Terres Fauves, Patrice Gain.


Synopsis:

« Quand le soleil est passé derrière les sommets et que les eaux de la baie sont devenues noires, j’ai compris que personne ne reviendrait me chercher. »
Missionné par son éditeur, David McCae, écrivain new-yorkais, se retrouve parachuté du jour au lendemain en Alaska pour terminer les mémoires du gouverneur de l’État de NY. Afin d’étoffer un chapitre élogieux, il doit recueillir les confidences d’un alpiniste de renommée mondiale et ami proche de l’homme politique. Mais tout ne se passe pas comme prévu. Plus adepte du lever de coude que de l’amabilité, l’aventurier n’en est pas moins disert et David en apprend beaucoup. Trop. Seul et démuni, dans une nature austère et glaciale, le prête-plume va devoir apprendre à sauver sa peau…


Ce que j’ai ressenti:

Je suis d’humeur animale. D’humeur à réveiller l’ours qui sommeille en moi. En promenant mes ailes sur Terres Fauves, il y a eu un choc. Thermique et épidermique. J’ai bien dû crier. De l’homme à l’animal ou de l’animal à l’homme, il y a eu quelque chose de sauvage dans ces pages. Paralysée par la peur et pétrifiée par ces moments intenses de solitude, Valdez m’a donné l’impression d’être un lieu de tous les dangers. J’ai manqué défaillir sur des mots incisifs, devant l’élégance de cette nature hostile, et surtout face à la part animale en chaque homme. J’ai bien dû crier, mais je ne m’en souviens pas, parce que c’était le cauchemar de David McCae, mais c’est mon sang qui faisait des tours…La peur est transmissible. Hautement contagieuse, comme l’élan fou à se risquer sur les plus grands sommets. Il faut bien aller frôler les limites du corps et de l’esprit, pour voir s’éveiller le fauve…

Il débarque les gars ici et moi je regarde la nature les prendre. Des fois j’aide un peu.

Tant d’horreurs et de beautés en Alaska, c’est terriblement exaltant. Ce roman noir, c’est avant tout des sensations puissantes. C’est vraiment ce que je retiendrai de cette lecture intense. De l’homme face au vide, au froid, à la nature, au monde animal. Patrice Gain nous offre quelques instants d’émotions pures de vertige. J’ai bien dû crier. Essayer d’expulser cette part animale qui est venue se rappeler à moi, quand on s’approche de trop près de nos plus grandes angoisses…

-Des fois, les mots, ça venge.

Je suis d’humeur animale. Un mot, c’est comme un cri. Et là, nous avons 254 pages de mots écrits. Donc je crie encore, avec force et détermination. Par instinct, par survie. Terres Fauves est rentré en moi par effraction. Et il en a laissé un peu de terre remuée avec quelques poussières d’os, et une porte ouverte sur ce qu’il y a de pire en l’homme. J’y ai même croisé un ours. Je ne saurai dire ce qui m’a effrayée le plus…À découvrir de toute urgence!

Dans la seconde, j’ai senti la terre vibrer et un éclair fauve a traversé l’espace. 

Ma note Plaisir de Lecture 9/10.

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement William ainsi que les éditions Le Livre de Poche pour leur confiance et cet envoi spécial « Fauve ».

Résultat de recherche d'images pour "livre de poche"

Le Livre du Trésor, Brunetto Latini/ Rebecca Dautremer.

Le Livre du trésor


Synopsis: 

La Baleine, le serpent à deux têtes, le dragon, le phénix, le caméléon, la licorne, le loup, la lucrote… Dans ces extraits du Livre du Trésor de Brunetto Latini, on savoure la façon dont les bestiaires médiévaux mettaient sur le même plan animaux fabuleux et animaux réels, fantastique et scientifique. Ces représentations parfois étranges et qui peuvent nous paraître farfelues révèlent un imaginaire riche et dense. Par ricochet, elles interrogent les nôtres : comment notre imaginaire et notre savoir actuel sera-t-il perçu dans 700 ans ?


Pourquoi nous l’avons choisi:

Parce qu’il est toujours merveilleux d’inviter dans notre monde, des animaux fabuleux…Alors quand nous avons vu ce bestiaire spécial avec ma fille, nous étions hyper enthousiastes. Notre moment complice de « l’Histoire du Soir » s’est fait Trésor.

Ce que nous avons ressenti:

Je pense qu’en tant que maman, voir son enfant prendre (kidnapper devrais-je dire!) ce livre dès la réception pour le lire, est une sensation formidable. Alors quand je l’ai vu admirer ses animaux plus ou moins connus, et s’étonner de ses légendes plus ou moins vraies, il y a un peu de magie qui emporte mon cœur de maman en la regardant…

Nous avons donc fait cette lecture séparément, au début, mais on se rejoint tellement sur nos pages préférées! 11 animaux à découvrir ou à redécouvrir, avec des illustrations superbes et des descriptions pleines de malices! Comme c’était drôle de voir la surprise dans les yeux de Jazzelfique et me demander « Maman, les licornes, elles ont des pieds d’éléphants?! » Fous rires, bien sûr! On a carrément craqué sur la beauté du phœnix, rigolé en découvrant La lucrote et on a parlé aussi de magie…Bref, toutes les pages ont leurs lots de belles surprises!

La licorne est une bête redoutable, dont le corps ressemble un peu à celui d’un cheval; mais elle a le pied de l’éléphant et une queue de cerf, et sa voix est tout à fait épouvantable.

Nous avons là un bestiaire médiéval illustré de toute beauté. J’aimerai beaucoup voir l’original écrit par Brunetto Latini. L’illustratrice, Rebecca Dautremer, a une interprétation particulière de ses représentations imaginaires et réelles, et tourner les pages est un plaisir immense. La Collection parle de « contraintes » imposées, je pense que le défi est relevé haut la main et le rendu est fantastique!

On ne se lasse pas de cette imagination originale et du voyage fabuleux que ce livre nous invite à faire à travers le temps et les légendes! Nous conseillons cette lecture à tous ceux qui n’auraient pas perdu leurs âmes d’enfants et qui cherchent encore des trésors…Éveillez-vous au merveilleux avec cet album en grand format!

Notre note Plaisir de Lecture fee clochette 8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement Valéria et les éditions Grasset Jeunesse de leur confiance et l’envoi de ce livre.

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 235 autres abonnés