La Fin des océans, Maja Lunde

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_6910.jpg

Synopsis:

2017. Confrontée aux menaces commerciales qui pèsent sur son fjord, Signe appareille sur son voilier, direction le Sud de la France. L’écologie au cœur, la Norvégienne ne laissera pas fondre son glacier natal – devrait-elle affronter, pour cela, son premier amour…
2041. Guerre de l’eau, incendies, exode climatique… Sur les routes à travers le chaos du monde, une famille séparée tâche de se réunir. Dans un champ desséché, soudain : un voilier abandonné. Symbole tragique de la fin des océans, ou d’un nouvel horizon?

Ce que j’ai ressenti:

Ceci est un avertissement. C’est la fin. La fin peut-être d’un monde, parce qu’on n’aura pas encore pris conscience de l’urgence de s’investir pour une cause, de s’investir pour l’environnement, de s’investir pour la richesse de ce monde: l’Eau. Cette lecture est un avertissement. C’est La fin des océans, c’est un peu apocalyptique, c’est beaucoup réaliste, c’est carrément imminent. Il va vraiment falloir faire quelque chose…Agir. Tu le sens, toi aussi? Tu sens la chaleur, la suffocation, le pressentiment d’un danger puissant qui va faire des ravages? Maja Lunde nous en donne un avant-goût et ça vous glace les sangs!

Je ne pensais qu’à exister. Ici. Maintenant.

Déjà, faisons quelque chose. En commençant par lire et se renseigner pour qu’on ne défigure plus ainsi les paysages au nom de l’économie, qu’on arrête de ponctionner les glaciers, qu’on s’abstienne de détourner les rivières, qu’on protège une denrée précieuse: l’Eau Bleue. Signe est de cette trempe-là! Assez forte et courageuse pour défier au nom de ses valeurs, tous ceux qui s’attaquent à son glacier! Et ça fait du bien de voir une héroïne aussi déterminée et aimante, qui se bat pour préserver un fjord. Et puis, il y a David et Lou, victimes du réchauffement climatique, perdus et en souffrance, qui défient la fatalité d’un monde qui se meurt, par la seule force de l’imaginaire et de l’amour…Avec eux, on vit en deux temps, le début et la fin d’une catastrophe pas si naturelle, puisque c’est les hommes qui détruisent impunément tout sur Terre.

Les gens pragmatiques ignorent ce que peut être la passion.

En lisant ce roman de Maja Lunde, on ressent le besoin de ne plus « laisser faire », soit par ignorance soit par découragement, tout simplement parce qu’on ne voudrait pas voir arriver La fin des océans, avec ses guerres et ces horreurs…J’ai beaucoup aimé la sensibilité de l’auteure, partir sur le Bleu, réfléchir sur des problèmes fondamentaux…C’est une lecture qui nous montre aussi la beauté de la nature, la force des liens familiaux, des émotions féministes, des envies d’ailleurs, et un espoir ténu pour une nouvelle vie plus humaniste…Une bien jolie découverte!

Rien ne peut m’arrêter, me dis-je.
Je suis là, encore et toujours. Rien ne peut m’arrêter.
Rien.

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement la Team Pocket de leur confiance et l’envoi de ce livre.

Pocket, tous les livres de la maison d'édition | Lisez!

8 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. La culture dans tous ses états
    Nov 01, 2020 @ 16:47:56

    La couverture, ce que tu en dis, le titre qui interpelle.. je le note, merci à toi 🙂

    Réponse

  2. Collectif Polar : chronique de nuit
    Oct 31, 2020 @ 06:26:28

    intéressée je suis

    Réponse

  3. Yuyine
    Oct 30, 2020 @ 10:50:27

    Je suis très très sensible à cette cause, engagée depuis des années auprès d’associations comme Sea Sheperd donc c’est évidemment un titre qui m’interpelle. Merci pour la découverte.

    Réponse

  4. belette2911
    Oct 24, 2020 @ 20:02:44

    Oh non, pas la fin des océans ! Que va devenir Ariel la petite sirène ? Oui, il est tard, je suis en mode zombie et je vais aller me coucher 😉

    Le début de la fin a commencé et moi qui pensait ne pas voir ça, ben je pense que je vais y assister, à la merde que nous sommes en train de faire (nous, dans les sens des gros pollueurs, des industries qui s’en foutent, des gens qui s’en branlent)…

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 235 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :