Dans la Neige, Danya Kukafka.


Synopsis:

Au milieu de l’hiver glacé du Colorado, ce portrait d’une communauté traumatisée est noir, intense, poignant : une révélation ! Dans cette petite ville du Colorado, on adore ou on déteste Lucinda Hayes, mais elle ne laisse personne indifférent. Surtout pas Cameron, qui passe son temps à l’épier, ni Jade, qui la jalouse terriblement. Encore moins Russ, qui enquête sur sa mort brutale On vient en effet de retrouver le corps de Lucinda dans la neige. 
Chacun leur tour, Cameron, Jade et Russ évoquent la jeune fille, leurs rapports, leurs secrets. Vite, ce drame tourne à l’obsession : tous trois savent en effet que la vérité peut les sauver ou les détruire. Ce tableau d’une petite communauté provinciale en forme de traversée des apparences est un portrait saisissant d’une Amérique bien-pensante travaillée par des pulsions obscures, dont tous les repères sont en train de voler en éclats. 
Avec ce premier roman, salué par une critique unanime comme un véritable tour de force littéraire Danya Kukafka, exprime cette vulnérabilité, avec une grâce et un talent infinis.


Ce que j’ai ressenti:…Sans doute, des signes de l’au-delà…

  • Et sur un tourniquet: l’Image.

Lucinda Hayes est en pleine lumière. Dans la neige. Elle est épiée, jalousée, dessinée, admirée, aimée…Mais surtout: assassinée…L’image: Une colombe fracassée sur un tourniquet…

Voilà, tout ce qu’il reste de cette jeune fille, un crime à élucider, mais la communauté se souvient d’elle, et dans ce roman choral à 3 voix, tente de raviver son lumineux souvenir…Pourtant, l’ombre de Lucinda hante trois personnages: Cameron/ Jade/ Russ, presque obsessionnellement. Une tragédie et trois manières de l’appréhender…Trois façons de revivre le drame entre désir et attraction, amour et répulsion, traumatisme et fascination. Ce thriller psychologique laisse des traces sur le lent chemin blanc de cette intrigue, alors que l’enquête autour de ce meurtre ignoble même, se fait discrète, mais les secrets inavouables veulent sortir de la nuit…Toujours, et en dépit des gènes…

« Mais la vie réelle ne fonctionne pas comme ça, elle ne se déroule pas en vagues dont on peut anticiper les creux et les crêtes. L’amour non plus d’ailleurs. A vrai dire je ne sais pas au juste comment procède l’amour, mais je dirais que c’est de façon bien différente. A la manière d’une avalanche. »

  • Et Dans la neige: le Rêve.

Une atmosphère glaçante et des tempêtes d’émotions adolescentes que l’auteure, dans son premier roman, saisit avec brio. J’étais au cœur de leurs rêves, de leurs sentiments obscurs, de leurs angoisses, de tout ce qu’il vaut mieux cacher aux autres, sous peine de passer vite fait, pour un des suspects…Leurs talents aussi bien que leurs tourments, mis à nu et comme une avalanche, créent des nœuds à l’intérieur de nous… Et le Rêve se fait cauchemar, puisque le mal s’est glissé dans la pureté du décor enneigé…Avec cette sensibilité exacerbée propre à cet âge charnière, les doutes et les suspicions sont omniprésents, et m’ont captivé, parce que tous les possibles sont envisageables…

« Et puis, comme par miracle, la neige . La plus belle façon pour le ciel de pleurer un être humain . »

  • Et au cœur du Royaume: le Symbole.

Danya Kukafka crée un thriller d’ambiance, où la neige s’invite dans le paysage et recouvre sereinement les secrets les plus noirs de ses habitants. Plus les pages tournent, plus les mystères crissent…Plus les ténèbres s’avancent et plus les Nuits-Statues se collectionnent, et plus l’art se modèle, plus les ombres se noircissent de fusain…Le Symbole: un labyrinthe et autant de chemins-Violence et de failles psychologiques à explorer, le temps de 340 pages… J’ai adoré la part de mystères et d’art qui apporte à cette lecture, une tension permanente et une beauté saisissante, qui se maintient tout au long de ce roman…Bravo à cette jeune auteure pour ce coup d’éclat!

« La mémoire du cœur élimine les mauvais souvenirs pour embellir les bons. »

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Sonatine de leur confiance et pour l’envoi magique de ce roman accompagné de goodies floconneux. Ce fut une belle surprise!

 

 

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Lord Arsenik
    Fév 13, 2019 @ 19:48:35

    Si tu en rajoutes une couche, après ta binômette cannibale, je ne vais pas pouvoir attendre les longues nuits d’hiver pour me lancer à mon tour…

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 220 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :