Le Club des Punks contre l’Apocalypse Zombie, Karim Berrouka.

Couverture Le Club des punks contre l'apocalypse zombie

Pourquoi je l’ai choisi:

J’adore l’écriture de cet auteur, donc c’est vraiment avec plaisir que je découvre son tout dernier roman!!!!

Synopsis:

Paris n’est plus que ruines.
Et le prix de la cervelle fraîche s’envole.
Heureusement, il reste des punks.
Et des bières.
Et des acides.
Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.
Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse.
Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie…

Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos !

Les personnages:

Rien qu’avec leurs Prénoms, vous avez déjà une idée de ce qui vous attend : Deuspi et Fonsdé, le duo inséparable, Eva Miss Antitout, Kropotkine et son anarchisme, Mange-Poubelle et son accoutrement très spécial, Glandouille et Pustule avec leurs trois clébards. Voici donc le club des punks, Le Collectif 25…Joyeuse bande de « timbrés » qu’on se plaît à voir ainsi mettre en scène, et se battre contre les zombies. On s’attache à leurs personnalités, on se boirait bien un petit coup avec eux, tellement ils sont sympathiques. Il forment une bande improbable de héros malgré eux, et ce qui fait tout leur charme…

« -On est des punks, pas des héros. » p271.

Ce que j’ai ressenti:…Un condensé d’humour et de tempo ravageur…

Encore une fois, c’est le mot Déjanté qui me vient à l’esprit après la lecture de ce livre! Décidemment, Karim Berrouka est un auteur à suivre pour ses délires!!!!J’aime sa folie, j’adhère à son style et je suis impatiente de lire son prochain livre, après les fées (cf Fées Weed et Guillotines), place aux créatures dégoulinantes et bouffeuses de cervelles….

Du coup, leur cervelle a largement dépassé la cote d’alerte toxicologique. Elle est habituée certes, mais ça ne l’empêche pas pour autant de se mettre en mode free party.

Paris, nouveau terrain de jeu des zombies, Paris mis à sac par une bande de dégénérés, Paris, ou la naissance hypothétique de l’Anarchie. Paris se voit endosser de nouvelles couleurs, de nouvelles odeurs, de nouveaux combats, de nouveaux hymnes. Autant vous dire, que l’Humour est de ses pages, qu’il est à prendre au second degré voire encore plus bas, (c’est combien déjà celui de la bière???!!!), qu’on est éclaté de rire à chaque réplique, qu’on se prend une belle dose de n’importe nawak délirante, acide mais salvatrice pour nos zygomatiques.

« Ligne de Speed, coke en stock, si je mens, je vais à Woodstock. »

Mais cette histoire c’est une révérence à la musique Punk. Il donne le ton et l’énergie aux pages qui défilent. Tout est dans la dynamique, les zombies se font dezinguer à tout va sous des airs inspirés, les anges ont des prénoms d’artistes populaires, les fleurs jaillissent des guitares sèches…Une sacrée ambiance, je vous le dis!!! Je ne connaissais aucune des chansons du répertoire keupon, mais l’auteur arrive à titiller notre curiosité, et si jamais un son inhabituel sortait de mes enceintes, il y serait sans doute pour quelque chose! J’ai beaucoup aimé cette touche musicale du roman, tout en rythme et en textes forts…

-Tu crois qu’ils kiffent le punk destroy?
-Ils avaient l’air…C’est bon à savoir.

Mais ce petit condensé d’humour et de tempo ravageur cache au détour des lignes, une belle métaphore de notre société actuelle. Derrière le côté complètement « barré », l’auteur nous met en garde avec intelligence et jeux de mots incisifs, des dangers de ce système capitaliste. C’est ce que j’ai aimé, cette histoire à double sens, derrière le divertissement, les petits clins d’œil avisés, les dénonciations tout en humour et reparties hilarantes.

-Et ensuite, on libère Amour et Paix, enfermés dans cette boite depuis que Haine, Convoitise et Obscurantisme les y ont pris au piège?

En bref, une lecture estivale qui fait du bien au moral, un univers riche et affamé, une vision nimbée d’hallucinogènes, mais un très bon moment de lecture que je vous conseille!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

 

Remerciements:

 

Je tiens à remercier chaleureusement Charlotte Volper des éditions ActuSf, pour l’envoi de ce livre. Merci de leur confiance, ce fut une lecture bien plaisante!

lu-en-part-avec-la-me

gptWwC9J_400x400

Publicités

La nuit a dévoré le monde, Pit Agarmen

Couverture La nuit a dévoré le monde

Pourquoi je l’ai choisi:

C’est mon dernier petit achat poussé par une offre promo…..Vive les découvertes de cette nouvelle année!

Synopsis:

Depuis longtemps,l’homme a atteint le stade ultime de la décadence et de la cruauté. Il n’y avait sans doute qu’un pas pour qu’il se transforme en monstre…

Une épidémie a changé la plupart des êtres humains en créatures démoniaques, avides de chair et de sang. On a vite compris leur nature : ce sont des zombies. Rien n’a pu les arrêter, ni la police, ni l’armée. Ils ont tout ravagé.
Antoine Verney est un survivant par hasard. Il n’a rien d’un héros. Il se retrouve à la fois prisonnier et protégé dans un immeuble parisien, alors que dans les rues les morts-vivants pourchassent les derniers humains.
Du haut de sa tour, tel Robinson sur son île, Antoine apprend à survivre et se confronte à la terreur. Armé d’un fusil, il découvre avec surprise qu’il peut tuer et qu’il a même un certain talent pour ça.
C’est un double combat qu’il va devoir mener, pour s’inventer une nouvelle vie et ne pas sombrer dans la folie.

Les personnages:

Antoine, autant j’ai pu l’adorer, autant à des moment je l’ai détesté, mais c’est lui qui fait la force de ce livre. Un humain avec ses failles. Il n’est ni bon, ni mauvais. Enervant mais aussi touchant. Il a le pouvoir ne nous faire ressentir toutes sortes d’émotions tantôt en étant minable, tantôt en étant noble….Un anti-héros, dernier survivant de l’espèce humaine, donc un héros malgré lui….

Ce que j’ai ressenti:

Un roman fascinant à découvrir de toute urgence pour ceux qui seraient passé à coté!!!!!!

Le choix de ce titre est très approprié, et à sa façon très poétique  j’adore!!!!!

C’est la deuxième fois que je m’aventure sur le terrain des zombies, et je dois dire que c’est encore une belle surprise! Ce texte est d’une force incroyable! Chaque mot y a sa place, il y avait une quantité de phrases que j’aurai bien relevés, pour vous montrer la puissance et le travail de l’auteur pour faire de son livre, un témoignage riche! Mais je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous même, car c’est bien dans la continuité que ces petites pépites illumine notre lecture….

Un homme seul. Voilà l’essentiel de la trame. Son combat contre la solitude est un plaidoyer déchirant, émouvant et strident. On peut sentir le silence qui l’entoure, mais aussi la menace permanente: c’est une oppression écrasante! On suit donc cet homme sans grande envergure, passer par toutes les phases entre dépression ou rire démoniaque, et c’est assez horrifiant, bien plus effrayant que les zombies qui trainent en bas!!!!!Entre folie, désespoir et petite joie, son quotidien est rythmé au seul son de son emprisonnement volontaire et apeuré. Seul l’écriture lui permet de pas tout à fait sombrer.

J’ai beaucoup aimé la vision de l’auteur sur le monde d’aujourd’hui. Sous couvert de la menace hypothétique d’une dégénérescence zombiesque, il nous offre de belles réflexions sur la société qui nous entoure. En refermant ce livre, ce n’est pas la peur des zombies qui nous envahie mais bien celle de la dérive humaine…..

Ma note Plaisir de Lire fee clochette 8/10

Les contaminés, Yves-Marie Clément

Couverture Les contaminés

Pourquoi je l’ai choisi:

Le résumé était très attractif!

Synopsis:

« Vous êtes jeune, adepte de sensations fortes et avez toujours rêvé d’une aventure à vous couper le souffle ?Bienvenue dans le nouveau jeu de téléréalité le plus stupéfiant de l’année. Débarqué sur l’oasis paradisiaque d’Isla Grande, vous pourrez profiter à souhait de sa végétation luxuriante et de ses paysages merveilleux en dormant à la belle étoile. Trois maîtres du jeu seront là pour vous accueillir et s’assurer que vous soyez mis dans le bain dès le départ. Deux équipes s’affronteront, la vôtre et celle des résidents de l’île… Attention, ici, tout est vrai ! Dans ce jeu, aucun artifice n’est utilisé, et nos caméras restent allumées 24 h sur 24 pour ne pas risquer de perdre un seul instant.»

Les personnages:

Abasse, Trésor, Bambou, Laalia est un groupe hétéroclite qu’il est plaisant de suivre. J’ai aimé leur cohésion de groupe et leur amitié indéfectible. J’ai trouvé que Laalia se détachait néanmoins du lot par sa force de caractère.

En fait, je suis charmée par les deux amazones de cette jungle sans pitié!

Ce que j’ai ressenti:

A l’heure d’Halloween, je suis contente d’avoir fait rentrer dans mon champ de lecture, un nouveau genre de créatures: les zombies. Ce fut une belle surprise et un agréable moment.

Le style de ce livre est efficace, des chapitres courts, une série d’actions, la montée d’adrénaline dès la première page et qui ne vous lache pas de tout le livre. Les jeunes en auront des sueurs froides, aussi pertinent qu’une série télé, ou qu’un jeu vidéo…Tout le coté course poursuite contre la montre/contre la mort est bien mené. Il est quasi impossible de lacher cette affaire: il y a ce qu’il faut de tension, les événements s’enchainent avec brio.Bienvenue sur Isla Grande, sensations fortes garanties! Visuellement les titres donnent un petit coté sanglant, on est vite happé par l’ambiance de ce livre et on sent bien le coté implacable de cette visite des lieux…Ce quatuor de personnages donne une bonne dynamique avec leurs caractères complémentaires.

Ce fut vraiment une lecture plaisante, mais il faut le voir comme un bon livre Jeunesse…Pour mes attentes personnelles, j’ai trouvé qu’il manquait un minimum de réponses sur le pourquoi du comment des contaminés, et il y a aussi  tout le coté « enquête » qui mériterait d’être plus approfondi, surtout quand on voit les thèmes abordés….

En bref, une très jolie découverte à réserver aux ados pour leur donner un bon petit frisson, et leur faire un peu prendre conscience de se méfier des jeux de téléréalités qui promettent la lune…..

Le petit plus: Une belle couverture attrayante!!!

 

Ma note fee clochette7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement  Livraddict ainsi que les éditions Scrinéo pour l’envoi de ce livre. Je suis ravie de ce partenariat!

Vivants, Isaac Marion

Pourquoi je l’ai choisi:

La couverture et la quatrième m’ont bien intrigué!

L’ambiance:

Bienvenue dans l’esprit d’un mort vivant!!!!Haaaaaa, vous ne pensiez pas que ces êtres putréfiés avaient une âme ??? Et bien revoyez vos jugements avec ce livre!!!

Les personnages:

R et Julie forment un drôle de couple et pourtant leur amour est touchant! C’est plus R, le Mort, qui va être transcendé par ce sentiment jusqu’à guérir d’amour et de volonté, pour la Vivante et pétillante Julie!!!!Pourtant cet amour n’est ni facile, ni évident, ni même gnan-gnan, juste palpitant!!!!

M se revèle un mort vivant tout aussi intéressant que R,  le coté baroudeur à l’humour cinglant à de quoi plaire à certaines….

Ce que j’ai ressenti:

Je dirais que ce livre est une surprise !!!Finalement un beau cadeau emballé dans du papier journal chiffoné d’apprioris …

Je m’explique:Bon tout le monde connaît les Zombies, êtres errants entre la vie et a mort, mis en musique sur le célèbre Thriller ou héros dans certains films classés horreur…Ohh vision horrible!!!!Et bien laissez tomber tous vos clichés, et penchez vous sur R, car lui mérite qu’on s’y intéresse et de près!!!!Non, il ne sent pas si mauvais!!!!

R veut se sortir de cet état de quasi mort, et son progressif retour à la vie grâce à sa Julie est un enchantement!!!!Ca fait plaisir à voir!!!!Car si les premières pages sont morbides à souhait avec tous ses mangeurs d’hommes, sa prise de conscience n’en devient que plus spéctaculaire!!!Son coté romantique a de quoi vous réconcilier avec ces êtres à part et le style de l’auteur est quelque fois poétique et humoristique ce qui fait mieux passer la pilule et casse remarquablement les histoires de morts vivants !!!

J’avoue quand même avoir failli décrocher, car le coté trop zombies me saoule un peu et puis le déclic s’est fait quand R et Perry ont cette relation particulière…(Je ne veux pas dévoiler plus!!!!!!)Donc à partir de ce moment, l’intrigue démarre et ceci rajoute un petit plus dans son déroulement…

J’ai particulièrement aimé la fin, véritable ode à la vie, à la paix, à l’amour et à l’Espoir!!!Et oui je suis une incorrigible idéaliste!!!!!

Apparemment, il y aurai une adaptation cinéatographique… je vais me pencher sur la question….

nicholas-hoult-teresa-palmer-warm-bodies-promo-image

Quelques citations:

« Je veux que nos cages thoraciques s’ouvrent et que nos coeurs migrent et se fondent l’un dans l’autre. »

« Emmène moi ailleurs. »

« Dans ma tête, je suis éloquent: je grimpe des échafaudages complexes de mots afin d’atteindre le plafond des cathédrales les plus hautes et y peindre mes pensées. Mais quand j’ouvre la bouche , tout s’écroule. »

Le petit plus: Une version inédite d’une histoire de Zombies!!!!

Le petit bémol:R.A.S

Ma note fee clochette 7/10

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 187 autres abonnés