Le loup et le chevalier, Tullio Corda.

Pourquoi nous l’avons choisi:

Nous avons de suite bien accroché à cette couverture un peu loufoque et pleine de douceur!

Synopsis:

Petit ours demande à son papa : « Tu me racontes une histoire ? ». Papa ours alors commence d’inventer son histoire, mais ne veut pas mettre de loup dedans. Attirés par le conte, les animaux de la forêt s attroupent peu à peu autour et l histoire prend forme. Mais papa ours est constamment interrompu par tout le monde qui tente de deviner la suite de l’histoire et surtout, qui demandent si vraiment, il n’y aurait pas un loup dans ce récit… C’est alors qu’un véritable loup arrive près d’eux. Papa ours va alors continuer l’histoire en transformant le lapin en chevalier pour aller affronter l’animal. Et il participera aussi pour l’aider et en allant assommer le loup. Et petit ours n’aura qu une envie : « Tu me racontes une autre histoire ? »

Ce que nous avons ressenti:…En avant pour les aventures!!!!

Cet album, c’est une histoire vivante! Partant comme un conte, avec la très célèbre formule magique « Il était une fois…. », elle se vit quand même avec l’échange de dialogue dynamique et aventureux! Le moment complice Mère/Fille a vu se dérouler une histoire où il est de bon ton de trouver un loup et une fée , tout en ayant des personnages qui jouent plus que leurs rôles d’acteurs sur cette scène improvisée…Plaisir de l’intonation et situations cocasses, les fous rires ne sont pas loin de ce rendez vous impromptu!

Avoir un Papa Ours qui sait inventer une histoire pareille, ça ne s’invente pas!!!Surtout que le petit a un brin d’espièglerie, et saura lui donner quelques matières pour pimenter ce moment d’échange! Nous avons donc une charmante petite histoire qui se construit sous nos yeux ébahis, où Le Loup et le Chevalier vont vivre une aventure bien malgré eux!

Jazzelfique a beaucoup aimé les illustrations. Cette forêt verte et bleue, où les animaux se réunissent autour du conteur avec cet écureuil, qui réclame à tout va, le silence pour entendre la fin de l’histoire…Tout est en simplicité, et c’est ce qui parle aux enfants avant tout…Maman Stelphique a apprécié l’humour et le côté protecteur de ce Papa Ours…

Un très chouette moment de lecture où le plaisir du théâtre plaira, aux petits curieux et aux impatients, d’entendre et vivre enfin leur histoire du soir rêvée…

Notre Note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de cet album! Nous avons adoré !!!

Joyeux anniversaire, Maman! Satoe Tone.

Couverture Joyeux anniversaire, Maman!

Pourquoi nous l’avons choisi:

On a craqué pour cette petite histoire de poussins, car c’est original de les voir en petits héros!

Synopsis:

Cinq frères poussins veulent offrir à leur maman un cadeau très spécial pour son anniversaire. N’ayant pas encore trouvé, ils partent en ballon un matin en direction du champ où ils ont aperçu des choses brillantes comme des diamants. Mais ce ne sont pas des bijoux… Ils ne trouvent que de l’eau et ça ne peut pas être leur cadeau ! Ils iront ensuite dans la forêt puis près de l’océan, mais à chaque fois, ce qui scintille ou luit ne peut être un cadeau à offrir. Et cette lueur dans les hautes herbes, ne seraient-ce pas des yeux de chats ?

Ce que nous avons ressenti:…Une douce lecture…

Des petits poussins, curieux et déterminés, partent à l’aventure: Trouvez le plus cadeau d’anniversaire pour Maman, ne sera pas de tout repos pour ses petits bout’chous…Quelle belle exploration, toute en poésie, en scintillante illustrations, et en tendre amour!

Les couleurs pastel donnent beaucoup de douceur, à cette lecture. On adore ce mélange Arc-en-ciel de ses pages et la rondeur des dessins. Le format du livre est parfait pour les petites mains! Il y a un côté décalé dans les illustrations avec les proportions des personnages: c’est bien sur très amusant, pour une enfant, de regarder ce mini policier Cochon face à la gigantesque Maman Poule…

Ce petit livre est une jolie façon de présenter que tout ce qui brille n’est pas forcément précieux, mais que c’est, de cette beauté éphémère, que naît toute la magie lumineuse! Une très jolie morale dans cette quête du cadeau parfait avec l’innocence et l’intention de faire plaisir, avec évidemment l’idée que tout cadeau d’anniversaire, n’est pas forcément matériel…Une précieuse philosophie pour les tout-petits!

Jazzelfique s’est régalée de ces explosions de couleurs, tandis que Maman s’est réjoui de cette douce fin…Un moment de plus, en complicité et en câlins , pour le temps de l’Histoire du Soir…

Notre note Plaisir de Lecture  7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre!

Mieux que dix fées, Lenia Major/ Cathy Delanssay

Pourquoi nous l’avons choisi:

Un livre qui parle de fées??!!!On adore nous, et d’autant plus quand il rentre dans le Challenge Printemps Elfique!

Synopsis:

Dix fées se succèdent avec chacune un don particulier. La première fée sème des petits bisous partout, la deuxième est la reine des chatouilles, la cinquième super forte en rangement… Mais quelqu’un possède tous ces dons réunis : une maman. Commentaire : Blonde, brune, châtain, les yeux bleus, verts ou marron, dix fées toutes différentes et plus jolies les unes que les autres sont dessinées dans leur univers de douceur aux couleurs tendres et définissent toutes les qualités d’une maman. Jouant sur les couleurs, la tenue de la ligne et la taille des caractères, le texte simple souligne le don décrit. Un petit livre enchanteur, au format très agréable, pour dire combien on aime sa maman. Couverture rigide, cahiers cousus.

Ce que nous avons ressenti:…Un joli Coup de baguette magique…

Nous avons adoré ce petit album! La douceur qui se dégage, la tendresse du texte, et l’époustouflante mise en illustration! Depuis plus d’une semaine, c’est le livre TOP 1 de notre petit moment complice: l’Histoire du Soir. Jazzelfique le connaît déjà par cœur, et il a, et de loin, sa préférence, face à la multitude….

A la première lecture, déjà, elle a repéré la poésie « -Oh Maman, ça rime »….Bien sur, mes yeux de maman se sont illuminé de fierté…Lenia Major nous régale de mots tout doux, de mots doudoux, de mots trop chou qui appellent aux bisous…C’est une belle invitation aux câlins et à entretenir la complicité entre une mère et ses enfants…

Ensuite, nous nous sommes laissé surprendre par l’histoire et la particularité de toutes ses fées, pour tomber en amour, devant cette fin tout simplement adorable…

Chaque page, est une illustration splendide d’une fée. Chacune avec son style, toutes plus jolies les unes que les autres! Cathy Delanssay a une incroyable touche artistique! Nous avons adoré chaque détail, ses visages pleins de rondeurs et de magie, joliment mise en valeur dans une situation donnée. Jazzelfique a eu un coup de foudre pour la sixième qui danse alors que Maman Stelphique préfère la Dix qui ouvre sur le Pays des contes, mais en fait, c’est tout l’album qui est une richesse de plaisir des yeux!

Jazzelfique s’attarde toujours sur des petits détails, et ici, c’est la petite coccinelle qui apparaît, une page sur deux, qui a attiré son attention. De minuscules touches d’humour posés, ici ou là, qu’elle se régale toujours de découvrir à chaque relecture…

Nous sommes d’accord toutes les deux, pour mettre en Coup de Cœur, ce joli petit livre, et nous vous invitons à découvrir ce qui est Mieux que Dix Fées….

Notre note Plaisir de Lecture  10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de ce livre!

Une maison à hanter, Morgane de Cadier/ Florian Pigé.

Pourquoi nous l’avons choisi:

Maman et Fille adorent l’ambiance Halloween, donc cette petite histoire de fantôme nous branchait beaucoup en cette période festive…

Synopsis:

Petit fantôme fête aujourd’hui ses mille ans. C’est un grand jour et il est temps pour lui de trouver sa maison, celle qu’il hantera pour les mille ans qui viennent. Sur sa route, il trouvera d’abord une toute petite et mignonne maison d’oiseaux et ensuite un vieux bateau sous l’eau, mais aucun de ces endroits ne lui convient. Ils sont déjà occupés.

Mais quand il trouve enfin une maison dont la fenêtre est restée ouverte, Nathan un petit garçon le surprend et n’a pas du tout peur de lui. Nathan va tenter de lui apprendre à être effrayant, et il aura même une idée sur la maison que le petit fantôme pourrait enfin aller hanter…

Un petit fantôme tout mignon dans une histoire d’amitié et d’entraide. En plus, la couverture de ce livre luit pendant la nuit !

Ce que nous avons ressenti:…Une jolie rencontre fantomatique…

Petit Fantôme s’approche doucement et lui confie tout bas:

-Moi aussi, j’ai une surprise pour toi…

Tout d’abord, nous avons adoré cette couverture phosphorescente où ce gentil Petit Fantôme apparaît de jour comme de nuit, et cela n’est pas habituel de pouvoir le voir ainsi évoluer, à tout heure de la journée.  Il a vraiment une petite trogne adorable, et nous avons adoré fêter son millième anniversaire avec toute sa famille et, le suivre dans ses drôles d’aventures.

En effet, un Petit Fantôme curieux qui cherche Une Maison à Hanter, ça nous promet quelques moments cocasses et des rencontres inattendues. Au détour, d’une fenêtre entrouverte, nous verrons donc naître une jolie amitié et quelques fous rires joyeux. Leur complicité fait plaisir à voir, et on sent bien que cette interaction va les faire grandir autant l’un que l’autre.

Maman Stelphique a adoré cette histoire toute en rimes, là ou Jazzelfique a adoré toutes les  belles illustrations de cet album. C’était autant un plaisir pour les yeux que pour les oreilles! Ce fantôme, même tout en transparence, ressort idéalement, du fait de ce jeu d’ombres et de lumières,  , et éclaire de son beau sourire, ses pages en papier glacé.

Nous profitons pour recommander chaudement cette adorable histoire pleine de douceur et de délicatesse, et remercier la maison d’éditions Balivernes pour ce partenariat ! Ce petit album est dorénavant, le roi de nos « Petites histoires du soir »…Merci de leur confiance !

 

 

lu-en-part-avec-la-me406915_525371864142688_267237953_n

Le fantôme qui écrivait des romans,Eric Sanvoisin.

Couverture Le fantôme qui écrivait des romans

Pourquoi je l’ai choisi:

Rien que le titre, j’étais fortement intriguée, et je souhaitais découvrir cet auteur, dont je vois passer quelque fois sur la blogosphère, ses romans Jeunesse.

Synopsis:

C’est l’histoire d’un auteur paranormal qui…

C’est aussi l’histoire d’une fille emprisonnée par elle-même dans son corps qui…

C’est enfin l’histoire du héros d’un livre étrange qui…

Antonin est un fantôme. Assassiné alors qu’il était adolescent, il hante la maison abandonnée par la secte de son père. Il parvient un jour à interagir avec un ordinateur. Touche de clavier après touche de clavier, il écrit un roman qu’il parviendra à faire éditer sous couvert de l’anonymat offert par internet. Très loin de là, en Nouvelle-Calédonie, Emilia, une jeune fille anorexique, tombe amoureuse de Leï, le personnage du roman d’Antonin. Elle parvient à contacter l’auteur par email et lui demande d’écrire la suite du livre qu’elle a tant aimé… En parallèle, le lecteur lit le roman d’Antonin et découvre l’histoire de Leï et de son chien qui lui raconte des histoires pour l’aider à vivre sa vie. Un récit à trois voix où le lecteur lit le roman d’Antonin en suivant son héros Lei qui doit se construire une nouvelle vie, l’existence d’Antonin lui-même qui par l’écriture et ses échanges avec Emilia, sa lectrice, trouvera le courage de dénoncer son meurtrier et bien sûr Emilia, cette jeune fille anorexique qui veut continuer d’exister en dépit de la maladie… Un récit à trois voix où la réalité rejoint la fiction ou l’inverse…

Ce que j’ai ressenti:…Un belle rencontre avec un auteur pas commun…

Quand on ne peut pas parler, écrire, c’est magique.

J’ai trouvé à ce roman Jeunesse, beaucoup de douceur et une écriture toute en poésie. Cette histoire réunit trois jeunes adolescents, avec leurs maux, qui se laisse porter par les mots…C’était un très joli ouroboros d’énergie, de partage, et d’échange autour du thème de la lecture. J’aime quand, l’histoire devient histoires et se prête à l’inattendu.

La lecture était sa meilleure amie. Sa seule amie.

On sent beaucoup de souffrance et de mal-être, dans chacun de ses personnages, et chacun arrive à nous toucher à sa manière dans leurs imperfections, leurs espoirs déçus, leurs attentes plombées. L’auteur en apportant cette touche de fantastique arrive à rendre plus agréable cette lecture, derrière des thèmes aussi fort que l’anorexie, le sacrifice, la folie…J’ai trouvé dans son écriture, énormément de sensibilité qui vient presque par magie, panser toutes les blessures de cet âge si difficile, où l’acception de Soi est tellement insurmontable, pour ses jeunes si fragiles psychologiquement…J’ai été touchée, parce qu’on sent que l’auteur fait attention à poser des mots délicats sur ses ravages qui peuvent toucher cette tranche d’âge, et en refermant ses pages, j’étais triste d’en quitter certains…

Il essaya de retenir la mort en saisissant un coin de sa robe de brume.

-Personne ne sait où commencent les pouvoirs de l’esprit et où ils s’arrêtent.

J’ai aimé partir vers la Nouvelle-Calédonie, pays qui me tente réellement de découvrir, et connaître un peu plus de leurs coutumes, leurs histoires, leurs cultures. Ce sont de petites touches qui jalonnent plaisamment le récit, et cette contrée me laisse toujours plus rêveuse et désireuse d’aller un jour, y balader mes ailes elfiques…La vie dans ces squats me parait presque idyllique…

On peut se passer de beaucoup de choses, sauf de chaleur humaine.

Vous l’aurez compris, ce Fantôme qui écrivait des romans, est un livre qui m’aura émue, et je suis ravie de pouvoir encore avoir de belles surprises en Jeunesse! Je le recommande chaudement!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

 

Remerciements :

Je tiens à remercier  chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Ce fut une lecture émouvante!

lu-en-part-avec-la-me406915_525371864142688_267237953_n

Dans l’espace infini, Laure Cohen/Marjorie Béal

Couverture Dans l'espace infini

Pourquoi nous l’avons choisi:

Depuis un moment, nous regardons le ciel étoilé avec Jazzelfique, pour tenter de voir les étoiles filantes. J’ai trouvé que ce livre serait une super idée de lecture, pour en apprendre plus sur les mystères… Dans L’espace Infini.

Synopsis:

Si près et si lointain, de feu ou bien de glace, il nous attire et nous emporte à l’infini. Il est grandiose et majestueux: l’Espace, où voyagent étoiles, planètes et galaxies.

Venez chevaucher des comètes, laissez vous éblouir par les supernovas et évitez les trous noirs mystérieux…

Ce que nous avons ressenti:

La première chose qui nous a marquée, c’est la beauté des illustrations. Entre formes géométriques et couleurs vives, on peut vraiment dire que ces dessins attirent l’œil!!!!Nous avons adoré, chaque page est une merveille plus belle que la précédente…Des effets poudrés aux dégradés vivifiants, l’Univers est mis en valeur de manière moderne et lumineuse.

Espace_016

Ensuite, la poésie du texte. Elle nous conte par un joli vocabulaire au champ lexical scientifique, les planètes et particularités du système solaire, mais aussi, plus loin que ça…Le silence prend tout son sens, le froid rencontre les sphères de feu et les trous noirs deviennent monstres… Mais tout cela avec douceur et légèreté, dans une jolie envolée de mots, en fusée imaginaire…

« L’espace, grand, immense et noir, déploie ses draps de soie vers l’infini. »

Je pense que cet album est une belle réussite. Intéressant dans son intention et dans la réalisation. Nous passons depuis, plusieurs soirées avec ce livre, tout en contemplant de notre jardin, le ciel , complices, mère et fille, de savoir que après, nous le verrons aussi d’une autre façon, dans l’œil d’une artiste inspirée….

Indispensable pour les petits curieux qui ont toujours les yeux tournés vers là-haut…

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre. Merci de leur confiance.

 

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Petit Renard, Nicolas Gouny

Couverture Petit Renard

Pourquoi nous l’avons choisi:

La couverture attire l’œil, et nous étions curieuses de voir où ce Petit Renard allait nous emmener….

Synopsis:

Petit Renard sort de son terrier et part à l’aventure.
Qui rencontrera-t-il ?

Ce que nous avons ressenti:…La Nature au service de la créativité…

En voilà, un très joli album! Toutes en feuilles automnales, et en petites explorations essentielles au développement de la curiosité…Un bonheur de lecture!!!!

Nous avons adoré cette petite histoire de découverte, d’aventure et de beauté artistique! Quel plaisir de voir ainsi la Nature sublimée, terrain de création et souffle d’imagination…J’ai adoré cette proposition d’illustration originale et colorée, tandis que Jazzelfique s’est beaucoup amusée à deviner les animaux cachés derrière ces feuilles…Je pense que c’est un bon moyen de sensibiliser les enfants au décor qui nous entoure, à l’image de ce Petit Renard, qui s’éloigne de son petit terrier…Notre Planète est belle, continuez à la mettre en valeur!!!

Quel joli moment passé à cette lecture, et bien sur, nous étions impatiente de nous mettre nous aussi à jouer le jeu proposé en fin d’album par l’auteur…Le duo Mère/Fille s’est donc lancé au ramassage de feuilles et de fleurs de la colline environnante…Donc voilà, je pense que ce petit livre a été une jolie impulsion: non seulement à la lecture et relecture, à la création artistique et à un très joli partage en famille …Pari réussi donc pour l’auteur!!!

Le petit plus de cet album: la qualité du papier! Nous sommes donc ravies de voir que Balivernes Editions apporte autant de soin à ses petits albums destinés aux tout-petits! C’est aussi agréable à la vue qu’au toucher de tourner ses pages! Merci de leur confiance et de ce partenariat!

Voici le résultat de la création de Jazzelfique et sa proposition d’ami à ce Petit Renard…

jasmine 102

jasmine 095

 

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

 

 

 

Panique chez les suricates, Nicole Snitselaar/Coralie Saudo

Couverture Panique chez les suricates

 

Pourquoi nous l’avons choisi:

C’est bel et bien le choix de ma fille, qui a été intriguée par ce titre et a craqué sur le côté « trop mignon » des suricates.

Synopsis:

– Oh, ce suricate ! sifflaient avec dédain ceux qui croisaient le chemin de Suri. Mais pourquoi réagissaient-ils donc tous ainsi ? C’est que Suri avait un ami, mais ce n’était pas un ami ordinaire…

Ce que nous avons ressenti:

Que joli petit album à prendre en main pour les petites mains!!!! Le format de ce livre est juste génial! Maman et fille ont adoré les illustrations simples et rondes, les petites bouilles de suricates et les superpositions de formes diverses qui donnent du relief aux images.

Mais surtout, nous avons apprécié l’histoire et les valeurs qu’elle véhicule !!! Grâce à ce petit album, nous avons pu parler de différence, de tolérance et d’amitié.Quel joli programme pour ce moment complice en fin de journée!!! En quelques lignes, l’auteure arrive à sensibiliser l’enfant sur ses notions qui font partie de la vie sociale, mais tout ça avec beaucoup de simplicité… Pouvoir parler de ses thèmes juste avant le coucher, lui laisseront sans doute une belle impression sur ce petit livre coloré! Stelphique a apprécié cette histoire d’amitié qui va au delà des conventions tandis que Jazzelfique y voyait une chance de pouvoir voler avec un aiglon…

Je trouve que les suricates ne sont pas assez représenté dans les histoires pour enfants, et je n’ai pas été étonnée quand ma fille a choisi cette histoire avant toute autre, pour la découvrir! Jazzelfique adore les animaux, mais ses préférences ne vont pas vers les « traditionnels », (ex: Hyènes, Léopard, Narval…), donc imaginez notre plaisir de trouver la colonie de suricates, ainsi mis en lumière!

On a adoré la partie de « cherche et trouve » en fin d’album, qui nous fait reprendre pour notre plus grand plaisir, la lecture et la redécouverte des détails qui nous ont échappé en première lecture! Cet esprit de jeu fait souvent toute la différence pour les enfants…

En bref, une jolie histoire sur la tolérance et une note de jeu qui permet d’apprécier au mieux le travail des deux artistes ! Encore un joli moment de lecture, que nous avons partagé avec ma fille, et d’ailleurs elle ne veut plus que lire celle ci depuis trois soirs!!!  Elle m’a dit « Maman, j’ai tout aimé dans ce livre!!! »…Je crois qu’il n’y est pas de plus beau compliment …

Il ne nous reste plus qu’à remercier chaleureusement, les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance!

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains, Catherynne M. Valente

Couverture La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais surtout repéré ce livre grâce à sa couverture, qui m’interpelle, ainsi que ce titre à rallonge. Je la trouve magnifique et plutôt accrocheuse…Et en plus, cette lecture compte pour mon Challenge Printemps Elfique 2016!

image1

Synopsis:

Septembre est une jeune fille qui aspire à l’aventure. Quand elle est invitée en Féérie par le Vent Vert et le Léopard des Petites Brises, bien sûr, elle accepte. Qui ne le ferait pas à douze ans ? Mais Féérie est dans la tourmente, sous le règne écrasant d’une Marquise maléfique.

Cheminant en compagnie d’un vouivre amoureux des livres et d’un étrange garçon bleu, presque humain nommé Samedi, elle perdra : son ombre, sa chaussure, son cœur et bien sûr son chemin. Mais dans l’aventure, elle trouvera le courage, l’amitié, une cuillère un peu spéciale et bien plus encore. Elle seule détient la clef qui rétablira l’ordre et le bonheur en Féérie…

Il n’y avait pas eu de monde si envoûtant, de personnages si originaux depuis Alice au pays des Merveilles ou le pays d’Oz. L’héroïne grandit au cours de cette aventure. Septembre est intelligente et très logique avec pourtant une forme de naïveté que nous voudrions garder toute notre vie, dans un monde plus complexe qu’il n’y paraît où tout n’est pas que soleil et magie.

Ce que j’ai ressenti:…La force d’un conte, la douceur du Féérique…

Déjà, ce livre commence par « Il était une fois…  » et là, je sais que le charme va opérer, comme si cette formule était magique… Je suis trop sensible aux contes, à leurs valeurs qu’ils véhiculent, à leurs enchantements. Alors, un conte de 250 pages, ça donne quoi, me direz vous?

Et bien, le bonheur est puissance 250…Un raz de marée d’émotions, un tsunami d’aventures, une vague de magie vous emportera, de la même façon qu’elle embarque la petite Septembre sur son radeau…

Un Raz-de-Marée d’émotions…

Voir cette enfant, ouvrir son Cœur, apprivoiser la Mort, embellir ses plus belles Valeurs, devenir au fil de son voyage en Féérie, plus adulte, plus consciente du monde qui l’entoure, est un condensé de sentiments qui nous submerge! Chaque étape nous illumine de ces petits instants du long cheminement de la Vie, et on est ému de la sentir s’ouvrir aux autres…

« C’est que ça pèse lourd, un cœur. C’est pour cela qu’il faut du temps pour en cultiver un. »

L’auteure se sert avec poésie et délicatesse, de tous les tourments enfantins, pour les transformer, telle une magicienne, en jeux et dépassement de Soi. La force de son écriture tient à sa sensibilité, à son imagination débordante, au plaisir de la fantaisie. J’ai admiré cette palette d’émotions qu’elle nous offre, le talent de sa plume enchanteresse…

Un Tsunami d’Aventures…

Septembre marche, navigue, vole, au pays de Féérie. Son parcours nous emmène vers des contrées inconnues, mais d’un charme étonnant. Il est parsemé de créatures magiques, de rencontres fantastiques et de lieux mystérieux. Accompagnés d’amis aux looks diverses, elle combattra une Marquise, déjouera ses plans machiavéliques, perdra autant de choses que ce qu’elle en gagnera, et s’émerveillera  de chaque rendez vous!

« Les chaussures créent la voie que tu suis. Change de chaussures, tu changeras de voie. »

C’est fou ce que cette petite fille aura à accomplir, pour notre plus grand plaisir! Le rythme est soutenu, autant que palpitant!!Nul ennui dans ses pages, juste le bonheur d’apprécier et de voir un monde se déverrouiller, munie d’une certaine clef magique…

Une Vague de Magie…

Tout objet est enchanté en Féérie: les Horloges n’ont pas la même utilité que dans notre monde, les Epées prennent d’autres formes, les Cuillers sont convoitées, les Clefs volent…En créatures magiques, on pourra croiser les Sorcières, un Vouivre, une Fée… Tous ceux qui vous feront le plus envie de découvrir, seront là, à vous attendre… Des rencontres auront bel et bien, cet air de merveilleux et d’inattendu… Un sacré mélange qui nous fait apprécier la touche d’originalité ainsi que la douce folie d’un monde imaginaire.

« Fermez bien les yeux, aussi fort que vous le pouvez, et pensez à vos automnes préférés vifs et parfaits, tous empilés comme un paquet de cartes. Telle est l’affreuse et magnifique vivacité des couleurs de Féérie. »

Quand on ouvre un livre pour enfants, on espère y trouver ce genre de charme, cette envolée vers des contrées merveilleuses, ce type de voyage initiatique qui nous rend le temps d’une lecture, notre innocence, la petite étincelle derrière notre regard. Ce livre a TOUT, mais alors TOUT, pour figurer parmi les lectures intemporelles, de celles qui ne meurent jamais, et influencent des générations entières. Le Magicien d’Oz, Alice au pays des Merveilles (qui sont cités dans le synopsis), ont certainement leur force indéniable, mais aujourd’hui, La fille qui navigua autour de féérie dans un bateau construit de ses propres mains, rejoindra ces monuments de la littérature Jeunesse, à coté des plus grands.

COUP DE COEUR PHENOMENAL! Je vous le recommande ! Pour les enfants, évidemment, mais les grands y trouveront aussi leurs comptes (conte?) car, comme bien souvent, il faut le lire en deux temps, s’imprégner de la magie, puis y déceler les doux secrets et interprétations qui s’y cachent….N’hésitez à plongez dans la mer de Féérie, et vous laisser submerger par sa beauté immersive, autant que féériquement poétique.

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Madame Crooks des Editions Balivernes pour l’envoi de ce livre. Merci de leur confiance, j’ai adoré cette lecture!

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Poulp’ombre, Pierre Crooks, Nicolas Gouny

Couverture Poulp'ombre

Pourquoi nous l’avons choisi:

C’est ma fille , Jazzelfique ,de son nouveau petit pseudo, qui a été attirée par ce livre! C’était son choix premier, et j’ai vraiment adhérée par ce que je savais que tout ce qui touche à la Mer, ça la passionne…

Synopsis:

Le pays des ombres, là où vivent les ombres pendant la nuit, quand il fait noir.
C’est là que vit Poulp’Ombre, une petite ombre qui n’était jamais sortie de ce monde si sombre.
Toutes les autres ombres lui ont parlé des océans, des arbres et des fleurs, mais elle n’avait encore jamais vu cet univers de vert, de jaune, de bleu et de lumière. Mais un jour, elle se cacha derrière l’ombre d’un éléphant et partit à la découverte du monde.

Ce que l’on a ressenti:

Quel bonheur de pouvoir découvrir un autre album, plein de couleurs! Si le thème de départ, sont les Ombres, il n’y a pourtant qu’un doux mélange de sombre dans un arc-en-ciel de dégradés multicolores. L’histoire parle donc d’une ombre d’un poulpe, condamnée à ne connaître que l’obscurité alors qu’elle rêve de lumière et d’être enfin utile à son propriétaire. Elle a soif d’aventures et de découvertes, et j’ai beaucoup aimé cette impulsion vers la vie et ses richesses. Un album très optimiste, qui rassure les enfants sur ses fameuses ombres inquiétantes.

Jazzelfique a beaucoup accroché aux dessins, plus que tout, c’est avec un intérêt véritable qu’elle tournait les pages. Le coté « Forme » des animaux lui a bien plu, mais elle était admirative du côté « joueur » du dessinateur, qui a mis dans ses pages, un poisson chat volant et un monstre rigolo dans une sorte de cache-cache ludique. Et moi, en tant que Maman, je voulais sincèrement remercier ce Nicolas Gouny, qui nous a offert des éclats de rire avant d’aller dormir. J’ai aimé son imagination, son côté farfelu, mais ma fille était morte de rire de voir ces deux personnages ainsi mis en scène, et c’était un moment magnifique à vivre à deux! L’échange sur ce livre a été plus interactif, elle a vite compris qu’il fallait qu’elle trouve des « choses » à en dire, et elle prend plus confiance à me parler de ses impressions et de ses préférences. Je suis donc très fière de l’avoir embarquée dans cette aventure, car nous avons un instant de plaisir avec cette histoire du soir, mais aussi d’intéressantes discussions autour….

Mère et Fille ont adoré cette histoire aux couleurs vives et le joli message que ce livre nous fait découvrir: aller se promener sur l’arc-en ciel merveilleux de la vie en compagnie de ses amis! On a aimé ce contraste d’ombres et de lumières, cette vision différente de voir une ombre en héroïne, nous avons donc apprécier l’originalité de l’ensemble!

Si nous devions vous parler, des quelques plus jolies illustrations, même si cet album est une merveille au niveau de l’imagination, on est en accord pour mettre cette image-ci en particulier. Elle illustre à merveille le côté loufoque et joyeux de l’illustrateur, et nous avons adoré cette explosion de couleurs, et le petit monstre dans sa barque…

 

 

sans-titre

Remerciements:

Je tiens à remercier sincèrement les éditions Balivernes pour leur confiance, et l’envoi de ce livre.

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

 

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 180 autres abonnés