Là où les lumières se perdent, David Joy

Couverture Là où les lumières se perdent

Pourquoi je l’ai choisi:

Ce livre m’a tapé dans l’œil, avant tout, pour cette sublime couverture et le titre. Il y a dès fois des coups de foudre juste visuel, et j’avais hâte de savoir ce qui se cachait derrière ses lumières…

Synopsis:

L’histoire sombre, déchirante et sauvage d’un jeune homme en quête de rédemption.

Caroline du Nord. Dans cette région perdue des Appalaches, McNeely est un nom qui fait peur, un nom qui fait baisser les yeux. Plus qu?un nom, c’est presque une malédiction pour Jacob, dix-huit ans, fils de Charly McNeely, baron de la drogue local, narcissique, violent et impitoyable. Amoureux de son amie d’enfance, Maggie Jenkins, Jacob préfère garder ses distances. Il est le dauphin, il doit se faire craindre et respecter, régler les affaires de son père de la façon la plus expéditive qui soit. Après un passage à tabac qui tourne mal, Jacob se trouve confronté à un dilemme : doit-il prendre ses responsabilités et payer pour ses actes ou bien suivre la voie paternelle ? Alors que le filet judiciaire se resserre autour de lui, Jacob a encore l’espoir de sauver son âme pour mener une vie normale avec Maggie. Mais cela ne pourra se faire sans qu’il affronte son père, bien décidé à le retenir près de lui.

Ce que j’ai ressenti:…La lueur d’un roman noir…

Jacob est un jeune homme, pris entre deux feux: il va lutter donc contre son sang, son lieu de naissance, sa destinée. Faire mentir coûte que coûte les statistiques qui le condamnent à cette vie entravée par la violence et le désespoir. Il va se prendre à rêver très fort, pour se sortir de son lot de misère de départ, et c’est cette volonté qu’on admire, cette petite lueur qui vacille souvent, mais qui a le mérite de ne jamais disparaître…L’Amour sera son île, son phare, son ultime lieu de repos…

« Le sang est plus épais que l’eau, et je me noyais dedans. Je sombrais dans ce sang, et une fois que j’aurais touché le fond personne ne me retrouverait. » p162

Toutes les lumières ne sont pas perdues, non, dans cette histoire pourtant très sombre…Certaines s’allument dans ce grand tunnel ténébreux entaché de sang poisseux. Personnellement, j’en ai vu deux, de lumières, qui sont très importantes à mes yeux c’est: Poésie et Espoir. L’auteur nous offre quelques jolis moments de douceur et de rêve dans son écriture pourtant abrupte et féroce. Le quotidien dans ces contrées profondes n’est pas à envier, on sent comme un fatalisme indélébile, mais quelque fois, le ciel s’ouvre et on aperçoit une étincelle dans ce roman Noir, à moins que ce ne soit une lumière fantôme qui sorte, inexplicablement du sommet d’une montagne…

David Joy nous fait cadeau d’un roman puissant, avec un personnage qui nous ouvre son intimité, ses doutes, ses attentes. C’est un jeune avec une certaine destinée malléable, il est au seuil de son passage à l’âge adulte et de la voie qu’il est encore en mesure de choisir…La force de ce livre est là, dans cet éventail de possibilités. Son avenir se tient là dans ses lignes, entre nos mains…

Et regarder en arrière vous ralentit. Regarder en arrière vous empêche de voir clairement. Regarder en arrière peut signer votre arrêt de mort.p155

J’ai adoré cette lecture pour ce qu’elle nous emmène à réfléchir. Et je voulais juste dire que le final est juste MAGNIFIQUE. Un auteur à suivre, sans aucun doute, avec un talent déjà certain. Pour un premier roman, j’ai trouvé qu’il en connaissait déjà un rayon sur les âmes en perdition…

Je me disais que certaines âmes n’étaient pas dignes d’être sauvées. Il est des âmes auxquelles même le diable ne veut rien avoir affaire.p162

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Sonatine pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance ce fut une lecture enivrante!

lu-en-part-avec-la-mec26ac-sonatine_logo

 

Publicités

19 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. lesmotordusdanneju
    Sep 05, 2016 @ 17:08:42

    Je le veux aussi !! ok !!!

    Réponse

  2. salhuna
    Sep 03, 2016 @ 20:40:34

    Ce livre me tente vraiment !

    Réponse

  3. Nathalie M
    Août 31, 2016 @ 07:15:28

    Ho que c’est tentant ! !!

    Réponse

  4. belette2911
    Août 25, 2016 @ 20:06:42

    Je rattrape mon retard de lectures de chroniques tout doucement et ça tombe bien parce que le roman était chez mon épicier, entre le cassoulet et les saucisses zwan. Tu penses bien que je l’ai ajouté à mon cabas 😉

    Jaipuka le lire, puisque tu en dis tant de bien !!

    Réponse

  5. Collectif Polar : chronique de nuit
    Août 24, 2016 @ 09:10:05

    Whaou, encore un qu’il ne faut pas manquer en dirait ! 😉

    Réponse

  6. Léa Touch Book
    Août 24, 2016 @ 07:29:05

    Pour moi ce roman est wooooow ❤ Dans la lignée du Verger de marbre, j'ai eu le coup de coeur !

    Réponse

  7. Lord Arsenik
    Août 23, 2016 @ 20:20:38

    Je me le suis déjà noté celui-ci, mais il n’a pas encore croisé ma route. Ta chronique va me motiver pour des investigations plus approfondies.

    Réponse

  8. Lupa
    Août 23, 2016 @ 17:54:21

    C’est vrai que parfois une couverture ou un titre suffit à nous faire flancher ! Alors quand c’est les deux à la fois, pourquoi se priver, surtout lorsque le contenu est au même niveau 😉 Tout ça pour dire que je le note, évidemment ! Merci 🙂

    Réponse

  9. Lutin82
    Août 23, 2016 @ 15:29:51

    Waouh! Quel enthousaisme! Il a l’air génial ce bouquin!

    Réponse

  10. flo
    Août 23, 2016 @ 08:49:09

    Mmmm il a l’air top celui-ci, je l’attends autant que ce que j’ai attendu Le verger de marbre !!!
    Belle chronique !!

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 187 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :