Nos vies en flammes, David Joy

🔥Ce que j’ai ressenti:

« Mais Quelque chose nous a amenés ici, et c’est quelque chose qui nous dépasse, quelque chose que personne peut comprendre. »

Ce quelque chose, je vais vous dire ce que c’est. C’est la passion. Un livre de David Joy est toujours une joie considérable qui nous amène à voir un fait de société sous un autre angle, qui dépasse le simple fait de lire un roman noir brillant, c’est, en fait, mieux comprendre le monde quand il se met à partir en vrille complet. C’est pour ça que j’attend autant ces parutions, parce qu’il y aura derrière la réalité triste de la misère sociale, une petite flamme qui nous fera ce petit « quelque chose » au cœur, un quelque chose qui rallume nos vies: l’espoir…

Et pourtant, ce n’était pas forcément une évidence. Les incendies qui ravagent l’environnement, les jeunes qui se foutent en l’air, les parents démunis, les deuils en pagaille, la police débordée, la justice aléatoire, il y a de quoi, désespérer. Mais, c’est sans compter sur les liens très forts de la famille. Une famille, même brisée, même fragile, fera l’effort pour maintenir ses membres à flot, voire, à se lancer dans une lutte acharnée pour combattre la menace…C’est puissant une famille mais face à un monde qui sombre, est-ce que ce sera suffisant?

«Tout dans ce monde n’était qu’attente. »

Toute cette jeunesse perdue, junkie, bousillée. David Joy, y est sensible, et consacre son talent, à la raconter de différentes manières, avec ses histoires bouleversantes. Dans Nos vies en flammes, il se penche sur le fléau dévastateur de la drogue, les causes et les conséquences de cette addiction terrible, le combat presque vain des autorités de faire face à ce phénomène de masse. Au plus proche des sensations et des états d’âmes de ces jeunes, on prend la pleine mesure de leurs désarrois: peu de perspectives d’avenir, peu de réjouissances, peu d’espaces libres, peu d’entraides, peu d’argent, ils foncent alors, vers une illusion, même éphémère, puisque ils ne restent rien, à quoi s’accrocher. Même les arbres partent en fumée. Et les générations qui précèdent cette jeunesse désenchantée, n’ont que peu de matières et d’actions pour enrayer cet engrenage destructeur…C’est pour cela, que ce nouveau roman, est plus noir, encore plus personnel et brûlant que les précédents. On sent son inquiétude sincère, derrière la fiction, et quelque chose qui ressemble à un cri d’alerte…

« La vie ne peut aller que dans une direction, et ce qui reste derrière est à la fois puissant et permanent. »

Ce qu’il me reste de ces lectures de David Joy, c’est la puissance et la permanence des coups à mon cœur hypersensible. Il y a toujours aussi, cette Joy de connaître, à travers ses écrits, les montagnes Appalaches. La dynamique des relations intra-familiales était très intéressante mais contempler ces feux, m’a vraiment chamboulée. J’espère que Nos vies en flammes, vont trouver une direction plus apaisée, plus luxuriante…Je nous le souhaite, en tout cas. Et vient un moment, où l’on doit dire les choses avec passion et ferveur: je vous recommande cette lecture, pour la beauté des fragments étincelants qui se glissent, tout de même, dans le Noir…

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Sonatine de leur confiance et l’envoi de ce livre.

2 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. La culture dans tous ses états
    Jan 31, 2022 @ 14:57:20

    Je vais le démarrer. J’adore David Joy ! 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 242 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :