Rouille, Floriane Soulas.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est c50e908f-5fbe-4f69-b59e-5964b68e3625.jpg

Synopsis:

Paris, 1897. De nouveaux matériaux découverts sur la Lune ont permis des avancées scientifiques extraordinaires. Mais tout le monde n’en profite pas ! En dehors du Dôme qui protège le centre urbain riche et sophistiqué, le petit peuple survit tant bien que mal. C’est dans une maison close sur l’un de ces faubourgs malfamés qu’a échoué Violante, prostituée sans mémoire. Alors qu’elle se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants, sa meilleure amie disparaît dans d’atroces circonstances. Contre la raison, la jeune femme décide de prendre part aux investigations…

Ce que j’ai ressenti:

Et si par une étrange magie, on se retrouvait en uchronie, dans un Paris revisité du XIXe siècle, au cœur de la misère, à suivre les pas d’une Duchesse, pas tout à fait, comme les autres? Ça vous tente?…Violante, amnésique et rebelle, tente de conquérir sa liberté et son passé, mais rien n’est moins sûr que la minute suivante dans ce monde corrompu et ces quartiers malfamés…Même avec de la détermination, il ne lui sera pas facile de se libérer de ses chaînes, et pourtant, elle devra composer avec ses alliés et ses ennemis, les jalousies et les mystères qui l’entourent, les disparitions soudaines et les meurtres horribles qui font frémir les bas-fonds de la capitale…

Hors des Jardins, elle respirait enfin librement.

C’est avec plaisir que j’ai plongé dans l’univers Steampunk de Floriane Soulas, et j’en ressors avec des saveurs métalliques en bouche. La Rouille faisant sans doute, encore ses ravages…J’ai regardé Les Jardins Mécaniques et son fonctionnement étourdissant pour ses jeunes femmes paumées, j’ai senti la détresse de ces enfants des rues dont tout le monde se fout éperdument, j’ai eu des frissons rien qu’à penser à ce serial killer redoutable qui hante la ville…Bref, j’ai aimé cette ambiance sombre et cette proposition d’enquête originale. C’est un Paris sans paillettes, un Paris peu reluisant, même si on se retrouve à la Belle Époque, certains souffrent dans un silence indifférent, pendant que d’autres regardent vers la lune et ses projets scientifiques d’avenirs. Violante de par sa position de favorite, évolue entre ses deux mondes, et avec sa sensibilité à fleur de peau, on ressent toutes les inégalités des classes sociales.

De la rouille. Ça vient d’arriver sur le marché. Ça a peu ou prou les mêmes effets que l’opium, notamment sur la mémoire. Il paraît qu’avec, on peut se rappeler sa propre naissance. La meilleure came du marché.

Rouille est un roman qui a su m’emporter dans un autre temps, un autre espace… J’ai plutôt bien aimé cette ballade dans ce monde imaginaire. Rouille a un certain potentiel et laisse présager de futurs romans très intéressants dans la même veine. Même s’il m’a manqué dans cette lecture, un certain attachement envers les personnages et un peu de profondeur parfois dans les thèmes abordés, je suis persuadée que Floriane Soulas est une auteure à suivre de près! Elle a su créer une atmosphère riche et captivante entre rétro et futur, qui m’a vraiment happée. Et sinon, je suis absolument convaincue par le talent fou de Aurélien Police: j’adore cette couverture!

La science n’attend pas.

Ma note Plaisir de Lecture 8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier Charlotte ainsi que les éditions Pocket pour leur confiance et l’envoi de ce livre.

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Collectif Polar : chronique de nuit
    Oct 24, 2020 @ 01:20:52

    Connais pas, merci pour la découverte ma Fée

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 234 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :