Ça (tome 1 et 2), Stephen King , LC avec Cannibal Lecteur

 

Couverture Ça

Pourquoi je l’ai choisi:

Je voulais le relire depuis un moment, et profiter de cette LC Interactive presque 20 ans plus tard, m’a fait le lire avec un regard nouveau, tout en ayant les réminiscences de la peur adolescente….

Synopsis:

Tout avait commencé juste avant les vacances d’été quand le petit Browers avait gravé ses initiales au couteau sur le ventre de son copain Ben Hascom.
Tout s’était terminé deux mois plus tard dans les égouts par la poursuite infernale d’une créature étrange, incarnation même du mal. Mais aujourd’hui tout recommence. Les enfants terrorisés sont devenus des adultes. Le présent retrouve le passé, le destin reprend ses droits, l’horreur resurgit. Chacun retrouvera dans ce roman à la construction saisissante ses propres souvenirs, ses angoisses et ses terreurs d’enfant, la peur de grandir dans un monde de violence.

Les personnages:

Le Club des Ratés est un groupe de 7 personnages tous plus intéressants les uns que les autres. On est forcés de s’attacher à chacun d’eux dans leur individualité de par leur histoire tout en souffrance, mais le groupe en lui même a aussi une grande force. L’amitié qui les unit est admirable, elle m’en a donné des papillons dans le ventre, on a envie d’être le 8eme membre. Chacun d’eux tient son rôle avec brio, entre humour douteux, fous rires hystériques, peur viscérale, chacune de leur interaction nous émeut.

« Les gens de bonne compagnie sont une rareté, mais dans un boui-boui comme celui ci, où le niveau de conversations est en dessous du niveau de la mer, ce sont de vrais merles blancs. »

Un petit coup de cœur pour Grippe-Sou et son humour jaune (avec des pompons oranges bien sur!!!!). Tu veux un ballon?!!!!!

Ce que j’ai ressenti:

« Mon père me disait souvent que Dieu aimait les rochers, les mouches, le chiendent, et les pauvres gens plus que tout le reste de sa Création, et que c’était pour ça qu’il y en avait autant. »

Comme dit plus haut, c’est une relecture….Mais comme mon cerveau commence à sérieusement faire des trous de gruyère dans ma mémoire, il ne me restait comme souvenir: la peur des clowns au sourire pointu et ses yeux argents hypnotisant, une vague idée de la forme ultime de Ça, et l’histoire personnelle de Beverly. Si on y regarde de plus près, ça ne fait pas grand chose, donc je peux vous dire d’ors et déjà que le plaisir de cette lecture fut un vrai cataclysme, un coup de cœur, même mieux, je suis retombée amoureuse de l’écriture du King. J’avais lu ce livre dans mon adolescence (comme beaucoup d’ailleurs…), et le relire près de 20 ans plus tard, c’est comme vivre et revivre la même expérience que les personnages. Tout comme eux, j’en avais oublié le passé, mais c’est sans compter le talent de cet auteur et la puissance de Grippe-Sou, pour faire resurgir les peurs infantiles.

« Les souvenirs commencèrent soudain à se bousculer en lui. Comme si un sac noir, au fond de son esprit se mettait à gonfler et à menacer de cracher de méphitiques images tirées de son inconscient pour les faire surgir dans le champ de vision mentale que commandait son esprit rationnel de veille; si cela se produisait d’un seul coup, il deviendrait fou. « 

J’ai bien eu la frousse, celle qui vous terrorise la nuit, regarder les étendues d’eaux avec un mauvais œil, sursauter au moindre bruit nocturne, et comme le cirque s’est invité par chez moi, je vous dis pas, je ne voulais pas voir le clown!!!!!Je crois que chacun s’en prend pour son compte coté terreur, entre la peur du noir, la claustrophobie et celle de l’inconnu en général…Il est certain que j’éviterais les égouts en général, mais encore plus ceux de Derry. D’ailleurs, je ne crois pas faire  de tourisme de ce coté là, tout simplement. Le Maine a l’air indubitablement trop dangereux à mon gout, un brin trop ténébreux.

« Il avait un T-shirt sur lequel on lisait: LE MAINE C’EST BIEN, DERRY C’EST MIEUX! « 

Mais au delà de tout Ça, (c’est le cas de le dire!!!), ce qui m’a le plus effrayé, cette fois ci, c’est l’horreur de leur quotidien. Aujourd’hui en tant qu’adulte, ce n’est plus le clown qui m’effraie, mais bien la Violence qui  se dégage de ses lignes. Le malaise venait de ce que ses enfants subissaient, Ça, ça m’a crevé d’angoisse! Désolée, par avance des spoilers, mais moi, c’est l’intolérance, le racisme, l’antisémitisme, le harcèlement, la maltraitance entre couple qui me fait mal, mais là où j’ai failli perdre mon cœur, c’est pour les enfants Corcoran! J’en avais envie de chialer comme une madeleine, pas simplement par ce qu’on était dans la fiction, mais parce que c’est la réalité de nos jours: tant d’enfants meurent sous les coups de leur proches, alors qu’ils ne sont que amour et dévotion pour cet adulte innommable…

Tout le génie de cet auteur est là, je crois que dans ces mille pages, il y a mit ses tripes, dénonçant les pires atrocités de ce monde, mais gardant une note d’espoir qu’il met dans ces enfants. Il reste une sorte de candeur à travers ce Club de 7 , une innocence qui fait chaud au cœur. Nous avons droit à de l’horreur pure, quelle que soit votre peur (irrationnelle ou non), vous aurez forcement votre petit frisson, mais on ressort grandi de cette lecture. L’épreuve du passage à l’âge adulte se fait avec eux, et résonnent dans notre inconscient.

On peut vivre avec la peur (…)Peut être pas toujours, mais en tous cas longtemps, très longtemps.

Ça flotte à l’intérieur de nous, suite à cette lecture, on sent bien l’écho de ses cris, le gout de son sang poisseux, il nous attire quoiqu’il arrive vers les profondeurs noires et pestilentielles, même si ce n’est que dans nos cauchemars, il possède un grand pouvoir: celui de nous effrayer de toute les façons inimaginables!

Qui saura regarder dans les yeux Sa Peur, et lire ce grand Classique?!!!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

 

Titre : Ça – Tomes 1 & Tome 2                                                     big_5

Auteur : Stephen King
Édition : Livre de Poche (2002)

Résumé :
Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…

Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.

Petit plus : Entre le passé et le présent, l’enfance et l’âge adulte, l’oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l’auteur de « Sac d’os » nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.

 

Critique de Cannibal Lecteur :
Ça n’est pas qu’un livre d’épouvante, Ça est bien plus. Ça est aussi un livre sur le courage, l’amitié, la perte de l’innocence de la jeunesse.

Ça risque de vous faire replonger dans les affres de vos années jeunesse : vous allez vous remémorer vos joies de gosse, mais aussi vos chapelets de souffrances à l’école, vos tombereaux de doutes sur l’avenir, les questions que vous vous posiez, vos premiers émois, ainsi que votre je-m’en-foutisme.

 

Mais c’est aussi un grand roman sur l’amitié et sur le fait que l’union fera toujours la force. Surtout si on est persécuté à l’école ou aux prises avec un clown terrifiant qui prend l’apparence de vos peurs les plus profondes.

Ce roman prenait les poussières sur mes étagères, trop couillonne que j’étais pour oser l’ouvrir, malgré mon âge adulte. Oui, je pensais – à tort – que Ça n’était qu’un livre d’épouvante.

Ça, on peut dire que je me suis mise le doigt dans l’œil jusqu’au coude parce que bien qu’ayant des passages qui font monter la tension et l’adrénaline, ce roman possède une profondeur dans son récit et ses personnages.

Première surprise, le King ne nous propose pas un récit linéaire avec une continuité dans le temps de la narration. Je m’attendais à avoir tout le récit de la jeunesse de nos 7 gamins en 1958 et puis passer ensuite à leur vie d’adultes (en 1985) lors de leur retour dans la ville de Derry pour tuer Ça.

Et bien non, le King fait mieux que Ça : il alterne, il joue avec le temps, vous faisant voyager sans cesse au fil des chapitres, et vous passez sans soucis de 1958 à 1985 (inversion des deux derniers chiffres, marrant), faisant même de brèves incursions dans les années 30-40 et même plus loin dans le temps.

En plus d’avoir cette superbe narration qui va et qui vient, non pas entre tes reins, mais entre deux époques différentes, elle se permet aussi de l’être à travers les points de vue de sept personnages principaux différents.

Mieux, sur la fin, le King finissait un chapitre et le dernier mot était celui qui commençait le suivant (après un saut dans le temps).

Ça est un récit gigantesque, titanesque, même (mais Ça ne coulera pas !) et, bien que les égouts de la ville de Derry furent inondés, jamais le récit ne prendra l’eau, lui ! L’auteur se permet même d’inclure des souvenirs dans son récit et le tout reste cohérent.

Une écriture qui arrive à vous transporter, à vous coller la frousse, à vous faire rire, souffrir, compatir, qui vous donne l’impression que ce n’est pas un adulte qui vous parle, mais 7 jeunes gamins (dont une gamine).

Un récit qui vous prend aux tripes et qui ne vous lâche pas, qui jamais ne vous lasse.

Des personnages travaillés, même si certains ont plus de présence que d’autres (notamment, Bill, Beverly, Ben, Richie, Eddie et le salaud d’Henry). Des gamins qu’on ne pourra pas oublier, même si eux oublieront toute l’histoire, avec le temps.

Ça n’est pas facile de vous dire combien j’ai aimé ce roman et combien il est riche de plein de choses.

Et puis, le King qui, sur la même page, parle de Sherlock Holmes et d’une belette, Ça à le mérité d’être souligné. Quel hommage il m’a rendu. Et à Holmes aussi, car son nom se retrouve souvent dans le roman.

— Je me suis pris pour Sherlock Holmes pendant une minute. Puis pour une star du rock. Tes yeux sont tellement rouges que c’en est incroyable.
— Les tiens aussi. Un vrai couple de belettes dans un poulailler, c’est nous, ça.

Bref, un putain de coup de cœur et une aiguille de tensiomètre fichée dans le plafond, mais le roman en valait le coup.

BILAN - LC réussie - OK

Publicités

Charley Davidson Tome 6: au bord de la sixième tombe, Darynda Jones

Couverture Charley Davidson, tome 6 : Au bord de la sixième tombe

Pourquoi je l’ai choisi:

Quand on aime, on suit!!!!!Et moi j’adooooooooooooooooore!

Synopsis:

Vous savez, ces mauvaises choses qui arrivent aux gens bien ? C’est moi.

La plupart des filles y réfléchiraient à deux fois avant de se fiancer à Reyes Farrow… Je ne suis pas comme la plupart des filles. Il est le fils unique du diable et moi une faucheuse en formation accro au café. Ce qui devrait nous rendre incompatibles. Et même ennemis. Mais il est aussi ténébreux, sensuel, sexy à se damner et tout ce dont j’ai jamais rêvé. Et je suis aussi détective privée. Alors quand un fichier du FBI concernant l’enfance de Reyes me tombe entre les mains… je sais que je ne devrais pas l’ouvrir. Sauf que je ne peux pas m’en empêcher. Et ça, c’est une très mauvaise idée !

Les personnages:

Je les adore tous!!!!C’est comme une famille d’adoption: on est ému quand ils le sont, on se ronge les ongles quand ils sont en danger, et on est mort de rire de voir les situations diverses et cocasses dans lesquels ils fourrent tous!!!!

Reyes est toujours aussi sexy et Charley aussi lumineuse!!!C’est beau de les voir tous les deux, un couple magique, magnifique, qui transcende les lois  grâce à leur amour super puissant!

Ce que j’ai ressenti:

Je me rappelle avoir été déçue lors du précédent tome, et bien dans celui ci l’engouement est revenu!!!!!S’il n’y avait pas eu tous ses évènements qui ont secoué la France et le Monde entier, (je suis restée coller à mon écran de télé durant cette semaine de tension entre pleurs, douleurs et colère revendicatrice, bref…), je l’aurai dévoré d’une traite.

J’y ai retrouvé tout ce que j’ai aimé au début, soit l’humour et une tension permanente servie par des personnages attachants !!!!!Sur cet opus, je me suis éclatée, détendue, fais un peu marcher mes zygomatiques vraiment j’ai passé un super moment !!!!! C’est tout ce qu’on attend avec ce genre, la bit-lit est un style que je me réserve souvent entre deux, pour décompresser un peu, mais je dois dire que je suis totalement fan du style de l’auteur, et je ne sais combien de temps elle va nous faire vivre les péripéties de ce couple pas comme les autres, mais moi même au tome 6, je suis encore accro, pas du tout lassée…Ses enquêtes sont toujours originales et la façon de les régler, ultra surprenante mais on en attend pas moins avec cette jeune femme hors norme!!!!!

Ca bouge enfin coté engagement entre les deux: il était temps!!!!!Je déteste quand ça n’avance pas, (vraiment ca vient de là ma déception du 5!!!), je suis d’autant plus impatiente de lire le tome 7, et il faudrait un peu enlever encore des couches de mystères sur les pouvoirs de Charley…..Que ça bouge, que ça finisse en apothéose!!!!!Alors fin du monde ou pas???!!!!!!

Ma note Plaisir de lire fee clochette 9/10

Reflex, Maud Mayeras

Couverture Reflex

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai suivi les bons conseils de certains blogueurs !

Synopsis:

Iris Baudry est photographe de l’identité judiciaire. Disponible nuit et jour, elle est appelée sur des scènes de crime pour immortaliser les corps martyrisés des victimes. Iris est discrète, obsessionnelle, déterminée. Elle shoote en rafales des cadavres pour oublier celui de son fils, sauvagement assassiné onze ans auparavant. Mais une nouvelle affaire va la ramener au coeur de son cauchemar : dans cette ville maudite où son fils a disparu, là où son croque-mitaine de mère garde quelques hideux secrets enfouis dans sa démence, là ou sévit un tueur en série dont la façon d’écorcher ses victimes en rappelle une autre. La canicule assèche la ville, détrempe les corps et échauffe les esprits, les monstres se révèlent et le brasier qu’Iris croyait éteint va s’enflammer à nouveau dans l’objectif de son reflex.

Les personnages:

Iris, est une jeune maman en deuil. Son combat pour la vérité va l’emmener au delà de ses espérances : au comble de l’horreur!

Ce que j’ai ressenti:

Plus qu’un bon thriller, c’est un incroyable uppercut de lecture! Impressionnant, effroyable, il vous glaçera le sang!!!!Tout y est bien maîtrisé on ne voit rien venir, j’adore être surprise, mais là j’ai été retournée!!!!Tout commence lentement, pour y finir en apothéose!!!Une jolie réussite pour le thriller en lui même, mais ce livre est tellement plus que cela, faisant remuer nos méninges et nos tripes…

Je ne pense pas que ce livre soit à mettre entre toutes les mains, il a été pour moi un véritable cataclysme psychologique. Ses femmes qui ont du mal avec la maternité, et deviennent de vrais dragons, je l’ai trop vécu de près, donc la répercussion a été rude. C’est en tremblant que j’ai fini les dernières pages. Le choc a été très sévère! Attention tous vos cauchemars peuvent revenir, en lisant ce petit pavé noir!!!

Cette auteure a su marcher sur le fil acéré de l’âme humaine. Une funambule émérite!!! Elle ne tombe ni d’un coté ni de l’autre, jamais trop gore, juste ce qu’il faut de justesse pour faire vibrer nos monstres enfouis. L’horreur, les peurs, la déchéance sont si bien racontées qu’on ne peut rester insensible à cette histoire….

Je reste persuadée que l’Enfer est sur Terre, et bien avec cette lecture, j’en suis d’autant plus persuadée, cette porte est trop souvent entrouverte, toutes sortes de démons peuvent donc passer…Suivre sur plusieurs générations ses personnages nous fait entrevoir le coté sombre que chacun porte en soi. C’est effrayant!!!On regarde droit dans les yeux le Noir, le Mal, tout ce que peut avoir de pire les humains en eux, et c’est d’autant plus stupéfiant, quand ce sont des femmes…Horrifiant et très dérangeant!!!!J’espère juste que le paradis nous attend au bout de la route….

En bref, un livre choc mais totalement réussi et qui fait plus mal qu’il n’y parait!!!!

Le petit plus: Le frisson a été au rendez vous!!!!!!

Le petit bémol: R.A.S

Ma note fee clochette9/10

Narcogenese, Anne Fakhouri

Couverture Narcogenèse

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai profité d’une promo cet été, et la couverture me plaisait trop!!!!!

Synopsis:

Louise Gaucher travaille dans un service de réanimation. Dès qu’elle le peut, elle s’assoupit auprès de ses malades plongés dans le coma. Elle a le don de voyager dans le « monde des rêves » où les patients choisissent entre la vie et la mort.
Simon Larcher est flic. Il ne boit plus, ne baise plus et ne joue à rien. Il voudrait juste nettoyer le monde de son horreur et de sa tristesse.
Une nuit de janvier, un enfant de la DDASS disparu est retrouvé dans le parc du Chais, propriété de la puissante et riche famille de Louise…

Les personnages:

La famille Gaucher est pleine de mystères….

Zette, un don précieux qu’elle possède!!!!C’est un personnage qui m’a bien plu, mais que j’aurais encore plus mis en avant, car finalement il n’y a pas véritablement de héros qui se distingue, mais d’un autre coté cela fait plus réel, chaque personnage apporte sa pierre à l’édifice et je trouve que ça fonctionne encore mieux….

Ce que j’ai ressenti:

Une excellente découverte!!!Je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à une écriture et une histoire aussi soutenue…Je suis ravie de cette petite pépite ….

C’est vraiment l’univers qui m’a agréablement surprise: il est d’une grande richesse…On aurait dit un conte horrifique…. C’était génial, le Marchand de sable est flippant !!!! En plus, je réservais cette lecture juste avant de m’endormir, donc je ne vous dis pas comme cet univers autour des rêves, prend une plus grande ampleur…. On y réfléchi à deux fois avant de dormir!!! Enfin un conte pour adulte terriblement efficace!!!

Mais ce livre est bien plus que cela : c’est un thriller parsemé de fantastique mais aussi une grandiose saga familiale!

Enfin grandiose, permettez moi de dire que cette famille a de quoi faire froid dans le dos, c’est hallucinant, voire ahurissant ce qu’on peut transmettre par le sang… Pas seulement des éléments physiques comme on pourrait le croire, mais plutôt « dons » et « tares » qui détermine le destin d’une filiation sur plusieurs générations…A longuement méditer, donc sur l’éternel recommencement…

L’auteure a su nous tenir en haleine tout le long de son histoire, pour nous livrer une conclusion effarante que je n’ai pas vu venir….Tout est impeccablement mené grâce aux multiples points de vue des personnages , il y a le cote enquête avec les flics, le côté peurs nocturnes avec les enfants, un autre un peu surnaturel avec le don de Zette…Bref, chaque détail prend son importance et devient plus vivant grâce aux ressentis de chacun des protagonistes….La fin est tout simplement bouleversante et laisse un grand sentiment de malaise…Elle joue avec nos peurs les plus profondes, entre conscience et rêve, pour mieux nous effrayer même en ayant refermé ce livre!

 

Le petit plus: L’originalité de ce Marchand de Sable ….

Le petit bémol: R.A.S

Ma note fee clochette9/10

Je ne suis pas un serial killer, Dan Wells

Couverture Je ne suis pas un serial killer

Pourquoi je l’ai choisi:

Ce titre m’a beaucoup trop interpellé!!!

Synopsis:

John Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé. Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime. Ce dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

Les personnages:

John Wayne Cleaver, je pense que l’auteur s’est vraiment régalé à choisir le nom de ce personnage ! On s’attache à cet enfant, tout en redoutant que cela puisse nous arriver: imaginez vous engendrer un sociopathe!!!Je me suis vraiment imaginé la détresse de sa mère….Personnage intéressant mais que j’espère voir plus s’épanouir et montrez son véritable potentiel!!!!

Ce que j’ai ressenti:

Si le titre a attiré mon interet je reste dubitative sur le commentaire de Elle en couverture : » si vous aimez Dexter…Vous aimerez Dan Wells. » Je ne vois pas le rapport entre un personnage (*mythique*) et un auteur…..Oui, je voue quasiment un culte à ce cher Dexter, mais de là, à comparer ce livre avec lui, il y a un monde….Enfin à mon avis, ce commentaire n’apporte pas beaucoup d’interet.

J’avais repéré ce livre à sa sortie …Et puis j’ai zappé… Il restait dans un coin de mon esprit, dans un tiroir « livre à acheter », mais il m’a fallu le faire immédiatement une fois que j’ai vu que j’avais acheter le tome 2 :Mr Monster sans m’en rendre compte!!!Me reste plus qu’à me procurer le 3eme tome…

Parce que bien sur, je compte lire la suite des aventures de ce môme sociopathe !!!J’ai vraiment bien accroché à cet univers, à l’écriture de cet auteur…Je dirais que c’est la première page que j’ai vu tout son potentiel: la dénonciation du peu d’intérêt que l’on accorde aux personnes âgées dans notre société, derrière un humour noir et cynique! Je n’ai donc pas pu me retenir pour lire ce livre!!!

C’est un bon thriller, certes, mais là où il tire son épingle du jeu c’est qu’il a une touche de fantastique, bien intrigante et des touches d’humour bien senties qui font qu’on dévore cette histoire de bout en bout et qu’on se délecte à l’avance de la suite des aventures de John!

Le seul petit bémol que je retiens c’est que le personnage n’a pas la carrure d’un serial killer en puissance (même à 15 ans…), je ne sais pas si c’est voulu et que ce personnage va évoluer (en tous cas je l’espère!!)  mais pour moi il est très loin de faire de l’ombre à Dexter. J’ai été déçue aussi de voir que l’auteur appliquait les « petits trucs » de mon personnage fétiche tel le « code » de conduite et la fin m’a semblée un peu facile….

Le petit plus: Le deuxième tome m’attends déjà dans ma PAL…

Le petit bémol: Mais le troisième pas encore…….

Ma note fee clochette7/10

Sacrifice, Kelley Armstrong

Tome 7 des Femmes de l’AutreMonde

Pourquoi je l’ai choisi:

J’adore cette saga où les femmes sont mise à l’honneur!!!

L’ambiance:

Les morts affluent en tous sens quand Jaime passe!!!!!Son coté sexy rajoute une note d’humour et de charme dans ce tome bien sombre…..

Les personnages:

Jaime, nécromancienne séduisante à souhait, a tout pour plaire: l’allure et les comportements d’une femme fatale, elle est toujours propice à se moquer d’elle meme, un brin névrosée et juste adorable!!!! avec un pouvoir plus que puissant, elle sait faire des ravages dans le royaume des morts !!!!

Jeremy, loup garou gentleman, va reveler son coté sauvage!!!!Attention les yeux et les prudes s’abstenir, c’est bouillant, chaud bouillant…..

Hope, je suis un peu indecise par rapport à ce personnage semi -démon, elle est présente dans l’action , mais en meme temps on sait très peu de choses sur elle….Mais ce petit effet ne va pas durer puisque apparemment le tome 8 sera sur cette jeune femme…. Et oui la saga continue!!!!

Eve, j’ai été surprise et ravie de la revoir et botter le cuk de tous ses fantomes enquiquineurs!!!!!Elle me régale!!!

Men of the Otherworld de Kelley Armstrong.

Je viens de tomber sur cela: un livre  qui retrace la vie de nos chers loups garous ultra sexy!!!!!

Ce que j’ai ressenti:

On peut vraiment dire que je l’ai dévoré avec une faim avide de loup (garou?)….Tout comme Jeremy, j’étais accrochée aux basques (ou plutot tallons aiguilles) de cette femme remarquable, Jaime!!!

Déjà, son coté « je vois des morts » avait mon interet, mais elle est en tout point géniale, tout dans sa personnalité me plait avec son autodérision, son style charmeur et son allure, on voudrait ette aussi bien qu’elle au meme age!!!!!

Ensuite, j’adore  tous les membres de ce conseil très particulier!!!Ils sont une véritable communauté où l’entraide semble regner en maitre (malgré quelques bouffée d’égo et d’envie de pouvoir), et l’apparition  progressive de tous ses etres magiques s’imbrique bien pour les besoins de l’enquete en cours…Loups garous , démons , nécromancienne sont main dans la main contre la folie des humains!!!!

Ce titre de livre donne le ton, mais quand cela touche les enfants , je peux vous dire que ça retourne le coeur!!!!Depuis la nuit des temps, on prete des effets magiques aux sacrifices, se cachant derriere le besoin de pouvoir sur les autres pour faire ressortir la cruauté de leurs gestes immondes et j’ai trouvé assez juste tout le déroulement de cette enquete, pour le moins horrifiante….Juste , je suis un peu déçue que ce groupe sataniste touche de près la magie pure par ce biais sans trop d’explications…Je suis retée sur ma faim de savoir comment et pourquoi , eux, se retrouve avec ce pouvoir sur les autres….

En bref, je me suis trop régalée, je l’ai tué, je ne suis pas prete de décroche de cette saga féminine réjouissante, et on attend de savoir à quand le 8!!!!!!!!

Le petit plus: Je pense que c’est mon préféré de la saga….

Le petit bémol: J’aurai aimé plus d’explications sur May et sa mysterieuse réussite pour les sorts!!!

Ma note 8/10

Charley Davidson, Premiere tombe sur la droite, Darynda Jones

Pourquoi je l’ai choisi:

Lors d’une vague net, je me suis laissée par ce poche très prometteur!!!! Pas cher, noir et rose, on est encore en été donc je voulais une lecture sympa….

L’ambiance:

Des fantômes , une Faucheuse, un être maléfique bien trop sexy pour être vrai….Voilà une enquête  qui ne manque pas de fun!!!!!

Les personnages:

Charley Davidson, un personnage franchement sympathique et loin de l’idée qu’on se fait de la Faucheuse!!!! J’ai de suite accrochée avec elle, bon c’est vrai que j’ai aussi toujours des coups de coeur pour ceux « qui voit des morts »….Mais j’ai trouvé que ce rôle très particulier exploité dans cette intrigue a vraiment du chic, en somme une idée lumineuse!!!!

Reyes Farrow, qui ne tomberait pas sous son charme??? Amant divin, regard ténébreux , un brin dangereux, tout en étant protecteur avec sa belle….Il n’a décidement aucun défaut, enfin pas si sur…..J’ai trouvé une photo très interressante qui remplacera tous les mots qui peuvent décrire ce bellâtre….

Ce que j’ai ressenti:

J’ai dévoré ce livre!!Je me suis régalée du début à la fin, et du coup j’attends la sortie du deuxième tome avec impatience le 24!!!!Je le note en vrai coup de coeur, reste plus qu’à espérer que la saga tienne ses promesses….

Si je ne devais retenir qu’une chose de ce livre, c’est que j’ai rigolé quasiment à chaque page!!!! De l’humour sarcastique, petit clin d’oeil espiègle, évidence sournoise, je dois dire que j’ai vraiment accrochée au style de l’auteur!!!!Cétait frais, sexy et addictif!!!

Je ne suis pas décue d’avoir ajouté (encore) un livre bit_lit à ma collection !!!Loin d’être un  énième livre jeunesse, j’ai trouvé les dialogues « hot », avec une Faucheuse ultra marrante et on se laisse facilement charmer par le cadre surnaturel dans lequel elle évolue…Vraiment chapeau pour ce cadre original, qui mêlent avec brio, l’humour , l’amour et le policier sans trop en faire: une juste dose de tout pour que chacun trouve son compte…

Comme notre Charley est détective, on la suit dans ses enquêtes, ou plutôt dans ses trébuchements répétitifs, mais aussi dans sa vie personnelle avec ses amis fidèles et pleins de bonne volonté comme Ange et Cookie…On est tour à tour, charmé, emu, secoué, renversé, jalouse (forcement…), enfin c’est un plaisir de vivre ses péripéties joyeuses et ses coups de gueules permanents!!!!

Entre l’intrigue policière et l’humour reste un atout bien mis en valeur : le mystère Reyes Farrow…Je ne vous dirai pas plus, pour que comme moi, vous vous delectiez de ce nom qui roule dans votre bouche….Muy Caliente avec cette chaleur estivale, la température ne va pas baisser dans les chaumières….

Voilà, ce tome m’a convaincue, j’espère que vous aussi, et que comme moi vous serez une des dingues qui va courir acheter le deuxième….

Le petit plus:Le choix des noms de tous ses personnages!!!!

Le petit bémol: Esperons que la deuxième enquête soit plus prenante….

Ma note 8/10

Le démon des morts, Graham Masterton

Pourquoi je l’ai choisi:

Rien que le titre, il fait frissonner….

L’ambiance:

La ville de Salem n’a pas finie d’être le lieu priviliégié pour les manifestations occultes…Et ici, c’est plutôt la cote, voire la mer elle même qui hante ses habitants recrachant les morts, pour s’emparer des vivants….

Les personnages:

Franchement, même le héros ne m’a pas plu, pourtant c’est rare que je ne m’attache pas aux personnages, mais là, je les ai tous trouvé pas assez travaillés, flous, sans empreinte…Bref, même leurs noms, je les ai oublié!!!!

Ce que j’ai ressenti:

L’auteur sait décrire de jolies scènes fantomatiques, on entend presque cette fameuse balançoire dans les premières lignes, mais en dehors de ca, je n’ai pas beaucoup accrochée….Aucun des personnages ne m’a convaincue, par contre, cette maison est tout à fait hantée comme je les aime!!!!En fait , seule l’ambiance est vraiment prenante grâce aux scènes frissonnantes, mais à coté de ça, l’histoire peine à prendre forme, on suit difficilement l’intrigue, on a un démon puissant mais encore trop mystérieux…Donc je dirais plutôt décue avec ce livre, et c’est le premier que je lis de cet auteur, pourtant je ne suis pas sure de poursuivre, à moins de voir une bonne critique…(Peut-etre ai-je tort???). J’ai aimé  le petit clin d’oeil à Salem, et ses sorcières….

Le petit plus: Je rajoute un livre dans mon challenge Au delà de la peur…

Le petit bémol: Je suis un peu décue de cet auteur qu’on compare à Stephen King…..

Ma note 5/10

Next Newer Entries

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 201 autres abonnés