Les assassins, R.J.Ellory

Couverture Les Assassins

Pourquoi je l’ai choisi:

Le nouveau Ellory????Il me le faut de suite!!!!

Le thème c’est: les tueurs en série????!!!!!Alors là, c’est l’apothéose!!!!!! Je le lis immédiatement!!!!!!

Synopsis:

Sur 18.000 meurtres par an aux Etats-Unis, seulement 200 sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne pense à faire le lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet qu’ils ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre passé, oeuvre chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon une procédure rigoureusement identique. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs pour leur rendre un funèbre hommage ?

Les personnages:

Ray Irving, John Costello et Karen forment un super trio! Je les aurai bien vu encore dans une saga tellement leur symbiose était géniale à lire! J’ai vraiment eu un coup de cœur pour John, sa capacité si particulière,  était intrigante. Ray était parfaitement crédible dans son rôle de flic et la touche de féminité de Karen, apporte une note de douceur dans ce roman noir.

Ce que j’ai ressenti….Un frisson électrique…..

A l’heure où j’écris cette chronique, voilà un fait divers qui illustre parfaitement cette lecture. Les tueurs en série sont parmi nous, bien plus proche qu’on ne le croiraient…..Quand la fiction rencontre la réalité, la lecture prend beaucoup plus de poids….

La vérité, c’est qu’il y a quelque chose comme 18000 meurtres commis chaque année aux Etats unis. Ce qui nous fait 1500 par mois, soit environ 400 par semaine, 57 par jour, 1 tous les 25 minutes et demi. Et seuls 200 par an sont l’œuvre de tueurs en série…

Cette plongée dans un New York ensanglanté, était saisissante. On a un vivifiant aperçu du contexte dans lequel travaille la police, et ce n’est pas joli/joli, je vous le dis. Ils sont tributaires des jeux politiques et de la presse, pendant que le Mal prend plus de force.

Encore une fois, Ellory reste au plus proche de son thème, se servant de l’actualité ou des multiples faits divers réels, pour étayer son histoire. Tout comme dans Les Neufs Cercles, je trouve qu’il rend justice et hommage à ses victimes qu’on oublie trop vite. Inconnues ou malheureusement étalées dans la presse, sans ménagement, malgré l’horreur qui les a frappées dans leurs derniers moments de vie, ses personnes méritent qu’on se souviennent d’elles, et non des tueurs eux même. Seulement voilà, l’être humain est parfois trop bizarre, trop fasciné par la violence à l’état pur, que ce qu’il retient, c’est ces « hommes » perturbés, profondément marqués par une sauvagerie sans nom.

Si tu cherches le diable, tu trouveras tous les diables du monde dans un seul homme. p16

Dans ce livre, on approche de près la psychologie des tueurs, de leurs victimes et du travail de patience des inspecteurs. Ce triple point de vue permet de mieux se rendre compte d’une réalité qui fait froid dans le dos. On aimerait mieux comprendre l’Incompréhensible de ses mains meurtrières, tout en tendant la main à ses êtres partis trop vite et trop violemment, mais plus que tout, on aimerait donner un coup de main à ses inspecteurs débordés qui finissent par devenir blasés et démunis devant si peu d’aide. En cela, je trouve que la couverture est super bien choisie!

Ce tueur m’a tenue éveillée jusqu’au bout de la nuit, avec ses commémorations, et ce que j’ai apprécié encore plus, c’est que l’enquête ne perd pas de son souffle jusqu’aux dernières pages. On a que le fin mot sur les dernières lignes. Un thriller qui saura vous saisir, mais faites gaffe à ne pas tomber dans les griffes d’un Serial Killer.

Le petit plus: Quelle joie de voir un hommage au King, avec son célèbre Grippe-Sou!  3169309859_1_5_pVOuzkgn.jpg

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier Les éditions Sonatine ainsi que Monsieur Bernard pour l’envoi de ce livre!!!Merci infiniment de leur confiance!

lu-en-part-avec-la-me

c26ac-sonatine_logo

Publicités

44 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Les assassins de Roger Jon Ellory (Sonatine) | blacknovel1
  2. Lupa
    Août 04, 2015 @ 14:22:13

    J’ai découvert cet auteur avec « Mauvaise étoile » et je garde un excellent souvenir de sa plume, même si je ne suis pas une grande adepte des thrillers, je ferais bien volontiers une autre exception pour lui 😉

    Réponse

  3. Léa TouchBook (Léa Touch Book)
    Août 01, 2015 @ 14:22:44

    J’attends aussi l’approche de sa sortie pour publier la chronique ! Surtout que le mois Ellory recommence en septembre sur le blog haha ! Vive cet auteur !! ^^

    Réponse

  4. nathaliemota
    Août 01, 2015 @ 11:19:50

    c’est décidé, je découvre Ellory cet été !

    Réponse

  5. salhuna
    Juil 31, 2015 @ 11:49:44

    Il a l’air génial, je le veux 😀

    Réponse

  6. Lord Arsenik
    Juil 30, 2015 @ 21:34:00

    J’accumule les retards pour Ellory… toujours pas lu les neufs cercles et bien entendu pas encore les deux sortis cette année.

    Réponse

  7. latetedansleslivres
    Juil 29, 2015 @ 15:15:46

    Je ne crois pas avoir déjà lu de livres de cet auteur mais apparemment il faudrait! 🙂
    PS: très joli ton nouveau fond!

    Réponse

    • stelphique
      Juil 29, 2015 @ 19:13:53

      Merci pour le design!!!!;)
      J’adore aussi, mais c’est WordPress qui m’avait tout supprimé mes apparences donc c’était l’occaz’ de changer un peu……
      Pour ce qui est de Ellory, oui il faut absolument que tu découvre cet auteur!!!!!!Je te le recommande chaudement!!!!!;)

      Réponse

  8. Vincent Garcia
    Juil 28, 2015 @ 16:01:23

    Mais à quel rythme il écrit ce garçon? Il vient d’en sortir un il y a quelques mois et le nouveau est déjà paru. C’est phénoménal…
    Il faut que je lise le Papillon avant celui-là…
    En tout cas, j’apprécie ton enthousiasme… 🙂

    Réponse

  9. gruznamur
    Juil 28, 2015 @ 15:14:08

    Je garde ma chronique pour sa sortie. Mais je peux déjà dire que ce livre m’a profondément marqué, comme toi (et même encore davantage)

    Réponse

  10. Cassandre
    Juil 28, 2015 @ 13:30:02

    J’ai très envie de le lire, j’apprécie l’auteur !

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 184 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :