Trencadis, Caroline Deyns.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_6165.jpg

Synopsis:

«Je montrerai tout. Mon cœur, mes émotions. Vert – rouge – jaune – bleu – violet. Haine -amour – rire – peur – tendresse.»

Niki hait l’arête, la ligne droite, la symétrie. A l’inverse, l’ondulation, la courbe, le rond ont le pouvoir de déliter la moindre de ses tensions. Délayer les amertumes, délier les pliures : un langage architectural qui parlerait la langue des berceuses. Aussi vit-elle sa visite au parc Güell comme une véritable épiphanie. Tout ici la transporte, des vagues pierrées à leur miroitement singulier. Trencadis est le mot qu’elle retient : une mosaïque d’éclats de céramique et de verre. De la vieille vaisselle cassée recyclée pour faire simple. Si je comprends bien, se dit-elle, le trencadis est un cheminement bref de la dislocation vers la reconstruction. Concasser l’unique pour épanouir le composite. Broyer le figé pour enfanter le mouvement. Briser le quotidien pour inventer le féérique. Elle rit : ce devrait être presque un art de vie, non ?

Ce que j’ai ressenti:

Ceci est un bonheur possible. Ce n’est pas du faux, du fake, du toc…C’est une grande artiste qui voit le monde en couleurs, qui se pare de ses plus belles émotions, qui défie la norme et les conventions. Alors bien sûr, il te vient des couleurs à toi aussi, des vagues et des ondulations, des arc-en-ciel au cœur, du Trencadis à l’âme. T’as envie de casser de la vaisselle et de t’essayer à la mosaïque, à un autre art de vie, à la créativité sans limite…Parce que Niki de Saint Phalle est une femme remarquable, rebelle, insoumise, avant-gardiste, marginale, féministe, et surtout admirable: tu te surprends à l’aimer, en dépit de tout. C’est à prendre ou à laisser. Comme le bonheur, un peu-Et j’en ai tout pris: Le Vert-rouge-jaune-bleu-violet. Tout ce qui fait la vie, avec ce qu’il faut de Haine-amour-rire-peur-tendresse. J’ai délaissé un temps le noir et le blanc, parce que j’avais mal dedans ces deux couleurs autant qu’elle. Une femme aussi entière, aussi vraie, aussi forte, aussi passionnée dans ses contradictions et ses convictions, c’est tout de même une belle rencontre que je ne suis pas prête d’oublier!

J’y mets du cœur, et de l’ardeur.

Je ne lis que très peu de biographie, mais celle-ci avec cette construction originale et particulière, m’a vraiment captivée. J’ai aimé ce côté fou, déstructuré, émotionnel, fragmentaire. Je ne pensais pas autant m’investir dans l’univers artistique, la chair et le cœur de cette Nana extraordinaire. Caroline Deyns nous offre un portrait de femme passionnant et j’ai hâte maintenant d’aller voir de plus près les œuvres de cette artiste à fleur de peau. J’aimerai me promener dans ce fameux Jardin des Tarots, histoire de voir de mes yeux, cette sensibilité propre à Niki de Saint Phalle. J’ai été conquise par cette façon d’aimer autant la vie et l’imperfection, les courbes et les couleurs, le rire et la liberté. Une femme inspirée et inspirante. L’Art la sauve des traumatismes et l’emmène vers des hauteurs épanouissantes. C’est un bonheur de lire ce Trencadis, d’aller se frotter à son imaginaire, de découvrir la sphère de son rêve. Je vous recommande cette lecture, de tout mon cœur.❤️

Que comprends-tu de moi mon amour?

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement Quidam Éditeur pour leur confiance et l’envoi de ce livre.

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Matatoune
    Août 28, 2020 @ 20:26:36

    Il fera partie certainement de la prochaine visite chez mon libraire préféré 😉

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 235 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :