13 à table! 2016, Collectif

Couverture 13 à table ! (2016)

Pourquoi je l’ai choisi:

L’année dernière j’avais joué le jeu de l’unité derrière cette bannière du cœur, des Restos du cœur. Il me semblait évident, voire important de promouvoir ce genre d’actions car nous ne pouvons rester insensible à cette association d’entraide aux plus démunis. L’année dernière c’était 3 repas distribués, cette année 4… 5 euros ce n’est pas tant que ça d’investissement quand on sait que certains sont si dépendants de cette aide.

Synopsis:

Les plus grands auteurs de la littérature contemporaine ont pris cette année encore leur plus belle plume pour vous concocter un délicieux recueil de nouvelles autour d’un thème : frère et sœur.
Ceux qui s’aiment, ceux qui se détestent… Souvenirs d’enfance, vie commune, haine larvée ou avouée, à chacun sa recette.
Douze fratries à découvrir sans modération.

Ce que j’ai ressenti:

Parlons chiffre donc et du 13 en particulier. A l’heure des infos qui tournent en boucle dans le foyer, 13, n’est ce pas un chiffre maudit????…C’est donc les larmes aux yeux, la boule au cœur que j’écris cette chronique mais il me parait indispensable de rester mobiliser et de ne pas se laisser envahir par la peur, de rester soudés dans nos plus belles actions qui nous caractérisent, de faire bloc ensemble.13, quelle petite déception de ne trouver que 12 auteurs, mais bon, cette douzaine a rempli haut la main mes attentes, et ce thème de Frères et Sœurs sonne bien avec une de nos plus belles valeurs françaises: la Fraternité.

C’est un thème si riche que je ne m’étonnes pas qu’il est su inspirer ces auteurs! Un sujet fort, empli d’amour et de répulsion, une infinité d’échanges qui nous met en lumière notre propre place au sein de la fratrie qui nous est propre. Un sacré remue ménage dans nos forts intérieurs!!!!Maintenant, à table!!!!!

Françoise Bourdin ouvre encore le bal de ce recueil de nouvelles, et nous offre une fraternité d’entraide. Chacun des deux frères comblent les manques de chacun, une belle preuve d’amour!

« Dans une fratrie, la solidarité n’était-elle pas de rigueur? »

Michel Bussi m’a totalement surprise, comme à son habitude, avec ses sœurs photographes.

Chattam m’a ravie jusqu’au vomissement avec son histoire de frères et sœurs.

Stephane de Groodt m’a laissée par contre très perplexe avec son histoire de frères Coen.

François d’Epenoux nous offre une photo de famille pathétique et plutôt triste.

« J’étais leur petit frère et tout allait pour le mieux dans la meilleure fratrie du monde. »

Karine Giebel dénonce un fait de société mondial immonde et je me joins à elles, mes sœurs de cœur, qui choisissent la Liberté. Un texte fort et triste mais un mal nécessaire pour sensibiliser les gens à cette horreur perpétrée dans trop de pays encore.

Douglas Kennedy montre que les affaires de famille ne sont jamais propres, et les confidences trop souvent dangereuses!

Alexandra Lapierre nous invite à découvrir une fratrie pas comme les autres sous couvert de secrets inavouables derrière les sourires de circonstances.

Agnès Ledig nous crée une famille Nouvelle, loin de celles traditionnelles…..

Nadine Monfils m’a surprise avec son personnage rêveur et à coté de la plaque!!!!Une histoire dérangeante!

« Et qui te dis que les gens qui réalisent leurs rêves sont plus heureux que ceux qui se les imaginent? La réalité déçoit toujours. L’imagination, jamais. »

J’ai adoré le monde coloré de Romain Puertolas.

On retrouve Bernard Weber en conclusion comme l’année dernière pour une histoire de jumellité hors du commun.

L’année dernière j’avais fait un top 3 (très spécial, lol) si je devais en refaire un cette année avec ce recueil, je mettrai Michel Bussi, Maxime Chattam et Bernard Weber, car ce sont les trois histoires qui m’ont le plus déstabilisée dans ce thème de la fratrie!!!!

En bref, un bon moment de lecture dans l’ensemble!!!!

Publicités

9 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Kimysmile
    Nov 16, 2015 @ 12:50:57

    Très hâte de l’acheter 🙂

    Réponse

  2. Smadj
    Nov 16, 2015 @ 08:53:37

    Merci pour cette belle chronique 🙂

    Réponse

  3. belette2911
    Nov 15, 2015 @ 17:50:05

    Ce ne sont pas les chiffres qui sont maudits, ils ne sont que des chiffres, c’est nous qui leur donnons une signification, signification qui change selon les pays. En Asie, le 13 n’a rien de maudit… et il y a eu des vendredis 13 qui étaient calmes et non sanglant…

    Réponse

  4. Yvan
    Nov 15, 2015 @ 14:57:19

    je suis touché par ton émotion, comme j’ai été touché par la lecture de ce recueil. Tout le monde devrait faire ces petits gestes (l’acheter ET le lire)

    Réponse

  5. Nathalie M
    Nov 14, 2015 @ 19:08:43

    Un petit geste pour une grande cause ça fait du bien 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 178 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :