Survivre, Nicki Pettersson

Couverture Survivre

Pourquoi je l’ai choisi:

Je me suis laissée séduire par cette couverture colorée, et le synopsis qui promettait de bien belles frayeurs!!!!!

Synopsis:

Au cœur de l’été, Kristine Rush et son fiancé, Daniel, quittent Los Angeles pour passer un week-end en amoureux, près du lac Arrowhead. En traversant la fournaise du désert de Mojave, ils s’arrêtent sur une aire de repos déserte. Dans les toilettes, Kristine se fait agresser par un inconnu qui la laisse inconsciente. Lorsqu’elle revient à elle, la voiture est toujours là, mais Daniel a disparu. Que faire ? Elle ne va pas avoir le choix. Son agresseur, par l’intermédiaire du portable de Daniel, va lui assigner des tâches plus terribles les unes que les autres, la menaçant de tuer son fiancé si elle ne lui obéit pas ou si elle demande de l’aide. Commence alors un véritable voyage au bout de l’enfer entre casinos criards de bord de route et aires de repos désolées et lugubres. Jusqu’où ira Kristine pour sauver Daniel ? Lorsqu’elle réalise que son interlocuteur sait tout d’elle, y compris ses secrets les plus intimes, la partie devient plus intrigante encore. Qui est-il ? Et quelles sont ses réelles motivations ?

Les personnages:

Kristine est une jeune femme forte, sans larmes, et déterminée! Un personnage qui nous éblouit autant dans ses faiblesses que dans ses plus belles qualités. Je me suis beaucoup attachée à ce bout de femme, qui ne s’en laisse pas compter! Sa manière d’être mère, est juste touchant et merveilleux.

« Avoir un enfant, c’est comme doter son cœur d’une paire de jambes et le laisser se promener hors de son corps, palpitant, vulnérable, à vif. « 

Ce que j’ai ressenti:…Un Road Trip tendu et pleins de jolies surprises…

Une femme. Une route. Un tueur.

La recette est prometteuse, et moi, mon imagination s’envole. Rien qu’avec trois mots, associés sur la couverture, j’étais ferrée! Je vois là, mes pires angoisses naitre dans mes synapses, et donc je suis impatiente de voir ce qu’une jeune auteure peut en faire….

« Si souffrir est la preuve qu’on est en vie, alors je ne l’ai jamais autant été. »

Et là je peux vous dire que ça attaque direct! Pas de longues mises en place trainantes, non… De l’action, de l’efficacité!!!! L’héroïne voit sa vie prendre un sacré virage sur cette autoroute, et elle n’est pas prêt de s’en remettre si facilement…Par un petit objet si quotidien, elle devient victime et asservie aux directives de son agresseur, suivant la route folle et idées malsaines qu’il aura mis à chaque étape. Tout un programme qui mélange tension à l’extrême et des accidents macabres qui mettra nos nerfs à rude épreuve.

Vicki Pettersson nous propose certes un thriller impeccable, et ce Road Trip a de quoi faire frémir, mais là, où elle se démarque, à mon sens c’est quand dans la deuxième partie de son roman, il devient un thriller psychologique. Nous avons donc une lecture en deux temps, qui éprouve d’abord sur le plan physique, puis atteint notre esprit de manière à nous mettre le coup fatal, et nous lecteurs, on en redemande évidemment, de ses lectures exceptionnelles, qui vont au delà, de la simple emprise d’un fou furieux.

Si l’intrigue tient toutes ses promesses, ce qui m’a le plus touchée dans ce roman électrique, c’est l’écriture féminine de cette auteure. On sent que la maternité a une place de choix dans sa vie, dans son univers. Chaque fois, que Kristine parle de sa fille, on sent une émotion viscérale, une tension douce de protection et d’amour, que chaque mère éprouve à la vue de sa progéniture, un instinct mis en mot avec brio , derrière le flot de rebondissements.

« Je préfèrerais que tu restes collée contre moi, dans ma poche. Je préfèrerais que tu réintègres mon corps, là où mon cœur est censé se trouver. »

Survivre, porte bien son titre! Vous y réfléchirez à deux fois avant de vous lancer sur une route déserte, mais n’hésitez surtout pas, à tenter cette lecture menée à un rythme effréné!!!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement la maison Sonatine Editions pour l’envoi de ce livre! Merci de leur confiance!

lu-en-part-avec-la-me

c26ac-sonatine_logo

 

Publicités

12 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nathalie M
    Avr 23, 2016 @ 07:59:38

    on sent ton cœur de maman sous ces mots. c’est touchant 🙂

    Réponse

  2. Yvan
    Avr 16, 2016 @ 04:47:19

    je suis en plein dedans ! Il me reste 80 pages à lire et j’ai rarement lu un bouquin aussi étouffant

    Réponse

  3. juliesuitsonfil
    Avr 15, 2016 @ 08:56:40

    On sent le plaisir que tu as pris en le lisant 😉

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 186 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :