Le Chant de l’assassin, R.J.Ellory

Couverture Le chant de l'assassin

Tout le monde a un secret.


Synopsis:

Condamné pour meurtre, derrière les barreaux depuis plus de vingt ans, Evan Riggs n’a jamais connu sa fille, Sarah, confiée dès sa naissance à une famille adoptive. Le jour où son compagnon de cellule, Henry Quinn, un jeune musicien, sort de prison, il lui demande de la retrouver pour lui donner une lettre. Lorsqu’Henry arrive à Calvary, au Texas, le frère de Riggs, shérif de la ville, lui affirme que la jeune femme a quitté la région depuis longtemps, et que personne ne sait ce qu’elle est devenue. Mais Henry s’entête. Il a fait une promesse, il ira jusqu’au bout. Il ignore qu’en réveillant ainsi les fantômes du passé, il va découvrir un secret que les habitants de Calvary sont prêts à tout pour ne pas voir divulguer.
Avec ce retour aux sources qui évoque par bien des aspects Seul le silence, R. J. Ellory nous livre un roman magistral, d’une puissance émotionnelle rare. Un de ses plus humains, un de ses plus sombres aussi.


Ce que j’ai ressenti:

▪️On peut s’aimer, se désaimer…

Le nouveau roman de R.J Ellory est un sombre chant d’amour…L’amour, étant toujours une aventure très compliquée, et d’autant plus entre les deux frères Riggs, Evan et Carson, qu’on se demande bien comment le destin a pu les déchirer à ce point…Mais comme l’amour prend de multiples formes et mille chemins, s’infiltre dans les failles, et que la vie réserve tellement de surprises aussi, notamment des tas d’accidents malencontreux et des rencontres fulgurantes, qu’il ne nous reste plus qu’à se laisser bercer par ce chant envoûtant. L’auteur crée la surprise avec une promesse. Puisque avec une promesse et de la détermination, on peut déplacer des montagnes…Une simple promesse. Henry n’avait pas idée à quel point, ce serment qui le tient à un des frères Riggs, va bouleverser sa vie, et celle des habitants de Calvary…Et d’un chant d’amour aux accords dissonants, en arriver à Le chant de l’assassin…Sublime chant.

« L’amour change le monde, dit-on, autant pour celui qui aime que pour celui qui n’aime pas. »

▪️On peut se construire, se déconstruire….

C’est un roman noir qui distille ses mystères entre les lignes de partitions et des lignes du sang, au cœur des actes honteux et des non-dits hantés jusqu’au final éblouissant. Avec une simple lettre manuscrite, on peut délivrer tant de secrets, mais R.J Ellory ne les lâche pas comme ça. Ils se méritent ces secrets au prix d’un voyage émotionnel étourdissant. Du milieu carcéral aux petites vies tranquilles en campagne, le Rêve d’évasion s’invite et la musique transperce les cœurs. Les balles perdues aussi…Ça paraissait tellement une bonne idée au départ de vivre en harmonie en famille, de tomber amoureux, de faire de la musique et de se construire une vie paisible, mais il y a des faims pressantes qui contrecarrent ses envies…Un triangle amoureux et de folles jalousies, un carré de pouvoir et des actions de violences, cinq doigts qui tiennent un stylo ou un flingue…Ça ne semblait pas une mauvaise idée au départ, mais le cœur des hommes ont des parts d’ombres…Monsieur Ellory éclaire ses histoires d’une poésie vibrante et des touches de mélodies noyées dans le whisky, pour en faire un roman foudroyant…Et si une fille pouvait être l’espoir de leur rédemption?

« On a souvent dit que le mal n’a pas besoin d’autre terreau pour prospérer que le silence et l’inaction des gens de bien. »

▪️On peut adorer et plus encore…

A chaque fois, je suis bluffée par l’intensité des relations, la profondeur des personnages, et cette capacité extraordinaire de R.J Ellory, à nous faire adorer leurs défauts et qualités qui les animent. Chaque fois que je lis ces romans, c’est le coup de foudre. Grâce à sa plume et son humanité, son empathie et son talent, je reviens de ses histoires, toujours plus touchée, toujours plus admirative. Avec ce nouveau roman, il ne fait que confirmer que c’est vraiment un des auteurs préférés, et j’irai bien chanter sur tous les toits, combien Le chant de l’assassin, m’a encore bousillé le cœur…Comment mon cœur aurait-il pu résister à un assaut aussi magnifique? Juste là, dans l’instant, j’aimerai partager avec vous cet énorme coup de cœur.

« Les vérités de l’âme sont celles que l’on ne peut jamais complètement enfouir. »

 

Ma note Plaisir de Lecture 10/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement les éditions Sonatine de leur confiance et l’envoi de ce livre. Ce fut un coup de cœur.

23 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Rétrolien: R.J. Ellory – Le chant de l’assassin | Sin City
  2. Yuyine
    Mai 28, 2019 @ 08:09:06

    Mais qu-‘est-ce qui me retient donc à lire Ellory? Je crois que je ne sais pas par lequel commencer. Un conseil?

    Réponse

    • stelphique
      Mai 28, 2019 @ 08:18:05

      Je ne sais pas, mais je vais essayer de te convaincre de le lire au moins un de ses ivres avant la fin de l’année!
      Tout le monde recommande Seul le silence. Et moi j’ai une nette préférence pour Papillon de Nuit.
      Mais tous ses livres méritent une lecture, ils sont tous exceptionnels!

      Réponse

  3. Lord Arsenik
    Mai 26, 2019 @ 21:48:35

    Je le commence à l’instant. Je n’ai aucun doute sur le fait que je vais me régaler !

    Réponse

  4. lecturesdudimanche
    Mai 26, 2019 @ 06:27:55

    En plein dedans !

    Réponse

  5. Sany
    Mai 25, 2019 @ 16:39:04

    Comme toujours , une chronique qui va droit dans le cœur !
    C’est d’une puissance émotionnelle incroyable qui donne envie de plonger entièrement sans reprendre son souffle !
    👏🏼💖

    Réponse

  6. CaLyEnOl
    Mai 25, 2019 @ 15:12:54

    Une chronique parfaite pour un livre parfait.
    Un narrateur,un poète du roman noir de talent.
    Happy de l’avoir lu avec toi 💖 même en décalé lol.
    Love you ma fée 🧚‍♀️

    Réponse

  7. Joce yvajo
    Mai 25, 2019 @ 14:20:53

    Un régal de te lire L’enthousiasme que fais ressortir donne vraiment envie de le lire ! Je le note 😉😉😘⚘

    Réponse

  8. La culture dans tous ses états
    Mai 25, 2019 @ 14:03:56

    Tu parles merveilleusement bien dans ta critique, de tout ce qui fait la force, la puissance de l’écriture de R.J. Ellory. C’est cette émotion, cette humanité qui transcende ses livres. Je te l’ai sans doute déjà dit (je l’ai dit à Yvan ça j’en suis sûr^^), mais c’est mon auteur préféré de polar. Je vais l’acheter la semaine prochaine. Merci à toi 😉

    Réponse

  9. Le Cygne Noir
    Mai 25, 2019 @ 13:37:16

    Très jolie chronique qui me donne envie ! Merci à toi 😉

    Réponse

  10. Yvan
    Mai 25, 2019 @ 13:28:26

    Il nous a bousillé le coeur une fois de plus, mais avec un tel talent qu’on en redemande et qu’on ne peut être qu’admiratif. Et il y a de la lumière aussi !

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 225 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :