Bellevue, Claire Berest

🌸Ce que j’ai ressenti:

L’élévation est toujours plus difficile que la chute. Elle est pénible, demande des efforts, prend du temps. Tandis que la chute est rapide, facile, éclair, mais aussi séduisante. Affriolante, séductrice, fatale.

Bellevue, C’est l’histoire d’une chute. La chute d’une femme en 48h. J’ai été spectatrice impuissante pendant 160 pages, c’était à la fois dérangeant et frustrant, mais aussi d’une certaine manière, instructif, puisque cela dénonce un problème de société sous-jacent.

Bellevue, c’est une femme de trente ans qui d’auto-détruit, et qui ne cherche aucune aide. Qui ne souhaite ni la compassion, qui se soustrait à la condescendance, qui rejette la bienséance. Pour s’enfoncer dans une douleur sans nom.

Seulement parce que c’est le jour de son anniversaire. La fameuse trentaine.

La société est intransigeante avec les femmes, parce qu’elle prône un culte de la jeunesse, de la performance, du sexe, de la beauté. Des rôles presque impossible à endosser, des objectifs plus ou moins réalisables à atteindre. La charge mentale est monumentale. On peut facilement, y perdre la raison, tellement ses exigences sont impérieuses et contradictoires. Et c’est exactement ça dont il est question dans ce roman, cette multitude d’attentes folles et incompatibles avec le bonheur, qui pèse sur la gente féminine. Alma a une sorte de prise de conscience fulgurante, qui mêlée à une angoisse dévorante, va l’emmener à l’inévitable fracas.

J’ai été très touchée par cette lecture. Parce que c’est une autrice qui parle de la douleur des femmes. C’est un espace ouvert sur la souffrance de leurs corps, de leurs cœurs, de leurs esprits. Je suis femme, une femme dans la trentaine justement, et de ce fait, en voir une, lâcher prise, ça me fait mal. On est toutes concernées, du coup, on se prend la violence de cette chute en pleine tête. Bellevue, c’est un hurlement.

Reste à savoir, qui aura l’oreille attentive…

🌸« Qu’est-ce qu’être une femme de trente ans aujourd’hui? »🌸

Remerciements:

Je tiens à remercier William des éditions Le livre de poche pour sa confiance et l’envoi de ce livre.

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. belette2911
    Sep 27, 2021 @ 17:16:51

    Pfff, mes 30 ans sont loin derrière :/

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 241 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :