La disciple et les sabres invincibles, André Cognard.

vo9yaurl

Une chronique réalisée par Daniella Fantasy

 

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Centon et notamment Arnaud Dupuis, qui m’a fait parvenir ce magnifique livre. Ces éditions éditent principalement des livres ayant attrait à la philosophie, poésie, beaux arts, sciences humaines, etc… et nous permettent par l’intermédiaire de Babelio de nous faire découvrir de nouveaux romans et auteurs.

La disciple et les sabres invincibles d’André Cognard, nous transporte dans une aventure intérieure où le corps et l’esprit ne font plus qu’un et où les préceptes bouddhistes sont mis en avant.

Nous avons d’abord l’histoire d’Alan Vilfort, ancien disciple d’Omori Sensei, qui va devoir se libérer lui-même et trouver les réponses à ses questions avant de pouvoir à son tour devenir un maître et faire profiter de son enseignement à ses disciples. Il va prendre en charge une jeune fille handicapée, Akiko, afin de lui faire atteindre sa plénitude.
Et nous avons l’histoire d’Akiko, qui grâce à l’aide d’Alan devient une disciple incroyable. On suit son évolution autant sur le plan intellectuel que sur la maîtrise des arts martiaux et notamment l’aïkido. Elle sera aidée durant toutes ces épreuves par Gilles Sauvage, mis à l’épreuve par Alan, et qui va l’aider à se libérer de sa souffrance.

André Cognard, qui est maître d’aikido, nous transmet sa passion pour cet art et met en avant la relation qui unit le maître et ses disciples par l’utilisation du sabre. Un lien qui se poursuit au-delà de la mort.
Ce livre nous permet de nous remettre en question et nous faire voir les choses sous un angle différent. Il nous apporte une réflexion intérieure qui vise à nous rendre meilleur, d’étudier notre vie et savoir ce que l’on souhaite en faire.
Ce livre fait aussi état de beaucoup de sentiments et ne peut que nous toucher notamment quand il est question de souffrance et de tristesse.
Un petit lexique est disponible à la fin du livre qui nous permets de comprendre certains mots japonais afin de ne pas se perdre dans l’histoire.

Pour conclure, j’ai beaucoup apprécié ce livre et je le recommande vivement.

lu-en-part-avec-la-me

Édition de livres

Publicités

10 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nathalie M
    Déc 28, 2016 @ 11:27:17

    heuuu moi aussi tu m’oublies sur ce coup là… lol
    Mais merci pour ta chronique qui me contente amplement 🙂

    Réponse

  2. Lupa
    Déc 18, 2016 @ 08:37:53

    Les principes bouddhistes m’ont toujours attirés, alors pourquoi ne pas assouvir la curiosité qu’ils suscitent, et surtout combler mon cruel manque de connaissances en la matière avec ce livre ^_^ Merci Daniella 🙂

    Réponse

  3. Lord Arsenik
    Déc 15, 2016 @ 20:06:30

    Si je n’étais pas atteint du syndrome de la PàL exponentielle il aurait pu piquer ma curiosité mais là c’est pas possible 🙂

    Réponse

  4. Lutin82
    Déc 13, 2016 @ 17:20:02

    J’avoue que je ne sais pas, ma curiosité est piquée mais j’ai tant à lire!

    Réponse

  5. belette2911
    Déc 13, 2016 @ 05:52:59

    Là, tu m’oublies ! 😉

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 172 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :