Vers les étoiles, Brandon Sanderson

Début de la communication interstellaire.

✨Nous sommes des guerriers. Pour le moment, nous ne sommes que des guerriers à terre, mais comme tout Rebelle qui se respecte, ça ne va pas durer! Nous allons relever un défi…Aujourd’hui, il sera de partir à bord d’un vaisseau, le Skyward I, avec comme chef d’escadrille Brandon Sanderson, et notre destination: Vers les Étoiles

Pilote 12: Zombie d’étoiles. Confirmation.

( Maksunbouquinsinonrien)

Pilote 13: Boucan d’étoiles. Confirmation.

(Stelphique)

I.A Rebelle: M-Bot. Confirmation.

M-Bot: « Vous êtes peut-être tout ce qui reste de l’humanité, pilotes 12 et 13, et l’univers aimerait entendre votre expérience Vers les étoiles, pour la retranscrire et mettre en orbite sur les plateformes du net. Faites vite avant que mes données ne soient définitivement corrompues et que les champignons aient raison de moi. »

Boucan d’Étoiles: « Je laisserai la fureur brûler en moi, et ils ne la verront pas, jusqu’à ce que l’enfer s’ouvre sur eux…Salve! En tant que pilote « défaillante », je ne peux pas partir vers le ciel et ils m’empêchent d’entendre les étoiles, donc je vais vous en dire ce que j’en pense de ce défi! Ah pour sûr, que vous allez m’entendre! Aussi vrai que je m’appelle Boucan et que mon cœur est Rebelle, je vous dirai tout de cette expédition sur cette planète étrange perdue dans l’univers à subir les bombardements d’extraterrestres acharnés…

Chaque jour, que j’ai passé dans ce cockpit, j’ai regardé ces cadets prometteurs et je me suis prise d’affection pour eux. Surtout Spenza. C’est une héroïne au caractère bien trempé, avec une langue bien acérée et d’une détermination à toute épreuve! D’ailleurs que l’on s’abstienne de la traiter de « lâche » sinon, elle s’énerve de manière explosive! J’ai adoré suivre cet enseignement de pilotage auprès de Cobb, sur la planète Détritus. On sent comme une urgence avec ces retombées spéciales et ces attaques incessantes des Krell, mais j’ai été de suite embarquée dans cette aventure hors-norme et qui fleure bon la liberté! Sanderson est un chef d’escadrille brillant, et ce vaisseau de presque 700 pages est juste époustouflant de virevoltes et de batailles gigantesques qui nous en jettent plein la vue! Qu’on entende ou pas les étoiles, il est évident qu’elles ont quelque chose de fascinant et sont matière à rêves démesurés! Et c’est bien le kiff de ce voyage…Vers les étoiles!

Je coupe et laisse la parole à mon ailier, Zombie d’étoiles, un coéquipier génial qui assure mes arrières quand je m’enflamme et fais des étincelles dans le ciel d’une autre galaxie…

Ici pilote 12: Zombie d’étoiles !

J’ai apprécié la bataille et trouvé les combats épiques et bien développés, tout comme les entraînements, et ce, malgré un instructeur assez dur.

Ça tirait dans tous les sens, un maelström de figures acrobatiques et de manœuvres astucieuses, malheureusement certains pilotent n’ont pas supportés la pression et on rendu leur dernier souffle, moi « Zombie » regrette vraiment la disparition de deux de mes camarades.

Le rapport de l’héroïne à son père et notamment à sa réputation de lâche est bien mené par l’auteur malgré quelques répétitions de ce côté, mais c’est aussi l’attrait principal et la justification de la pilote « Spenza », vraiment bien construite, intéressante, un peu badass, pleine de peps et de hargne, prête à tout pour voler parmi l’élite, c’est un des points fort du récit.

Les autres pilotes également mais moins développés et moins présent, si ce n’est l’instructeur « Cobb » qui est juste parfait entre son ton rigide, taiseux, mais aussi empathique et juste.

Un zeste de romance s’immisce dans la mission, mais finalement elle ne se développe pas, certainement que cet aspect est prêt pour une évolution dans le deuxième tome à paraître.

Les ennemis sont coriaces et font penser à de gros essaims de frelons, ça rigole pas de ce côté, les Krells sont vifs et dangereux, lourdement armés, décidés à exterminer notre race, l’humanité, à tout prix.

Les décors et paysages sont comme il faut, pas beaux (hey on est sur la planète « Détritus » quand même), mais intelligemment imaginés, des environnements au sol qui correspondent bien à l’histoire et évidement cette merveilleuse limite entre ciel et espace, là où chantent les étoiles, juste magique.

Les technologies sont originales et donnent un bon plus à l’ensemble.

Ici pilote 12 « Zombie », je vous conseille cette lecture et attend la suite avec impatience mais je regrette tout de même d’avoir vu la note baisser car la formation pour adulte attendue est en définitive une formation « Young Adult », et ça personne ne nous l’a dit pendant le briefing.

Vous mettrez donc ce manuel de préparation au vol sous le sapin pour les futurs pilotes à partir de 13 ans environ.

Allo, allo, contact perdu. M-Bot, je ne vous reçois plus, rendez-vous au prochain tome.

M-Bot: « Avant qu’ils ne voient ce qui va leur tomber dessus. Avant que le calme ne revienne. Je vais éteindre mes fonctions et laisser patienter ses deux braves pilotes jusqu’à la prochaine expédition… »

Fin de la communication.✨

12 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Collectif Polar : chronique de nuit
    Déc 14, 2020 @ 06:58:46

    J’ai lu quelques bouquins de cet auteur mais pas celui-ci.
    Et chouette chronique ma Fée…pas banale du tout
    Moi je te conseille son diptyque Elantris, et aussi la tétralogie Fils des Brumes, m^me si je crois qu’en poche il y a plus de volumes. Et bien sur Les archives de Roshar, alors là il y a de nombreux tome et chaque tome est en 2 vol, 3 tomes donc 6 livres déjà paru, j’attends le début du tome 4 qui je crois arrive en janvier.
    Et plein d’autres titres mais je ne pourrais t’en parler je ne les ai pas lu !
    Brandon Sanderson est un auteur phare de sa génération à n’en pas douter.

    Réponse

  2. Lutin82
    Déc 12, 2020 @ 20:39:01

    J’ai vraiment adoré ce roman!

    Réponse

  3. maks
    Déc 08, 2020 @ 23:03:24

    Je suis super content du résultat de cette lecture commune, autant dans la lecture que le plaisir pris à faire cette chronique ensemble, superbe expérience, à refaire !!!
    Merci Stelphique 🙂

    Réponse

  4. https://evasionpolaretplus.wordpress.com
    Déc 08, 2020 @ 22:13:49

    J’adore cette chronique à 2, ça donne envie de se plonger dans l’imaginaire de Sanderson

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 236 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :