Le songe d’une nuit d’été, William Shakespeare.

Couverture Le Songe d'une nuit d'été

Pourquoi je l’ai choisi:

Lire un Classique et une lecture Féerique pour notre petit Challenge Printemps Elfique, c’est allier deux bonnes raisons pour sortir enfin ce livre de ma PAL…

challenge printemps 2

Synopsis:

À l’heure où les elfes s’éveillent, les humains s’endorment, et il est demandé au spectateur, victime consentante, de croire à la communication improbable de ces deux mondes. Les uns habitent la cité, régie par une loi anti-naturelle et imposée ; les autres demeurent au plus profond des bois, lieu où les lois irrationnelles de l’amour ont libre cours. Thésée juge les amoureux, Obéron les réconcilie grâce à un philtre d’amour qui, tel une encre magique, engendre dans le coeur des amants, comme dans l’intrigue, des bouleversements baroques.

Ce que j’ai ressenti:…Petite ritournelle revisitée féerique…

Puisque William Shakespeare a écrit cette pièce dans sa jeunesse, rien ne m’empêche de retomber en enfance…

« Thésée. -Je veux entendre cette pièce: tout ce qui est offert par la simplicité et le zèle est toujours bien. « 

« Là où la bonne volonté échoue, un noble cœur considère l’intention, non le mérite de l’action. »

♫Promenons nous dans les bois,
Pendant que William est là,
Si les fées y étaient,
Elles nous enchanteraient.
Mais comme Shakespeare n’est plus là,
Il nous en parlera,
Fée, Y est-tu?
Que fais tu?
Entends Tu? ♫

(Shakespeare): Je mets en scène…

♫Promenons nous dans les bois,
Pendant que William est là,
Si les fées y étaient,
Elles nous enchanteraient.
Mais comme Shakespeare n’est plus là,
Il nous en parlera,
Fée, Y est-tu?
Que fais tu?
Entends Tu? ♫

(Shakespeare): Je mets ma touche de fantaisie…

♫Promenons nous dans les bois,
Pendant que William est là,
Si les fées y étaient,
Elles nous enchanteraient.
Mais comme Shakespeare n’est plus là,
Il nous en parlera,
Fée, Y est-tu?
Que fais tu?
Entends Tu? ♫

(Shakespeare): Je mets de la comédie…

♫Promenons nous dans les bois,
Pendant que William est là,
Si les fées y étaient,
Elles nous enchanteraient.
Mais comme Shakespeare n’est plus là,
Il nous en parlera,
Fée, Y est-tu?
Que fais tu?
Entends Tu? ♫

(Shakespeare):

♫Je mets un peu la zizanie.

♫Je mets une pointe de talent.

♫Je mets un parfum d’amour.

♫Je mets de la rêverie.

♫Je mets de la féérie.

♫Je prends ma plume, et j’écris! ♫

 

Ma note Plaisir de Lecture  8/10

Histoire d’une LC…Chapitre Final : Toxique, Niko Tackian.

Couverture Toxique

Pourquoi je l’ai choisi:

On s’était mis d’accord avec Gé qu’on devait lire un autre titre de Niko Takian étant donné notre bon ressenti suite à Quelque part avant l’enfer, son nouveau livre s’annonçant pour l’année 2017, on a foncé vers cette rougeoyante lecture…Je la remercie encore de ce génialissime cadeau d’anniversaire, et de tous les échanges qui sont venus avec!!!!

C’est une Lecture Commune, qu’on a voulu Spéciale et on s’est fait plaisir à lire et partager autrement avec ces petits articles…

Histoire d’une LC …

Histoire d’une LC…II.

Histoire d’une LC…III.

Nous vous livrons donc le Chapitre Final, maintenant!

Et celui de ma Magicienne par ici!!!!

Synopsis:

Ils aiment entrer dans votre vie, certains aiment exercer leur pouvoir sur vous, Certains aiment vous séduire pour vous détruire. Ce sont les toxiques. Janvier 2016. La directrice d’une école maternelle de la banlieue parisienne est retrouvée morte dans son bureau. Dans ce Paris meurtri par les attentats de l’hiver, le sujet des écoles est très sensible. La Crime dépêche le commandant Tomar Khan, chef de groupe de la section 3, surnommé le Pitbull et connu pour être pointilleux sur les violences faites aux femmes. À première vue, l’affaire est simple, « sera bouclée en 24 h », a dit un des premiers enquêteurs, mais les nombreux démons qui hantent Tomar ont au moins un avantage : il a développé un instinct imparable pour déceler une histoire beaucoup plus compliquée qu’il y paraît.

Ce que j’ai ressenti:

Niko Tackian tient toujours le fil rouge de l’onirique et des paraboles métaphoriques dans ce polar. Je trouve cela fascinant: ce minotaure avec ce labyrinthe…Mais il a aussi la capacité d’édulcorer son récit, de réel…Nous avons donc une histoire teintée du sang des attentats de Paris comme fond de décor, et bien sûr, le fameux Quai des orfèvres comme légendaire lieu de la résolution d’enquêtes difficiles…Toujours ce jeu de réalité et d’imaginaire en filagramme, à qui regarde bien…

« Que faire lorsque ce parasite qui vous étouffe fait partie de votre chair? Faut-il se mutiler pour vivre libre dans la souffrance ou accepter son sort et se résigner à mourir en esclave? »

Ses personnages sont torturés, abimés par leurs lourds passés… Leurs regards sont empreints du fond des abimes et, imperceptiblement, ils se reconnaissent entre eux…Que ce soit le flic intoxiqué par son histoire ou la Toxique qui joue de ses manipulations perverses, ce duo se risque sur des pentes qui les rongent aussi surement que de l’acide, et il devient pour nous, lecteurs, impensable de lâcher ce page-turner, de peur que les pages se désagrègent sous nos yeux…

L’empoisonnement de ses pages, tient à cet aspect presque psychologique, de tenir en haleine, tous ses êtres imparfaits…Nous avons dans ce roman la violence brute, mais également celle plus insidieuse qui se glisse entre les failles… Ce qui de prime abord, n’aurait été qu’une enquête de routine, se révèle une course poursuite contre l’invisible menace, un double effet qui va révéler au grand jour, l’état d’esprit d’une sociopathe…

« Faut se marrer, sinon la vie est trop grave. »

Ma note Plaisir de Lecture  8/10

Féelure, Silène Edgar.

Couverture Féelure

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais soigneusement empilé dans ma liseuse, tout plein de lectures féeriques pour mon petit Challenge Printemps Elfique, lors de l’OP Bragelonne….

challenge printemps 2

Synopsis:

Le jour, Gwen est une personne tout ce qu’il y a de plus ordinaire : elle a un emploi précaire à la bibliothèque de la ville, un mari aimant et deux beaux enfants. Mais chaque nuit, elle est fée et travaille à la BAKF, la Brigade anti-kidnapping de fées. Et justement, de récentes disparitions leur donnent du fil à retordre… Avec son coéquipier et ami Arthur, elle va vite découvrir que cette nouvelle affaire pourrait être plus sensible que prévu. Pourtant, si dangereuse que soit cette nouvelle enquête, ce n’est qu’une épine parmi d’autres dans le pied de Gwen. Car au prochain solstice, elle va devoir faire un choix : rester humaine avec son mari et ses enfants, ou abandonner son ancienne existence et devenir fée pour toujours aux côtés d’Arthur…

Ce que j’ai ressenti:…Petite Douceur Adorable…

« J’aimerais m’envoler, partir de ce monde qui dégénère. C’est ce que j’essaie de faire en faisant rêver les gens avec mes contes. »

Un petit roman féerique, juste ce qu’il faut pour te régaler! Féelure, c’est un condensé de fées, demi-fées et jeux de mots détournés avec facéties et charme à la sauce féerique…C’est court (80 pages), et du coup, il manque un peu de profondeur et de l’attachement pour ses personnages, mais il y a quand même cette étincelle d’impertinence qui fait que cette lecture est hyper agréable!

« Faites-vous partie de ceux qui y croient ? Ceux qui pensent que les bruits de la maison ne sont pas le fait du vent, que les clefs ne sont pas déplacées seules, que les tartines ne tombent pas du mauvais côté par hasard ? Ces grands rêveurs qui s’amusent des petits déraillement du quotidien en sachant que, derrière ces fantaisies, une fée ou un lutin se cache ? « 

On se régale de cette enquête extraordinaire en petit format, des petits ennuis elfiques, autant que les tracas humains. Gwen est prise entre liberté nocturne et sérénité diurne, mais a du mal à partager son temps, entre les deux vies, son cœur balance (quand ce n’est pas avec deux hommes…). Voilà, on ne manque pas de sujets divers pour accompagner cette demi-fée dans ses questionnements, ni de retournements d’ailes sur l’intrigue…

« Le matin, elles laissent derrière elles leurs ailes et leurs souvenirs de la nuit pour mener une vie quasiment normale. »

Mais ce qui à mon sens fait tout le charme, c’est l’écriture malicieuse et loufoque de cette auteure qui nous envoie des petites pétarades d’humour qui fait que l’on garde le sourire accroché pendant tout le temps de cette lecture! Et ça, c’est juste fabuleux! Une petite parenthèse de douceur, avec des touches de « hot », et des répliques hilarantes, je pense que c’est une bonne trouvaille dans notre recherche printanière, pour débusquer les petites fées…

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette8/10

Mieux que dix fées, Lenia Major/ Cathy Delanssay

Pourquoi nous l’avons choisi:

Un livre qui parle de fées??!!!On adore nous, et d’autant plus quand il rentre dans le Challenge Printemps Elfique!

Synopsis:

Dix fées se succèdent avec chacune un don particulier. La première fée sème des petits bisous partout, la deuxième est la reine des chatouilles, la cinquième super forte en rangement… Mais quelqu’un possède tous ces dons réunis : une maman. Commentaire : Blonde, brune, châtain, les yeux bleus, verts ou marron, dix fées toutes différentes et plus jolies les unes que les autres sont dessinées dans leur univers de douceur aux couleurs tendres et définissent toutes les qualités d’une maman. Jouant sur les couleurs, la tenue de la ligne et la taille des caractères, le texte simple souligne le don décrit. Un petit livre enchanteur, au format très agréable, pour dire combien on aime sa maman. Couverture rigide, cahiers cousus.

Ce que nous avons ressenti:…Un joli Coup de baguette magique…

Nous avons adoré ce petit album! La douceur qui se dégage, la tendresse du texte, et l’époustouflante mise en illustration! Depuis plus d’une semaine, c’est le livre TOP 1 de notre petit moment complice: l’Histoire du Soir. Jazzelfique le connaît déjà par cœur, et il a, et de loin, sa préférence, face à la multitude….

A la première lecture, déjà, elle a repéré la poésie « -Oh Maman, ça rime »….Bien sur, mes yeux de maman se sont illuminé de fierté…Lenia Major nous régale de mots tout doux, de mots doudoux, de mots trop chou qui appellent aux bisous…C’est une belle invitation aux câlins et à entretenir la complicité entre une mère et ses enfants…

Ensuite, nous nous sommes laissé surprendre par l’histoire et la particularité de toutes ses fées, pour tomber en amour, devant cette fin tout simplement adorable…

Chaque page, est une illustration splendide d’une fée. Chacune avec son style, toutes plus jolies les unes que les autres! Cathy Delanssay a une incroyable touche artistique! Nous avons adoré chaque détail, ses visages pleins de rondeurs et de magie, joliment mise en valeur dans une situation donnée. Jazzelfique a eu un coup de foudre pour la sixième qui danse alors que Maman Stelphique préfère la Dix qui ouvre sur le Pays des contes, mais en fait, c’est tout l’album qui est une richesse de plaisir des yeux!

Jazzelfique s’attarde toujours sur des petits détails, et ici, c’est la petite coccinelle qui apparaît, une page sur deux, qui a attiré son attention. De minuscules touches d’humour posés, ici ou là, qu’elle se régale toujours de découvrir à chaque relecture…

Nous sommes d’accord toutes les deux, pour mettre en Coup de Cœur, ce joli petit livre, et nous vous invitons à découvrir ce qui est Mieux que Dix Fées….

Notre note Plaisir de Lecture  10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Balivernes pour l’envoi de ce livre!

Les Geôliers, Serge Brussolo.

Couverture Les geôliers

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai trouvé la couverture superbe, et assez inquiétante pour vouloir à tout prix savoir ce qui se cachait derrière cette forêt!

Synopsis:

Il y a quinze ans, Debbie Fevertown s’échappait de Dipton après avoir tué sans pitié son mari et ses deux fils. Aujourd’hui, Jillian Caine est engagée par le réalisateur Dieter Jürgen pour écrire le scénario d’un biopic retraçant la vie de la meurtrière. Jill rencontre des gens qui ont connu Debbie et ont partagé son quotidien, se rend sur les lieux du crime et découvre que la réalité n’est peut-être pas celle que les médias ont décrite à l’époque. Quels mystères recèle l’étrange ville de Dipton ? Que cache ce culte insolite dédié aux arbres ? Et qui sont ces mystérieux gardiens que l’on nomme – à voix basse – les Geôliers ?

Ce que j’ai ressenti:…Une autre façon de regarder la végétation…

« Je ne suis pas expert en botanique, mais je suis sûr d’un truc, des arbres comme ça, j’en ai jamais vu nulle part. »

S’il vous prend l’envie de vous promener en forêt, et pour une quelconque raison, vous apercevez un chêne au feuillage noir: Fuyez à toutes jambes… Courrez de toutes vos forces vers la lumière, car il se pourrait que cet arbre soit un éclaireur de Dipton. Et dans ce village, qui fleure l’obscurantisme, règne un secret ancestral gardé par des Geôliers, qui prennent leur mission, fanatiquement, au sérieux…

« Les gens en ont marre du factice, ils veulent qu’on leur montre la vérité. »

Les Geôliers, C’est:

  •   Un thriller qui se transforme en science-fiction. Par un talent magique, Serge Brussolo emmène son roman vers des frontières inconnues, dangereuses, oniriques, spectaculaires. Il métamorphose l’horreur en bataille ultime surréaliste, il construit une intrigue tentaculaire qui prend racine aux origines du monde, il jongle avec les codes pour époustoufler ses lecteurs. C’est incroyable cette force d’imagination d’une scène d’accroche haletante, l’auteur nous entraîne dans des méandres d’une intrigue noire et profonde, à l’image des racines de ses arbres…Fascinant!
  •  De fabuleux personnages à découvrir. Du cinéaste fantasque à une scénariste aux abois, en passant par une tueuse redoutable, l’aventure promet d’être mouvementée! Chaque nouvelle rencontre est surprenante! Ce qui semblait superficiel, prend peu à peu consistance, nous entraîne plus loin vers la connaissance des comportements humains, et l’inévitable déviance qui en découle…Passionnant!
  • Une ambiance sensationnelle, où la peur vous saisit à chaque coin de pages, ou peut être même, derrière l’arbre centenaire, qui se plante là, avec ses racines envahissantes. Elle vous étreint cette atmosphère de mystères, et vous fait perdre la notion de réalité. Il règne comme une sombre apesanteur irrespirable, malgré la chlorophylle de ses géants chênes verts, que vous risqueriez presque de finir absorber comme le dioxyde de carbone lors de la future photosynthèse….Hypnotique!
  • Une super lecture, et puis c’est tout! Un véritable maelström d’émotions vous attends dans ce superbe Inédit de Folio SF,  et vous auriez tort de vous priver de découvrir la folle aventure, qui se cache derrière Les Geôliers…

« Tu voulais toucher l’impossible du doigt. Un besoin impérieux. »

C’est le tout premier Serge Brussolo que je lis, et je dois dire que la rencontre avec sa plume fut une très agréable surprise! Ce thriller fantastique était tellement fascinant, que je suis certaine d’en lire d’autres très prochainement, mais en attendant, je vous invite fortement à découvrir cette lecture envoûtante…

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Les Editions Folio SF, pour l’envoi de ce livre! Merci infiniment de leur confiance !

Winter People, Jennifer McMahon

Couverture Les visiteurs de l'autre rive / Winter people

Pourquoi je l’ai choisi:

Recevoir le jour de la St Valentin , ce livre qui parle d’amour et d’hiver, j’ai trouvé que c’était le timing parfait…

Synopsis:

« J’avais aussi compris qu’il valait mieux éviter de la contrarier. Tantine s’emportait vite et n’appréciait guère qu’on la contredise. Quand quelqu’un refusait de la payer, elle versait une poudre noire tirée d’une de ses bourses en cuir sur sa maison en marmonnant d’étranges incantations. (…)
— S’il te plaît, réponds-moi, Tantine. Est-ce qu’on peut faire revenir les morts ? ai-je insisté en jetant une poignée de têtes-de-violon dans son panier.
Elle m’a dévisagée longuement de ses petits yeux noirs, la tête penchée.
— Oui, il y a bien un moyen. Les rares qui le connaissent le transmettent à leurs enfants. Et puisque tu es ce que j’ai de plus proche d’une fille, je te transmettrai le secret. »
 
Et si l’amour était vraiment plus fort que la mort ? Et si l’on avait la possibilité de ramener de l’au-delà l’être qu’on aime le plus au monde ?
Un suspense terrifiant pour un sujet grave. Une histoire qu’on ne peut lâcher et qui nous plonge dans l’effroi.

Les personnages:

Des personnages en pleine détresse, fracassés de douleurs, hantés par leur amour: toute la puissance de ce roman vient de là…Une sphère de quatre points de vue qui raconte, l’impensable, l’incommensurable chagrin…Et Gertie, qui court dans la neige…

« Ah la folie! Quelle belle excuse quand on veut infliger d’horribles choses à quelqu’un, a dit Tantine avec un sourire mauvais. »

Ce que j’ai ressenti:…Quand tu ne fermes plus l’œil de la nuit…

Quand les revenants grattent à votre porte, vous ouvrez, ou pas??!

Je suis de celle qui leur ouvre bien grand, mon imaginaire et je me régale toujours de voir ce gouffre qui s’amenuise entre vivants et morts, dans la plume de ses écrivains inspirés, qui jouent de la douleur de ses personnages, pour ouvrir une brèche entre réalité et surnaturel. Jusqu’où peut-on aller par amour? Toute la question se trouve là, dans ce déchirement de perdre l’être qu’on aime le plus au monde, et de se voir offrir une chance,  même folle de passer encore quelques heures avec lui. Mais ça ne se fera pas sans conséquences, on s’en doute, car jouer avec les fantômes, c’est un cache-cache dangereux…

Jennifer McMahon nous ouvre le passage de La Main du Diable, où une génération se voit quelque peu, gênée par la malédiction des Winter People. Elle arrive à créer une ambiance forte, un nœud de tension et pouvoirs occultes, qui n’a de cesse de vous agripper  dans vos nuits, lorsque vos yeux se ferment…Une rare intensité vous happe dans ses lignes, et ce que j’ai adoré c’est qu’elle ne vous lâche pas jusqu’à la dernière page, et peut être aussi, au-delà…Nous, lecteurs, nous retrouvons aussi détenteurs de ce manuscrit mystérieux, possesseurs de ce savoir envahissant, presque membre de cette chasse aux sorcières… La construction de son récit, rend cette histoire passionnante, avec ce qu’il faut de terrifiant, pour trembler de plaisir à suivre Sara et Les visiteurs de l’autre rive, dans ce bout de terre, qui a de drôles de façons de faire sortir ce qu’il y a de plus profond en nous…

« Autant souhaiter l’impossible. »

J’adore plus que tout, ses romans, où l’ambiance noire et mystérieuse, vous enveloppe comme une brume inquiétante, où l’on peut presque sentir l’odeur de la terre retournée, le silence de la forêt, presque saisir l’ombre qui se glisse dans votre champ de vision, sursauter au moindre bruit de la nuit…La magie de cette histoire tient à ce jeu d’apparitions et de disparitions soudaines, à cette pesanteur sombre qui se glisse au fur et à mesure de l’intrigue, à ce talent de laisser planer un doute raisonnable sur les dormeurs

Je vous laisse à vos cauchemars, et je vais maintenant essayer de retrouver, un semblant de quiétude, tout en vous chuchotant, histoire de ne pas réveiller les ombres obscures,  que ce livre est un beau coup de cœur…

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier les éditions Le livre de Poche Imaginaire pour l’envoi de ce livre! Merci infiniment de leur confiance, ce fut une lecture Coup de Cœur!

Le tyran des songes, Oren Miller.

Couverture Le tyran des songes

Pourquoi je l’ai choisi:

J’avais vu quelques très bons retours sur ce titre, et j’ai complètement craqué sur la couverture!

Synopsis:

Quand on est protégé par Jack Maubrey et son acolyte Le Chasseur, normalement,
on devrait éviter les situations désastreuses. Mais ça, c’est quand on
a de la chance. Et Emma a quelques lacunes dans ce domaine.
Entre un Triton croisé à la bibliothèque et le Marchand de sable qui semble
s’intéresser particulièrement à elle, sa vie prend une tournure digne des romans
qu’elle achète toutes les semaines à la librairie.
Ressentir les rêves et cauchemars des autres ne signifie pas aimer y vivre.
Et pourtant, Emma se retrouve embarquée dans un monde où dieux et
déesses, sorciers, magiciennes et autres créatures se disputent une partie
d’échec grandeur nature. Lorsqu’en plus la Mort, très mauvaise perdante,
s’incruste dans le jeu : on frise dangereusement l’Apocalypse.
Un conseil : gagnez… Ou faites comme Emma : courez. Vite.

Ce que j’ai ressenti:…Une folle énergie!

Je pense que le maître mot de cette lecture sera: Originalité!

On va côtoyer dans ses pages, des Allégories, comme la Mort et la Justice, des Tritons et des Océanides, quelques créatures mythiques et évidemment des magiciens! Autant vous dire que tous ces êtres fantastiques lancés dans notre monde, va faire quelques dégâts… Surtout que dans un monde ou dans l’autre, rien de neuf : ils se battent tous, implacablement, pour le pouvoir, mais bon, ça ne sonne pas pareil quand les Chiens des Enfers sont à vos trousses…

« Les révolutions commencent toutes par une simple provocation, une rumeur, une idée. Puis le mouvement enfle, il fait écho aux espoirs et aux rêves des minorités. Et enfin, il arrive une étincelle, une seule volonté d’acier plus forte que les autres et la rumeur devient élan, et l’élan devient révolte. »

On est dans une histoire assez Girly, et pourtant, j’ai adoré la richesse de l’univers et l’incarnation de certains personnages, haut en couleurs! Un peu gothique, une pointe surréaliste et surtout magique, j’ai trouvé que le rythme était soutenu, les rebondissements bien orchestrés et le tout réuni en seul tome! En cela , c’est agréable. On va suivre Emma dans ses folles aventures oniriques et réelles , passer d’une jeune fille somme toute banale et devenir une jeune femme, maître de sa vie, en près de 500 pages et de mille pièges et manipulations diverses. Je ne sais pas pourquoi mais, mon petit coup de cœur va au personnage de Jack (enfin, si je sais, mais vous, il vous faudra le lire pour savoir pourquoi…;) …)…C’est à mon sens, le plus réussi des personnages parmi cette galerie loufoque.

Personne ne contrariait la Mort. Le problème était, en fait, inverse: la Mort contrariait tout le monde.

Vous aurez compris, une lecture très plaisante qui déménage, et réinvente les légendes, servie par un humour mordant et des réparties à double sens. J’ai beaucoup aimé la plume pleine de fraîcheur, et l’imagination débordante de cette auteure!  Je suis bien contente d’avoir poussé la curiosité vers ce titre: c’était totalement fun, complètement diffèrent de ce que je lis d’habitude, mais j’ai passé un agréable moment de lecture!

Sérieux, t’as un grain ma pauvre fille! Et pas qu’un…genre le sablier entier.

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement le site Babélio et son opération Masse Critique qui m’a sélectionnée pour cette lecture, ainsi que les Editions EDB pour l’envoi de ce livre et des jolis marques-pages qui font leurs effets!!!!

Le sommeil des géants, Sylvain Neuvel

Couverture Le sommeil des géants

Pourquoi je l’ai choisi:

Quand je craque pour une couverture….Coup de foudre pour cette merveille!!!Je la trouve sensationnelle, et une fois, le livre refermé, on se dit qu’elle colle parfaitement au roman…

Synopsis:

Dakota du Sud. Rose Franklin a onze ans lorsqu’elle chute à vélo dans un trou immense. Quand elle reprend ses esprits, elle se découvre au creux d’une main de métal géante, parcourue de réseaux lumineux.
Dix-sept ans plus tard, l’énigme demeure. Comment la main est-elle arrivée là et à quoi peut-elle bien servir ? La datation au carbone 14 défie l’entendement et l’objet semble doué de vie.
Devenue une physicienne reconnue, Rose se prépare à une aventure d’envergure : diriger une équipe secrète chargée de percer le mystère de la main métallique. Commence alors une quête à la fois passionnante et périlleuse, où temps anciens et avenir pourraient bien être indéfectiblement liés.

Ce que j’ai ressenti:…Quand tu en perds ton sommeil, à cause d’une géante bombe littéraire…

« Opération Fée Clochette, voilà comment on l’appelle. C’était trop facile…voler en laissant une traînée de poudre magique derrière nous. »

Quand tu sais que tu as dans les mains une petite pépite, que tu ne peux lâcher ses pages,( sauf pour obligation), que tu le lis jusqu’aux petites heures de la nuit, voire en mangeant…Tu sais d’avance, tu « pressens », que ça va être un coup de cœur…Explication d’un phénomène palpitant:

L’originalité, d’abord…Cette forme d’entretiens retranscrits est un régal à lire, car il y a ce côté « Dossiers Top secret » et le côté impactant du dialogue. On suit les actions et rebondissements par le biais de ses conversations, mais on ne perd rien de la trame : coup de chapeau pour cet auteur! … Quand c’est la « Voix » le personnage principal, qui mène et qui dirige les entretiens, qui a toujours un coup d’avance sur l’échiquier politique planétaire, et qui doit gérer une équipe aux caractères forts et QI plus développés que la moyenne, mais que bien sûr, elle garde tout son mystère et une impersonnalité insaisissable : ça te donne une curiosité dévorante qui te pousse à lire sans interruption…Mais si en plus, tu te lies avec les protagonistes de l’action, haut en couleurs (Kara Resnik a immédiatement eu ma sympathie car c’est une nana de caractère, et se place dans mon Top Five des personnages préférés!!!!), que tu te passionne pour la quête de ses morceaux éparpillés, et que tu meurs d’envie de connaître tous les mystères de cet Univers réinventé: tu sais que tu ne seras pas satisfaite tant que tu n’auras pas lu toute la trilogie!!!

« Si j’étais vous, je m’inquiéterais plus de la prochaine catastrophe qu’on va causer. »

Ensuite, le thème entre Science fiction et Thriller politique, rend l’ensemble aussi captivant que intelligent. On est face à la petitesse humaine face à la Grandiose Construction Extraterrestre, aux petites « guéguerres « planétaires face à l’Infini Inconnu, aux minuscules sentiments intérieurs face à l’Immensité Intelligence inaccessible…Pourtant, nous avons comme interlocuteurs, les têtes pensantes de ce monde, et les éminences du service secret, mais quand on ne connaît rien de l’ennemi qui se profile et de la grandeur du danger, nous avons une impression d’être aussi insignifiants que des poissons au fond d’un aquarium, ouvrant la bouche que pour ne faire que des bubulles…Et perdre ainsi ses certitudes, ça a quelque chose de déstabilisant, mais fructifiant pour l’esprit…

« J’étais là, petite chose au fond du trou, allongée sur le dos, dans la paume d’une gigantesque main métallique. »

Enfin, l’extraordinaire avec cette Géante, qui nous rappelle beaucoup les films hollywoodiens, et d’ailleurs, on ne s’étonnera pas qu’il est déjà en cours d’adaptation cinématographique…. On cite World Ward Z et Seul sur Mars, moi je lui ai plus trouvé l’effet: « Transformers« . J’ai beaucoup aimé cette belle guerrière lumineuse , j’ai hâte de voir ce que cette robotique a dans le ventre, pour l’instant, elle n’a qu’une allure de prêtresse radiocommandée, et un parfait mystère l’entoure, mais je suis très curieuse de voir ce que cette aura turquoise renferme….Cette Grande Dame a un charme fou, sans parler des éventuelles capacités qu’on lui prête: la vie « ailleurs » n’a pas fini d’inspirer les auteurs terriens, et ici, Sylvain Neuvel nous délivre une riche intrigue empreinte d’une pointe d’opacité étrange presque inconcevable, mais avec une très élégante représentation…

C’est un premier tome bien construit, génialement addictif, et scientifiquement imaginatif! Il pose bien les bases d’une fulgurante trilogie qui, à mon avis, sera prometteuse et pleine de surprises, au vu de cette fin bien intrigante….J’ai hâte, j’ai très très hâte de pouvoir lire la suite, c’est bien la première fois que je suis aussi impatiente, d’ailleurs…Par son originalité, son dynamisme et cette touche de mystère fantastique, ce roman, d’un genre nouveau, est un gros Coup de Cœur Interstellaire …

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Le livre de Poche Imaginaire pour l’envoi de ce livre! J’ai été heureuse de leur confiance pour lire cet inédit qui m’a tout simplement subjuguée….Le Sommeil des géants a été une lecture captivante !

lu-en-part-avec-la-me

Accueil

La fille qui tomba sous Féérie et y mena les festoiements, Catherynne M.Valente.

 

Pourquoi je l’ai choisi:

Je vous l’avais dit, j’avais eu un énorme coup de cœur pour La fille qui navigua autour de Féérie dans un bateau construit de ses propres mains, et ce livre a reçu la très jolie récompense du Meilleur Roman Jeunesse Prix Imaginales 2016, donc j’étais ultra impatiente de repartir voir ce petit bout’chou dans ses belles aventures…

Synopsis:

Septembre rêve de repartir en Féérie. Car rien n’a changé depuis son retour : son père est toujours à la guerre en Europe, sa mère doit travailler de longues journées à l’usine.

Mais un jour, allongée dans un champ, une barque voguant sur les herbes la dépasse. Lancée à sa poursuite, elle trébuche et tombe… en Féérie, enfin. Très vite, elle découvre que bien des choses ont changé : la magie de Féérie-du-Dessus s’épuise alors que ses habitants perdent leurs ombres désireuses d’aller en Féérie-du-Dessous. Et ce monde a une nouvelle reine : Halloween qui n’est autre que l’ombre abandonnée de Septembre. Elle organise des Festoiements pour toutes les ombres enfin libérées de leur alter ego du Dessus.

Septembre retrouvera ses anciens amis, non seulement leurs ombres (c’est-à-dire eux sans être tout à fait eux). Elle s’en fera de nouveaux dans ce monde étrange : Aubergine, la Dodo Nocturne, la Vice-reine du Café, le prince endormi Myrrhe, … Septembre se sent responsable de la situation et ne veut pas que Féérie disparaisse, mais les ombres veulent rester libres et continuer à aller aux fêtes données par leur Reine…

Dans la lignée d’Alice au pays des Merveilles ou le pays d’Oz, cette série plaira aux jeunes et aux adultes. Septembre est une enfant intelligente et très logique avec pourtant une forme de naïveté que nous voudrions garder toute notre vie, dans un monde plus complexe qu’il n’y paraît où tout n’est pas que soleil et magie, que ombre et liberté.

Ce que j’ai ressenti:…FairyLand, second coup de cœur!

« Il était une fois une fille appelée Septembre qui gardait un secret. »

Encore, la formule magique qui fonctionne à merveille « Il était une fois… » et encore une fois, je suis conquise, et j’affirme encore haut et fort, mon coup de cœur pour ce livre, enfin pour cette saga, et il me tarde le prochain tome!!!

Ce second opus nous propose toujours plus de magie, plus de Féérie, et des rencontres décoiffantes….Je suis admirative du talent de cette auteure, elle est sensationnelle!!!!!Elle nous ouvre un monde peuplé d’êtres étranges, de folles aventures et de drôles de situations….Sa plume est enchanteresse: elle transforme le quotidien en Merveilleux, les objets en personnages Utiles, les sentiments en quête chevaleresque…. J’adore l’étendue de son imagination, la force de son écriture, la douceur de ses intentions envers cette petite fille et son drôle de prénom….Je suis fan!

« Les rêves gardent le cœur en vie, de même que les vieux soupers  ennuyeux gardent le corps en vie. »

Si Féérie-du-dessus, nous avait enchanté , Féérie-du-dessous n’a rien a lui envier!!!! Ce tome est certes plus sombre, plus loufoque, mais également beaucoup plus empreint de libertés…L’obscurité recèle de mille bonheurs qui ne tient qu’à nous de connaître, et Septembre se sent prête à affronter la pénombre et ses inquiétudes, pour renverser la tendance et l’étrange malheur de Féérie. On sent que notre petite héroïne a pris en assurance, et on entend bien ses petites colères, ses plus grands Désirs, et on voit son petit cœur grandir au fur et à mesure des pages tournées…C’est un personnage qu’on adore suivre car elle accomplit ce qui lui semble juste, et non pas une Destinée pré-établie, elle est si adorable dans ses doutes, ses faiblesses, ses questionnements, mais quand elle se révèle, elle est lumineuse! Même en Fée Noire, elle resplendit…

« Bien des lumières, douce enfant, naissent dans la pénombre. »

Je pense que mon passage préféré du livre est sans aucun doute la tirade que se livre le Duc du Thé et la Vice-Reine du Café. Elle est juste excellente et tout amateur de ses deux boissons sera ravi de voir défendre ses saveurs si particulières!!!

Je ne saurai que trop vous conseiller de vous lancer dans ce monde magique, où les fées, un Vouivre, une Dodo, une Robe, deux corbeaux, et toutes sortes de Régnants, sans oublier les ombres, mènent la danse et surtout un Festoiement frugal et lyrique réjouissant!!! Une pépite dans la littérature Jeunesse!

« Naturellement, une bibliothèque n’est jamais complète. C’est ça la beauté de la chose! Nous cherchons toujours un livre à ajouter à notre collection. »

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Balivernes pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance, ce fut encore une lecture Coup de Cœur!

lu-en-part-avec-la-me

406915_525371864142688_267237953_n

Une maison à hanter, Morgane de Cadier/ Florian Pigé.

Pourquoi nous l’avons choisi:

Maman et Fille adorent l’ambiance Halloween, donc cette petite histoire de fantôme nous branchait beaucoup en cette période festive…

Synopsis:

Petit fantôme fête aujourd’hui ses mille ans. C’est un grand jour et il est temps pour lui de trouver sa maison, celle qu’il hantera pour les mille ans qui viennent. Sur sa route, il trouvera d’abord une toute petite et mignonne maison d’oiseaux et ensuite un vieux bateau sous l’eau, mais aucun de ces endroits ne lui convient. Ils sont déjà occupés.

Mais quand il trouve enfin une maison dont la fenêtre est restée ouverte, Nathan un petit garçon le surprend et n’a pas du tout peur de lui. Nathan va tenter de lui apprendre à être effrayant, et il aura même une idée sur la maison que le petit fantôme pourrait enfin aller hanter…

Un petit fantôme tout mignon dans une histoire d’amitié et d’entraide. En plus, la couverture de ce livre luit pendant la nuit !

Ce que nous avons ressenti:…Une jolie rencontre fantomatique…

Petit Fantôme s’approche doucement et lui confie tout bas:

-Moi aussi, j’ai une surprise pour toi…

Tout d’abord, nous avons adoré cette couverture phosphorescente où ce gentil Petit Fantôme apparaît de jour comme de nuit, et cela n’est pas habituel de pouvoir le voir ainsi évoluer, à tout heure de la journée.  Il a vraiment une petite trogne adorable, et nous avons adoré fêter son millième anniversaire avec toute sa famille et, le suivre dans ses drôles d’aventures.

En effet, un Petit Fantôme curieux qui cherche Une Maison à Hanter, ça nous promet quelques moments cocasses et des rencontres inattendues. Au détour, d’une fenêtre entrouverte, nous verrons donc naître une jolie amitié et quelques fous rires joyeux. Leur complicité fait plaisir à voir, et on sent bien que cette interaction va les faire grandir autant l’un que l’autre.

Maman Stelphique a adoré cette histoire toute en rimes, là ou Jazzelfique a adoré toutes les  belles illustrations de cet album. C’était autant un plaisir pour les yeux que pour les oreilles! Ce fantôme, même tout en transparence, ressort idéalement, du fait de ce jeu d’ombres et de lumières,  , et éclaire de son beau sourire, ses pages en papier glacé.

Nous profitons pour recommander chaudement cette adorable histoire pleine de douceur et de délicatesse, et remercier la maison d’éditions Balivernes pour ce partenariat ! Ce petit album est dorénavant, le roi de nos « Petites histoires du soir »…Merci de leur confiance !

 

 

lu-en-part-avec-la-me406915_525371864142688_267237953_n

Previous Older Entries

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 171 autres abonnés