Y avait-il des limites si oui je les ai franchies mais c’était par amour ok Michelle Lapierre-Dallaire

💥Chronique💥

« Je suis transpercée par la vie à des moments où les autres ne sont qu’égratignés. »

Qu’est-ce qu’on choisit, dans cette vie?

C’est peut-être la seule question fondamentale qu’on peut se poser après cette lecture…

Est-ce qu’on choisit la non-fiction pour raconter l’indicible?

Est-ce qu’on choisit la poésie pour réparer le cœur, le corps et l’âme?

Est-ce qu’on choisit l’amour ou l’autodestruction?

Ce texte est incroyable. Incroyable de force. Incroyable d’amour. Incroyable d’incandescence. Incroyable de troubles. Incroyable d’excès. Incroyable d’émotions.

Ça coule, ça déborde, ça brûle, ça explose.

Ça exulte, ça expulse. Pulvérisation criss.

Je n’ai pas pu le lâcher. C’était impossible.

Ce texte est bouleversant à bien des égards. Il pose le problème des limites. Où sont-elles? Qui les fixent? Qui les dépassent? Qui les brûlent? Qui les outrepassent? Qu’est-ce qu’on en fait, s’il n’y en a plus? À quoi servent-elles?

Ce texte est hypnotisant. Tantôt manifeste, tantôt récit intime, il parle de survivre après la dévastation. Il t’accroche jusqu’à bousculer tes propres limites, jusqu’a déglinguer tes propres codes de pensées, jusqu’à déconstruire l’idée d’un éventuel champs de limites. Il conduit au pouvoir manifeste de la liberté. Il vire de l’ardeur à l’aspiration vers la profondeur, en dansant négligemment sur la douleur.

Il est incendie régénérant.

Ce texte est amour. Il parle d’amour sans limites, d’aimer dans la démesure, d’aimer jusqu’à tout donner, de mourir d’aimer. Il n’est qu’amour, mais toutes ses formes limites aussi. Il est amour avec ses pertes, ses abandons, ses travers, ses maux et ses déchirures. On ne se remet jamais de l’amour. Je pense que j’ai laissé dans cette lecture, des bouts de moi par terre, que je ne vais pas pouvoir reprendre, tellement il m’a arraché, mais…

Ce texte est un coup de cœur comme on en fait peu. À la limite je vous trouble en vous disant cela, mais c’est juste par amour ok. C’est par amour pour l’émotion. De manière générale, j’aime le TROP. Le trop me va mieux que le trop peu. Le trop, pour moi, contient une authenticité, une vérité indéniable. Qu’est-ce qu’on foutrait là, sinon, si ce n’était pas pour aimer TROP? C’est évident qu’il est troublant ce texte, avec cette réalité du trouble de la personnalité limite, mais personne ne m’en voudra d’aimer crissement l’énergie tonitruante et sans concessions, qu’il dégage.

Je choisis donc de vous dire de tout mon cœur, quitte à y laisser ma peau et plus encore, que c’est LE livre à lire cette année. Je ne nuance même pas mon propos, lisez-le et voyez par vous-meme comme il fait de la magie! De la magie bouillonnante, criante, hurlante, révoltée et courageuse!

« J’ai envie de créer de la magie pis de filer dans le ciel comme une étoile, de laisser derrière moi une traînée de poudre magique et brillante. Mais on dirait que la magie fait peur au monde, pis y a personne qui a l’air capable de s’émouvoir encore des étoiles. Même les petites qui brillent super fort. »

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement Le Nouvel Attila pour leur confiance et l’envoi de ce livre.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. brindille33
    Jan 17, 2023 @ 18:08:44

    Bonsoir Stelphique. Merci de m’ajouter dans ta grotte bien chaude 🦋🦋🌹
    Ce livre est le prochain que je vais lire. En attendant, m’en vais à l’aise mettre la chronique de « Ceci n’est pas un fait divers ». Je viens de le terminer à ma dose. A bientôt. Demain je ne suis pas là de la journée. Pour l’écriture je dois aller sur mon pc portable.
    Je note pour celui ci ton GRAND enthousiasme. J’adore 🥰
    Bises. Geneviève

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez les 243 autres abonnés
%d blogueurs aiment cette page :