L’attrape-coeurs, J.D Salinger

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est img_6344.jpg

Synopsis:

Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J. D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d’oeuvre, « L’attrape-coeurs », roman de l’adolescence le plus lu du monde entier, est l’histoire d’une fugue, celle d’un garçon de la bourgeoisie new-yorkaise chassé de son collège trois jours avant Noël, qui n’ose pas rentrer chez lui et affronter ses parents. Trois jours de vagabondage et d’aventures cocasses, sordides ou émouvantes, d’incertitude et d’anxiété, à la recherche de soi-même et des autres. L’histoire éternelle d’un gosse perdu qui cherche des raisons de vivre dans un monde hostile et corrompu.

Ce que j’ai ressenti:

Faudrait pas qu’on croie que je l’ai lu par erreur et tout. J’ai choisi de lire L’attrape-coeurs dans le cadre du Café du Classique, avec beaucoup d’autres passionnés Bookstagram. Voilà, ça c’est au cas vous vous demandiez pourquoi lui et pourquoi maintenant. Donc, primo, il était dans ma Pal et il m’intriguait, j’avais la cafetière pleine, et plus on est de fous, plus on rit. On a bien rigolé et tout et tout…Et on a sans doute plus attrapé de fous rires que de cœurs. Ça m’a pas déprimé cette lecture!

C’est probable qu’il était comme ça, L’attrape-Coeurs, un Classique qui influence plusieurs générations de jeunes. Y avait des moments où vraiment il me faisait souffrir et d’autres où vraiment il me faisait m’attendrir. Parce qu’on s’attache à Holden Caufield. Ça m’a tué des fois. Mais des fois aussi, j’ai pas compris. C’est terrible. Il me tracassait pas mal ce personnage, cette façon de ne pas mettre comme il faut la négation, ces bizarreries. Y avait aussi cet élan de jeunesse et de naïveté qui venait me cueillir en même temps. C’est probable que je vous dise que j’ai bien aimé et tout.

Il a quelques soucis ce Holden. Des soucis d’appartenance, de vocabulaire, de comportement, de syntaxe, d’humeur et tout. Mais bon, on s’attache. Ce jeune, il a pas la vie facile et puis c’est pas de chance de se faire virer, et puis ça craint les parents, alors il prend la tangente…Il est donc livré à lui même pendant ces quelques jours qu’il nous partage et c’est pas de la tarte bicause ils sont un peu fous les gens dehors. Les bonnes comme les mauvaises rencontres s’accumulent au hasard des rues.

À 17 ans, on a un peu les hormones qui taquinent. (Si, si, rappelle-toi bien!). Holden ça le démange beaucoup et tout. En plus il a le cœur sensible et des interrogations plein la tête, et dans ses yeux, il y a tout plein de filles et de garçons qui se cherchent aussi. Ça l’aide pas vraiment, mais bon il regarde, il observe, il voudrait faire des choses mais bouge pas. Et puis, y a les souvenirs douloureux qui s’invitent quand tu les veux pas, les cicatrices qui s’écrivent mais qui guérissent pas, et puis, y a la môme Phoebé. Et ça change tout. Ça le fait revenir vers des idées moins sombres. C’est important les cœurs des mômes, même qu’à ça te ramène à l’essentiel et à la poésie. Ça t’aide à traverser les épreuves de la vie. C’est joli des moments à lire comme ça.

L’attrape-cœurs, c’est juste un truc un peu dingue. Vraiment dingue. Capable de traverser les années et de toucher au cœur, les gens. Fous, fieffés menteurs, dérangés ou pas. Probable que ca va te déstabiliser par son originalité ou te désarçonner par une certaine folie. M’enfin, ça serait bête de passer à côté de ce Classique.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. La culture dans tous ses états
    Sep 19, 2020 @ 17:42:07

    Un livre culte que je n’ai malheureusement encore jamais lu. J’aime ta façon d’en parler. Passe un excellent weekend 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 236 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :