Avant le verdict, L’émotion.

3092_1_PKT-LesNouvellesVoixDuPolar-SliderN0Desk-1280x440-V3-OK.jpg


Prix Nouvelles Voix du Polar: Finaliste Étranger.

———————————————————💙

Toute la vérité, Karen Cleveland

———————————————————💙

💻L’heure de l’analyse💻

.

Le temps d’aimer…

Le temps des certitudes…

Il est un temps pour les mensonges.

Et un autre pour Toute la vérité.

.

Un seul petit doute, et tout part en vrille.

Un seul petit écart, et l’engrenage est lancé.

.

Famille ou carrière, c’est toujours un choix difficile pour une femme.

Vivian va l’apprendre à ses dépens.

Mariage, quel est ton secret?

Carrière, quelle est ton obsession?

Mariage, quel est ton piège?

Carrière, quelle est ta passion?

.

Jusqu’où peut-on aller pour garder le bonheur?

Jusqu’où peut-on aller pour ses enfants?

Un thriller addictif!

———————————————————💙

« Je n’étais absolument pas préparer à l’amour irrésistible, bouleversant, que j’ai ressenti pour cet être minuscule. »

———————————————————💙

Prix Nouvelles Voix du Polar Finaliste Étranger.

———————————————————-💙

Emma dans la nuit, Wendy Walker

———————————————————-💙

🗣L’heure du cri en moi🗣

.

C’est sans doute pour cela:

Pour le cri. La résonance…

Pour la voix de ces femmes.

Pour l’écho de la maternité.

Pour l’appel entre sœurs.

.

Même toxique, l’amour maternel trouble. Et brouille les nuits.

.

Les sœurs Tanner disparaissent. Puis Cass, revient. Avec encore plus de parts d’ombres, qu’au départ. Emma dans la nuit.

.

Les entendre, ces femmes, c’est se confronter aux vérités dérangeantes.

Les regarder, c’est plonger en eaux troubles.

.

Et si, dans le roulement des vagues,

J’attrapais le cœur d’une narcisse

Est ce que seulement,

J’aurai le cri, le cri à l’intérieur…?

———————————————————💙

« La vie est trop puissante en nous pour se retirer sans aucune souffrance. »

———————————————————💙

Prix Nouvelles Voix du Polar: Finaliste Français.

———————————————————-💙

Qui a tué Heidi? Marc Voltenauer

———————————————————💙

🏔L’heure de la montagne🏔

.

Quand les questions restent sans réponses…

Quand il est question de changer d’air…

Quand enfin, il faut prendre de la hauteur…

Et pourquoi pas, devenir reine?

…Reine des alpages…

.

Aimer. Pourquoi?!

Souffrir. Comment?!

Heidi. Qui?!

Gryon. Où?!

Tueur. Quoi?!

Parfum. Est-ce que c’est toi?

Qui a tué Heidi?

Questions tonnerre et L’étoile d’argent…

.

Un thriller rural, rythmé, rutilant.

Grimpe la montagne, va faire connaissance avec Heidi, respire la Suisse.

Tu reprendras bien une respiration, entre deux ascensions?

———————————————————💙

« Et en attendant, vivre. Vivre et aimer. Pour tenir la mort à distance. Aimer intensément. »

———————————————————-💙

Prix Nouvelles Voix du Polar: Finaliste Français.

———————————————————💙

Femme sur écoute, Hervé Jourdain

———————————————————💙

🎧L’heure de la conversation🎧

.

Alors, écoute, je suis femme,

Et j’entends sur les lignes, des mots.

« Les mots cachent toujours quelque chose.»

Alors, écoute, homme ou femme,

Si je te dis que Hervé Jourdain

A bien fait de devenir écrivain.

.

À l’orée des médias et des jeux politiques,

Des vies cherchent, un coin d’ombre, des bras protecteurs,

Une connexion avec le monde,

Un semblant de sécurité.

.

Alors, Écoute les femmes,

Sans fard, à la langue fleurie

Glisser, danser, d’un pas léger,

Inverser les pôles, tournoyer joli,

Et faire valser, leurs mots clichés.

.

J’entends un bébé pleurer…

Et dis, décroche ton téléphone

Que je te dise: Femme sur écoute

Est un polar bien survolté!

———————————————————💙

« À savoir que la mort est en nous et qu’on a pas d’autres choix que de l’affronter, de l’apprivoiser. »

——————————————————-💙

Femme sur écoute, Hervé Jourdain.


Synopsis:

Strip-teaseuse et escort-girl, Manon Legendre ne mène qu’une bataille, celle de son avenir. Son plan : racheter une boutique sur les Champs-Élysées et, par la même occasion, sa respectabilité. Mais ça, c’était avant qu’on pirate sa vie.
Lola Rivière, quant à elle, est de l’autre côté de la barrière. Experte en cybercriminalité, elle vient de rejoindre une équipe de flics aguerris tout juste délogés du légendaire 36, quai des Orfèvres, pour un nouveau cadre aseptisé.
Sans connexion apparente, les deux femmes vont pourtant se rencontrer et naviguer dans les méandres de la cybersécurité, des écoutes et du jeu médiatique. Le plus dangereux prédateur n’est pas forcément celui qu’on croit…
« Avec Femme sur écoute, le capitaine Hervé Jourdain, ancien de la prestigieuse Crim’, signe un nouveau polar trépidant. » L’Express
Cet ouvrage a reçu le Prix Charette et le Grand Prix Sang d’encre


Ce que j’ai ressenti:

📼 Retranscription d’une enquête.

Hervé Jourdain est un ancien capitaine de police à la brigade criminelle de Paris, et pour notre plus grand plaisir, il se lance dans le roman policier. Autant vous dire, qu’on sent de suite, dans cette lecture, la puissance du vécu et tous les éléments d’une enquête passionnante, au plus près du réel. C’est bluffant. Avec Femme sur écoute, on plonge dans une affaire complexe, où la force des détails et la persévérance d’une équipe font toute la différence. De petits riens mis bout à bout, des mots cachés, des petits « pas grands-choses » donnent une intensité de tension électrique à l’ensemble de ce thriller. De plus, avec ce déménagement du 36 Quai des Orfèvres, on sent une certaine nostalgie à quitter cet endroit mythique. Mais pas le temps de s’émouvoir! Un bébé a disparu, des meurtres s’enchaînent et des femmes inversent les pôles…Prêts à rentrer dans l’intimité d’une enquête?! Hervé Jourdain s’occupe de la retranscription des pires jeux de politiques et nous tient au bout du fil…

« Les mots cachent toujours quelque chose »

☎️Conversations entendues.

Entendez-moi bien, j’ai beaucoup aimé l’originalité des écoutes téléphoniques retranscrites. Elles s’insèrent dans les pages comme autant de matière énergétique! Des vérités pas si bonnes à entendre et des mensonges à tour de lignes, des éclats de voix et de colères, des cris et des souffles interrompus, c’est pile poil dans le bon ton pour être crédible. Fleuries, sans fard mais sexy à souhait, ses écoutes sont parfois torrides, à l’image des nuits parisiennes, sans doute…Dans ce pavé de 500 pages, la cybercriminalité est au centre de l’intrigue et chaque piste nous emmène vers des endroits sans cesse plus sombres, jusqu’aux catacombes de Paris…Il est maintenant temps d’entendre ce que les dossiers ont à dire et les morts à dévoiler…La connexion est établie, écouterez-vous attentivement les dessous d’une affaire sulfureuse?! A bon entendeur, bien sûr!

-A savoir que la mort est en nous et qu’on a pas d’autres choix que de l’affronter, de l’apprivoiser.

📞Femmes sur les lignes.

Hervé Jourdain a du cœur. Du cœur pour les victimes et une belle sensibilité. Je trouve à ce polar, une jolie révérence aux femmes aussi. Dans ce métier encore trop masculin, l’auteur dénonce les pratiques de certains, rétablit un certain équilibre avec cette fiction, emmène un peu de douceur et de charme dans une enquête bien sombre de course aux profits. Ce métier est difficile, prenant, éreintant: c’est indéniable. On le sent dans chaque page: la violence est omniprésente et les enquêteurs souffrent…Entre les insomnies, la charge mentale et le stress, sans compter la pression personnelle, ce métier est chronophage autant que dangereux…Il serait dommage de se passer d’une aide, au prétexte, qu’elle serait féminine…Hervé Jourdain met en avant, cette complémentarité des sexes, avec cette équipe investie, et c’est une belle ligne de conduite!

La violence est masculine, et la souffrance est féminine; 
Voilà les conclusions qu’elle tirait de cette affaire.

☎️Du coup, on se passe un coup de fil, et on en discute de ce super polar?! Moi, j’ai adoré!

Ma note Plaisir de Lecture 9/10

Remerciements:

Livre reçu dans le cadre du Prix Nouvelle Voix du Polar. Je remercie très chaleureusement, les éditions Pocket de leur confiance.

3092_1_PKT-LesNouvellesVoixDuPolar-SliderN0Desk-1280x440-V3-OK.jpg

Ça scintille en Féerie…

stickers-dessin-fee-clochette-disney-fairies

La bonne nouvelle vient te tomber en Féerie! Et je souhaitais partager cette joie avec vous!

  • Je fais partie du Jury pour la sélection du Prix Nouvelles Voix du Polar 2019 organisé par les éditions Pocket, et je ne suis que Joie!

3092_1_PKT-LesNouvellesVoixDuPolar-SliderN0Desk-1280x440-V3-OK.jpg

Ma mission pour cet été, est donc de lire 4 Polars/Thrillers sélectionnés par les libraires et de voter ensuite pour un lauréat français et un lauréat étranger.

  • Finalistes Français

Femme sur écoute Qui a tué Heidi ?

  • Finalistes Étrangers

Emma dans la nuit

Ses quatre lectures estampillées avec le joli logo Sélection Prix Nouvelles Voix du Polar viennent juste d’arriver dans mon petit monde! Et il me tarde de vous en reparler…

Comme l’année précédente, je vais ouvrir une page spéciale sur le blog pour que vous puissiez suivre et retrouver en un clic, l’évolution de cette belle aventure!

Il ne me reste plus qu’à remercier les éditions  Pocket de leur confiance, et scintiller de plaisir en savourant ces lectures!

 

sticker-fee-libelluleStelphique.

 

Chacun sa vérité, Sara LÖvestam.

Résultat de recherche d'images pour "prix des nouvelles voix du polar pocket"


Synopsis: 

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. »
Pour gagner sa vie tout en restant sous les radars, Kouplan propose ses services comme détective privé. Se faire invisible, évoluer dans la jungle du Stockholm underground, il connaît :  ancien journaliste d’investigation dans son Iran natal, Kouplan est sans-papiers. La fillette de sa première cliente a disparu. Pour une raison mystérieuse, elle aussi souhaite éviter l’administration… Dès lors, de bête traquée, le clandestin se fait chasseur.

Cet ouvrage a reçu le Grand Prix de Littérature policière.


Ce que j’ai ressenti:

  • Un Fait divers: versions multiples.

Sara Lovestam nous propose un polar nordique rafraîchissant, où les vérités et les mensonges se mélangent, et captive notre attention sur deux personnages extrêmement touchants, suite à un drame: la disparition d’une enfant. Une mère éplorée faisant appel à un détective non conventionnel, par le biais d’une étrange annonce. Pernilla et Kouplan, duo improbable lancé dans une course contre la montre pour retrouver Julia, 6 ans.

Sans doute, parce qu’elle explore toute la complexité des vérités propres à chacun, selon leurs émotions et leurs références, Sara LÖvestam va au delà d’une simple enquête, elle y apporte plus de sensibilité, une dose d’humanité pour qu’enfin, nous puissions avoir conscience de la réalité de ses personnes ombrageuses et de ses visages de l’ombre.

Chacun sa vérité, certes, mais cette poursuite pour retrouver cette enfant disparue, va emmener les personnages vers une vérité plus tangible, et nous, lecteurs, vers des vérités plus sensibles…

-Le temps ne fait pas de pauses.

  • Un enquêteur singulier, en situation irrégulière.

S’il y a bien un point fort à dégager de cette lecture, c’est son personnage principal. Kouplan, jeune homme clandestin, affamé, traqué, immigré. Mais de loin, un des personnages les plus intéressants, que j’ai pu découvrir jusqu’à maintenant. Kouplan, jeune homme attachant, bouleversant, intrigant, venant de l’Iran. Il est évident que je vais poursuivre cette trilogie dédiée à ce personnage atypique dans la ville de Stockholm. Sara LÖvestam nous fait prendre conscience que la valeur d’une personne ne se mesure pas en chiffres, pas à des numéros d’identités, pas à des nombres inscrits sur des titres de séjour…

Ingen mÄnniska Är illegal, Un être humain n’est jamais illégal.

Sara LÖvestam se place du côté des sans-papiers et des exclus, nous parle de ces peurs sourdes, menaçantes et permanentes de leur quotidien, nous transmet avec force et émotions, de la difficulté de s’intégrer dans la société. Elle soulève des sujets brûlants d’actualité, et chaque fois, que tu crois détenir une vérité au sein de l’intrigue, elle l’emmène ailleurs pour mieux te déstabiliser, te faire voir toutes les facettes du problème…

A chacun sa sensibilité, à chacun son ressenti, et à Chacun sa vérité...

  • La solitude comme véritable catalyseur…

C’est parce qu’ils se sentent si seuls, que Pernilla et Kouplan se retrouvent, et s’apprivoisent, fuyant chacun à leur manière une réalité trop lourde et des échecs passés pesants. Une solitude tellement grande et deux coeurs brisés qui tente de se comprendre…Une infinité de trous béants et des faces cachées à découvrir au fond de leurs yeux. Et dans la douleur, voir naître, une entraide chaleureuse…

Tant de vérités et tant de mensonges, tant de conséquences et de vérités floues, tant d’actions menées et de mensonges doux. Et c’est parce que Sara LÖvestam avait une intention noble et une expérience de vie riche, qu’elle a pu nous éblouir avec ce polar noir. C’est parce qu’elle s’est frottée à cette réalité, que sa fiction sonne plus vraie.

Je vous conseille évidemment cette lecture, histoire d’aller vous confronter à d’autres réalités et de trouver votre Vérité. Puisque à Chacun sa vérité, la mienne, est que j’ai adoré cette lecture!

 

« Souviens-toi que c’est là où tu te sens le plus en sécurité que tu es le plus vulnérable. »

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Pocket pour leur confiance et l’envoi de ce livre. Il a été lu dans le cadre du Prix des Nouvelles Voix du Polar.

Embruns, Louise Mey

Résultat de recherche d'images pour "prix des nouvelles voix du polar pocket"


Synopsis:

Ils sont beaux, sportifs, complices. Mangent local. Achètent cher, mais pour durer. Un bon goût à toute épreuve. Monsieur et Madame Parfait et leurs enfants.
Quand les Moreau prennent possession, pour le week-end, d’une belle maison bretonne, sur cette île perdue en forme de haricot, tout annonce des vacances idéales. C’était compter sans la tempête, la disparition de Marion, le sang sur le couteau… Et l’étrange collaboration des habitants, pour lesquels « les Parisiens » font par-dessus tout un gibier parfait…


Ce que j’ai ressenti:

  • Coincés sur une île…

J’ai toujours adoré les histoires insulaires…Et les huis-clos salés. Embruns avait donc tout pour me séduire…

Louise Mey décide de faire partir la famille Moreau, en weekend détente, dans une maison au charme breton…Idyllique, la cellule familiale et cette perspective de vacances…Paradisiaque, le cadre…A MOINS QUE…

Il se pourrait bien que le charme perde de sa beauté, au fur et à mesure des heures qui passent, que le vent fasse disparaître les fillettes, que la terre avale le sang, que l’océan engloutisse les peurs…Ne laissant que dans le paysage, un brin de carnage…

ll se pourrait bien aussi, que les apparences soient plus que trompeuses, que les failles se craquellent, que les angoisses resurgissent, que les monstres se révèlent…

« -Commence plutôt à te creuser la tête pour trouver un moyen de se barrer d’ici. » 

  • Embruns…

Je reste sceptique sur le choix de ce titre. Avant ma lecture de ce roman, j’ai recherché la définition exacte de ce mot et j’ai entrevu une certaine promesse de poésie…Que je n’ai pas retrouvé dans les pages de ce polar…En revanche, on est vraiment dans un page-turner efficace, aux chapitres courts, tendus et tout aussi cinglants, que les vagues qui frappent cette île-Haricot. Il se lit à l’instar de la tempête qui fait rage, dans une ambiance de tension permanente, à essayer de cerner d’où le danger pourrait advenir…Tu t’en prend plein la figure, tu ne peux te raccrocher à rien, les éléments se déchaînent, les doutes t’emportent, même en tenant bon sur le rivage, la violence des impacts te saisit au fil de ses pages, dans un style sec et tranchant…

« Se cacher. Se cacher n’était pas faire quelque chose.« 

  • Ma doué, ça surprend!

Et en un rien de temps, tu tournes la dernière page…Captivée par les révélations, remontant les brides du filet que l’auteure a noué spécialement pour un final explosif, en gerbe d’eau et de sang…Spectaculaire.

C’est toujours délicat de parler d’un huis-clos, parce qu’on a peur de trop en révéler, alors je n’en dirai pas plus, sinon que j’ai été agréablement surprise par cette fin en twist. Lisez-le!

Est-ce que vous êtes tous. Aussi. Furieux que moi?

 

Ma note Plaisir de Lecture  8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Pocket de leur confiance et l’envoi de ce livre! Cette lecture est réalisée dans le cadre du Prix des Nouvelles Voix du Polar 2018. 

 

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 220 autres abonnés