L’histoire de l’hiver qui ne voulait jamais finir, Shane Jones

🏮Ce que j’ai ressenti:

…Et arrive, Novembre…

C’est sans doute préférable à Février…

Ça aurait pu commencer par la jolie formule presque magique de « Il était une fois… », mais en fait ce conte, nous emmène plus loin.

Il nous emmène là, où les montgolfières ne volent plus, là où l’hiver n’en finit plus.

Et t’as beau chercher partout, la lumière et l’ardente, que tu n’y arriverais qu’à saisir que de la mousse et de la tristesse…

Plus rien n’envole, tout s’enneige…

Tout semble préférable à Février, même la guerre. Parce qu’il faut bien résister.

Il faut résister au froid, aux trous dans le ciel, aux abeilles mortes, aux humeurs noires, à la tristesse installée…

Le temps est maussade, les gens aussi, et Février continue sans cesse, de prendre et d’arracher, de s’infiltrer et de kidnapper, de refroidir et de pétrifier…

Tu sais comme le gris est tenace, comme l’hibernation est facile, et pourtant, les oiseaux veulent encore voler, les montgolfières s’élancer, les petites filles continuer d’écrire l’espoir partout…

Alors c’est vrai, qu’il n’y a pas de magie, pas de fumée sans feu, il n’y a qu’une saison interminable, mais pousser la porte de cet imaginaire, c’est rencontrer des êtres masqués, des mal-(in)nommés et de la poésie à la lisière de nos émotions…

Tu sais très bien, que le vent peut revenir, mais pas tout seul, il faut l’aider, l’accompagner, l’encourager…Y croire peut-être, comme un.e enfant qui sentirait le miel et la menthe…

Fabriquer ensemble, des boîtes-à-lumiere.

Trouver des remèdes à l’inertie…

Et puis, arrive Novembre, et je voulais juste vous partager une petite pépite qui descend des nuages, je voudrais qu’elle tombe jusqu’à vous, aussi délicatement qu’un flocon, dans vos mains…Tout est préférable à Février, certes, mais si vous alliez jusqu’à lui, alors peut-être que comme moi, vous croirez encore, malgré la lumière qui s’éteint, aux ballons qui flottent dans le ciel…

J’ai lu et adoré L’histoire de l’Hiver qui ne voulait jamais finir, de Shane Jones!

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement Babelio ainsi que les éditions La Croisée de leur confiance et l’envoi de ce livre.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Light And Smell
    Nov 01, 2022 @ 19:36:26

    Il a l’air très beau. Je note 😉

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez les 243 autres abonnés
%d blogueurs aiment cette page :