, où son héros lunaire finit par agir sur la vraie vie. Une trame solide et dense nous raconte de façon magistrale le climat sombre, les amours complexes de Miguel et Eleonora, la rivalité, le soupçon et la délation.


Ce que j’ai ressenti:

 

  • Fallait-il être sourd pour entendre les secrets?

Doté d’un don, plus qu’un handicap, Miguel Dorey est un passionné de cryptologie, tellement obnubilé par les mondes enfouis, les mots perdus, les messages cachés, qu’il prend la décision de créer un groupe, Le Cercle des Cryptographes. Un cercle d’intellectuels où les rivalités font rage, où les secrets font et défont l’énergie de cohésion. Et en plus, la beauté et le mystère de La fille du cryptographe vont emmener les membres les plus investis sur des chemins de traverse obscurs…Entre amitiés opportunistes et jalousies dissimulées, la magie des secrets n’aura jamais autant briller…

« La cryptographie nous intéresse parce que nous ne savons pas ce que pensent ceux qui nous entourent et parce que souvent nous ne savons pas ce que nous même nous pensons. »

  • Fallait-il être fasciné pour s’y entendre en cryptographie?

Chercher les lettres, deviner les mots, inventer les codes…Une activité qui peut susciter tellement de convoitise en temps trouble…Pablo de Santis nous embarque en Argentine, aux frontières d’une dictature et d’une révolution naissante, et place son petit groupe de passionnés au centre de toutes les attentions. Des services secrets à la politique, ils veulent tous exploiter, leurs talents…Mais jusqu’où peut-on aller en temps de crise? Et les décryptages ont-ils la même valeur? Jusqu’à quel point un secret peut t-il hanter? Autant de questions, qui laissera à Miguel, un curieux goût de sel…

(…) mais la vie est si prolixe et si changeante que ce qui n’était pas continûment présent s’évaporait dans l’air.

  • Fallait-il être subjugué pour adorer La fille du cryptographe? 

Ceci est une lecture des plus intéressantes, une lecture qu’il faut apprécier, lire et relire pour en saisir toute la symbolique cachée. Prendre des notes, relever toutes les citations, faire des recherches personnelles sur le contexte, se laisser prendre aux jeux des secrets, cela fait deux semaines, que je l’ai fini, et  je n’arrivais pas à quitter cet univers, pour justement en saisir toute l’essence…Tellement riche qu’une première lecture ne peut suffire, il faut extraire le sens premier pour deviner la portée, plus intense, de cette intrigue…C’est rare quand un livre fait ce genre d’impression forte…Alors, j’ai apprécié ce moment…Subjuguée, par l’évanescence de La fille du cryptographe.

Il n’y a pas de message secret dans cette affirmation: Initiez-vous à la cryptographie, lisez cette nouveauté Metailié!

« La folie, c’est poursuivre dans le temps ce qui n’a plus la moindre suite. »

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Camille ainsi que les éditions Métailié pour l’envoi de ce livre!

 

lu-en-part-avec-la-me

 

Résultat de recherche d'images pour "metailié"

Publicités

Séance infernale, Jonathan Skariton

Couverture Séance infernale


Synopsis: 

Quelle est la teneur de Séance infernale, film mythique aujourd’hui perdu ? Et qu’est-il arrivé à son réalisateur, le Français Augustin Sekuler, mystérieusement disparu en 1890 lors d’un voyage en train entre la Bourgogne et Paris ? Le film est-il lié à une série de meurtres qui endeuillent la ville d’Édimbourg ?

Telles sont quelques-unes des questions auxquelles Alex Whitman, chercheur de reliques cinématographiques pour riches collectionneurs, tente de répondre, sans se douter des dangers auxquels il s’expose. De Los Angeles à Genève en passant par Paris, un puzzle diabolique se met en place, sur lequel apparaît peu à peu l’incroyable vérité qui se cache derrière ce film maudit.


Ce que j’ai ressenti:

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema"Clap de début!

Et commencer dès le premier chapitre, à sentir l’euphorie d’une course contre la montre, une enquête bien spéciale dans le milieu très privé du cinéma, à la recherche d’un film perdu: Séance Infernale. Jonathan Skariton envoie déjà mille étincelles dans nos yeux, pour captiver toute notre attention! Ça a claqué: les avances d’argent sont tombées, le jeu de piste brûlant, et surtout l’enjeu clairement établi. Notre détective Alex Whitman DOIT trouver ce film, envers et contre tout, à n’importe quel risque, (puisque le prix n’est pas un problème… ). Mais a-t-il seulement existé ce film?!…Et nous, lecteurs, on sent qu’on tient sans doute là, un secret historique bien croustillant! Alors prenez vous, un petit paquet de pop-corn à portée de main, et partons dans les coulisses infernales des balbutiements d’une révolution visuelle…

« -aucun ne se rendait compte du trésor qui soupirait non loin d’eux.« 

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema" Clap ouvert…

Loin de se contenter de mettre la lumière sur des secrets bien enfouis dans les pellicules poussiéreuses, Jonathan Skariton nous balance dans ses pages, une intrigue retorse dans une atmosphère de flou mystérieux. Deux histoires effroyables qui se jouent dans les temps, les instants oubliés, l’innocence perdue, les images subliminales… Une étrange ressenti de rien pouvoir saisir, de capter à peine un détail qu’il est déjà parti, alors forcément ce livre devient vite, une ritournelle obsédante….Tant de questions nous viennent au cours de cette lecture : Où est la vérité? Combien faudra-t-il enlever d’artifices pour la  voir dans toute sa nudité? Combien de feux vont prendre pour étouffer la brillante découverte? Qui est le vrai Prince?

« Tout ce temps passé à écumer l’endroit pour finalement ne pas en saisir la véritable essence. »

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema"Clap fermé…

A voir ses milieux très fermés, où tous les coups sont permis, on se rend bien compte des dangers que Alex Whitman va essuyer…Il a été touché par la tragédie, et aucune blessure de ce genre ne guérit jamais, mais ici, le piège se referme sur ces plaies, et on sent que chaque attaque est un tourment de plus à son enfer personnel. Donc lancé sur des pistes occultes et autres travers opaques, il se peut qu’il réveille un ou deux démons (Convoitise, Cauchemar ou encore Pouvoir) dans son sillage…En principe, si les secrets sont bien cachés, c’est que des personnes se sont donnés beaucoup de mal pour les dissimuler, surtout dans la course aux brevets des inventions…Alors, aller remuer les cendres froides du passé, est carrément fou…Bravo Jonathan Skariton pour cette passionnante enquête au cœur des rouleaux d’images!

« Quand un homme se sent sur le point de mourir d’une mort absurde, il perd toute notion de bon sens. »

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema"Clap de fin!

J’ai adoré! Jonathan Skariton nous donne un puissant thriller, où l’on devine un travail de recherche minutieux, et des heures de recensement pour coller au plus près de la réalité, et d’un véritable mystère. J’ai été captivée par cette lecture, et je noterais aussi que j’ai été agréablement surprise par l’originalité  des « effets » de mise en pages qui se sont glissés dans les lignes, notamment la partition.

En bref, allez le voir, partez le lire, collectionnez les petits secrets, et découvrez, peut être, le vrai pionnier du cinéma…

 

♫ la Tempête était là, qu’elle vienne, que vienne la Tempête, qu’elle arrive. Putain, qu’elle arrive maintenant. ♫

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Sonatine de leur confiance et pour l’envoi de ce livre!

 

 

 

Le Cri, Nicolas Beuglet

Couverture Le Cri

Pourquoi je l’ai choisi:

Ca ne s’est joué à pas grand chose, mais quand j’ai vu Thriller, Hôpital Psychiatrique, et que les avis qui commençaient à tomber étaient plutôt bons, j’avais une irrésistible envie de me précipiter dessus!!!!

Synopsis:

Hôpital psychiatrique de Gaustad, Oslo. À l’aube d’une nuit glaciale, le corps d’un patient est retrouvé étranglé dans sa cellule, la bouche ouverte dans un hurlement muet. Dépêchée sur place, la troublante inspectrice Sarah Geringën le sent aussitôt : cette affaire ne ressemble à aucune autre…
Et les énigmes se succèdent : pourquoi la victime a-t-elle une cicatrice formant le nombre 488 sur le front ? Que signifient ces dessins indéchiffrables sur le mur de sa cellule ? Pourquoi le personnel de l’hôpital semble si peu à l’aise avec l’identité de cet homme interné à Gaustad depuis plus de trente ans ?
Pour Sarah, c’est le début d’une enquête terrifiante qui la mène de Londres à l’île de l’Ascension, des mines du Minnesota aux hauteurs du vieux Nice.
Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va lier son destin à celui d’un journaliste d’investigation français, Christopher, et découvrir, en exhumant des dossiers de la CIA, une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…
Et la réponse, enfouie dans des laboratoires ultrasecrets, pourrait bien affoler plus encore que la question !

Les personnages:

J’ai trouvé que Sarah et Christopher forment un duo efficace pour cette enquête. Pour autant, j’aurai aimé que leur relation soit moins… prévisible. C’est le seul bémol, qui fait que ce ne peut être un coup de cœur…Il m’aurait fallu ressentir plus d’empathie pour eux, rentrer un peu plus dans leurs psychologies…

Ce que j’ai ressenti:…Un livre fascinant!…

-Je pense qu’il est dangereux de préférer croire plutôt que d’avoir envie d’être libre.

AAAAAAAHHHHHHH, oui, j’essaye de vous retransmettre un peu de ce Cri, un peu de cette angoisse qui vous saisit dans ces pages. Le Cri a eu lieu dans un hôpital psychiatrique, bien à l’abri de vos petites vies tranquilles, et pourtant ce Cri, il va tout chambouler, toutes vos perceptions sensorielles et intellectuelles. Plus puissant que tout ce que vous pouviez imaginer, il vous faudra donc vous jeter sur ce thriller efficace. Mais oseriez-vous l’entendre ce fameux Cri? Il m’en a fait une forte impression, à moi, ce Cri, et je ne suis pas sûre d’oublier de sitôt, l’effet dérangeant d’une telle conscience, de cette terreur réveillée…Je ne m’attendais pas à cela, en ouvrant ce livre, et je dois dire que je suis étonnement surprise par l’impact de cette sonorité originelle.

« -Je crois que de ma vie je n’avais jamais lu la peur aussi nettement dans les yeux d’un homme. »

C’est une histoire menée tambour battant, avec des personnages forts et dynamiques, qui se lance à la poursuite de secrets enfouis estampillés CIA. Pour ce qui est de la maîtrise de l’enquête et des rebondissements spectaculaires, on est plutôt bien servis par cet auteur, qui dans la vie, est scénariste. On sent jusque dans les moindres recoins cette patte du métier. C’est chronométré à la virgule près, les moments d’émotions juste ce qu’il faut, et la priorité est à l’action! Pas le temps de s’endormir avec une dame des forces spéciales, des tueurs surentraînés, et surtout, la course contre la Mort.

« -Tu n’as pas peur de mourir, mais tu es comme tout le monde, tu as peur de souffrir. « 

Mais là, où j’ai trouvé ce livre fascinant, c’est les portes qu’il ouvre cet auteur. Il va loin, très loin, dans le temps et l’espace… Il effleure à peine du doigt, les sujets les plus sensibles, ouvrant par delà même, des sujets de réflexions intenses. Dans ce roman, aller carrément chercher les réponses aux questions existentielles, nous donner les pistes de recherches pour éveiller nos plus grandes peurs, il fallait oser! J’ai trouvé qu’il l’a fait brillamment! On sent un travail de recherches intenses, avec de solides preuves à l’appui, et ouvrir comme cela, des dossiers « top secrets » de notre Histoire, reste toujours un grand moment de lecture.

-Chaque époque a ses certitudes et le présent est parfois prétentieux lorsqu’il juge le passé.

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement le site que j’adore Livraddict pour m’avoir sélectionnée pour ce partenariat, ainsi que les Editions XO pour l’envoi de ce livre. Merci de leur confiance, ce fut une lecture fascinante!

Animale, Victor Dixen

La malédiction de Boucle d’or

Pourquoi je l’ai choisi:

C’est principalement en voyant que sur la blogosphère, il est fort plébicité et ce n’était que des chroniques en avant-premières!!!Donc pour commencer en beauté mon mois de congés, mon mari tout gentil a couru me le prendre!!!!

L’ambiance:

Blonde doit vivre cachée meme au sein du couvent où elle a été placée depuis sa naissance: Chevelure et yeux voilés derriere des artifices, elle se laisse vivre à l’heure des prières…Mais cette jeune fille a un autre destin qui l’attend loin de cette vie trop tranquille, ou traque, secrets et danger vont l’accompagner dans sa quête du passé…Heureusement que l’Amour et l’Espoir guide ses pas…

Les personnages:

Blonde, on est ébahie devant sa beauté au départ pour s’incliner devant sa noblesse de sentiments à la fin!

Gaspard, il est merveilleux dans son rôle d’amoureux transi…

Ce que j’ai ressenti:

Franchement, je suis toujours surprise par les livres dit « Jeunesse »…Celui ci m’a vraiment scotchée de par sa richesse, son histoire et le contexte !!!Il y a un vrai boulot de fond qui fait que ce n’est pas juste un conte revisité, mais presque une légende au sein de notre Histoire!!!Il est génial!!!J’ai passé un excellent moment de lecture!!!Jeunesse ne signifie pas simple, conte ne signifie pas développement trop facile, amour ne signifie pas romance gnan-gnan, enfin en tout cas, ce livre est captivant, bien écrit, réinterprété avec brio!!!Une belle réussite! Je ne peux que confirmer les bonnes critiques que l’on voit un peu partout, en tout cas, moi je suis fan de cette histoire, alors que, au départ Boucle d’or et les 3 ours ne fait pas partie de mes contes préférés…

J’ai adoré Blonde et son parcours. C’est fou comme cette jeune fille évolue au sein du récit (et quelle évolution, pas forcément dans le sens traditionnel d’un conte en tout cas!). Elle prend une telle maturité qu’on est épaté de la suivre dans sa recherche d’identité…Tout d’abord son enfance au sein de ce couvent, ou elle n’est que l’ombre d’elle même mais d’une certaine manière, protégée, puis tombant par hasard sur les traces de son passé, pour succomber  à l’Amour , (le Vrai de vrai), mais d’un seul coup traquée telle une Animale…

J’ai aimé les différentes parties de ce livre: le ressenti de Blonde, celui de Gaspard, les enquêtes en parallèle…On est vraiment happé par cette intrigue, on veut en savoir toujours plus, les pages tournent toutes seules…Et le résultat c’est que non seulement on ne voit pas passer ses 400 et quelques pages, mais en plus, on est presque dégouté de quitter Blonde et cette jolie histoire pleine de mystères….

J’ai accroché à chaque ambiance: l’austérité du couvent, le cirque très original (avec un petit coup de cœur pour Madame Lune), la foret et ses dangers, et l’île perdue que je rêve de voir! Chaque lieu est un bonheur à découvrir et leurs variétés ajoutent vraiment quelque chose de fascinant à l’histoire!

 

En bref, j’ai adoré!!!!Il faut dire que, en général, j’accroche bien avec les contes revisités sous toutes les formes, mais ce livre a un véritable petit plus, et je sais déjà que je relirai cette histoire juste pour l’immense plaisir de retrouver Blonde…

Une belle citation relevée:

« Les âmes les plus généreuses ne sont pas toujours celles que l’on pense, dans un monde où un riche aristocrate est prêt à tous les crimes pour sécuriser son bien, où une vieille dame sans famille ni domicile offre ses économies sans une seconde d’hésitation pour une cause qu’elle estime juste… »p300

Les petit plus: Le « vrai » conte raconté au début des différentes parties des livres, et la couverture magnifique!

Le petit bémol:Il parait qu’il y aura une suite, je pense que ce roman se suffit à lui même…

Ma note fee clochette 9/10

L’héritage des templiers, Steve Berry

Passionnante, cette traque au trésor mythique , les Templiers , L’abbé Sauniere, Rennes le château, Jacques De Molay et Jésus Christ se retrouve au milieu de ce thriller historique….

Cotton Malone et son amie Stéphanie, vont devoir démêler les faux et les vrais de cette histoire et des indices laissés au cours des siècles, souvent au péril de leur vie, mais en même temps pour remettre en ordre leur quotidien chaotique…..

J’adore la façon d’écrire de cet écrivain: il est au plus proche de l’Histoire, et en même temps nous livre une version très personnelle (mais tellement intéressante) des plus grands mystères de notre passé….

Le symbole perdu, Dan Brown

Dans la même lignée que le Da Vinci Code, Dan Brown nous entraîne encore dans les profondeurs des secrets dissimulés……Un suspens à chaque page, des tonnes d’informations intéressantes, une porte ouverte sur des sociétés secrètes, Robert Langdon, personne plus qu’intelligent et un nouveau lieu passionnant qui cache bien de mystères, Le Capitole de Washington: tout est bien sur réuni pour lire sans interruption possible, ce nouveau thriller ésotérique….

 adore cet auteur qui bouscule notre façon de penser en mettant un bon coup de pied dans la fourmilière des préjugés humains….En prenant comme thème sensible, la religion, il nous montre une autre façon de croire, après on adhère ou pas, mais il a au moins le mérite de nous faire cogiter sur nos croyances et c’est cela peut- être  son défi, nous donner l’occasion de penser par nous même……

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 205 autres abonnés