L’oeuf ou la poule, Przemystaw Wechterowicz

CouvRVB LOeufOuLaPoule 10cm

Pourquoi nous l’avons choisi:

Nous avons flashé sur cette couverture pétillante et lumineuse!

Synopsis:

Même un poussin peut se poser une question existentielle : 
Qui est arrivé en premier, 
L’œuf ou la poule ?

Ce que nous avons ressenti:

Pour cette grande question : »Qui de l’œuf ou la poule est arrivé en premier? », nous avons un adorable Poussinet déterminé et curieux, qui va nous guider en suivant les réponses des habitants de la basse-cour. C’est un joli album plein de pep’s avec un petit côté rétro dans les illustrations, un rien d’intemporel s’y glisse, des pointes grainées  parfait cet effet entre ancien et modernité…Le dynamisme des couleurs et les mouvements noircis en pointillisme des pelages d’animaux, c’est un vrai plaisir visuel de tourner les pages et de faire leur connaissance…

Chaque page tournée nous fait rencontrer des personnages , mais surtout des réponses originales et drôles pour une question presque philosophique…Nous avons adoré les tantes caquetantes, la chèvre « Lennon », l’épouvantail aux pensées dorées…C’était très agréable de partager ce moment complice avec Jazzelfique qui essayait de deviner ce secret universel, passant d’une réponse à l’autre, tentant de saisir la FAMEUSE bonne réponse…Ce petit album a même fait un petit tour dans sa salle de classe, et rencontrer un vif succès d’intérêt!

Malgré cette interrogation qui reste en l’air et cette boucle infinie, cette rencontre avec ce poussin tout mignon, fût une très belle découverte et quelques rires bien sentis avec l’humour qui se dégage de ses pages flashy a illuminé notre Histoire du Soir! Mère et fille, on conseille cette nouveauté tout droit sortie du catalogue Balivernes Editions…

Notre note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Ce fût une découverte très amusante!

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Publicités

La forêt en mon coeur, Adolfo Serra

Synopsis:

Un enfant entreprend un voyage dans la forêt, accompagné par un ami énigmatique. Ils atteignent la ville où tous deux se transforment, puis retournent à la forêt. Quelle est la place de chacun dans la Nature ? Car dans nos villes, chaque jour, nous l’oublions alors qu’elle nous rend plus humain. Et parce qu’un texte peut parfois être un chemin trop étroit limitant le lecteur dans sa découverte du livre, des sensations et des sentiments qu’il peut apporter, il n’y en a pas ici. 
Cette absence laisse toute liberté à chacun de compléter et faire sienne cette histoire, devenant ainsi un auteur-partenaire guidé par le parti pris très fort des illustrations à l’encre, eau et aquarelle inspirées par la Nature, ses formes et ses couleurs.

Ce que nous avons ressenti:

L’art se passe de mots, il se ressent, il se regarde…L’expérience de La forêt en mon cœur nous le fait en quelques pages, juste des scènes peintes, sans mots, sans explications, et ce fût une découverte intéressante. En ouvrant ce petit album, on plonge dans un monde en monochrome, entre ombres et lumières, au cœur de la forêt, en suivant un enfant et une ombre massive dans une expédition qui nous ouvre le chemin entre Nature et Ville. C’est un album aux illustrations magnifiques, tellement intenses….

Du fait, de ce non-texte , notre imagination devient actrice dans ses pages, et Maman et Fille de se raconter dans ses sombres dessins, une possible interprétation, devient création et un moment encore plus complice, puisque l’on peut tout en dire, et en rire…Pour Jazzelfique, la magie s’est maintenue pendant la moitié du livre, mais il semblerait que la fin lui soit trop insaisissable, tandis que Maman a adoré la ritournelle du temps qui se joue. Mais toutes deux s’accordent sur la beauté féerique de ces illustrations, et d’ailleurs, le côté artistique de Princesse s’est réveillé puisque elle s’est lancée dans l’aquarelle…

C’était une totale découverte que cette lecture sans mot, pourtant le plaisir a été de la partie. Nos yeux en ont pris plein la vue, les sens sont tous en éveil, et le message passe aussi bien que s’il avait été écrit…La Forêt en mon cœur, c’est un appel pour cet espace de vie et de merveilles visibles ou invisibles, selon les heures de la journée, et pourtant, toujours là, Essentielles. Indispensables.

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Ce fût une très jolie découverte!

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Miss Pook et les enfants de la lune, Bertrand Santini.

Pourquoi je l’ai choisi :

Cette magnifique couverture m’a tapée dans l’œil, et cet auteur Jeunesse, j’avais hâte de le découvrir enfin, étant donné les bons retours des lecteurs…

Synopsis:

Paris, 1907…
Miss Pook est une sorcière. Sous l’apparence trompeuse et charmante d’une jeune fille anglaise, elle se fait embaucher comme gouvernante par une riche famille parisienne. Manipulatrice hors pair, Miss Pook a le projet diabolique d’enlever les enfants dont elle a la charge. Sa nouvelle victime se prénomme Elise et Miss Pook parvient à convaincre cette fillette de dix ans de quitter la terre pour vivre avec elle dans son château, sur la lune. Elise découvrira bientôt que la lune est une « résidence d’âmes » et fera la rencontre de personnages de légendes tels que le Sphinx, le Faune, un dragon ou des Vampires…

Ce que j’ai ressenti:…Extraordinaire envolée enchanteresse…

Laissez votre imagination vagabonder dans les rues de Paris, en 1907, sous les pieds de la Tour Eiffel, et levez un peu vos yeux, vers le ciel…Est-ce qu’une excursion à dos de dragon ne serait pas la plus palpitante des aventures? Et cette destination lunaire, ne serait-elle pas la plus fabuleuse? Et si vous tentiez le temps d’une lecture, de replonger dans les plaisirs de l’enfance insouciante, est-ce que vous suivriez, vous aussi, l’extravagante Miss Pook?  Voudriez-vous bien connaître, vous aussi,  le secret des Enfants de la Lune?

Nous ne voulons plus faire partie d’un monde où règnent la cupidité et l’injustice. 

J’ai tenté ce voyage fantastique, et je dois dire que je reviens de cette expédition avec des étoiles plein les yeux, et quelques bonnes impressions dans le sac à dos, mais surtout avec un petit carnet bestiaire de créatures légendaires plutôt fourni! Cette première virée sur les anneaux de Goldorillon fût une enrichissante surprise, toute autant qu’un plaisir de faire la connaissance d’êtres de la Nuit, exilés sur la Lune, encrassé sous la poussière terrible de l’oubli…

J’ai adoré la sensibilité et la plume de Bertrand Santini, sa façon de revisiter les mythes et légendes pour émerveiller son jeune public, la portée philosophique et humaine qui se cache entre les lignes. Il a une folle imagination qui joue souvent entre ombres et lumières, balaie toutes les attentes d’un revers de queue de dragon, souffle sur le feu de l’intrépidité et envoie du rêve quand la réalité est trop brutale… Dans les failles de l’extraordinaire, il glisse de jolies pensées pertinentes, tout en injectant une bonne dose d’amour et fait la part belle à ses tourments intérieurs qui habitent la petite enfance…C’est un vrai souffle de fraîcheur que ce premier épisode de ses enfants perdus…Vite, vite la suite, je veux retourner sur la Lune…

La haine est une défaite, mes enfants. 

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Madame Vanguelov ainsi que les éditions Grasset Jeunesse pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance, ce fût une lecture féerique!

 

Résultat de recherche d'images pour "grasset jeunesse"

Le chat Niversaire, Stéphanie Dunand-Pallaz/ Sophie Turrel

 

Pourquoi nous l’avons choisi:

Jazzelfique s’est pris de passion pour les chats, alors un album qui sort le mois de son anniversaire avec un matou qui est le roi des fêtes, on se laisse forcément séduire!

Synopsis:

Il était une fois un chaton épatant,
Toujours de très bon poil, enjoué et souriant.
Il organisait des fêtes extraordinaires,
Ce minet, c’était le joyeux chat Niversaire.

Ce que nous avons ressenti:

Un petit album joyeux et multicolore pour le plaisir des yeux et de la bonne humeur dans ce moment important de l' »Histoire du Soir ». Pensez donc un chat, tout heureux, qui se régale de faire plaisir à son entourage, voit enfin, le retour de ses attentions récompensées lors de son jour à lui: son anniversaire! La fête se prépare sous les chapeaux de roues et multi ballons à nouer! Mais il ne faudrait pas que la machine fasse des siennes….

Nous avons été ravie de connaître ce petit chat Niversaire et nous avons complètement craqué sur son apparence tout en  dégradé de couleurs vitaminées! En fait, toute la bande de matous affichent des pelages tous plus réjouissants les uns que les autres, donc bravo à l’artiste ainsi qu’à l’auteure pour cette belle inventivité! Nous, les chatons violets et bleus, on adore!!!!Chacun leur personnalité: je sens que cette petite collection de chatons loufoques avec jeux de mots rigolos, pourrait bien intégrer la petite bibliothèque familiale!

On a beaucoup aimé cette petite aventure féline toute en rime, et la jolie morale qui clôture cet anniversaire très mouvementé! Encore un joli moment complice Mère/Fille! On dirait bien que Jazzelfique a trouvé des petits chatons à adopter sans modération!

Notre note Plaisir de Lecture  8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de cet album! Nous avons adoré cette lecture joyeuse!

406915_525371864142688_267237953_n

Le loup et le chevalier, Tullio Corda.

Pourquoi nous l’avons choisi:

Nous avons de suite bien accroché à cette couverture un peu loufoque et pleine de douceur!

Synopsis:

Petit ours demande à son papa : « Tu me racontes une histoire ? ». Papa ours alors commence d’inventer son histoire, mais ne veut pas mettre de loup dedans. Attirés par le conte, les animaux de la forêt s attroupent peu à peu autour et l histoire prend forme. Mais papa ours est constamment interrompu par tout le monde qui tente de deviner la suite de l’histoire et surtout, qui demandent si vraiment, il n’y aurait pas un loup dans ce récit… C’est alors qu’un véritable loup arrive près d’eux. Papa ours va alors continuer l’histoire en transformant le lapin en chevalier pour aller affronter l’animal. Et il participera aussi pour l’aider et en allant assommer le loup. Et petit ours n’aura qu une envie : « Tu me racontes une autre histoire ? »

Ce que nous avons ressenti:…En avant pour les aventures!!!!

Cet album, c’est une histoire vivante! Partant comme un conte, avec la très célèbre formule magique « Il était une fois…. », elle se vit quand même avec l’échange de dialogue dynamique et aventureux! Le moment complice Mère/Fille a vu se dérouler une histoire où il est de bon ton de trouver un loup et une fée , tout en ayant des personnages qui jouent plus que leurs rôles d’acteurs sur cette scène improvisée…Plaisir de l’intonation et situations cocasses, les fous rires ne sont pas loin de ce rendez vous impromptu!

Avoir un Papa Ours qui sait inventer une histoire pareille, ça ne s’invente pas!!!Surtout que le petit a un brin d’espièglerie, et saura lui donner quelques matières pour pimenter ce moment d’échange! Nous avons donc une charmante petite histoire qui se construit sous nos yeux ébahis, où Le Loup et le Chevalier vont vivre une aventure bien malgré eux!

Jazzelfique a beaucoup aimé les illustrations. Cette forêt verte et bleue, où les animaux se réunissent autour du conteur avec cet écureuil, qui réclame à tout va, le silence pour entendre la fin de l’histoire…Tout est en simplicité, et c’est ce qui parle aux enfants avant tout…Maman Stelphique a apprécié l’humour et le côté protecteur de ce Papa Ours…

Un très chouette moment de lecture où le plaisir du théâtre plaira, aux petits curieux et aux impatients, d’entendre et vivre enfin leur histoire du soir rêvée…

Notre Note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de cet album! Nous avons adoré !!!

Joyeux anniversaire, Maman! Satoe Tone.

Couverture Joyeux anniversaire, Maman!

Pourquoi nous l’avons choisi:

On a craqué pour cette petite histoire de poussins, car c’est original de les voir en petits héros!

Synopsis:

Cinq frères poussins veulent offrir à leur maman un cadeau très spécial pour son anniversaire. N’ayant pas encore trouvé, ils partent en ballon un matin en direction du champ où ils ont aperçu des choses brillantes comme des diamants. Mais ce ne sont pas des bijoux… Ils ne trouvent que de l’eau et ça ne peut pas être leur cadeau ! Ils iront ensuite dans la forêt puis près de l’océan, mais à chaque fois, ce qui scintille ou luit ne peut être un cadeau à offrir. Et cette lueur dans les hautes herbes, ne seraient-ce pas des yeux de chats ?

Ce que nous avons ressenti:…Une douce lecture…

Des petits poussins, curieux et déterminés, partent à l’aventure: Trouvez le plus cadeau d’anniversaire pour Maman, ne sera pas de tout repos pour ses petits bout’chous…Quelle belle exploration, toute en poésie, en scintillante illustrations, et en tendre amour!

Les couleurs pastel donnent beaucoup de douceur, à cette lecture. On adore ce mélange Arc-en-ciel de ses pages et la rondeur des dessins. Le format du livre est parfait pour les petites mains! Il y a un côté décalé dans les illustrations avec les proportions des personnages: c’est bien sur très amusant, pour une enfant, de regarder ce mini policier Cochon face à la gigantesque Maman Poule…

Ce petit livre est une jolie façon de présenter que tout ce qui brille n’est pas forcément précieux, mais que c’est, de cette beauté éphémère, que naît toute la magie lumineuse! Une très jolie morale dans cette quête du cadeau parfait avec l’innocence et l’intention de faire plaisir, avec évidemment l’idée que tout cadeau d’anniversaire, n’est pas forcément matériel…Une précieuse philosophie pour les tout-petits!

Jazzelfique s’est régalée de ces explosions de couleurs, tandis que Maman s’est réjoui de cette douce fin…Un moment de plus, en complicité et en câlins , pour le temps de l’Histoire du Soir…

Notre note Plaisir de Lecture  7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre!

Mieux que dix fées, Lenia Major/ Cathy Delanssay

Pourquoi nous l’avons choisi:

Un livre qui parle de fées??!!!On adore nous, et d’autant plus quand il rentre dans le Challenge Printemps Elfique!

Synopsis:

Dix fées se succèdent avec chacune un don particulier. La première fée sème des petits bisous partout, la deuxième est la reine des chatouilles, la cinquième super forte en rangement… Mais quelqu’un possède tous ces dons réunis : une maman. Commentaire : Blonde, brune, châtain, les yeux bleus, verts ou marron, dix fées toutes différentes et plus jolies les unes que les autres sont dessinées dans leur univers de douceur aux couleurs tendres et définissent toutes les qualités d’une maman. Jouant sur les couleurs, la tenue de la ligne et la taille des caractères, le texte simple souligne le don décrit. Un petit livre enchanteur, au format très agréable, pour dire combien on aime sa maman. Couverture rigide, cahiers cousus.

Ce que nous avons ressenti:…Un joli Coup de baguette magique…

Nous avons adoré ce petit album! La douceur qui se dégage, la tendresse du texte, et l’époustouflante mise en illustration! Depuis plus d’une semaine, c’est le livre TOP 1 de notre petit moment complice: l’Histoire du Soir. Jazzelfique le connaît déjà par cœur, et il a, et de loin, sa préférence, face à la multitude….

A la première lecture, déjà, elle a repéré la poésie « -Oh Maman, ça rime »….Bien sur, mes yeux de maman se sont illuminé de fierté…Lenia Major nous régale de mots tout doux, de mots doudoux, de mots trop chou qui appellent aux bisous…C’est une belle invitation aux câlins et à entretenir la complicité entre une mère et ses enfants…

Ensuite, nous nous sommes laissé surprendre par l’histoire et la particularité de toutes ses fées, pour tomber en amour, devant cette fin tout simplement adorable…

Chaque page, est une illustration splendide d’une fée. Chacune avec son style, toutes plus jolies les unes que les autres! Cathy Delanssay a une incroyable touche artistique! Nous avons adoré chaque détail, ses visages pleins de rondeurs et de magie, joliment mise en valeur dans une situation donnée. Jazzelfique a eu un coup de foudre pour la sixième qui danse alors que Maman Stelphique préfère la Dix qui ouvre sur le Pays des contes, mais en fait, c’est tout l’album qui est une richesse de plaisir des yeux!

Jazzelfique s’attarde toujours sur des petits détails, et ici, c’est la petite coccinelle qui apparaît, une page sur deux, qui a attiré son attention. De minuscules touches d’humour posés, ici ou là, qu’elle se régale toujours de découvrir à chaque relecture…

Nous sommes d’accord toutes les deux, pour mettre en Coup de Cœur, ce joli petit livre, et nous vous invitons à découvrir ce qui est Mieux que Dix Fées….

Notre note Plaisir de Lecture  10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de ce livre!

Une maison à hanter, Morgane de Cadier/ Florian Pigé.

Pourquoi nous l’avons choisi:

Maman et Fille adorent l’ambiance Halloween, donc cette petite histoire de fantôme nous branchait beaucoup en cette période festive…

Synopsis:

Petit fantôme fête aujourd’hui ses mille ans. C’est un grand jour et il est temps pour lui de trouver sa maison, celle qu’il hantera pour les mille ans qui viennent. Sur sa route, il trouvera d’abord une toute petite et mignonne maison d’oiseaux et ensuite un vieux bateau sous l’eau, mais aucun de ces endroits ne lui convient. Ils sont déjà occupés.

Mais quand il trouve enfin une maison dont la fenêtre est restée ouverte, Nathan un petit garçon le surprend et n’a pas du tout peur de lui. Nathan va tenter de lui apprendre à être effrayant, et il aura même une idée sur la maison que le petit fantôme pourrait enfin aller hanter…

Un petit fantôme tout mignon dans une histoire d’amitié et d’entraide. En plus, la couverture de ce livre luit pendant la nuit !

Ce que nous avons ressenti:…Une jolie rencontre fantomatique…

Petit Fantôme s’approche doucement et lui confie tout bas:

-Moi aussi, j’ai une surprise pour toi…

Tout d’abord, nous avons adoré cette couverture phosphorescente où ce gentil Petit Fantôme apparaît de jour comme de nuit, et cela n’est pas habituel de pouvoir le voir ainsi évoluer, à tout heure de la journée.  Il a vraiment une petite trogne adorable, et nous avons adoré fêter son millième anniversaire avec toute sa famille et, le suivre dans ses drôles d’aventures.

En effet, un Petit Fantôme curieux qui cherche Une Maison à Hanter, ça nous promet quelques moments cocasses et des rencontres inattendues. Au détour, d’une fenêtre entrouverte, nous verrons donc naître une jolie amitié et quelques fous rires joyeux. Leur complicité fait plaisir à voir, et on sent bien que cette interaction va les faire grandir autant l’un que l’autre.

Maman Stelphique a adoré cette histoire toute en rimes, là ou Jazzelfique a adoré toutes les  belles illustrations de cet album. C’était autant un plaisir pour les yeux que pour les oreilles! Ce fantôme, même tout en transparence, ressort idéalement, du fait de ce jeu d’ombres et de lumières,  , et éclaire de son beau sourire, ses pages en papier glacé.

Nous profitons pour recommander chaudement cette adorable histoire pleine de douceur et de délicatesse, et remercier la maison d’éditions Balivernes pour ce partenariat ! Ce petit album est dorénavant, le roi de nos « Petites histoires du soir »…Merci de leur confiance !

 

 

lu-en-part-avec-la-me406915_525371864142688_267237953_n

Le fantôme qui écrivait des romans,Eric Sanvoisin.

Couverture Le fantôme qui écrivait des romans

Pourquoi je l’ai choisi:

Rien que le titre, j’étais fortement intriguée, et je souhaitais découvrir cet auteur, dont je vois passer quelque fois sur la blogosphère, ses romans Jeunesse.

Synopsis:

C’est l’histoire d’un auteur paranormal qui…

C’est aussi l’histoire d’une fille emprisonnée par elle-même dans son corps qui…

C’est enfin l’histoire du héros d’un livre étrange qui…

Antonin est un fantôme. Assassiné alors qu’il était adolescent, il hante la maison abandonnée par la secte de son père. Il parvient un jour à interagir avec un ordinateur. Touche de clavier après touche de clavier, il écrit un roman qu’il parviendra à faire éditer sous couvert de l’anonymat offert par internet. Très loin de là, en Nouvelle-Calédonie, Emilia, une jeune fille anorexique, tombe amoureuse de Leï, le personnage du roman d’Antonin. Elle parvient à contacter l’auteur par email et lui demande d’écrire la suite du livre qu’elle a tant aimé… En parallèle, le lecteur lit le roman d’Antonin et découvre l’histoire de Leï et de son chien qui lui raconte des histoires pour l’aider à vivre sa vie. Un récit à trois voix où le lecteur lit le roman d’Antonin en suivant son héros Lei qui doit se construire une nouvelle vie, l’existence d’Antonin lui-même qui par l’écriture et ses échanges avec Emilia, sa lectrice, trouvera le courage de dénoncer son meurtrier et bien sûr Emilia, cette jeune fille anorexique qui veut continuer d’exister en dépit de la maladie… Un récit à trois voix où la réalité rejoint la fiction ou l’inverse…

Ce que j’ai ressenti:…Un belle rencontre avec un auteur pas commun…

Quand on ne peut pas parler, écrire, c’est magique.

J’ai trouvé à ce roman Jeunesse, beaucoup de douceur et une écriture toute en poésie. Cette histoire réunit trois jeunes adolescents, avec leurs maux, qui se laisse porter par les mots…C’était un très joli ouroboros d’énergie, de partage, et d’échange autour du thème de la lecture. J’aime quand, l’histoire devient histoires et se prête à l’inattendu.

La lecture était sa meilleure amie. Sa seule amie.

On sent beaucoup de souffrance et de mal-être, dans chacun de ses personnages, et chacun arrive à nous toucher à sa manière dans leurs imperfections, leurs espoirs déçus, leurs attentes plombées. L’auteur en apportant cette touche de fantastique arrive à rendre plus agréable cette lecture, derrière des thèmes aussi fort que l’anorexie, le sacrifice, la folie…J’ai trouvé dans son écriture, énormément de sensibilité qui vient presque par magie, panser toutes les blessures de cet âge si difficile, où l’acception de Soi est tellement insurmontable, pour ses jeunes si fragiles psychologiquement…J’ai été touchée, parce qu’on sent que l’auteur fait attention à poser des mots délicats sur ses ravages qui peuvent toucher cette tranche d’âge, et en refermant ses pages, j’étais triste d’en quitter certains…

Il essaya de retenir la mort en saisissant un coin de sa robe de brume.

-Personne ne sait où commencent les pouvoirs de l’esprit et où ils s’arrêtent.

J’ai aimé partir vers la Nouvelle-Calédonie, pays qui me tente réellement de découvrir, et connaître un peu plus de leurs coutumes, leurs histoires, leurs cultures. Ce sont de petites touches qui jalonnent plaisamment le récit, et cette contrée me laisse toujours plus rêveuse et désireuse d’aller un jour, y balader mes ailes elfiques…La vie dans ces squats me parait presque idyllique…

On peut se passer de beaucoup de choses, sauf de chaleur humaine.

Vous l’aurez compris, ce Fantôme qui écrivait des romans, est un livre qui m’aura émue, et je suis ravie de pouvoir encore avoir de belles surprises en Jeunesse! Je le recommande chaudement!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

 

Remerciements :

Je tiens à remercier  chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Ce fut une lecture émouvante!

lu-en-part-avec-la-me406915_525371864142688_267237953_n

Dans l’espace infini, Laure Cohen/Marjorie Béal

Couverture Dans l'espace infini

Pourquoi nous l’avons choisi:

Depuis un moment, nous regardons le ciel étoilé avec Jazzelfique, pour tenter de voir les étoiles filantes. J’ai trouvé que ce livre serait une super idée de lecture, pour en apprendre plus sur les mystères… Dans L’espace Infini.

Synopsis:

Si près et si lointain, de feu ou bien de glace, il nous attire et nous emporte à l’infini. Il est grandiose et majestueux: l’Espace, où voyagent étoiles, planètes et galaxies.

Venez chevaucher des comètes, laissez vous éblouir par les supernovas et évitez les trous noirs mystérieux…

Ce que nous avons ressenti:

La première chose qui nous a marquée, c’est la beauté des illustrations. Entre formes géométriques et couleurs vives, on peut vraiment dire que ces dessins attirent l’œil!!!!Nous avons adoré, chaque page est une merveille plus belle que la précédente…Des effets poudrés aux dégradés vivifiants, l’Univers est mis en valeur de manière moderne et lumineuse.

Espace_016

Ensuite, la poésie du texte. Elle nous conte par un joli vocabulaire au champ lexical scientifique, les planètes et particularités du système solaire, mais aussi, plus loin que ça…Le silence prend tout son sens, le froid rencontre les sphères de feu et les trous noirs deviennent monstres… Mais tout cela avec douceur et légèreté, dans une jolie envolée de mots, en fusée imaginaire…

« L’espace, grand, immense et noir, déploie ses draps de soie vers l’infini. »

Je pense que cet album est une belle réussite. Intéressant dans son intention et dans la réalisation. Nous passons depuis, plusieurs soirées avec ce livre, tout en contemplant de notre jardin, le ciel , complices, mère et fille, de savoir que après, nous le verrons aussi d’une autre façon, dans l’œil d’une artiste inspirée….

Indispensable pour les petits curieux qui ont toujours les yeux tournés vers là-haut…

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre. Merci de leur confiance.

 

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 188 autres abonnés