Le géant enfoui, Kazuo Ishiguro

Pourquoi je l’ai choisi:

Ce livre m’a été recommandé par un Babéliote passionné, Krout. Je le remercie de m’avoir mis sur la voie de ses géants: c’est exactement le genre de livre que j’adore! La passion de lecture se partage, et là, c’était un super conseil!!!!

Synopsis:

Axl et Beatrice vivent un amour constant qui a résisté aux années. Ils décident de faire un voyage pour rejoindre leur fils, parti depuis longtemps. De nombreux obstacles se dressent sur leur chemin, parfois étranges, parfois terrifiants, et mettent leur amour à l’épreuve. Leur parcours est une métaphore de nos vies à tous.
Dix ans après « Auprès de moi toujours », Kazuo Ishiguro revisite, dans « Le Géant enfoui », les thèmes shakespeariens qui traversent son oeuvre : la mémoire et l’oubli, la confiance et la haine, la vengeance et la justice. L’histoire d’Axl et Beatrice, une allégorie du monde moderne, est d’ores et déjà un monument de la littérature.

Les personnages:

Axl et Beatrice sont un couple en fin de vie, qui se sont aimé toute leurs vies dans les joies autant que les tempêtes. Très touchant.

Sire Gauvain, il apporte une touche de chevalerie, une douce flamme presque éteinte, mais indéniablement là, vibrante.

Wistan et Edwin nous rappelle que tout un homme est un guerrier…

Ce que j’ai ressenti:…Une étincelle dans la brume…

En fait, ce livre il vous emporte:

  • Dans la brume électrique…(Non je ne me suis pas trompé de livre, on n’est pas dans celui de James Lee Burke …). Il y a une sorte d’ambiance opaque qui vous happe dès les premiers mots…Cette brume vous enveloppe pour ne plus vous laisser tranquille…Se souvenir ou oublier ? Telle est la grande question dans ce claquement de doigts qu’est notre passage sur Terre…

« C’est bizarre la façon dont le monde oublie les gens et les évènements de la veille ou de l’avant veille. C’est comme une maladie qui nous atteint tous. »

  • Dans la légende Arthurienne…Chevaliers, dragons, géants, elfes…Le fantastique se mêle avec douceur dans ses pages nous offrant un souffle de magie enchanteresse plus qu’appréciable. Le roi Arthur n’a pas fini d’inspirer les auteurs, des centaines d’années après pour notre plus grand plaisir!

« Je suis un simple mortel, je ne le nie pas, mais je suis un chevalier bien entrainé et encouragé durant de longues années de ma jeunesse par le grand Arthur, qui m’a appris à affronter toutes sortes de défis avec enthousiasme, même lorsque la peur s’insinue jusque dans la moelle, car si nous sommes mortels, brillons du moins de tous nos feux aux yeux de Dieu pendant que nous marchons sur cette terre! « 

  • Dans une histoire d’amour…La tendresse de leur amour est touchante, malgré les points noirs qui jalonnent leurs histoires, ils restent ensemble, côte à côte, bravant ensemble les difficultés…Une histoire tout en pudeur, en simplicité et respect de l’autre…

« -Promets moi, princesse, que tu n’oublieras pas ce que tu ressens pour moi en ce moment dans ton cœur. A quoi servirait un souvenir surgi de la brume s’il se contente d’en chasser un autre? »

Il est des livres comme ça, qui vous tombe dessus et qui vous envoûte…Une histoire qui vous laisse une forte impression même en l’ayant refermé depuis des jours… Celui ci, il a une Atmosphère pesante, une Poésie enivrante, une Intention éclairante. Ce texte derrière son empreinte magique, vous torpille l’esprit sans que vous vous en rendiez compte. Il nous montre le Monde, en perpétuel renouvèlement de ses erreurs, de ses attentes, de ses victoires. Le temps n’a pas de prise sur nos envies d’évasions, d’invasions et de découvertes. A y regarder de plus près, les mots sont plus incisifs qu’il n’y parait et prenne une résonnance dans nos quotidiens sombres. Je regrette, juste un peu,  qu’on ne soit plus dans le souffle du dragon…

Les gens devaient accepter avec philosophie de pareilles violences.

Avec ses trois points, je me rend compte que la rencontre avec ce livre était une évidence…Ma mémoire me joue des tours, mais je suis presque certaine , de ne pas oublier cette lecture de sitôt…J’enfouis ce géant légendaire dans mon esprit, en espérant que la haine n’emporte pas tous les cœurs…Très joli conteur que ce Kazuo Ishiguro, il prend son temps, mais il nous offre un fabuleux moment de lecture…

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Montérégia, Benjamin Faucon

Couverture Montérégia, tome 1 : Le dompteur de griffons

Pourquoi je l’ai choisi:

L’auteur en faisait une description rapide et accrocheuse sur son Instagram, et je me suis dit que cette saga pourrait vraiment me plaire, au vu de ce qu’il présentait…Vous pouvez retrouver ICI son site officiel qui vous laissera voir un peu de son univers…J’aimerai bien me pencher un de ses 4′, sur ce qu’il fait en thriller….

Synopsis:

Et si l’aventure la plus folle qui soit commençait par la découverte d’un livre ?
C’est l’expérience que vit Mathis le jour où il met la main sur un étrange ouvrage. Projeté en compagnie de Zachary, un médium aussi loufoque que mystérieux, dans un monde sorti tout droit de l’imagination du célèbre inventeur et artiste Léonard de Vinci, le jeune garçon vit une série d’aventures où la magie, les aéronefs et les monstres volants en tous genres se côtoient.
Mais sera-t-il prêt à affronter ce mal terrifiant qui s’étend dans ce monde à l’apparence si parfaite ?

Les personnages:

Mathis est un enfant qui va être transporté malgré lui, dans un univers totalement différent de sa misère actuelle. Echapper par un concours de circonstance à son quotidien triste, n’est ce pas le rêve de tout enfant??? Il est tout choupi ce gosse, avec sa naïveté….

Zachary, c’est sans doute le personnage le plus intéressant, puisque un poil magique, un brin déjanté…

« Cette montre n’est pas un simple objet permettant de connaître l’heure. Il s’agit de quelque chose de plus grand, de magique! s’enflamma Zachary. Cette aiguille va changer votre vie au moment où elle s’arrêtera. »

Ce que j’ai ressenti:…Une douce aventure…

« A présent, la nuit étendait son tapis étoilé dans un ciel éclatant. Les étoiles en quantité pharaonique brillaient de mille feux, tandis que le ballet aérien des ballons avait cessé pour laisser le champ libre aux dragons et autres bêtes fabuleuses. »

Ce titre, c’est une invitation à découvrir la Montérégie, région du Québec. Montérégia, c’est un monde Jeunesse, empreint de Steampunk, où il est possible de croiser Léonard de Vinci, des griffons et des dragons…C’est une histoire qui ne manque pas de rythme et qui donnera aux jeunes aventuriers, des envies de nouveaux mondes, de magie mystérieuse, et de rencontres fortuites. C’est l’été et on rêve tous de partir toujours plus loin, dans un ailleurs divertissant…

« Ce livre serait une porte vers un avenir radieux, une échappatoire à la morosité quotidienne. »

Fermez les yeux et empruntez ce chemin dans un passé réinventé, un Moyen-Age différent, où les machines volantes ont pris possession du ciel, ou la science côtoie l’imagination la plus loufoque…Et si en plus, c’est fait à dos de griffons, est ce que ce voyage ne vous tenterait pas d’autant plus???!!!

« -Bravo mon jeune ami! Tu as choisi l’aventure! »

Je suis vraiment curieuse de voir ce que donnera la suite des aventures de ce petit jeune car ce premier tome est certes prenant, plein de jolies choses, mais peut être un peu court… J’espère que l’univers va se densifier, et que toutes nos questions trouveront réponses dans la suite, mais tout laisse à penser que l’auteur ne manque pas de ressources et nous réserve de belles surprises…Très impatiente de voir venir la légende de la Babayaga…

En bref, un petit livre Jeunesse , premier tome énergique, qui laisse présager de sympathiques aventures…

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 7/10

 

Fées dans la ville, Collectif

Couverture Fées dans la ville

Pourquoi je l’ai choisi:

Rien que ce titre, il est intriguant, et laisse présager une sympathique revisite du mythe ailé!

Synopsis:

Cachées dans les gouttières, les pots de fleurs, les lézardes des murs… les fées partagent discrètement avec nous les villes, tantôt ravies, tantôt désespérées de l’agitation des hommes. rnrnHuit auteurs ont parcouru les rues pavées pour les débusquer, elles et leurs compagnons du petit peuple.Un recueil de fantasy urbaine, dans l’imaginaire des cités.

Ce que j’ai ressenti:

Les fées se nourriraient-elles de la poésie de la nuit urbaine, du gris métallique des pavés, de ces moments de solitude extatique que seuls les citadins connaissent, de cette impression d’infini dans des rues aux immeubles tellement hauts qu’il faut trouver des buttes pour voir le ciel? (Anne Fakhouri ).

Enfin, j’ai trouvé un recueil de nouvelles qui m’a enthousiasmée, charmée, émue! Enfin….Et bien dis donc, c’est pas trop tôt!!!!! Souvent, je reste sur ma faim avec les nouvelles, car leur format très court, m’empêche de ressentir pleinement les émotions: ici ce n’est pas le cas! Je vais le garder bien précieusement, et me dire que j’ai bien fait de poursuivre dans ce genre de lectures!

Parce qu’il est complètement décalé, et hautement inspiré, parce que les fées qu’on trouve ici, sont inattendues, et surtout parce que cette réunion d’auteurs de talents sont regroupés dans cette anthologie, la magie opère…

J’ai aimé l’originalité de ses textes, leurs forces, leurs engagements. Les fées dans la ville, ont leur pouvoir certain, n’en doutez plus, même entourée de grisaille, elles savent faire naitre un petit coté enchanteur. Le gros point positif de cette lecture, c’est leur touche vivante de contemporain, on se prend en pleine poire nos problèmes de sociétés, on souffre de voir dans l’intelligence de ces écrits, les dangers criants d’aujourd’hui…

  • Magie Verte, Jack Vance, nous emmène dans un monde parallèle où l’intelligence et le savoir sont infinis. Cette plongée ne se fera pas sans conséquence, mais cette virée, pourrait être plus enrichissante et au delà même de ce qu’un humain peut supporter…
  • Le Mur des Lilas, Tony ‘Nym’ Robillard nous fait prendre conscience que la Magie protège ses portes, même en milieu urbain. Ce n’est pas parce que le macadam l’entoure qu’elle veut y perdre tout son charme!
  • A la croisée, Eric Holstein, c’est souvent aux carrefours, que joue le destin, mais surtout les acteurs de la vie aux dents carnassières.
    —-} J’ai adoré celle ci, car il y a une atmosphère tenace et envoutante, et j’en ai eu les larmes aux yeux sur la fin…
  • Le sceau d’Alphonse, Jeanne-A- Débats nous ouvrira sur un monde de superstitions et de dieux vengeurs, avec pour décor une décharge. Ce mix nous donne un fantastique conte ou magie et urbanisme font un ménage en couches culotte.
    —-}Magique!
  • L’histoire commence à Falloujah, Karim Berrouka, Un Djinn qui apparait au milieu des décombres en temps de guerre. De la noirceur et des cendres nait la poésie et la compassion.
    —-}Superbe!!!!Gros coup de cœur pour celle ci!
  • J’veux un dragon, Olivier Getcher, on est loin des fées, mais pas de la féerie! Ce dragon incroyable né d’un vœu d’une enfant aura une existence un peu spéciale, autant que sa nourriture.
  • La fée du miroir, Marie-Lé Camillle, cette fée là, est loin d’être elfique, et pourtant, elle protège de sa magie, cette petite fille des mauvais filets.
    —-} Dérangeante et triste, mais j’ai aimé l’originalité du texte et sa fée!
  • Fée des râles, Laurent Fetis, une envolée marrante entre fée et poudre.

En bref, je les ai toutes aimé ces nouvelles, mais celles que j’ai commenté après les flèches auront ma préférence dans cette belle anthologie.

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

image1

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Charlotte Volper des éditions ActuSF pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance!

lu-en-part-avec-la-me

gptWwC9J_400x400

Je suis un dragon, Pit Agarmen

Couverture Je suis un dragon

Pourquoi je l’ai choisi:

Ce livre me tentait beaucoup de par son titre, et j’avais hâte de redécouvrir cet auteur…

Synopsis:

Margot est une jeune orpheline timide et solitaire. Un jour, elle découvre sa véritable nature : elle est douée de capacités extraordinaires. Ces pouvoirs la terrifient, elle les dissimule jusqu’à ce qu’un événement tragique la contraigne à se dévoiler. On lui demande alors de mettre ses dons au service de l’humanité. Sa vie se partage désormais entre son quotidien de jeune fille espiègle et des missions d’une grande violence. Adulée et crainte, elle devient une icône. Mais peut-on sauver le monde si l’on s’y sent étranger ? En s’inspirant de l’univers des superhéros, Martin Page se réapproprie les codes habituels du genre.

Les personnages:

Margot, une jeune fille qui suscite forcement notre compassion. Elle est si touchante, si humaine, et à la fois, à l’opposé….On ne peut être insensible à son histoire, et à ce petit bout de femme en devenir….Je pense que si Dragongirl devait arriver, je serai une de ses fans…..

Ce que j’ai ressenti:

Une fois n’est pas coutume, je mets une petite note plus personnelle sur ce titre….Ma fille 3ans et demi est un dragon depuis 6 mois…..Toute la journée, c’est au moins 50 fois par jour: « Maman, je suis un dragon ». Donc forcement ce titre m’attirait, par curiosité, et pour garder une trace de cette période si particulière, où ma fille grandit en se voyant en animal mythique…..

Alors, avec ce titre là, j’en attendais beaucoup, Je suis un dragon. Je m’attendais donc à ce pronom personnel dans le récit…..Hé non 😦 !!!!!Voilà là, toute ma déception…..Le « je » m’a beaucoup manqué, je trouvais qu’il y avait une distance trop grande avec Margot. J’aurais aimé avoir ses impressions, son sentiment, une émotion partagée avec elle sur son statut et ses super-pouvoirs. Son coté super-héroine invincible est bien mis en avant, mais pourquoi le dragon? Voilà, j’ai ressenti beaucoup de frustration, quant au choix du titre, à ce personnage, j’ai me suis sentie flouée en quelque sorte avec ce qui était annoncé sur la couverture du livre…..

Pourtant, ce livre est loin d’être mauvais, j’y ai retrouvé le style de l’auteur et sa manière très perspicace de décrire notre société jamais tout blanc, jamais tout noir, plutôt une belle nuance de gris changeante. Il a un œil avisé sur les phénomènes actuels et j’ai beaucoup aimé sa projection dans un des futurs possibles. Derrière l’enfant et ses pouvoirs magiques, se cache un certain idéal à atteindre, de belles valeurs défendues à travers ce personnage.

« C’est l’obstination qui fait le génie, c’est l’acharnement qui sépare les communs des mortels des grands hommes. Si vous êtes capables de vous confrontez aux obstacles et au rejet, alors un jour une fenêtre s’ouvrira en grand pour vous. Et vous serez le roi. »p148

J’ai été charmée qu’il puisse choisir comme super-héroine une jeune fille sensible et plutôt mal dans sa peau, comme grande sauveuse de l’Humanité. Elle reste tout le long un électron Libre, certes différente et triste de l’etre, mais fondamentalement Libre. C’est une vraie bouffée d’air pur! Ne pas la voir victime de la corruption des « grands » de ce monde, continuer à chaque instant de la voir être irrévérencieuse, et partager ses petites victoires, c’est un des points forts de ce livre.

« Elle riait de plaisir en volant (…).Elle fendit les mille ciels de la planète, elle entendit des myriades de langues différentes. (…). Elle allait là ou elle désirait aller. Elle réalisait ses rêves d’enfants amatrice de livres d’images. p167 »

Cette lecture fut donc plaisante dans son ensemble, (si ce n’est Ma déception personnelle de ne pas avoir plus vu le Dragon annoncé), mais ce livre était intéressant de par son approche sur la tolérance dans tous les sens du terme, une ôde à la différence assumée et de la liberté en général. Il offre une jolie réflexion sur notre société actuelle, et de jolis débats pourrait naitre suite à cette lecture….

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette7/10

Le dragon des arcanes, Pierre Pevel

Couverture Les Lames du Cardinal, tome 3 : Le Dragon des arcanes

Pourquoi je l’ai choisi:

Dans mes bonnes résolutions de l’année, il y avait: lire et finir les sagas en cours…..Donc naturellement je mets un terme à cette saga pleine de surprises.

Synopsis:

Paris brûle-t-il ? On pourrait le croire, si l’avenir funeste dont Soeur Béatrice a eu un aperçu prophétique se réalise.
Déjà un dragon a survolé Paris et est passé à l’attaque. Face à lui, un homme a péri dans un dernier acte de bravoure et de sacrifice : Almadès, le maître d’armes espagnol des Lames du Cardinal. La bande de Lafargue est en deuil et la colère appelle la vengeance.
L’action reprend très vite ses droits. Agnès et Ballardieu veulent en savoir plus sur la vision de Béatrice et la menace qui pèse sur la capitale.
Direction : le Mont Saint-Michel, repaire des Châtelaines, où Béatrice est cloîtrée…

Les personnages:

Rien n’est épargné à nos chers mousquetaires dans ce tome, il y aura des pleurs, des pertes de sacrés revirements…On est baladé d’une émotion à une autre sans avoir le temps de reprendre notre souffle!!!!Saint-Lucq aura encore ma préférence sur ce tome bien qu’il soit moins présent mais toujours aussi efficace!!!!!!

Ce que j’ai ressenti:

Ce troisième tome rempli donc toutes mes attentes! On y voit plus de magie, plus de dragons, plus d’actions, plus d’intrigues….Une fin en apothéose: ce Paris brûlant infesté de dracs était une jolie scène: tout est réuni pour passer un bon moment.

Cette trilogie aura été un petit plaisir de plus, dans mes lectures, bien qu’elle ne soit pas à mes yeux l’excellente trilogie qu’il m’avait été promise….Il y avait quelques légers désagréments dans la fluidité de l’écriture et puis quitte à y mettre des dragons autant que cela se voit, je dirais!!!!!Une jolie découverte et un auteur à suivre assurément….

J’ai trouvé un peu maladroit de nous faire perdre une Lame du tome 2 dans le tome 3, et je suis plutôt triste en général d’avoir quitté ce groupe. On s’attache trop à eux, et moi cette fin épilogue m’aura un peu laissée sur ma faim….

En bref, je suis contente d’avoir découvert un univers qui m’était encore inconnu et je suis partante pour en découvrir d’autres….

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette7/10

L’alchimiste des ombres, Pierre Pevel

Couverture Les Lames du Cardinal, tome 2 : L'alchimiste des ombres

Pourquoi je l’ai choisi:

J’étais impatiente de poursuivre les aventures à la cour du Roi de France.

Synopsis:

Paris, 1633. Les dragons menacent le royaume.
Surgis de la nuit des temps, ils sont avides de pouvoir et décidés à restaurer leur règne absolu. Usant de sorcellerie, ils ont pris apparence humaine et créé une puissante société secrète, la Griffe noire, qui conspire déjà dans les plus grandes cours d’Europe.
Pour déjouer leurs sinistres complots, Richelieu a reformé son unité d’élite, une compagnie clandestine d’aventuriers et de duellistes rivalisant de courage, d’élégance et d’astuce. Six hommes et une femme aux talents exceptionnels prêts à braver tous les dangers et à risquer leur vie pour la Couronne : les Lames du Cardinal.
Mais alors qu’ils ont rendez-vous, par une nuit d’orage, avec une espionne italienne aussi belle que dangereuse qui prétend détenir les clés d’un complot à venir, ils sont loin d’imaginer l’ampleur de la tragédie qui va s’abattre sur la France et les obliger à affronter leur plus terrible adversaire : l’Alchimiste des ombres

Les personnages:

Les Lames ont toujours autant de charme et de panache….Cette fois ci, ma légère préférence va à Saint Lucq: j’adore son coté sang-mêlé, sans peur avec un immense sang-froid!!!!!

Ce que j’ai ressenti:

Une lecture palpitante!!!!Si dans le premier tome, je trouvais que la mise en place était trèèèèèèèèèèèèès longue, là, ça démarre direct sur les chapeaux de roues. On suit avec plaisir ce groupe qui joue et déjoue les complots contre la royauté française! L’escrime est au centre des combats et j’adore cette manière élégante de se battre, mais il faut beaucoup de charme et de subtilité pour se fondre aux milieux des intrigues, ce que les Lames ne manquent pas assurément!

Les dragons ont enfin pris la place qui leur été dues: enfin!!!!!!Ils révèlent leur majesté et leur envie de prendre place au sein du territoire!!!!!C’est très agréable de les voir évoluer, si dans le premier tome ils étaient presque cachés, ici, on sent bien que la menace commence à sortir de l’ombre et donc c’est avec empressement et avidité que je veux lire ce troisième tome!!!!!

Je souris toujours en voyant les petits clins d’œil que l’auteur met dans son récit pour rendre hommage aux trois mousquetaires. Du coup, j’ai bien envie de lire ce grand Classique.

En bref, un tome plus dans l’action, avec beaucoup plus de magie et de mystères à démêler, donc un joli cocktail pour une lecture bien sympathique!!!!!!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 8/10

Les lames du Cardinal, Pierre Pevel

Couverture Les Lames du Cardinal, tome 1

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai adoré la couverture, la promo Bragelonne était plus que tentante, et ça faisait vraiment trop longtemps qu’il trainait dans ma PAL numérique!!!!!

Synopsis:

Paris, an de grâce 1633. Louis XIII règne sur la France et Richelieu la gouverne. Le Cardinal, l’une des personnalités les plus puissantes et les plus menacées de son temps, doit sans cesse regarder des ennemis de la Couronne. L’espionnage, l’assassinat, la guerre, tout est bon tour parvenir à leurs fins… et même la sorcellerie, qui est l’œuvre des plus fourbes adversaires du royaume: les dragons! Ces redoutables créatures surgies de la nuit des temps ont en effet survécu et se dissimulent parmi les humains, ourdissant de sombres complots pour la reconquête du pouvoir. Déjà la cour d’Espagne est tombée entre leurs griffes… Alors, en cette nuit de printemps, Richelieu décide de jouer sa carte maîtresse. Il reçoit en secret un bretteur exceptionnel, un officier dévoué que la trahison et le déshonneur n’ont pourtant pas épargné : le capitaine La Fargue. Car l’heure est venue de reformer l’élite secrète qu’il commandait jadis, une compagnie d’aventuriers et de combattants hors du commun, rivalisant d’élégance, de courage et d’astuce, ne redoutant nul danger: les Lames du Cardinal!

Les personnages:

Toutes les Lames du Cardinal sont toutes plus intéressantes les unes que les autres, même si elles mettent du temps à se prendre en place!!!!!Tous ses hommes sont charmants à leur façon, mais ma préférence va à Agnès, la jolie touche féminine de ce groupe bien particulier!!!!

Ce que j’ai ressenti:

Je ressors de cette lecture avec l’envie de poursuivre les aventures de ces Lames, ce qui n’était pas gagné au premier abord!!!!Le début fut laborieux, je n’arrivais pas a m’accrocher aux personnages, (Hein: « quand c’est trop c’est Tropico »!!!!!), je me suis vraiment acharnée à le continuer car je voyais que tout le monde adorait, mais là… Attendre jusqu’à plus de la moitié du livre ça fait un poil long…..

Il n’en reste pas moins qu’une fois l’intrigue partie, c’est très agréable de suivre cette histoire de capes et d’épées mêlée à un cheveu de fantasy….On se revoit dans le Paris d’époque, avec des mousquetaires investis, fait de belles valeurs comme l’honneur ou l’amitié!!!Tout ce que j’adore!!!!Les duels, les secrets , les missions secrètes: tout y mener d’une main de maitre. Très plaisant à lire!!!

J’avais choisi cette histoire particulièrement pour les Dragons (ma fille est en pleine phase!!!!;) ), je suis juste un peu déçue que sur ce tome ils ne soient pas un peu plus présents….On verra bien par la suite….J’espère les voir plus, car je trouve l’idée et le folklore très sympa, mêlé à ce bout d’Histoire et à cet homme mystérieux, ô combien influent qu’est ce Cardinal de Richelieu….Très bon mélange, je trouve….

En bref, un livre qui se révèle sur la fin, mais j’ai hâte de lire la suite, donc malgré les bémols que j’ai relevé, je me dis que c’est un pari réussi pour ma part.

Le petit plus: La couverture est superbe!

Le petit bémol: Trop de temps avant que ça parte!!!!!

Ma note Plaisir de lecture ad80033f 7/10

Les oubliés du destin, Julia Leclere

Couverture Les oubliés du destin : celle qui attendait

Pourquoi je l’ai choisi:

La couverture m’a immédiatement plu…

Synopsis:

Ces personnes, mon cher ami, étaient des êtres incapables de mourir, incapables de vivre. Elles étaient les points fixes et indésirables de l’univers. Les condamnées, les maudites… elles étaient celles qui vivaient entre deux mondes. Le passé et le futur. Je vais vous raconter l’histoire de l’une d’elles. D’une de ces immortelles… Celles qu’on surnommait les oubliées du destin. » « Figée, elle attend. Terrifiée, elle ment. Écartée, elle est seule. À un certain moment de notre vie, nous sommes tous conduits à espérer, à rêver, à croire… à aimer. Que veut-elle? Qui attend-elle? Pourquoi? Dans quel but? Personne ne le sait. Mais la principale question n’est-elle pas plutôt: qui est-elle? »

Les personnages:

Astria et Adam, ils auraient pu incarner les amants d’un nouveau genre, malheureusement je n’ai pas accroché à leur histoire, et surtout leur interactivité…

Ce que j’ai ressenti:

Je suis bien sceptique sur cette lecture…Autant l’originalité m’a bien plu, autant l’écriture en elle même est décevante…

En effet, les dialogues sont creux, et n’apportent rien à l’histoire. Normalement, quand on ouvre les guillemets, ça rend le texte vivant, plus prenant, mais là j’ai trouvé que ce que les personnages disaient, été bien fade et que du coup, tout retombé comme un soufflé raté…Il y avait pourtant une bonne recette: de l’amour qui défie le temps et l’espace, des êtres magiques voire fantastiques, une intrigue un peu plus complexe que ce qu’on a l’habitude de voir en jeunesse…Mais bon, je pense qu’il manque pas mal de boulot coté personnages, pour qu’on s’y attache réellement et une plus grande maîtrise dans leurs échanges…Je n’ai fini l’histoire que par respect pour ce partenariat.

Je suis un peu dure, et je m’en excuse d’avance car ce n’est pas dans mon habitude, mais je n’ai accroché , et je tiens à rester honnête envers ceux qui me lisent…

En bref, j’y ai vu un certain potentiel (réellement!!!!) mais voilà, j’ai aimé le fond mais pas la forme….

Ma note fee clochette fachee

Remerciements:

Je tiens à remercier sincèrement Aveline, qui m’a permis de découvrir cette lecture, je suis simplement déçue de n’avoir pas autant accroché que ce que je pensais… Merci a elle pour sa démarche auprès de l’auteure, on ne peut pas être conquise à tous les coups…

Le portail de la sor’cière, James Clemens

Les bannis et les proscrits, tome 4

Pourquoi je l’ai choisi:

Encore plus impatiente de lire ce tome 4 et d’être à l’heure pour la LC!!!!

L’ambiance:

Toutes les magies même les plus sombres nous enveloppent dans leurs cocons…Créatures en tout genres sauront vous envoûter!!!!

Les personnages:

Elena,elle continue de me plaire garce à son évolution magique et personnelle , la jolie fleur s’épanouit….

Er’ril, il était enfin temps qui lui dise ses sentiments!!!!!Ca ajoute une petite note d’amour….

Sy’wen et Kast, reste mon couple préféré avec leur passion dévorante!!!

Joach aussi découvre l’amour et ses ravages, entre rêve et réalité….

Ce que j’ai ressenti:

J’ai trouvé ce tome encore plus intéressant (oui je sais encore plus alors que j’étais déjà à fond!!!), le mystère de ses portails m’a vraiment conquise, et je l’ai peut être encore plus apprécié car je l’ai lu sans trop d’interruption.

Il y a eu de l’amour , de l’intrigue , des trahisons , encore quelques pertes douloureuses mais aussi de la Magie en tout genre, une renaissance inattendue et pleine de poésie (quel bonheur d’avoir retrouver Neel’han!!!), bref, cette saga est excellente et je pense d’ailleurs (déjà???!!!) à la relire tranquillement et sans interruption!!!!

Le Weir laisse encore beaucoup de question mais ça m’a plus de voyager en terrain trouble, de voir chaque personnage se demmener pour leurs causes communes ou personnelles. Certaines réponses sont données , les mystères dévoilés et encore d’autres questions nous tiennent en haleine, il me tarde donc de lire ce cinquième et dernier tome!!J’ai trouvé que l’auteur commence a resserrer les filets de son intrigue, fait tout pour retisser les fils lancés ca et la, de ses personnages, chaque petit élément disséminés dans les précédents tomes trouvent leurs place dans le tissage de ce monde incroyable!!!

Déjà que cet auteur m’avait conquise par la diversité de ses créatures fantastiques, là je dois dire que j’ai adoré:

  •  le monde des elfes: je ne regarderai pus jamais un orage comme autrefois….
  • Le monde de Kesla avec son désert fascinant, déjà que les dunes exerce une belle attraction sur moi, celui est plutot envoutant!
  • Le monde de Neel’han, ma sensibilité est charmée par tant de poésie…

Voilà pour l’instant mon tome préféré, car moins de noirceur , plus d’amour et de poésie , un certain espoir se lève pour cette contrée qui a connue vraiment des heures plus que sombres!!!

Le petit plus: Tellement de monde à découvrir dans ce tome !!!!

Le petit bémol: ben bientôt il faudra dire au revoir à tous nos personnages préférés….

Ma note 8/10

La Guerre de la Sor’cière, James Clemens

Les bannis et les proscrits, tome 3

Pourquoi je l’ai choisi:

Continuons les aventures d’Elena et son groupe dans son combat pour Alaséa….

L’ambiance:

Une guerre forcement ça fait des ravages dans les rangs….Ce roman est sombre comme les ténébres qui règnent sur l’ile maudite….

Les personnages:

Heureusement, l’histoire d’amour naissante entre Elena et Er’ril ne gache pas le déroulement et n’est pas trop gnangnan, meme si c’est attendu gros comme une maison ca reste subtil….J’apprecie de plus en plus la nouvelle Elena, qui prend de plus en plus sa vie en main et gagne en confiance… L’étendue de ses pouvoirs est stupéfiante!!!!

Sy-wen et Ragnar’k reste mon coup de coeur et j’ai adoré l’histoire du peuple mer’ai et les dre’rendi…

Pinorr et sa petite fille a été une très bonne surprise, j’ai un petit faible pour les chamanes, et là un chamane des mers c’était sympa!!!!

Mama Freda et Tikal me font mourir de rire!!!Et je suis trop contente que Elena l’ai ramené!!!!

Ce que j’ai ressenti:

Ouf!!!!!Je l’ai enfin fini!!!!!J’ai mis le temps, je l’ai pris reposé pour un autre, lu bien après que la LC soit finie (et je m’en excuse), pourtant il était génial…..Je suis toujours autant séduite par l’écriture et les rebondissements permanents de cet auteur, franchement c’est divertissant, surprenant, on ne peut pas s’ennuyer un seule seconde du fait des multiples actions et des aventures de chacun des personnages!!!!Chapeau pour cette saga et il me tarde de me plonger dans le prochain tome!!!!!

Les personnages grandissent , évoluent, passe du blanc au noir et du rouge au violet, on est sans cesse surpris du cours des événements et c’est un plaisir de tourner les pages!!!!Du fait de la fantasy l’imagination est débridée et on voit que l’auteur s’éclate à nous emmener dans les coins sombres de son monde fantastique et on adhère , plus c’est fou, plus on adore!!!!!

L’auteur n’hésite pas à sacrifier ses personnages, c’est la guerre et ça demmenage coté pertes: pour le Bien et le Mal, chacun en prend pour son compte!!!Meme Elena subit de terribles dommages, Joach aussi, et je trouve que cela ajoute un plus qu’une simple histoire où le héros est vainqueur d’avance….

Je crois que le meilleur moment de ce livre est toute la scène avec la Sargasse, où la nature reprend ses droits, cet arbre millénaire m’a réellement enchantée…

En bref, je me suis encore régalée avec ce récit et je continue de signer l' »Assignation de responsabilité » ….

Le petit plus :Trop contente de revoir tout en subtilité la présence de Nee l’han!!!!

Le petit bémol:R.A.S

Ma note 7/10

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 180 autres abonnés