Une vérité changeante, Gianrico Carofiglio

☕️Ce que j’ai ressenti:

« Le risque, quand on a une bonne hypothèse d’explication des faits, c’est que celle-ci nous plaise trop. »

Les hypothèses et les vérités peuvent varier, selon le temps, l’espace, et l’ambiance. Bari, est une ville où l’atmosphère est mouvante, dangereuse, agaçante, survoltée…L’Italie est certes, superbe et fiévreuse, mais quelque fois, le sang et le café, coulent sur le sol, inévitablement, et ce sont les carabiniers qui se chargent d’en comprendre les effusions…Il me plaît, qu’une lecture fasse appel à nos sens, qu’elle m’interpelle, avec l’odorat, la vue, les trajectoires, les perspectives…Il me plait quand il faut mériter la résolution, quand on fait tomber, un à un, les préjugés, pour ne faire rayonner que la pure vérité…Prendre le risque de côtoyer la mafia, les criminels, les journalistes, les stéréotypes, c’est se confronter aux versions plus ou moins dicibles, et parfois, même les silences, parlent…Alors que faut-il entendre, ressentir, pressentir? Une vérité changeante c’est juste, un enquêteur qui ne s’en laisse pas conter, et ne reste pas dans sa zone de confort…Pour notre plus grande joie!

« Oui, il y a quelque chose qui ne me convainc pas. Mais je ne sais pas quoi. »

En revanche, moi, je suis convaincue par le talent de Gianrico Carofiglio, et archi-fan de son Maréchal Fenoglio. Une enquête menée par cet homme discret et perspicace, est signe, de grand moment de lecture…La force tranquille et la patience redoutable sont deux de ses qualités précieuses qui vont lui permettre de lire entre les lignes et de déjouer les dires et les mensonges, les temps et les contre-temps, de dévoiler Une vérité changeante…Rien n’est jamais acquis, quel que soit le domaine. C’est une récurrence littéraire dans les enquêtes de Fenoglio, et c’est ce que j’aime retrouver, tout particulièrement. Dans celle-ci, on s’aperçoit que chaque détail compte, et qu’il faudra l’arracher au néant, que c’est dans l’infime et dans la persévérance, qu’on peut saisir le Vrai…

« …Fenoglio perçut comme une trace dans l’air. »

Je ne sais pas si vous pourrez saisir la nuance, la trace dans l’air, ou le minuscule détail, mais moi, ce que je sens, c’est l’odeur du café, du sang, de Poison, ce que je ressens, c’est le plaisir de partager une vérité, pas si, changeante, puisque je suis encore conquise par la plume efficace et subtile, de Gianrico Carofiglio. La fiction semble tellement proche de la réalité, qu’on pourrait presque confondre l’auteur avec son personnage récurent…Les rues de Bari sont remplies de bonnes surprises et de mauvaises graines, et il me tarde de lire d’autres enquêtes de ce maréchal, pour mieux connaître encore cette ville et ses habitants…

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Slatkine et Compagnie de leur confiance et l’envoi de ce livre.

3 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Collectif Polar : chronique de nuit
    Juin 22, 2022 @ 07:56:35

    Il est dans ma PAL et tu as réveillé en moi l’envie de le découvrir.

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 243 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :