Instinct, Jerome Camut/ Nathalie Hug

Couverture Les voies de l'ombre, tome 3 : Instinct

Pourquoi je l’ai choisi:

Poursuivons joyeusement nos échanges avec Cannibal !!!!!!

Synopsis:

Et s’il suffisait de 25 tueurs pour plonger la France dans le chaos ? Une meute sans visage dressée par un pervers de génie pour frapper leurs cibles avec une perfection terrifiante…
Et s’il suffisait d’un seul homme ?
Pour que nous nous mettions tous à douter…

Les personnages:

La déception sur tout le long, (mais la palme revient à Andreas)….Sauf Malia et sa neutralité……

Ce que j’ai ressenti:

J’avais un petit espoir quand j’ai vu apparaitre cette meute très spéciale…..Je trouvais que c’était un bon départ, une excellente idée de thriller, mais encore une fois, ça s’essoufle trop vite, et puis le fait que ce soit relié à Kurtz, ça m’a un peu dérangée, sans compter le role qu’y jouait Andreas, j’ai été déçue….

Finalement, si j’essaye de voir les cotés positifs, mes penchants iront vers les Rroms et leur philosophie de vie…..Et puis j’étais scotchée au ventre de Malia…..Je me note donc de passer dans une prison avec des psychopathes pour déclencher le travail.(…Ou pas…..). Enfin je n’essaierai pas finalement….Trop peur…..;)

Bon ce qu’il y a de sur, c’est que cette trilogie n’aura pas été à la hauteur de mes attentes. Je crois que sur 1100 pages j’ai du en apprécier, allez en gros, 300…..Ce qui fait 800 pages d’ennui, et d’incomprehension…Je ne critique pas l’écriture en elle meme, mais je n’ai accroché presque à aucun des personnages sauf Andreas et Clara ( ca fait peu sur la multitude…) et j’avais du mal avec les intrigues qui se greffaient plutot mal entre elles (enfin à mon sens, les liens entre les tomes ne me paraissaient pas tenir la route) ….La frustration m’a donc beaucoup accompagnée autour de cette trilogie, mais m’a aussi permise d’aiguiser mon sens critique et cibler ce que j’attends vraiment d’un thriller….Je n’ai pas apprécié , mais je l’ai argumenté, et sans spoiler……C’est tombé sur celui ci, mais d’autres ont plus qu’apprécier….

Je passe avec plaisir à d’autres lectures qui sauront plus me satisfaire, mais je garde mes Lectures Communes Interactives avec ma binôme Cannibal….La prochaine date est déjà fixée…….

fee clochette fachee

Critique de Cannibal:


Instinct commence avec des nouveaux personnages. Qui est cette fille qui semble amnésique ? Quel est son rapport avec le reste de l’histoire ?

Nous saurons tout cela en lisant le dernier tome de cette trilogie, mais en attendant, nous devrons suivre ses pérégrinations et ses errements chaotiques avec les questions qu’elle se pose en elle-même : Qui suis-je ? Où vais-je ? Dans quel état j’erre ?

Kurtz, de son côté, est en mauvaise posture – ça nous change. Mais je ne me suis pas faite de bile pour lui, je savais que quelle que soit la situation désespérée dans laquelle ses auteurs le placeraient, il s’en sortirait. Il résiste à tout, ce type, et je n’ai toujours pas ressenti le grand frisson d’horreur face à lui ou à ses exactions. Dois-je consulter ??

Certains personnages ont bien changé et l’un d’eux m’a déçu en devenant une loque droguée et le Willard du colonel Kurtz, son chienchien… Ça valait bien la peine, tiens, de se battre pour sa fille pour en terminer là !

Certes, il ne devait plus avoir peur que Kurtz surgisse dans son dos puisqu’il était maintenant à ses pieds, mais tout de même, le revirement est brutal. En fait, son revirement pourrait être compréhensible si le côté psychologique de Kurtz avait été mieux réalisé.

Décrire des actes horribles ne suffit pas toujours pour faire un Grand Méchant réussi. Trop de scènes violentes tuent la violence et la banalise. Les bons ingrédients ne sont pas suffisant pour la recette du Grand Méchant Serial-killer, encore faut-il les mélanger sciemment et les faire mijoter avec amour, sans oublier l’assaisonnement qui doit être raisonnable.

Ce qui sauve ce dernier tome, c’est son final trépidant et la montée d’adrénaline était présente durant toute la partie dans l’entrepôt.

Malgré tout; ces quelques bons moments n’effaceront pas le sentiment mitigé qui m’a accompagné durant toute ma lecture de cette trilogie : manque de profondeur et de réalisme dans le Méchant et un manque d’âme dans le roman. Difficile de m’attacher aux personnages, pas de frissons ressentis, de l’ennui, parfois.

Cette trilogie comptait pour moi et j’en ressort déçue. Tant pis pour moi.

Publicités

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Léa Touch Book
    Mar 05, 2015 @ 08:02:21

    Vraiment dommage j’aurais vraiment aimé que cette trilogie comble vos espérances ! Tant pis ce sera la prochaine fois 😀

    Réponse

  2. belette2911
    Mar 04, 2015 @ 08:49:53

    Voilà, on est enfin arrivées à la fin !! Ouf, ça fait du bien…

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 178 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :