Les décharnés,Paul Clément

Couverture Les Décharnés : Une lueur au crépuscule

Pourquoi je l’ai choisi:

Je dirais que c’est avec ce bandeau rouge que ça c’est joué! Les zombies en Provence, c’est ce qui m’a intriguée, et finalement convaincue de tenter cette lecture….

Synopsis:

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu’une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde bascule dans l’horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang… de sang humain. S’il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu’il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?

Les personnages:

Patrick, en voilà, un héros bizarre. Tour à tour insupportable, mais délicieusement cynique, ou en preux chevalier sans le costume étincelant, j’ai adoré ce doux mélange d’anti-héros qui le caractérise!

Emma, elle est trop choupi!!!

Leur duo donne une touche vraiment attendrissante à cette lecture.

Ce que j’ai ressenti:…Une curieuse envie de m’isoler à l’étage….

Je ré explore le monde des zombies, avec cette fois ci, une immersion pure et dure! L’auteur est rien de moins que le fondateur et rédacteur en chef du blog myzombieculture.com. Autant vous dire, qu’on sent toute la passion et l’enthousiasme de ce jeune auteur au sein de son premier livre! Tout ce que vous pouviez imaginer sur les morts vivants se trouvent dans ses pages, de la chair en putréfaction en passant par l’odeur pestilentielle, rien ne vous sera épargné!!!Les scènes de combats sont vivantes, oppressantes et légèrement écœurantes, mais si vous avez poussé la curiosité jusqu’ici, il sera très possible que vous perdiez un déjeuner ou deux, mais vous y gagnerez à l’instar un très bon moment de lecture divertissant et original.

« Une réunion de tous les partis politiques de toutes les confessions, de toutes les tendances sexuelles, de toutes les couleurs de peau. Tous unis sous une seule bannière: celle de la faim, l’envie de nous dévorer. Une vraie tolérance apocalyptique. »

J’ai beaucoup aimé son écriture sans fioritures, bourré d’humour et remplie d’actions. Avoir choisi Patrick, comme anti-héros dans un monde qui part à va-l’eau, et le suivre au milieu de ce chaos et ses pensées pas toujours conventionnelles, ça donne un peps euphorisant! Voir un ours mal léché, qui n’a plus sa première jeunesse, et qui doit se débattre au sein de l’apocalypse et jouer les héros pour éblouir une petite fille et bien, c’est vraiment ce qui fait tout le charme de ce livre!

« Ce monde était désespérément fou. Il ne m’autorisait même plus un instant de lâcheté. »

On se plaît à suivre cette version de l’apocalypse, avec ses hordes de décharnés affamés, c’est certes effrayant, mais en y regardant bien, toute l’horreur vient encore de ces survivants, qui s’illustrent encore et toujours dans leur bestialité! L’auteur a su gérer le fantastique de son histoire tout en parlant avec talent des relations sociales en temps de crise, c’est ce qui nous donne un roman placé sous le signe de l’émotion plus que sur l’aspect de la maladie zombiesque.

« J’étais stupéfait de voir avec quelle rapidité le cerveau humain pouvait se reprogrammer: suivre quelqu’un un jour, suivre un autre le lendemain; le tout sans jamais prendre de décision soi-même. « 

Le seul bémol que je soulignerai, mais bon, il est minime: ça serait pour la Provence. J’ai eu du mal à la trouver à part sur 2/3 évocations (cf ci dessous). Elle est si riche en panorama, en relief, et en culture que l’auteur aurait peut être plus pu jouer encore sur ce cadre magnifique.

« L’insupportable bordel marseillais devait à présent être un véritable enfer méditerranéen. J’imaginais la métropole ravagée par des hordes de forcenés, la Canebière jonchée de cadavres (…). « 

Meilleur moment du livre:

  • La scène de l’armoire. Je l’ai trouvée touchante. Monsieur Patrick m’a beaucoup émue dans sa réserve et sa pudeur, et surtout dans le respect de cette petite fille.

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement le site Livraddict, ainsi que l’auteur lui même, pour l’envoi de ce livre. Merci de votre confiance!

Publicités

26 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. lespagesquitournent
    Déc 02, 2016 @ 05:24:39

    Je viens de le recevoir par la poste. J’ai été ravie et surprise de voir que tu as lu ce livre. Ta critique me donne très envie de me jeter sur cette lecture !^^

    Réponse

  2. Lord Arsenik
    Juil 24, 2016 @ 23:32:31

    Je le commence. Ca fait un bail que je ne me suis pas fait un zombie trip !

    Réponse

  3. Lupa
    Mar 09, 2016 @ 08:36:22

    Je ne suis pas contre un petit roman zombiesque de temps en temps, bien au contraire ! Et dans un cadre provençal, pourquoi pas ? Même si je note que les cigales n’étaient apparemment pas assez présentes sur ce coup-là ! Merci pour la découverte 🙂

    Réponse

  4. Paul Clément
    Jan 20, 2016 @ 11:26:20

    Merci beaucoup pour cette critique !

    Réponse

  5. belette2911
    Jan 16, 2016 @ 16:16:28

    Est-ce que ça bronze, un zombie en Provence ?? J’aime pas les zombies, ça perd des membres partout et ça veut toujours te faire des gros poutous. Alors pour moi c’est non ! 😀

    Réponse

  6. Nathalie M
    Jan 15, 2016 @ 19:34:50

    C’est dommage que la couverture ne soit pas très vendeuse mais il faut savoir passer outre 🙂

    Réponse

  7. Suzy Bess
    Jan 15, 2016 @ 14:01:05

    Oh, ça a l’air sympa (enfin… façon de parler ^^) ! Je le note. Merci pour la découverte. 😉

    Réponse

  8. Smadj
    Jan 15, 2016 @ 12:35:18

    Tu donnes tres envie de le lire 🙂

    Réponse

  9. juliesuitsonfil
    Jan 15, 2016 @ 10:39:34

    Me tente bien 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 172 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :