Le mystère Van Gogh, Antoine George

Le mystère Van Gogh : Qui a volé ma gloire ? par George

Qui a volé ma gloire? 

 

Synopsis: 

Mise en situation des deux frères Van Gogh dans les dernières 48 heures précédant la mort de Vincent, alors que Théo a découvert des écrits dans la sacoche du peintre .A partir ce contexte, Antoine George établit un passionnant échange très documenté entre Théo et Vincent, dans lequel chacun défend son point de vue. Vincent tente de faire comprendre sa souffrance face à l’incompréhension et au jugement de sa famille depuis son adolescence tandis que Théo, revient sur l’aide financière et morale qu’il lui a apporté apportée tout en réalisant ce qu’il eut pu faire de plus. Dans ce huis-clos douloureux et fraternel, les deux frères avancent leurs arguments et la réponse se construit peu à peu dans un dialogue haletant.

Ce que j’ai ressenti: 

 

Résultat de recherche d'images pour "van gogh"

Image associée

 

 

J’ai toujours été intriguée par ce peintre : Vincent Van Gogh. Il faut dire que, quand tu entends qu’il s’est tranché l’oreille, et qu’il peignait sa chambre de l’asile psychiatrique où, il finit ses jours…Ça laisse une forte impression…En deux tableaux phares, on sent une très grande souffrance… Voilà, pourquoi j’ai poussé la curiosité vers cette lecture pour en savoir plus sur l’homme derrière l’aura de peintre mondialement reconnu…

Pour nous, le ciel est noir et les étoiles éteintes.

Dans un échange de lettres, deux frères se renvoient amour et colère, à demi-mots sous des couches de non-dits, et ce qui aurai pu faire le succès de chacun, se retrouve leur pire échec larvé sous les sourires. J’ai été éblouie par la noirceur brute de Vincent mais on comprend la position délicate de Théo… Alors que cette forme épistolaire vient panser les plaies de ses deux hommes, on en apprend plus sur le destin tragique de ce peintre prolixe, qui n’a jamais vu la reconnaissance arriver…C’est saisissant comme leur malheur en duo, ne tient à presque rien, mais comme il les a tous les deux, condamnés…Ses dernières lettres écrites, avec cette tragédie suspendue, ajoute un malaise supplémentaire à leurs culpabilités sourdes et pourtant, il y a encore une petite touche d’amour fraternel, qui les lient, jusqu’au bout de leurs souffles.

Lorsqu’on a le feu en soi, on ne peut pas le garder sous l’éteignoir-on préfère brûler qu’étouffer.

Fascinant Van Gogh. Un homme entier, sans concession, brûlant de mal-être et étincelant de génie. Asocial et dépressif, mais encore émerveillé par la beauté de la vie, il est en lutte perpétuelle: contre lui même en premier lieu, mais aussi contre sa famille, son entourage, ses pairs, la société…Il idéalise tout, et ne se plie à aucune règle, toujours dans la démesure, et hanté par une ombre tenace, qui lui cache la lumière, il est un homme malheureux toute sa vie, mais un artiste follement bouleversant. Fascinant Van Gogh. La gloire ne l’a pas touchée de son vivant, mais aujourd’hui, il brille telle une étoile, dans le cercle très fermé de l’art…

J’ai vécu debout : pauvre, humilié, méprisé, moqué, mais debout.

Antoine George dans ce roman épistolaire imaginaire, nous en apprend plus sur le quotidien d’un des peintres les plus connus au monde, Vincent Van Gogh, un homme en totale souffrance qui voulait juste vivre de sa peinture dans laquelle il y mettait tant de passions et d’acharnement artistique. Le contraste entre ses ombres intérieures et sa vivacité d’esprit nous fait comprendre que la vie d’artiste n’est pas sans difficultés…C’est une lecture qui a su me captiver entre cette vocation de peintre contrariée, et l’incompatibilité de cet homme à se faire valoir, à cause de son caractère sulfureux: c’était fort intéressant! Vincent Van Gogh n’a pas fini de me fasciner, bien au contraire….

Je ne suis que pesanteurs. Depuis l’origine, rien ne m’est simple. Ma vie est un chemin de croix que je parcours au plus profond de la douleur. Mon combat est sans fin.

 

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

Remerciements: 

Je tiens à remercier Laure de C2laure Communication pour sa confiance et l’envoi de ce livre. Ce fut une lecture intéressante.

logo header

Noli me tangere Ne me touche pas, Andrea Camilleri

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai adoré cette couverture! Elle est très réussie, et attire le regard. Je craque souvent sur les couvertures à dominante rouge…

Synopsis:

« Je suis fille du vent et du désert. Et cette rose ne mourra jamais. »

Laura, belle et brillante épouse d’un grand écrivain, disparaît alors qu’elle était sur le point de finir son premier roman. Son mari s’inquiète, la presse s’emballe et toute une ribambelle d’amants en profitent pour dire tout le mal qu’ils pensent d’elle.

Mais Laura est-elle cette séductrice cruelle et sans cervelle, cette femme calculatrice et superficielle, ce monstre d’égoïsme que décrivent ses amants ? Ou bien un être tourmenté et absolu, avide de spiritualité, chroniquement affligé de crises de mélancolie, de ghibli, comme elle dit, qui l’obligent à se retrancher du monde et des hommes ?

Le subtil commissaire Maurizi mène une enquête discrète sur les traces d’une femme mystérieuse, fascinée par la fresque de Fra Angelico, Noli me tangere, qui a magistralement orchestré sa propre disparition.

Construit comme un kaléidoscope de dialogues, articles, lettres qui tentent tour à tour d’approcher l’insaisissable Laura, ce court roman est un formidable hommage à une femme libre et à la possibilité qu’a tout un chacun de se réinventer radicalement.

Ce que j’ai ressenti:…Quand le ghibli t’emporte…

Tu sais pourquoi le ghibli souffle sur toi? Parce que c’est toi, le désert. 

  • J’ai aimé ce roman parce qu’il est insaisissable, tout comme son personnage principal Laura…Elle tourbillonne dans le vent, voltige d’hommes en hommes, tournoie dans les musées, se couche avec le ghibli…Ô Laura, comme tu les as fait tourner les cœurs et les têtes, Ô Laura, comme tu les as rendu tous fous de toi, mais ô combien, ils ne t’ont jamais comprise…Parce que tu es une personne complexe, Laura, un de mes plus jolies rencontres féminines littéraires… Raffinée, séductrice, légère, belle, étrange, disparue, souriante, présente, sensuelle, apathique, aimante, intelligente, sensible, cruelle, indifférente, intéressée, Noli me tangere…Mais tout cela, les hommes ne le saisissent pas, alors ils parlent de toi avec véhémence ou douceur, violence ou candeur, mais toi Laura, tu vis dans l’air du temps, tu es même carrément le vent du désert, s’infiltrant entre les lignes que ses personnes ont écrites, en pensant à toi…Ô Fascinante Laura…

« Je suis fille du vent et du désert. Et cette rose ne mourra jamais. »

Résultat de recherche d'images pour "rose des sables"

  • En partant à la découverte de cette femme et de son inquiétante disparition, nous partons aussi au cœur de l’Art et des villes européennes…Un voyage initiatique pour comprendre les œuvres qui ont inspiré plus d’un artiste, autour d’une scène mythique de la Bible, Noli Me tangere. L’auteur a su créer une sorte d’affinité énigmatique entre Laura et la fresque de Fra Angelico, qui renforce le mystère de ce petit roman épistolaire. Entre intuition et étude, cette virée soufflée au plus près de la peinture, s’avère des plus intéressantes à découvrir en toile de fond pieuse, et forcément une envie de petit détour culturel se lève de cette plume esquissée par un auteur passionné…

 

  • Parce qu’il a cette aura impalpable, parce qu’il a aussi une forme et une originalité tellement mystérieuse, ce Noli me tangere/ Ne me touche pas de Andrea Camilleri m’a captivée tout en gardant, ses petits secrets…Et c’est ce qui fait tout son charme: ce souffle insaisissable et ses tourments fascinants…

« Ce qui est, à bien y penser, une forme d’absolu. » 

 

Ma note Plaisir de Lecture  8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Metailié de leur confiance et pour l’envoi de ce livre!

lu-en-part-avec-la-me

Image associée

Duma Key, Stephen King

Edgar Freemantle, artiste peintre, va etre hanté par de mysterieuses forces qui pourrait avoir sa peau…

AHHHHHHHHH Stephen King dans toute sa splendeur, un chef d’oeuvre comme il sait bien le faire sur le pouvoir destructeur de l’art et de la création…..Pour moi, grand dieu du fantastique et de l’ambiance électrique surnaturelle……..

Duma Key vous emmènera sur l’île aux peintres, vous fera découvrir des personnes éclopées et pour le moins étranges, vous fera frémir avec ses fantômes….Ce petit coin est un joyau de beauté effrayante qui pourrait même vous noyer, si vous ne prenez pas garde………

600 pages de tension et quelques nuits blanches vous attendent…..

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 220 autres abonnés