Poids Plume, Mick Kitson

🥊Ce que j’ai ressenti:

« Du coup j’ai su que c’était Big Tom qui m’envoyait un message depuis le paradis pour me dire que si t’es pas capable d’apprendre à te battre, tu peux pas apprendre à vivre. »

Du coup, j’ai su qu’en regardant la splendide Annie Perry, j’allais apprendre, la vie, à coups de poings et à coups, au cœur…Parce que la vie n’est jamais tendre, avec les femmes, avec les laissers-pour-comptes, avec les marginaux, il leur faut déployer une résistance combattive extrêmement puissante, pour s’en sortir. Et même avec ça, il y a comme une chape invisible qui les maintient dans cette condition pénible, et les empêche de s’en extraire…Alors, Annie, Poids Plume, découvre l’art de la boxe et le pouvoir extraordinaire de la poésie, et on n’a pas idée comme les deux, se combinent, pour faire éclore la magnifique héroïne, qu’on va adorer suivre dans son parcours de vie…En pleine révolution industrielle, politique et sociale, l’apprentissage de la lutte et de la lecture est à coup sûr, les meilleurs paris à faire, même si ça n’est pas au goût de tout le monde…Alors qui osera affronter la petite? Qui ira voir au-delà des apparences et des conventions? J’y suis allée et je ne regrette pas le détour! Il y a des combats qui mènent plus loin et plus haut, que d’autres. Et l’envolée est belle. Il y a des luttes qui valent la peine, peu importe ce que la vie nous réserve, serre tes poings et fonce! Comme j’ai adoré Annie, et combien elle m’a appris de la vie et ses violences…C’est avec beaucoup d’émotion que je vous délivre ce message (il ne vient pas du paradis-quoique-..), si tu ne rencontres pas Annie Perry, fille du Slasher de Tipton, tu risques de rater une formidable et trépidante Histoire…

« C’est le bruit qui vous frappe. »

C’est le coup de cœur, aussi. On n’a pas le temps de comprendre d’où ça vient, le coup est déjà parti, atteignant sa cible, avec une vitesse fulgurante. J’ai pourtant l’habitude, du talent de Mick Kitson, mais à chaque fois, c’est pareil, je me laisse attendrir par ces héroïnes, leurs particularités, leurs manières de contrer le fléau de la pauvreté, de l’illettrisme, de l’alcoolisme…Mais la, j’avoue que j’ai fini par terre, essoufflé et sonnée, d’amour…Annie est majestueuse, dans cette volonté farouche et invincible, sans rancune aucune, de prendre sa vie en main, les poings même pas protégés, pour miser, corps et âme, sur l’amour et la poésie pour, s’élever. Et nous, on l’aide, car on y croit aussi, on l’encourage quand elle se bat sur le ring, on a mal quand elle tombe, mais toujours elle se relève et, lutte de toutes ses forces. Elle lutte sans discontinuer contre l’oppression, l’injustice, le racisme, le sexisme, l’intolérance…Il y a envoûtement dans le texte, envoûtement dans cette voie, envoûtement dans ses yeux, et c’est cela qui frappe, fort. C’est le bruit de sa détermination qui vous frappe, encore et encore, jusqu’à ce que vous tombiez KO, d’admiration…Alors Ready, pour la prouesse sportive et poétique face à ce Poids Plume?! Mon prix de consolation serait que vous lisiez ce nouveau roman lumineux…

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Metailie de leur confiance et l’envoi de ce livre.

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. Nath - Mes Lectures du Dimanche
    Sep 01, 2022 @ 04:38:08

    Là pour le coup (sans mauvais jeu de mots), je suis vraiment tentée !

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 244 autres abonnés
%d blogueurs aiment cette page :