Le Crépuscule du Paon, Claire Bauchart.

Synopsis:

Journaliste de l’influent hebdomadaire En Avant, Pascaline Elbert vient d’être promue responsable du service politique. Cette femme de caractère, « temporairement » séparée, doit tout mener de front : piloter des enquêtes d’envergure, supporter la jalousie de ses confrères ou le regard culpabilisant de la nounou quand elle est en retard, sans oublier les nuits entrecoupées par les pleurs de sa fille… Sa vie est un désordre savamment orchestré, mais Pascaline ne se laisse jamais abattre ! En s’emparant d’un dossier brûlant qui mêle le très populaire ministre de l’Économie Stéphane Toxandrie, un dirigeant d’entreprise de premier plan et un romancier en mal de reconnaissance, elle va révéler au grand jour leurs liens troubles et leurs aspirations aussi insatiables que dévorantes…

Ce que j’ai ressenti:

« Bizarre comme certains silences en disent plus que des flots de paroles »

07h19. Programme de la journée: chronique à écrire. Secteur: politique et finance. Café en route. Charge mentale: organiser la journée de Princesse.

C’est vrai qu’être maman active, c’est établir un planning rigoureux, en croisant les doigts pour que les imprévus ne le déstabilise de trop…Pascaline Elbert est une mère célibataire débordée mais efficace. C’est une héroïne attachante, pleine de ressources et déterminée, j’ai adoré la suivre dans ces folles journées hyperactives. Journaliste brillante et redoutée, elle fait parfois les frais dans sa vie personnelle de son engagement. Avec cette nouvelle enquête au sein du service politique, elle va se lancer, à toute berzingue, dans une sombre histoire de magouilles et pas sûr, que le crépuscule fasse la lumière sur les agissements de certains hommes assoiffés de pouvoir et d’argent. Qu’à cela ne tienne, Pascaline va se charger de m’éclairer sur les jeux et enjeux politico-financiers, tout en essayant d’essuyer les nuits d’insomnies avec sa fille…Un programme ambitieux certes, mais Claire Bauchart a déployé ses talents dans ce roman dynamique pour que je ressorte de cette lecture, épatée et sans doute plus lucide aussi…

08h22. Café 2. Écriture paraphée, biffée, rectifiée. Il faut boucler le papier dans les temps. Déjouer la jalousie. Charge mentale: appeler l’amie.

Être une femme dans le milieu journaliste n’est pas de tout repos…En plus de devoir prouver encore et encore (encore?!) ses compétences, il faut aussi se battre pour faire sa place…On imagine bien, comme c’est épuisant de jour après jour, malgré les sacrifices, malgré les résultats, malgré les piques misogynes et autres remarques assassines des copines combien la réussite professionnelle d’une femme est un combat permanent. Je me suis prise d’affection pour cette femme qui se démène envers et contre tous et j’aurai aimé quelque fois me glisser dans ses pages pour réconforter Pascaline, lui dire de tenir le coup. Heureusement, Claire Bauchart fait la part belle à la solidarité féminine et c’est un souffle de fraîcheur dans ce contexte étouffant d’ambitieux déloyaux et perfides, prêts à tout pour réussir…

9h50. Café 5/6…Vite, vite, les derniers détails. Vite, vite, préparer l’enfant pour une journée sportive et câline. Charge mentale: publier dans l’heure.

S’il est vrai que je suis complètement sortie de ma zone de confort avec cette histoire, en revanche, ce que je peux en dire, c’est que j’ai été captivée par l’enquête que mène Pascaline dans ce milieu sombre et dangereux…C’est dynamique et intéressant. En l’espace de dix jours, on s’aperçoit que le timing des journalistes est primordial, parce que l’info n’attend pas, le monde n’attend pas non plus, Pascaline doit la jouer fine pour rester dans la course effrénée du scoop. J’ai lu ce livre en une journée, impossible de le lâcher une fois qu’on est pris dans l’engrenage des petits et grands secrets des hautes sphères de la politique. Après avoir pataugé avec autant de requins dans des eaux sales et puantes, je m’en vais admirer l’aube…

Ma note Plaisir de Lecture 8/10

Remerciements:

Je tiens à remercier Claire Bauchart pour sa confiance et l’envoi de ce livre. Ce fut une lecture captivante!!

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 235 autres abonnés