Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu, Karim Berrouka.

Couverture Celle qui n'avait pas peur de Chtulhu

Pourquoi je l’ai choisi: 

Quand je vois que Karim Berrouka sort un nouveau livre, je n’ai qu’une envie: me précipiter sur cette lecture car je sais à l’avance que je vais passer un super moment entre fous rires et traits d’esprits . Fan de ses univers déjantés, j’avais hâte de savoir où il allait m’emmener cette fois-ci, après Le club des punks contre l’apocalypse zombie et Fées Weed et Guillotines, que j’avais adoré.

Synopsis: 

Qu’est-ce qui est vert, pèse 120 000 tonnes, pue la vase, n’a pas vu le ciel bleu depuis quarante siècles et s’apprête à dévaster le monde ? Ingrid n’en a aucune idée. Et elle s’en fout. Autant dire que lorsque des hurluberlus lui annoncent qu’elle est le Centre du pentacle et que la résurrection de Cthulhu est proche, ça la laisse de marbre. Jusqu’à ce que les entités cosmiques frappent à sa porte… 

Après avoir réalisé une étude sociologique des fées (Fées, weed et guillotines, prix Elbakin.net) et converti les zombies au pogo (Le Club des punks contre l’apocalypse zombie, prix Julia Verlanger), Karim Berrouka revient pour relever un terrible défi : convaincre Ingrid d’aller éclater du Grand Ancien pour sauver l’humanité.

Ce que j’ai ressenti: 

Karim Berrouka nous revient encore plus déjanté et barré que jamais, et fait une jolie révérence à un monstre de l’univers SF: Cthulhu. Sauf que son héroïne Ingrid, elle ne le voit pas du même oeil, et aurait plutôt tendance à se détourner du grand mythe, au grand dam de ses adorateurs…Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu, se retrouve malgré elle, au centre de ses histoires venues d’ailleurs, voyage en Europe et explore des pointes de pentacles, et pourrait même en songes immergés, sauver l’humanité…Elle dépareille énormément au milieu de tous ses illuminés et « fana » absolus  de Cthulhu, et je reconnais bien là, le style de l’auteur, à prendre à rebrousse-écailles les légendes et les remettre à sa sauce façon « Berrouka ».

Ainsi va le monde, comme les hommes. Ils endurent, ils subissent . Puis, un jour , c’est le chaos.

En ce moment on le voit partout: Lovecraft est à l’honneur dans l’univers livresque, et pourtant, je n’ai pas encore lu une de ses œuvres. En bonne élève studieuse, je me suis procurée vite fait, Les contes et légendes du mythe Cthulhu, et j’ai essayé de lire en parallèle, mais faute de temps et de l’aspect très particulier, j’ai eu du mal à m’imprégner de cet univers. Tout est question de rendez-vous en littérature, et celui ci a sans doute été manqué, mais je retenterai à l’occasion, car je ne doute pas que Lovecraft pourrait envahir ma bibliothèque… Du coup, cela s’est ressenti dans ma lecture de ce nouvel opus de Karim Berrouka, je suis sans doute un peu passée à côté des subtilités et j’ai eu du mal à saisir les tentacules de ces références. C’est une belle introduction pour se familiariser avec cette grosse bête verte des profondeurs, mais ça n’a pas été le coup de foudre avec les abysses marines lovecraftiennes…Pas encore, du moins…

La puissance de l’amour est plus forte que les préceptes des univers, plus puissante que la physique des mondes, plus éternelle que la mort elle même.

Pour autant, Karim Berrouka nous  propose une histoire divertissante, pleine de pep’s et de rebondissements rafraîchissants. Il a une espièglerie enfantine et une intelligence vive dans sa plume, qui fait que chacun de ses livres, est un grand moment de plaisir. Encore une fois, il est arrivé à me faire rire, grâce à ses répliques piquantes, et je suis impatiente déjà de lire son prochain livre, en espérant que je sois plus réceptive à l’univers, que je ne l’ai été pour celui ci…

En bref, je suis fan du style de l’auteur, mais je suis passée à côté de l’ambiance, alors ça ne sera qu’une lecture en demi-teinte, même si je conseille quand même cette lecture.

Meilleur Moment du livre: 

  • Le passage sur la Mélopée. J’ai trouvé que l’auteur parlait avec beaucoup de poésie et de sensibilité sur les artistes…

Ma note Plaisir de Lecture  7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Babelio ainsi que les éditions ActuSF pour l’envoi de ce livre. Ce fut une découverte sympathique.

 Babelio 

 

 

Publicités

Fées, Weed et Guillotines, Karim Berrouka

Couverture Fées, weed et guillotines

Pourquoi je l’ai choisi:

J’adore les titres en trois mots! Ceux là, en particulier, ont éveillé ma curiosité par leur improbable trio!

Synopsis:

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

Les personnages:

Jaspucine, déjà je suis fan du prénom, mais encore plus de la personnalité de cette fée! J’en ai tout adoré d’elle, de son apparence d’un violine à toute épreuve en passant par sa haute éloquence désopilante! Coup de cœur pour ce personnage si réussi, une fée qui ne manque pas de charme assurément! Tour à tour charmeuse et véhémente, on se surprend à adorer ses douces crises de nerfs…

« Jaspucine tourne en rond, retrouvant ses humeurs massacrantes et ses envies de baffer l’humanité toute entière. »

Marc-Aurèle, un détective féru d’aventures et allant au devant des yeux doux des damoiselles, avant même de se poser la question de l’argent… Mais quel homme! (Ca n’existe que dans les livres, c’est ça?!!!!Dommage….).

Premier de la Classe ajoute avec ses interventions, d’excellents moments de dialogue!

« L’étrangeté n’existe que par son incapacité à s’inscrire dans un schéma logique. Il suffit de trouver la clef qui la fait entrer dans la rationalité, et elle en perd toute sa particularité. »

Ce que j’ai ressenti:…Une drôle d’enquête féerique!  

Déjanté!

C’est le mot qui me vient à l’esprit immédiatement pour vous parler de ce livre! Le style, l’écriture, le moment: totalement déjanté! Sur les 100 premières pages, j’étais déjà addict! C’est vrai que le mélange Polar à la sauce féérique avait de grandes chances de me plaire, mais ce premier tiers de livre, il avait une botte secrète: l’humour. Et comment vous dire, quand on y est sensible, (et ce n’est pas forcément une évidence, surtout chez moi…), la magie opère! Jeux de mots, réparties cinglantes, situations cocasses, tout y mené d’une main de maitre pour passer un super moment de lecture! Je ne crois pas avoir jamais autant ri à la lecture d’un livre, et ça c’est assez rare pour le souligner! Ce qui m’a le plus plu, c’est le coté irrévérencieux des fées, elles sont ignoblement marrantes, à s’envoyer des noms d’oiseaux à la figure, à chambouler les pauvres humains qui leur vienne en aide, à user de tous les subterfuges pour arriver à leurs fins.

« Abjecte saloperie, infâme nuisible, souillure immonde! Je te le promets, un jour nous lui mettrons le compteur de ses prétentions à zéro, nous lui sculpterons les bas-reliefs du tympan de Notre-Dame à coups de genoux dans sa dentition de larve ambulante. Nous l’écorcherons vif devant les membres débiles de son clan, nous l’étriperons, nous en ferons de la charpie, de la bouillie, que ses petits camarades comprennent qu’il existe des choses sacrées, et que les fées en font parties. Notre vengeance sera aussi belle qu’était notre amitié! Parole de fée! « 

Ce livre a un petit coté Polar à l’ancienne doublé d’une Fantasy ultra contemporaine! L’auteur a le chic de non seulement nous donner le sourire à quasiment toutes les pages, mais de nous offrir une histoire pleine de fraicheur, ou actions et féérie se marie à merveille. Il y a une bonne dose de totale folie imaginaire dans une intrigue maitrisée, un polar réinventé qui nous souffle de la bonne humeur. On s’aperçoit que baguette magique et chapeau pointu font bon ménage avec imper’ et borsalino!

Parce que c’est totalement fun avec ses Fées pour le moins « barrées complet », parce que c’est un brin perché surtout avec cette utilisation de la Weed, et parce qu’il y a cette originalité de remettre au goût du jour la Révolution française et de revoir la Guillotine, sombre instrument de torture de notre pays, on peut dire que l’auteur ne manque pas d’imagination, et surtout de talent d’écriture pour nous donner un moment de détente,  où zygomatiques et traits d’esprits sont un cocktail  de bonheur!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Charlotte Volper des Editions ActuSf pour l’envoi de ce livre! Merci de sa confiance! Cette lecture fut un véritable moment de plaisir!

 

lu-en-part-avec-la-me

gptWwC9J_400x400

image1

Concours Printemps Elfique 2016

image1

 Les éditions ActuSF et les organisatrices du challenge, Stelphique et Daniella13, sont heureux de vous proposer un concours: Le Concours Printemps Elfique 2016!

Le mois de Mai est là. Il nous a donné sa floraison de muguet, à nous de vous gâter un peu, en vous faisant gagner, pas moins de 5 exemplaires de lectures elfiques…..

Quand je vous disais que 2016, sera sous le signe de la féerie…

La magie s’en est mêlée, et voici donc les lots:

 

Fées, weed et guillotines : petite fantasie pleine d'urbanité de Karim BERROUKAFées dans la ville de Jack VANCE, Tony 'Nym' ROBILLARD, Éric HOLSTEIN, Jeanne-A DEBATS, Karim BERROUKA, Olivier GECHTER, Marie-Lé CAMILLE, Laurent FETISLe Guide des fées. Regards sur la femme de Audrey CANSOT, Virginie BARSAGOL

Un exemplaire papier.      Un exemplaire papier.      3 exemplaires en format Epub.

  1. La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.En injectant une bonne dose de féerie dans le roman noir, Karim Berrouka revisite avec humour et dérision la fantasy urbaine. Amateurs de fées déjantées, d’arbalètes, et d’herbe qui fait rire, laissez-vous charmer !
  2. Cachées dans les gouttières, les pots de fleurs, les lézardes des murs… les fées partagent discrètement avec nous les villes, tantôt ravies, tantôt désespérées de l’agitation des hommes.Huit auteurs ont parcouru les rues pavées pour les débusquer, elles et leurs compagnons du petit peuple.Un recueil de fantasy urbaine, dans l’imaginaire des cités.
  3. Un parcours dans le temps à la rencontre des fées, des plus célèbres aux plus inattendues. Attraper les fées là où elles se cachent, des territoires littéraires aux œuvres cinématographiques en passant par la BD et la peinture, autant de champs que les reines du merveilleux ont investis au fil des siècles. La lecture du guide est aussi un voyage qui tente de révéler la profusion des regards portés sur la figure féerique, ainsi que son évolution, riche et complexe au fil des époques traversées.
  • Pour participer, il vous faut être inscrit au Challenge Printemps Elfique 2016 sur le blog, et valider votre participation à ce concours,  avec un comm’. Veuillez préciser quel livre vous tente le plus!

Nous acceptons bien sur, toutes les nouvelles inscriptions! Ce challenge est actif également sur le forum de Livraddict, ainsi que sur Babélio. et se termine le 21 juin, vous avez encore le temps de faire de belles découvertes livresques et fantastiques.

Bonus:

  • Une chance supplémentaire si vous likez la page Facebook des éditions ActuSF : ICI.

  • Une chance supplémentaire si vous likez la page Facebook du Challenge: Un monde féérique.

  • Une chance supplémentaire si vous suivez le blog : Mon féerique Blog Littéraire.

  • Une chance supplémentaire si vous relayez ce concours sur vos blogs, et Facebook.

Notez bien, que pour les exemplaires Le guide des fées, c’est en format Epub, dites moi bien dans vos commentaires, si votre tablette est compatible avec ce format de lecture…

Bonne chance à tous! Que la féerie vous accompagne…..

fée muguet

Résultats par tirage au sort le 14 mai 2016!!!

 

 

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 197 autres abonnés