Hell.Com, Patrick Senécal : La saga infernale de votre rentrée -Une LC Mortelle!

9782265099166

Toute entrée est définitive.

En Lecture Commune avec LilieBookAddict , Régnante en chef,  du blog

Mes polars et Compagnie.

20130720-165117-g

Première partie: Les mortels.

-Qui êtes vous exactement? -Nous sommes Hell.com.

Partant du même principe de cette citation, nous nous présenterons succinctement:

Mortelle n°1: Lilie BookAddict .

Lilie, mi-ange, mi-démon, administratrice du blog « Mes Polars & Compagnie ». Passionnée par la littérature noire. Exit les histoires d’amour et autres romans à l’eau de rose, ce que j’aime, c’est plonger dans la noirceur humaine à grands coups de thrillers et de polars.

Mortelle n°2: Stelphique .

Stelphique, la Fée qui se balade sur l’océan de livres et éclaire de sa poussière, l’univers souvent noir des polars et thrillers.

Deuxième partie: Les démons.

Comme chaque année, les démons sont convoqués à venir s’amuser avec les damnés. Réservation avant le 25 août.

-L’invitation démoniaque?

-Oui, certainement…Et pourtant…

Stelphique:

J’ai voulu tester enfin cet auteur Patrick Senécal, au vu des excellentes chroniques que j’ai pu lire. Hell.Com m’a semblé le choix le plus puissant certes, et le plus évident pour commencer (bien que Le Vide m’attends depuis un moment dans ma PAL). Mais c’est surtout grâce au concours Instagram lancé par Fleuve Editions, et l’accord enthousiaste de Lilie pour cette proposition de Lecture Commune que nous nous sommes retrouvées sur ce joli partage. Je la remercie d’ailleurs d’avoir fait le pari de cette amitié bloggueste!

Lilie:

Patrick Senécal est un auteur dont j’ai entendu beaucoup parler ces derniers temps sur les réseaux sociaux à travers des avis pour la très grande majorité clairement positifs. Un univers décrit comme ultra violent et où beaucoup, après lecture, ont eu ce petit avertissement : âmes sensibles s’abstenir !! Tiens donc. Je suis d’une nature plutôt sensible dans la vie au quotidien mais paradoxalement, dans mes lectures, j’aime me confronter à la noirceur et à la violence humaine. C’est un sujet qui m’a toujours passionné. Pourquoi ? Pour tenter d’en comprendre les raisons sans doute. Toujours est-il que tous ce avis ont forcément attiser ma curiosité concernant cet auteur et je ne pouvais pas passer à côté de ses livres. Bien que « Le vide » figure dans ma PAL depuis de longues semaines, j’ai décidé de m’initier à la plume de Senécal avec Hell.com. Un roman gagné grâce à ma copinaute, Stelphique, qui m’a identifié sur la publication Instagram des éditions Fleuve Noir qui organisait un concours. Une proposition de lecture commune de ma Fée préférée, ah mais oui j’y cours !! Un grand merci à elle pour avoir pensé à moi.

Troisième partie: Les damnés.

-Le mot de passe? -Inferni.

A nous, les petites questions infernales….

Les questions de Lilie à Stelphique:

Comment as tu perçu le personnage de Daniel ? As-tu éprouvé au fil de la Lecture un sentiment d’empathie et de pitié à son égard?

Stelphique: Alors comment te dire, je n’aime pas trop être aussi méchante, mais non, Daniel je l’ai détesté! Même si son évolution est « bonne », je n’ai pas oublié ses actions…Elles sont impardonnables, même dans le repentir, il m’a dégoutée…Ouais je sais, j’ai la dent dure. Maintenant, j’ai apprécié de le suivre dans sa quête de rédemption, et surtout de le voir se démener pour sauver la future génération.

Les questions de Stelphique à Lilie:

As tu eu ton compte d’horreur? En as tu appris plus sur le genre humain? Et cet enfer t’a t-il effrayée?

Lilie:

Niveau horreur, oui j’ai eu largement ma dose. Patrick Senécal ne nous épargne rien et nous impose les pires vices que l’homme puisse être capable avec son lot de descriptions parfois à la limite du soutenable. Je n’avais pas non plus envie de tomber dans un livre violent pour être violent. La barbarie gratuite qui ne sert pas à l’histoire sans apporter une certaine réflexion ne m’intéresse pas forcément non plus. Et dans ce sens-là, Hell.com, au-delà de l’Enfer dans lequel il nous plonge nous amène aussi à réfléchir sur le genre humain. Je ne dirais pas qu’à la lecture de ce livre j’en ai appris plus, mais plutôt que cette histoire a confirmé ma vision des choses. La soif de pouvoir et l’argent « pourrissent » notre société. Certains pour leurs intérêts personnels seraient prêts à tout même à vendre père et mère. La notion du bien et du mal est quelque chose d’assez relative. Chacun a sa propre vision des choses, ses propres limites en fonction de ses valeurs et de ses croyances. Alors comment définir la limite à ne pas franchir ? Comme on dit, « L’homme est un loup pour l’homme », et j’en suis intimement convaincu. Il existe aussi parmi nous des hommes foncièrement mauvais, qui prennent aussi plaisir à faire souffrir les autres comme ça, gratuitement. C’est difficilement imaginable mais pourtant c’est un fait. Je m’intéresse beaucoup aux faits-divers et certains sont justes incroyables et dépassent l’entendement. Alors oui, forcément c’est effrayant, car ces « monstres »  sont des gens en apparence comme n’importe quelle autre personne. Cela peut être ton voisin, ton collègue, des personnes apparemment bien sous tous rapports. Et pourtant…

Quatrième partie: Le diable.

-Il est là, monsieur.

-Oui, mais quoi? le Diable?  

-Ben non,  Notre avis sur ce livre….;)

Stelphique:

Me balader dans l’Enfer fut une épreuve. J’aurai eu envie de fermer les yeux, ne pas voir, ne pas pleurer et ne pas laisser dériver mon imagination dans ce lieu de perdition. J’ai eu beaucoup de mal à certains passages, surtout quand j’ai vu écrit: 1 catégorie, 4 mots… Là j’ai cru que mon cœur ne s’en remettrai jamais… Malgré toutes les horreurs à l’intérieur de ce roman, je pense que c’est ce qui m’a le plus choqué et pourtant il n’entre pas dans les détails…

Hell.com c’est se confronter aux pires dérives de l’âme humaine, leurs plus bas instincts, leurs plus viles exécutions. Un thriller qui vous en fait voir de tous les pires cercles et immondices, mais que vous ne pouvez en aucun cas lâcher, simplement parce que l’écriture de cet auteur vous souffle une envie irrésistible d’enrayer cette lente descente, on voudrait du moins y  croire, mais le Diable s’invite trop souvent aux tables des Puissants.

Il est d’une violence diabolique, d’une répercussion infernale. On sent comme un enfer virtuel aux conséquences plus que réelles. On sent bien qu’il y a une iniquité sociale, psychologique et cette notion de pouvoir est très déstabilisante durant cette lecture. On comprend son cheminement, son impact, ses conséquences. Plus rien n’a de limites…Le Darkness vous avale plus vite que le Leviathan, et Satan se marre trop, de voir, ses humains, sans morale, succomber à ses avances.

Lilie:

Hell.com ou comment plonger dans la noirceur et la violence humaine dans ce qu’elle a de plus abominable. Une plongée dans les abysses du mal qui laisse forcément des traces dans l’esprit du pauvre lecteur qui a osé franchir les portes de L’Enfer.

Daniel Saul pensait être maître de sa vie et son destin. La quarantaine, milliardaire, charismatique, PDG d’une des sociétés les plus influentes du Québec, tout lui réussi ! Un homme de pouvoir et d’argent qui aime jouer de sa puissance lors de parties fines dans des clubs échangistes et écraser quiconque se mettra sur son chemin. Mais c’était sans compter l’irruption dans sa vie de Martin Charron, ancien camarade de classe , qui va l’initier à la VRAIE puissance ! Celle réservée à l’élite. Comment ? En devenant membre de Hell.com. Un site internet ultra select. Tout y est possible, aucune limite à assouvir ses fantasmes les plus primaires. Sexe, drogues, paris truqués, vendetta, prostitution, pédophilie, sadomasochisme et autres horreurs…on peut TOUT y faire, TOUT y trouver sous réserve d’allonger les billets.

En devant membre de Hell.com, Daniel Saul, s’est senti pousser des ailes. Lui qui aime dominer le monde ne pouvait pas rêver mieux mais très vite sa vie va basculer dans un véritable cauchemar. Une longue descente aux enfers qui ne sera pas sans conséquence.

Daniel Saul pensait être maître de sa vie et de son destin mais en franchissant les portes de l’Enfer, il a vendu son âme au diable !

Au vu des différentes critiques lues sur ce livre, j’en attendais beaucoup. L’envie de me confronter à ce qu’il y a de plus horrible dans la perversion humaine. J’avais envie d’un livre qui me bouscule, me secoue mais j’étais loin d’imaginer le degré d’horreur dans lequel j’allais plonger. Ce livre est d’une noirceur diabolique. C’est malsain, glauque, gore, terrifiant, dérangeant et j’en passe. Certaines scènes sont à la limite du soutenable sans parler de celles qui sont seulement suggérées (et heureusement). Un musée des horreurs version site internet où TOUT est permis, aucune limite, aucune censure. Nous sommes confrontés aux côtés obscurs les plus primitifs de l’homme. Où commence la vérité et où s’arrête la fiction ? Cette question m’a hanté tout au long de ma lecture et je ne suis même pas sûre d’avoir envie de connaître la réponse.  Au-delà de cette violence omniprésente, Senécal nous amène à réfléchir sur le monde qui nous entoure et sur la nature humaine. Le bien, le mal, la culpabilité, la rédemption …autant de sujets qui encore aujourd’hui, après avoir fini ce livre depuis presque une semaine, tournent encore dans mon esprit. 

Epilogue: Dieu.

-Je suis le plus puissant.

Conclusion Stelphique:

Un thriller plus efficace qui vous laisse des traces, vous hantera longtemps après cette lecture, mais un indispensable pour tous les amateurs de sensations fortes! Je passe donc en mode ***recueillement et prière*** à partir d’aujourd’hui, que Dieu nous vienne en aide…Et juste comme ça, parce que c’est trop drôle, c’est juste mon 666eme article!!!!Qui a dit bizarre??? Le Diable s’emparerait-il de mon blog???!!!

Conclusion de Lilie:

Un thriller horrifique à ne pas mettre entre toutes les mains dont on ne peut clairement sortir indemne et qui nous amène à beaucoup de réflexions sur la nature humaine. Si vous êtes plutôt d’une nature sensible, je n’ai qu’une chose à vous dire : attention ! Une plume efficace et addictive qui me donne envie de continuer d’explorer l’univers sombre et dérangeant de Patrick Senécal. 

bosch_jardin_delices

Bosch, Le jugement dernier.

Remerciements.

Merci à Fleuve éditions pour son concours Instagram et l’envoi de ce livre d’Enfer!

 

logofn.jpg

Publicités

27 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Lupa
    Sep 18, 2016 @ 10:41:22

    Voilà un 666ème article d’enfer au pouvoir diabolique 😀
    On ne peut plus lutter là, même en sortant l’eau bénite, c’est mort !!!
    Et parce que je suis un petit peu maso, je dis merci les filles 🙂

    Réponse

  2. Nathalie M
    Sep 08, 2016 @ 18:20:17

    Je kiffe la structure de votre LC !! Trop cool les filles 😊😀
    Une idée à qui ? ?
    Concernant le roman, ce n’est pas mon préféré. J’aime beaucoup Senecal mais j’ai trouvé la violence trop dans la surenchère. Ça sert le récit c’est sûr mais j’ai de très très loin préféré Le vide 😊

    Réponse

  3. lespagesquitournent
    Sep 08, 2016 @ 10:42:27

    Bravo les filles, c’est super comme type de critique/question réponses.
    C’est bien d’avoir les deux avis comme ça.

    Réponse

  4. lesmotordusdanneju
    Sep 07, 2016 @ 20:02:28

    Bravo les filles !!!

    Réponse

  5. Smadj
    Sep 07, 2016 @ 10:14:56

    C’est excellent j’ai adoré votre approche Hihihi ! On parle d’enfer et vous etes les tentatrices du diable car grâce à vous j’ai tres envie de le lire aussi 😍

    Réponse

  6. Lilie
    Sep 07, 2016 @ 07:33:20

    Ah ah 😈 fais attention ma petite fée il n’y a pas de hasard 😱😂

    Réponse

  7. belette2911
    Sep 06, 2016 @ 19:40:15

    Hahahaha, excellent les filles ! Je me suis marrée en vous lisant. Le coup du 666ème article, je l’ai eu aussi sur Babelio et ça était tombé sur un Black Butler, avec le diable de majordome. Sur mon site aussi ça tombait bien, mais je sais plus lequel était-ce !

    Réponse

  8. Yvan
    Sep 06, 2016 @ 18:04:23

    ahahah trop drôle cette histoire de 666ème article 😉
    Pour le reste, pour moi c’était un trop plein de violence, trop pour moi et moi non plus je n’ai pas pu pardonner au personnage, rien du tout

    Réponse

    • stelphique
      Sep 06, 2016 @ 19:11:25

      Ouais c’est meme pas fait exprès!!!!^^
      oui c’est clair qu’il était hard, mais je pense que c’était voulu, parce que si jamais ça aurait été trop soft et un personnage trop lisse, ça n’aurait pas donné le même effet….

      Réponse

      • Yvan
        Sep 06, 2016 @ 19:14:22

        Pour moi au fil des pages ça a eu l’effet inverse, le trop à généré un certain désintérêt. Je n’étais pas choqué, juste j’en avais assez. Ça ne m’a pas fait ça du tout avec Le vide qui est aussi violent, mais de manière moins vaine à mon goût. Ça reste une intéressante lecture et Senécal est un grand écrivain

      • stelphique
        Sep 06, 2016 @ 19:17:57

        Oui Trop, c’est bien le mot…Le Vide est donc prévu un de ses 4′, le temps qu’on se remette de celle ci!!!!;) mdr
        J’ai hâte de le voir dans un autre thème…

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 180 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :