Tu m’as donné de la crasse et j’en ai fait de l’or, Pacôme Thiellement.


Synopsis:

Pacôme Thiellement a décidé de plonger dans ses douleurs les plus vives pour les transformer et fait appel à son expérience foisonnante mais aussi à sa connaissance des grands maîtres spirituels , des gnostiques, des poètes et des stratèges chinois. Un récit initiatique où l’intime convoque l’universel.


Ce que j’ai ressenti:

▪️Transformation Alchimique…

Et si je voulais cette lecture, c’était pour ce titre. J’ai eu un coup de foudre, une attirance. Donc je voulais vraiment ce que je veux: ce titre. Pas un autre. Juste lire de l’or. Voir une transformation hors du commun. Sans doute, que la façon de voir et ressentir cette approche du bonheur est visionnaire. En tout cas, Pacôme Thiellement m’a fait forte impression avec cette lecture, parce qu’il y a de l’émotion brute née des malheurs de sa vie. Et il offre avec ce livre, des méthodes pour que malgré les épreuves, on puisse puiser des idées pour s’approcher du bonheur. Il y a un mélange d’intime et d’universel, d’émotions et de méditations, d’autobiographie et d’essai et c’est cet étrange « mix », qui en fait toute la magie. Je n’ai pas pu décrocher de ma lecture, je l’ai lu d’une traite et il m’a fascinée.

Sans malheur, pas de bonheur.(…) Le bonheur, c’est du malheur converti, transmuté, métamorphosé.

▪️Illusion de labyrinthe…

Parce que c’est tortueux la vie, les sentiments, il faudrait peut-être savoir où l’on va, ce qu’on veut, ce qu’on aime, ce qu’on sait, mais dans ce monde infernal, rien n’est moins difficile. La crasse est partout, le malheur est contagieux et le monde, un foutu enfer. Certes. Mais il y aura enfin un livre, qui fera écho dans mon petit monde pour les moments difficiles à passer (deuils, peines, trahisons, douleurs…). Inconsciemment, on sait qu’on sait, et là, je savais que ce que je lisais avait un sens et des résonances dans ma perception de cette vie sur terre, ou mieux encore que j’avais adopté quelques comportements et réfléchis à ceux à venir. J’ai emprunté le labyrinthe de Pacôme Thiellement, et j’ai suivi ces états d’âmes, ses références littéraires, son parcours humain…C’était beau et triste, inspiré et poétique, vivant tout simplement. Et quand je suis arrivée à la fin, il y a eu comme cette étincelle. Je n’ai pu m’empêcher de penser que ce livre est une merveille.

Seuls les êtres généreux sont susceptibles de voir la Beauté dans ce monde. Eux seuls sont capables de vivre une vie réellement poétique. Mais leurs espoirs sont sans cesse mise en pièces par la réalité. Leur joie de vivre se ternit à mesure que la vie s’acharne sur leurs rêves.

▪️Un bijou littéraire.

Et si j’aimais vraiment ce que j’aime, alors je vous dirai que j’ai aimé passionnément cette lecture. Tellement aimé. Aimer Thiellement. J’ai trouvé un trésor, d’or qu’on ne voit pas, mais qu’on ressent. C’est tellement plus puissant et exaltant…J’ai été soufflée par ces pensées altruistes et bienveillantes, j’y ai trouvé du réconfort mais aussi de la force, et une inspiration pour ma vie personnelle. J’aimerai qu’il vous touche au même point. Je le souhaite de tout mon cœur. Que le bonheur vous inonde. Ce livre, c’est de l’or en pages. Magnifique.

Si nous ne sommes pas capables de devenir le magicien de notre vie rêvée, alors personne ne le fera à notre place.

Ma note Plaisir de Lecture 10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement Giulia des éditions Massot pour sa confiance et l’envoi de ce livre. C’est un vrai coup de cœur!

MASSOT ÉDITIONS

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 234 autres abonnés