Surtensions, Olivier Norek

Couverture Surtensions

Pourquoi je l’ai choisi:

Après les deux coups de cœurs précédents, il me semblait comme une évidence, de me jeter sur ce troisième opus, mais l’ultime plaisir a été de me le faire dédicacer au Quai du Polar!

Synopsis:

Cette sœur acceptera-t-elle le marché risqué qu’on lui propose pour faire évader son frère de la prison la plus dangereuse de France ? De quoi ce père sera-t-il capable pour sauver sa famille des quatre prédateurs qui ont fait irruption dans sa maison et qui comptent y rester ? Comment cinq criminels : un pédophile, un assassin, un ancien légionnaire serbe, un kidnappeur et un braqueur  se retrouvent-ils dans une même histoire et pourquoi Coste fonce-t-il dans ce nid de vipères, mettant en danger ceux qui comptent le plus pour lui ?
Des âmes perdues, des meurtres par amour, des flics en anges déchus : la rédemption passe parfois par la vengeance…
Olivier Norek pousse ses personnages jusqu’à leur point de rupture. Et lorsqu’on menace un membre de son équipe, Coste embrasse ses démons.

Ce que j’ai ressenti:

Station d’Expérience Programmée JustFays.

93 Route Vérité

123456789 Polis

 

Note sur le dossier en post-it: »Le Dossier devra être transmis à Monsieur Norek. »

 

But de l’expérience: p 1

Mettre en couleur et en image sur un écran, les émotions elfiques, par le biais d’électrodes qui retransmettent sous forme d’impulsions, la poudre de féerie. Cette Expérience en Lecture Immersion d’une fée dans la réalité Terrienne a été mis en place par nos ingénieurs Fays, dans l’univers parallèle de Polis, afin de mieux appréhender notre future délocalisation sur la planète Bleue.

 

Rapport d’Expérience en Lecture Immersion d’une fée dans la réalité Terrienne. p2

Nom du dossier: Surtensions.

Nom de la candidate: Stelphique

Départ de l’expérience: 3/04/2016

 

Stelphique se présente d’elle même pour subir le nouveau programme imaginé par nos ingénieurs elfiques: la ELI, Experience en Lecture Immersion. Le but de ce projet innovant est de confronter la réalité terrienne à une vision elfique, et qui de mieux, était à proposer pour ce projet? Norek, Olivier de son prénom, ancien flic et excellent écrivain contemporain, évidemment…  Les assistants pixies ont pu brancher à divers endroits, les électrodes de relevés d’informations, l’installer confortablement dans une pièce insonorisée et la soumettre aux conditions de lecture terrienne (ndlf : Tisane et plaid au fin fond d’un canapé ).

En premier lieu, la confrontation de son innocence face à l’horreur des violences dans le Centre pénitentiaire de Marveil a bien failli avoir de fâcheuses conséquences. Tous les compteurs se sont affolés, les impulsions n’envoyaient que du rouge sang: nous aurions presque cru à un dysfonctionnement de la machine tant cette couleur était dominante, mais Stelphique semblait si affectée et son regard tellement rempli de peine, face à ses comportements humains déviants que cette hypothèse a été vite écartée.

Tout semble s’être rétabli, une fois arrivé à la deuxième partie et ce jusqu’au dénouement… Le rose est venu égayer un peu la toile de fond. L’amitié, le soutien, l’union de cette équipe apporte une touche de douceur. Leurs relations sont si bien décrites que notre amie a pu s’attacher de manière compatissante aux défauts et qualités de chacun de ses personnages, connaître leurs états d’âmes, les accompagner d’une pensée apaisante. Ce sont des émotions qui nous sont essentielles pour comprendre et amadouer ce peuple.

Le bleu de ses larmes sont venues entacher à plusieurs reprises, la planche d’émotions. Nous avons pu conclure avec ce résultat, que Monsieur Norek, sait aussi bien écrire le pire comme le meilleur, démontrer de manière psychologique, que l’être humain est pétri de fortes contradictions, qu’une main peut être  capable d’une caresse, autant que d’un meurtre, que l’Amour frôle aussi bien la Haine dans un esprit sain, voire perturbé. Nous ne gagnerions aucune guerre sans son lot de pertes,chaque geste sera fait dans la douleur, la folie, l’inconscience à l’image de ses humains qui répondent de manière incontrôlable à certaines situations…

Les chocs et rebondissements verdoyants ont été appréciés à leur juste valeur par notre lectrice avisée. Il semblerait qu’il n’y eu aucune sorte d’ennui, pertes de fils conducteurs, ou moments d’incertitudes. L’expérience ELI  est donc un véritable succès, puisque nous avons choisi sciemment Surtensions. Tous les capteurs visés et attendus se sont révélés, là ou nous les attendions, même si nous n’espérions pas un tel affolement de poudre de fée. L’effet de survoltage d’intensité a eu raison des réserves d’enchantements, mais ce qui fut, une angoisse fébrile pendant un instant, c’est en fait, transformé en création auto compensatrice. Stelphique s’est amusée des retournements de situations, à apprécier certaines prises de risques, a adoré la cohésion de ce thriller de 500 pages, et les a renvoyé dans un vert fluorescent presque trop lumineux, mais surtout fantastiquement magique et créatif. On espère qu’avec ce nouvel point de vue réaliste, elle a pu se défaire de sa vision enchanteresse de la planète que nous convoitons…

La seule surprise de cette planche révélatrice fut pour la couleur Jaune. En effet, elle se s’allume que pour le génie, les touches d’originalités, la folie inspirée. Et au vu des résultats, il parait évident que ce tome n’en manquait aucunement. Stelphique s’est vue voguer sur un bateau pirate avec Clochette (sa grande amie) à ses cotés, voir des lapins bondissants, des biches bienveillantes, reconnaître un nom ou deux au détour des pages. Ce furent donc de très jolis sourires ensoleillés qu’on a pu mettre aux notes de variations d’émotivité.

Nous aurions pu laisser au secret, la planche d’émotions ELI de Stelphique dans nos dossiers. Mais l’assistant pixie en relevant la toile, y a vu quelque chose d’exceptionnel, d’inattendu et de complètement artistique, humanoïde dans sa représentation, que je ne peux m’empêcher de vous le retransmettre par la présente. Un feu d’artifice de couleurs et de par la même, d’émotions diverses et hautement satisfaisantes!

 

IMG_7104

Au vu de ses très bons relevés, nous pensons établir une connexion avec la Terre, voire assurer une prochaine invasion, si les elfes répondent aussi bien à cette immersion réaliste…p3

 

IMG_7106

 

 

Publicités

Zodiaque, Romina Russel

Couverture Zodiaque, Méfiez vous du 13e signe

Méfiez vous du 13e signe

Pourquoi je l’ai choisi:

Déjà, rien qu’avec cette magnifique couverture, c’était couru d’avance…..Il me le fallait, mais en plus si ça parle Astrologie et Etoiles, j’avais d’autant plus envie d’ouvrir ses pages…..

Synopsis:

Sur la planète du Cancer, comme dans le reste de la constellation du Zodiaque, l’astrologie régit la vie quotidienne. Pas de place pour les imprévus, et encore moins pour une catastrophe. Pourtant, Rhoma, jeune étudiante Zodaï, est hantée par de terribles visions. Personne ne la croit mais l’impensable se produit brutalement : une des lunes du Cancer explose. Raz-de-marée, pluies de météorites, tout l’univers de la jeune fille est plongé dans le chaos. Aidée de son mentor, le flegmatique Mathias, et d’Hysan, l’excentrique émissaire du signe de la Balance, Rhoma se lance alors dans une course contre la montre au travers de la galaxie pour prévenir les autres civilisations de la menace ancestrale qui plane sur elles. Car les douze signes du zodiaque étaient à l’origine treize… et, dans l’ombre, le dernier attend son heure. Celle de la destruction.

Les personnages:

Rhoma, j’ai aimé cette jeune fille ni sûre d’elle, ni trop effacée. Elle m’a paru convaincante dans ce rôle de Gardienne qui débute. De temps en temps fougueuse, et parfois, pétrifiée, elle a le mérite de nous émouvoir.

Mathias garde trop de réserve à mon sens.

Hysan a un côté irrésistible….

Ce que j’ai ressenti:….Une belle entrée en Matière….

Fie-toi à tes peurs, Rhoma. Croire en ton instinct te protégera toujours.

Ce que je retiendrai avant tout de cette lecture, c’est l’univers riche dans lequel on évolue. Je suis encore époustouflée de trouver en Jeunesse, un véritable décor, une formidable mise en place avec le champ lexical qui lui est propre, des Mondes distincts mais aussi formant une mythologie qui nous parle. J’ai trouvé que ses factions déterminées par leur signe zodiacal étaient bien trouvé, surtout que l’on retrouve les traits de personnalités qui correspondent à chaque maison, et je m’amusais sincèrement à les voir ainsi mis en scène. Etant donné que c’est un premier tome, on ne visite « que » la Maison du Cancer, celle de la Vierge et celle des Gémeaux, je peux vous dire que je suis déjà impatiente de visiter les autres! Chacune a son monde, son folklore, sa façon de penser.

« Nous partageons le même univers mais nous vivons dans des mondes différents. p277 »

On trouve tout un univers de Science fiction et de guerre de territoires qui rendent, intéressante l’intrigue. On suit donc cette Rhoma, Gardienne des Cancer, dans sa prise de pouvoir, tout en gérant les émotions diverses qui vont avec. Partir à bord de vaisseau dans le cosmos, nous rend ce voyage bien plus amusant et original. Ce conflit intergalactique n’est pas une mission gagnée d’avance, il faut se battre, en plus d’un Croque-Mitaine mystérieux, contre les préjugés et la bêtise humaine: tout un programme!!!!

« L’arrogance, un des pires défauts de l’être humain. On se voile la face en osant prétendre que l’on sait tout alors que l’univers est justement inconnaissable. » p170

Le seul bémol que je regrette un peu, (bien que ça ne prenne pas beaucoup de place comme dans beaucoup de livre classé Jeunesse), c’est le fameux triangle amoureux! Ça m’énerve ça à un point!!!!! Comme si être une adolescente ça veut forcément dire hésiter, et se taper deux mecs….Voilà, je pensais qu’avec le recul, les auteurs ne fonceraient plus vers ce cliché, (il faut croire qu’on va encore nous le resservir longtemps…) mais bon ce n’est que mon avis…..

En bref, j’ai passé un très agréable moment de lecture, j’ai adoré la proposition d’univers que nous offre Romina Russel, et j’ai dévoré ce livre jusqu’au bout de la nuit! Je suis très impatiente de lire la suite des aventures de Rhoma, et j’espère les lire très bientôt!!!!!!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier sincèrement Livraddict ainsi que les éditions Michel Lafon pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance!

 

 

La foret des 29, Irene Frain

Couverture La Forêt des 29

Pourquoi je l’ai choisi:

Qu’il est bon parfois de réarrangé sa bibliothèque personnelle….On tombe sur des merveilles oubliées…

Synopsis:

Cela se passait en Inde, il y a plus de cinq siècles. Dans ce pays aimé des poètes, les puissants ont tout saccagé. Pour leurs constructions mirifiques, ils ont déboisé les forêts, méprisé les forces de la terre et du ciel. Le vent s’engouffre dans les villages, la sécheresse s’installe, le fossé entre les riches et les pauvres devient intolérable, la misère rôde, la vie est en danger. Pourtant chacun courbe l’échine… Un jeune paysan va refuser la fatalité. Rejeté par les siens, Djambo a rejoint le peuple des Errants, connu la faim, la soif, la passion et l’inanité des rêves d’abondance. Avec quelques vagabonds, il fonde une communauté dont la survie tient à 29 principes simples. Leur ligne directrice : le respect de la Nature et de tous les êtres humains. Ces principes vont permettre au Pays de la Mort de ressusciter.

Les personnages:

Djambo, est un homme qui mérite notre respect, toute notre admiration. Son destin hors du commun, était passionnant à lire. Pas tout à fait, un prophète, pas totalement un maître spirituel, mais un homme qu’il nous faut suivre sans aucun doute. Je pense que ces résonances devraient être appliquées par chacun des humains vivants sur notre si belle planète bleue, et que de suite, le monde s’en porterait mieux.

Il s’est relevé et a regagné la route.En simple passager de la vie, comme il se savait désormais. Convaincu qu’il n’était pas grand chose. Le simple maillon d’une chaîne de vivants. Mais qui était mortelle, elle aussi. p275

Ce que j’ai ressenti…Une sérénité spirituelle….

Si tu n’imagines rien, ta vie reste comme elle est, immobile. p197

Ce livre a été pour moi, une grande découverte, autant qu’une formidable expérience de conscience de la Nature. Déjà, ultra sensible à l’environnement, et essayant de respecter autant que possible toutes directives qui ne nuirait pas à la planète, je pense que l’Enseignement des 29 a de quoi nous faire culpabiliser. Leurs 29 principes des Bishnois sont si limpides, si logiques et tellement spirituels, que s’y confronter nous éveille à un état de conscience accrue, voire même de méditation active.

Recommençons, comme avant, à nous mettre à l’écoute du ciel, des animaux, des nuages, des arbres, des insectes, des serpents, des fleurs, des plantes. Et puisque la vie et l’eau sont les seules vérités qui tiennent, occupons nous de la vie et de l’eau. p294.

Quand on y pense, ce n’est pas si dur, de vivre en harmonie avec la Nature, ce n’est pas si dur de choisir la Vie, sauf que pour cela, il faut se battre, défendre les Arbres au péril de sa vie. C’est ce qui m’a le plus fait mal physiquement autant qu’émotionnellement: le massacre des KheJarli. Le monde d’aujourd’hui court à sa perte, s’autodétruit à l’échelle grand V, toujours plus avide d’argent, n’ayant pas saisi que la seule vraie valeur de la Terre c’est : l’EAU. Je pleure aujourd’hui pour tous ses morts, ses sacrifiés, ses innocents défenseurs de l’évidence d’une vie. J’ai pleuré certes à ma lecture mais, je pleure encore aujourd’hui, car malheureusement le combat n’est jamais fini. Djambo, c’était il y a cinq siècles, mais à l’heure actuelle, un autre homme se bat pour les arbres d’Amazonie: Raoni. Son combat est loin d’être gagné , je vous laisse aller voir son site.

Ici l’auteure met en l’eau toute la richesse évidente, mais aussi, en parallèle,  une valeur plus métaphorique. C’est donc abreuvé de cette source qu’on suit le destin d’un homme hors du commun. Notre âme s’éveille, notre esprit est régénéré, nos sens s’accélèrent. Bref, notre corps est sensible à cet enseignement et en la beauté d’une telle Vérité.

Si l’on a pas bu l’Eau du Passé, si l’on n’est pas allé se désaltérer aux récits des Vieilles époques, on ne sait rien des hommes ni de la vie. p17

Vous l’aurez compris, ce livre a été une révélation. Non seulement il était intéressant de par son Histoire, mais il y avait dedans une grande poésie, une puissance narrative qui touche au cœur, un enjeu qu’il nous faudrait saisir avant le point de non retour.

Ma note Plaisir de lecture fee clochette 10/10

L’instant précis où les destins s’entremêlent, Angélique Barberat

Couverture L’instant précis où les destins s’entremêlent

Pourquoi je l’ai choisi:

Le destin a t-il peut être voulu que je lise ce livre???

Synopsis:

Une tache rouge sombre sur l’oreiller, juste sous les cheveux de sa maman morte sous les coups de son mari, le père de Kyle : voilà ce que le petit garçon a vu, à cinq ans… Comment peut-on vivre après cela ? Kyle se lance à cœur perdu dans la musique, que sa mère aimait tant… Vingt ans après le crime, leader d’un groupe rock à la mode, il est célèbre dans le monde entier. Mais inapte au bonheur.
Coryn, seule fille d’une fratrie de onze enfants, est tombée dans le piège ourdi par son père pour la sortir de la misère : épouser un homme riche, « fou amoureux » d’elle. Surtout fou. D’une jalousie maladive, d’une violence inouïe, il lui fait trois enfants et la coupe du reste du monde. Tous ses rêves se sont envolés.
Comment cette star internationale et cette prisonnière pourraient-elles se rencontrer ? Un accident de voiture va pourtant les réunir un instant, celui où les destins s’entremêlent. C’est suffisant pour qu’ils se «reconnaissent » sans bien savoir pourquoi et se laissent attirer dans une toile amoureuse tissée au jour le jour, malgré l’éloignement, la peur pour elle et, pour lui, l’emprise d’un métier dévorant. Parviendront-ils à vivre ce que leurs sentiments leur inspirent ?

Les personnages:

Kyle, son courage et sa lucidité font vraiment plaisir à lire…Un joli personnage!!J’ai adoré vivre à ses cotés, le temps d’une lecture…

Coryn, comment rester insensible face à son calvaire??Pourtant jamais une seule fois elle ne se sera plainte…J’ai admiré sa force de détermination dans « l’après Jack »…

Jack, je le déteste !!!!Et tous ses hommes qui se donne le droit de tabasser leur femme par « amour »…

Ce que j’ai ressenti:

Je souris encore de la façon dont ce livre a atterri dans mes mains…Une dame le ramenait juste à l’instant ou, je sortais de la bibliothèque, en disant « qu’il était vraiment pas mal », et dès que je l’ai vu mes yeux se sont allumés je pense et je l’ai demandé avant qu’il ne soit remis …Et comme je n’avais que 10 jours pour le lire, je me suis jetée dessus…Et je ne regrette pas du tout…

J’ai bien vu que ce livre faisait le buzz sur la blogosphère mais j’ai évité de trop regarder, car au bout d’un moment et bien… Le budget ne peut plus suivre….J’ai juste vu qu’il pourrait m’intéresser et j’ai gardé cette idée dans un coin de ma tête…

Je peux dire que ce livre a su me bouleverser…Je croyais qu’avec un titre aussi joli, ce serait plus basé Romance à l’eau de rose, alors qu’en fait on entre dans le tourbillon infernal de la violence conjugale…A des moments, ce livre est dur, on se sent impuissant de ne pouvoir rien faire…Et quand on sait que c’est le quotidien d’une femme sur trois, cela électrise encore plus cette lecture qui a comme un air d’actualité horripilante….

Tout de même et c’est cela qui est génial, c’est la plume de l’auteur qui apporte une petite touche de poésie, d’espoir et d’humour…J’ai toujours eu l’appréhension face aux araignées, sans pourtant être capable de leur faire le moindre mal, je sais aujourd’hui que je continuerai sur la meme voie, tout en priant les Saints qui se présenteront sur ma Route, telle Chance, Conicidence et peut être même Bonheur…..

Pour ce qui est de l’histoire d’amour entre Kyle et Coryn, elle est juste magnifique!!!Présente en fond comme une évidence, alors que les circonstances ne le sont pas du tout. On attend longtemps pour qu’elle prenne une forme, mais cette attente est largement récompensée!!!J’ai beaucoup aimé leur existence en miroir, un petit soupçon de magie n’était pas de trop dans ce livre très sombre…

En bref, je ne passe pas très loin du coup de cœur encore une fois!!!Une très jolie histoire qui nous rappelle combien il est important de vivre à fond tous les instants que nous offre la vie….

Le petit plus: La destinée fait parfois bien les choses!!!

Le petit bémol: Je regrette finalement de ne pas l’avoir dans ma bibliothèque pour le relire à l’occasion…

Ma note fee clochette9/10

Le Journal intime d’un arbre, Didier Van Cauwelaert

Couverture Le Journal intime d'un arbre

Pourquoi je l’ai choisi:

Je sors ce livre des profondeurs de ma PAL grâce au challenge du Baccalauréat Littéraire auquel je m’éclate!!!

Synopsis:

« On m’appelle Tristan, j’ai trois cents ans et j’ai connu toute la gamme des émotions humaines.
Je suis tombé au lever du jour. Une nouvelle vie commence pour moi – mais sous quelle forme ? Ma conscience et ma mémoire habiteront-elles chacune de mes bûches, ou la statuette qu’une jeune fille a sculptée dans mon bois ? Ballotté entre les secrets de mon passé et les rebondissements du présent, lié malgré moi au devenir des deux amants dont je fus la passion commune, j’essaie de comprendre pourquoi je survis.
Ai-je une utilité, une mission, un moyen d’agir sur le destin de ceux qui m’ont aimé ? »

Les personnages:

Tristan, quel bel arbre, quel fantastique personnage !!!!Ce poirier est devenu un être magique a part entière ….J’aurais apprécié que sa relation avec Isolde soit plus exploitée, je les trouvais trop mignons…..

Ce que j’ai ressenti:

Je pense que ce livre est une lecture plaisante avec une idée de départ très originale. Cependant, j’ai trouvé que les meilleures idées n’étaient pas assez exploitées …Quel dommage! L’écriture est tout de même assez fluide, donc ça reste une lecture été divertissante…

Je parlerai du point le plus positif du livre: la personnification de cet arbre, ses moyens de communication, ses pensées…Donner la parole à un arbre, une voix à la nature et un réel pouvoir qui agissent sur les humains étaient de loin l’aspect le plus intéressant de ce livre…J’ai aimé entendre cet arbre, ses ressentis, son besoin d’être un compagnon de vie , son envie de partager avec les humains…Lui aussi veut échapper au néant de l’après vie, il se sent concerné par le destin des êtres qui l’ont entouré, mais surtout aimerai faire passer  le message que la Nature et les humains doivent agir main dans la main.

Malgré cela , j’ai été déçue de ce journal, car a mon avis, on est loin du journal intime, ce n’est pas tout a fait les impressions d’un arbre mais plutôt un fil de l’imagination De Yannis qui extrapole beaucoup sur des événements marquants de l’histoire mais c’est trop survole, pas assez approfondi…Peut être aurait-il fallu mettre moins de faits mais les rendre plus vivants?….J’ai vraiment eu du mal avec les personnages qui gravitent autour de Tristan avec leur morale un peu déviante: je ne m’étendrai pas sur le sujet car je préfère les êtres de valeurs….

 

Ma note fee clochette 5/10

 

L’échange, Brenna Yovanoff

Couverture L'Échange

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais profité d’une vente privée pour acheter ce livre à moindre coût, mais il m’a fallu une LC près d’un an plus tard pour le sortir enfin de ma Pal….

Synopsis:

Mackie Doyle n’est pas un humain, même si tous les habitants de la petite ville de Gentry le considèrent comme un des leurs. Voilà seize ans, il a été échangé contre un bébé humain. C’est le prix à payer pour la paix avec le monde d’où il vient : un univers terrifiant où d’obscurs tunnels suintent des eaux pestilentielles, peuplé de morts-vivants et dirigé par une étrange princesse tatouée.
Depuis, Mackie se bat pour survivre, malgré ses allergies mortelles au fer, au sang et aux lieux sacrés. Quand la plus jeune sœur de Tate, la fille qu’il aime, disparaît, il décide de tout faire pour la retrouver, même s’il doit affronter pour cela les plus sinistres créatures. Dans cette descente aux enfers, trouvera-t-il enfin sa véritable place ?

Les personnages:

Mackie, son coté un peu « spécial » suscite un certain interet, mais il est vraiment dommage que son passé ne soit plus exploité….J’ai trouvé la relation qui le lit à sa sœur très touchante…

Ce que j’ai ressenti:

Je sors de cette lecture :Déçue….

Pourtant, il y avait du potentiel, c’est ce qui a fait que je suis allée au bout de ce livre, mais finalement ce que j’ai cru y voir n’est jamais venu.L’auteure semble avoir une sacrée imagination…L’ambiance est super, un peu glauque, un brin horrifique: de quoi vraiment m’apatter !!!Mais ca s’arrête là malheureusement…Coté écriture, ça mouline un peu, j’étais perdue dans les dialogues, il m’a manqué de véritables explications, dès fois ca saute du coq à l’âne ….Au fur et à mesure, on perd de l’intérêt, et finalement, on se dépêche de le finir pour enfin passer à autre chose….

En bref, de bonnes idées qu’il aurait fallu exploitées autrement à mon sens, et peut etre aussi donné plus de profondeur aux personnages , car finalement on a une impression de rester complètement en « dehors » de l’histoire!

 

Le petit plus: La couverture est très intrigante!!!

Le petit bémol: Dommage que cette image ne soit pas le reflet de cette impression…

 

fee clochette fachee

Sentiment 26, Gemma Malley

Couverture Sentiment 26

Pourquoi je l’ai choisi:

Vu mon humeur du moment, ce livre jeunesse a au moins eu le mérite de me changer les idées….

Synopsis:

2065. Après une guerre qui a plongé le monde dans le chaos, le Guide Suprême a pris le commandement de la dernière Cité. Ce refuge, ceinturé d’une muraille fortifiée, est organisé en différentes castes : de A à D, des citoyens Admirables aux citoyens Déviants. Pour préserver l’harmonie, tous ont subi une lobotomie. C’est la garantie qu’ils n’agiront jamais contre le Système et respecteront les Sentiments, le livre qui régit leur moralité. Et surtout qu’ils ne s’aventureront pas hors de l’enceinte, chez les Damnés – ces odieuses créatures qui hantent la nuit de leurs cris inhumains… Evie, 16 ans, une B, travaille pour le gouvernement et étiquette d’une lettre, jour après jour, l’ensemble des habitants. Promise à Lucas, être froid et distant, parfait A et futur haut dirigeant, elle est en fait amoureuse de son frère Raffy, infréquentable D. Et quand le Système lui ordonne de bannir Raffy sur les terres des Damnés, elle refuse de s’exécuter. Elle trouve un soutien inattendu en la personne de Lucas. Auront-ils la force de s’opposer, ensemble, à la Cité ?

Les personnages:

Evie est très touchante dans sa façon de penser, elle veut absolument éviter que le Mal ne la submerge, et en meme temps elle reve de prendre sa destinée en main..

Raffy a un petit coté rebelle , effronté mais dès fois très mal placé…Mais son amour pour Evie est tout mignon!

Lucas, je suis restée sans voix quand on en apprend plus sur lui! Quel personnage! Il a tout pour plaire finalement!!!!!!

Ce que j’ai ressenti:

J’ai vraiment beaucoup apprécié l’ambiance de ce livre (c’est de loin le véritable *plus* de ce livre!!) , cette Cité où le Mal a disparu….Ca fait vraiment rêver!!!!J’ai trouvé que le décor était bien réfléchi , super bien posé et je confirme donc j’adore les romans Dystopiques!!!Une opération et le Mal éradiqué????!!!!, mais le Diable a du se retourner dans sa tombe en lisant ça!!!!!!!!!

Mais bon ça reste un livre Jeunesse, donc toutes les bonnes idées ne sont pas exploitées à fond, la fin est à mon avis un peu bâclée….C’est trop dommage!Je me suis régalée à suivre ses jeunes en mal de liberté, qui foncent tête baissée pour leur indépendance…Mais j’ai trouvé qu’il manquait un peu de répondant en face…..Surtout dans la scène finale on attend de l’explosif, une réaction collective et irrémédiable des habitants……..et Rien……………Voilà toute ma déception alors que ce livre est une jolie découverte, un bon moment…Il est vrai que c’est un premier tome d’une trilogie(encore???!!! mais j’en ai marre de ses sagas qui n’en finissent plus…), mais tout de même, un peu plus d’action et de « vivantes réactions » aurait largement améliorer ce livre!!!

Pour une fois, le triangle amoureux ne m’a pas dérangée…J’ai trouvé qu’il était bien mis en place car c’est plutôt 2 hommes qui aiment la Belle au lieu d’une fille qui en aiment 2….Par contre, je n’aurai jamais choisi Raffy, Lucas est de loin le personnage le plus interressant!!

En bref, un livre qui était pas mal, facile à lire, et menant vers des réflexions existentielles….Un beau potentiel en somme mais dommage qu’à force de vouloir tendre vers cette tendance à la trilogie( pour mieux nous faire dépenser), le talent de cette auteure en est gâché car la fin n’en est pas une, et donc la clôture ultra décevante….

Le petit plus: L’idée de départ est juste géniale!

Le petit bémol: Le titre du livre est Sentiment 26…Très bien il est évoqué noir sur blanc! Mais que sont les autres???Ce fameux livre des Sentiments , j’aurais aimé en savoir plus!

Ma note fee clochette 6/10

Ne m’abandonne pas, Tahereh Mafi

Couverture Insaisissable, tome 3 : Ne m'abandonne pas

Pourquoi je l’ai choisi:

Je voulais absolument cloturer cette saga qui m’avait tant plue!!!!

Synopsis:

Je suis insaisissable. Je veux t’appartenir. Je ne te fais pas confiance. Je m’en remets à toi. La terre tremble. Mon cœur aussi. Je leur serai fatale. Je te suis vitale. Le monde se meurt. Je meurs sans toi. Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.

Les personnages:

Juliette, il était temps qu’elle évolue!!!!Elle a enfin fini de s’apitoyer sur son sort, fini de pleurnicher et prend son destin en main …jusqu’à atteindre une confiance trop absolue……..lol

Warner nous dévoile un peu son cœur et devient donc un personnage très intéressant….

Adam, je suis super triste de le voir perdre tout son charme…Je n’ai pas compris cette évolution…Je l’aimais trop moi!!!!!

Ce que j’ai ressenti:

J’ai peut être trop aimé le premier tome…Ou trop attendu cette suite….Donc voilà en terminant ce livre hier soir, j’ai ressenti une déception:

-de mettre fin à cette trilogie très intéressante.

-et ce tome n’a pas rempli toutes mes attentes.

C’est cela le souci quand on aime trop…Déjà , j’aurai aimé un petit récap’ en début (pour remettre un peu dans le bain…), et ensuite ma plus grosse déception tient au choix de l’auteure de plus centrer son intrigue sur le triangle amoureux plutôt que sur l’aspect dystopique de l’action….Surtout que pour approfondir ses personnages, il y a les Hors série…Donc j’ai été un peu dégoutée de voir encore les états d’âme de Juliette face à ses deux prétendants…J’aurai aimé plus d’actions car quand même ils sont en « temps de guerre » et ca passe presque inaperçu, sans parler de la fin trop vite expédiée!!!

Malgré cela, je me suis quand même régalée et j’ai été heureuse de retrouver la beauté d’écriture de cette auteure jeune et plein de promesses…Et si les auteurs se bonifie avec le temps, j’espère revoir un nouveau chef d’œuvre de sa plume….

En bref, c’est une saga géniale (à recommander meme!!!!), mais pour ma part, ce troisième tome est décevant pour les attentes que j’en avais…Je ne m’attendais pas à cela…Pourtant, je respecte le choix de l’auteure de nous avoir livrer son histoire, tel qu’elle est, et je suis quasi certaine de le relire juste pour le plaisir d’avoir découvert une auteure talentueuse et poète….

Le petit plus: La couverture est encore sublime!

Le petit bémol: Trop de déceptions personnelles!!!

Ma note fee clochette 5/10

Ton tour viendra, Gregg Hurwitz

Couverture Ton tour viendra

Pourquoi je l’ai choisi:

Vu mon humeur du moment , il vaut mieux que je lise du bon thriller!!!Ca me rebooste!

Synopsis:

Mike, quatre ans, attend son père dans un parc. Ce dernier lui a promis qu’il reviendrait le chercher. Il n’a pas tenu sa promesse… Pourquoi ? Trente ans plus tard, Mike, marié et père d’une fillette de huit ans, ignore toujours qui il est et d’où il vient. Mais deux individus qui semblent tout savoir de lui commencent à le harceler, avant de s’en prendre à sa fille. Le passé de Mike l’a rattrapé…

Les personnages:

Mike, pour moi « le » personnage parfait!!!Un homme qui s’en sort envers et contre sa destinée, un mari qui assure, un père aimant et attentif, et un ami fidèle…Je pense qu’il ne peut y avoir mieux!!!Au tout début, par contre j’ai eu du mal à comprendre cette auto défense limite paranoïaque , mais finalement au fil de l’histoire cela est largement compréhensible!!!

Shep, lui aussi, même si c’est un personnage secondaire, je l’ai adoré!!!Peut être pour notre similitude avec notre audition déclinante….;)

Ce que j’ai ressenti:

On peut dire que ça décoiffe!!! Lindwood Barclay dit qu’il devrait être vendu avec un airbag, oui mais je rajouterais aussi un casque!!! (Et bien vu les prix des livres ça va faire chero au passage en caisse!!!;)…) J’adore ce type de livre qui ne lâche rien de son rythme jusqu’à la dernière page!!!C’est époustouflant!! De virages en rebondissements, on est totalement tourneboulés dans cette intrigue plus que prenante!!!J’ai adoré!!!Pas de temps mort, une histoire très interressante, des personnages attachants: voilà rien ne manquait, tout y est!!!!Un très bon moment en somme !!!

J’ai bien aimé où l’histoire nous mène….Entre la recherche du passé, la place de chaque homme malgré le contexte familial lourd , et la petite surprise du peuple ancestral, l’auteur arrive à nous faire voir que chaque homme choisit son destin plutôt que de le subir, et je trouve ce point de vue totalement fantastique! J’accroche bien aux valeurs morales valeureuses, même si le contexte n’est pas des plus rose , (mais un sérieux gris informe)…

C’est la première fois que je lis un thriller de la Collection Michel Lafon , (j’ai plus experimenté les Jeunesse de leur catalogue) , et je suis conquise ! Vraiment cette maison d’éditions reserve de belles surprises, ils ont une sacrée collection, et je vais donc continuer à sortir en priorité ces livres de ma PAL gigantesque…..

Le petit plus: Un thriller haletant!

Le petit bémol: Meme si la couverture en dit beaucoup, je ne la trouve pas top question visu….

Ma note fee clochette 9/10

Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand

3000 exemplaires en 3 semaines

Pourquoi je l’ai choisi:

Il était dans le catalogue France loisirs en nouveauté et j’ai vu l’éditeur Michel Lafon, donc j’étais confiante…

L’ambiance:

Une jeune femme voit sa vie percuter de plein fouet après un grave accident qui tuera son mari et sa fille, et se voit contrainte de continuer à vivre…Elle doit vraiment se faire violence pour arriver à survivre dans ce monde qui n’a plus aucune couleur….

Les personnages:

Diane, j’ai aimé ce personnage pour sa sincérité, son authenticité…En même temps quand on vit un tel drame, on ne met plus les formes coté relationnel, donc c’est du » brut de pomme » à chaque fois, et ça m’a plu! C’est une femme fragile qui va (très) lentement remonter la pente…

Ce que j’ai ressenti:

D’habitude, je ne lis pas ce genre d’histoire…Je n’aime pas trop les histoires tristes…Mais la je ne sais pas , j’avais envie de me laisser tenter avec ce petit résumé, et j’ai eu un coup de cœur pour ce titre accrocheur et follement parlant…C’est un peu personnel mais je me suis dit qu’il serait intéressant de voir son parcours après une perte pareille. J’ai moi aussi un mari et une petite fille, et je ne pense pas qu’il me serait possible de remonter la pente si jamais je les perdais abruptement…

Dès les premiers mots, les premières lignes, j’avais envie de pleurer..Je me suis imaginée à sa place et la, ça a été l’effondrement, heureusement l’auteure ne prend le parti d’en faire des tonnes…On la suit donc au fin fond de sa dépression, on la regarde se débattre contre elle même, et son combat m’a touchée.

L’Irlande comme lieu de résurrection est un choix bizarre, mais bon si le personnage habite à Paris ce n’est pas non plus le soleil qui lui faisait mal au yeux!!!L’endroit parait quand même apaisant et surtout les habitants…Par contre j’ai trouvé un peu dommage que Diane ne pousse pas plus loin son exploration de l’île, pour vraiment ressentir l’engouement de son mari envers cette contrée….

J’ai bien aimé la relation de Diane avec Edward, pas évidente meme si on se doute un peu de comment ça va tourner, je l’ai trouvé géniale, cette répulsion-attraction est bien écrite…

En bref, ce n’est pas ma tasse de thé (ou de café lol) habituellement, pourtant ce livre m’a touchée et je le recommande fortement…Je crois qu’en faisant le tour des blogs, ce livre rentre dans la catégorie « j’aime, j’aime pas » certains l’encensent, d’autres le dénigrent…Je fais partie de celle qui l’ont aimé car pour moi c’était une agréable surprise de lire une histoire triste, mais de rire franchement à certains moments, de sentir monter l’émotion trop forte à d’autres…

Le petit plus: On peut se fier au titre accrocheur et à cette couverture, c’est le reflet du personnage…

Le petit bémol: Je pensais que le personnage serait plus branchée lecture lors de sa remontée…

Ma note fee clochette 7/10

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 187 autres abonnés