Séance infernale, Jonathan Skariton

Couverture Séance infernale


Synopsis: 

Quelle est la teneur de Séance infernale, film mythique aujourd’hui perdu ? Et qu’est-il arrivé à son réalisateur, le Français Augustin Sekuler, mystérieusement disparu en 1890 lors d’un voyage en train entre la Bourgogne et Paris ? Le film est-il lié à une série de meurtres qui endeuillent la ville d’Édimbourg ?

Telles sont quelques-unes des questions auxquelles Alex Whitman, chercheur de reliques cinématographiques pour riches collectionneurs, tente de répondre, sans se douter des dangers auxquels il s’expose. De Los Angeles à Genève en passant par Paris, un puzzle diabolique se met en place, sur lequel apparaît peu à peu l’incroyable vérité qui se cache derrière ce film maudit.


Ce que j’ai ressenti:

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema"Clap de début!

Et commencer dès le premier chapitre, à sentir l’euphorie d’une course contre la montre, une enquête bien spéciale dans le milieu très privé du cinéma, à la recherche d’un film perdu: Séance Infernale. Jonathan Skariton envoie déjà mille étincelles dans nos yeux, pour captiver toute notre attention! Ça a claqué: les avances d’argent sont tombées, le jeu de piste brûlant, et surtout l’enjeu clairement établi. Notre détective Alex Whitman DOIT trouver ce film, envers et contre tout, à n’importe quel risque, (puisque le prix n’est pas un problème… ). Mais a-t-il seulement existé ce film?!…Et nous, lecteurs, on sent qu’on tient sans doute là, un secret historique bien croustillant! Alors prenez vous, un petit paquet de pop-corn à portée de main, et partons dans les coulisses infernales des balbutiements d’une révolution visuelle…

« -aucun ne se rendait compte du trésor qui soupirait non loin d’eux.« 

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema" Clap ouvert…

Loin de se contenter de mettre la lumière sur des secrets bien enfouis dans les pellicules poussiéreuses, Jonathan Skariton nous balance dans ses pages, une intrigue retorse dans une atmosphère de flou mystérieux. Deux histoires effroyables qui se jouent dans les temps, les instants oubliés, l’innocence perdue, les images subliminales… Une étrange ressenti de rien pouvoir saisir, de capter à peine un détail qu’il est déjà parti, alors forcément ce livre devient vite, une ritournelle obsédante….Tant de questions nous viennent au cours de cette lecture : Où est la vérité? Combien faudra-t-il enlever d’artifices pour la  voir dans toute sa nudité? Combien de feux vont prendre pour étouffer la brillante découverte? Qui est le vrai Prince?

« Tout ce temps passé à écumer l’endroit pour finalement ne pas en saisir la véritable essence. »

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema"Clap fermé…

A voir ses milieux très fermés, où tous les coups sont permis, on se rend bien compte des dangers que Alex Whitman va essuyer…Il a été touché par la tragédie, et aucune blessure de ce genre ne guérit jamais, mais ici, le piège se referme sur ces plaies, et on sent que chaque attaque est un tourment de plus à son enfer personnel. Donc lancé sur des pistes occultes et autres travers opaques, il se peut qu’il réveille un ou deux démons (Convoitise, Cauchemar ou encore Pouvoir) dans son sillage…En principe, si les secrets sont bien cachés, c’est que des personnes se sont donnés beaucoup de mal pour les dissimuler, surtout dans la course aux brevets des inventions…Alors, aller remuer les cendres froides du passé, est carrément fou…Bravo Jonathan Skariton pour cette passionnante enquête au cœur des rouleaux d’images!

« Quand un homme se sent sur le point de mourir d’une mort absurde, il perd toute notion de bon sens. »

  • Résultat de recherche d'images pour "clap cinema"Clap de fin!

J’ai adoré! Jonathan Skariton nous donne un puissant thriller, où l’on devine un travail de recherche minutieux, et des heures de recensement pour coller au plus près de la réalité, et d’un véritable mystère. J’ai été captivée par cette lecture, et je noterais aussi que j’ai été agréablement surprise par l’originalité  des « effets » de mise en pages qui se sont glissés dans les lignes, notamment la partition.

En bref, allez le voir, partez le lire, collectionnez les petits secrets, et découvrez, peut être, le vrai pionnier du cinéma…

 

♫ la Tempête était là, qu’elle vienne, que vienne la Tempête, qu’elle arrive. Putain, qu’elle arrive maintenant. ♫

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Sonatine de leur confiance et pour l’envoi de ce livre!

 

 

 

Publicités

17 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: Séance infernale : Jonathan Skariton | The Cannibal Lecteur
  2. Yuyine
    Oct 05, 2018 @ 07:31:02

    Le résumé du livre ne m’attire pas à priori mais ton avis, si… ^^

    Réponse

  3. Rétrolien: [BOUQUINS] Jonathan Skariton – Séance Infernale | Les Chroniques Acides De Lord Arsenik
  4. Lutin82
    Sep 23, 2018 @ 12:45:24

    Aïe!Aïe!Aïe!
    où se trouve le bureau des réclamations ? j’ai une plainte à formuler! Ma bonne fée a une poudre magique bien trop efficace. Chaque fois que je passe ici, ma wish-list (et accésoirement ma PAL) prenne de l’épaisseur! faudrait penser aux prochaines vacances à la plage, le bikini XXXL c’est pas top!

    Réponse

  5. Yvan
    Sep 22, 2018 @ 07:50:51

    Ce livre avait attiré mon attention, tu ne fais qu’accentuer mon regret de ne pas avoir le temps de le lire en ce moment !

    Réponse

  6. Bianca
    Sep 22, 2018 @ 07:23:37

    Ça a l’air passionnant, je le note !

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 208 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :