L’archipel du Chien, Philippe Claudel.

Couverture L'archipel du chien

Pourquoi je l’ai choisi:

Ce choix de lecture a tenu aux avis de la blogosphère. J’ai essayé de lire à chaque fois en diagonale pour ne pas me spoiler l’intrigue, mais j’ai vu que ce livre a fait moult Coups de cœur, alors forcément, j’étais curieuse…Et, cette couverture est tellement jolie…

Synopsis:

« Le dimanche qui suivit, différents signes annoncèrent que quelque chose allait se produire. Ce fut déjà et cela dès l’aube une chaleur oppressante, sans brise aucune. L’air semblait s’être solidifié autour de l’île, dans une transparence compacte et gélatineuse qui déformait ça et là l’horizon quand il ne l’effaçait pas : l’île flottait au milieu de nulle part. Le Brau luisait de reflets de meringue. Les laves noires à nu en haut des vignes et des vergers frémissaient comme si soudain elles redevenaient liquides. Les maisons très vite se trouvèrent gorgées d’une haleine éreintante qui épuisa les corps comme les esprits. On ne pouvait y jouir d’aucune fraîcheur. Puis il y eut une odeur, presque imperceptible au début, à propos de laquelle on aurait pu se dire qu’on l’avait rêvée, ou qu’elle émanait des êtres, de leur peau, de leur bouche, de leurs vêtements ou de leurs intérieurs. Mais d’heure en heure l’odeur s’affirma. Elle s’installa d’une façon discrète, pour tout dire clandestine. »

Les personnages: 

Ils sont tous désignés selon leurs fonctions. Le Curé, le Maire, l’Instituteur…Et pourtant, malgré cette absence de personnalisation avec un nom/prénom, ils ont beaucoup de personnalité. Dans chacun, on pourra reconnaître les qualités et défauts des hommes, plus encore de cette manière, m’a t-il semblé, car ils incarnent les espérances dont ils sont tous revenus…Le curé dans sa foi, l’instituteur dans son enseignement, le Maire dans son pouvoir, le Commissaire dans sa mission…

Ils sont tous géniaux, mais j’ai eu une petite préférence cependant pour le Commissaire, parce qu’il est impossible d’être aussi odieux, mais de l’être, avec autant de panache….

Ce que j’ai ressenti:

 » Et je viens en un lieu où la lumière n’est plus. » Chant IV L’enfer de Dante. 

L’Archipel du Chien, c’est toute une poésie sombre, un ensemble d’îles où, l’ombre des poètes se glisse entre les pages et dorment tranquillement sur ses plages désertes et hostiles. Philippe Claudel saisit en plein vol toute une beauté infernale, et nous conte une grande histoire, avec une plume renversante de tremblements émotionnels intenses. Un roman magnifique! L’incipit de ce roman est sublime, vivant, vibrant, tellement bouleversant… Il donnera le ton, avec mystère et efficacité, pour une prise de conscience aiguë sur les maux de nos jours…Si j’ai mis cette citation de Dante, c’est parce que j’ai trouvé qu’il y avait dans cette ambiance, comme une réminiscence des premiers chants de La Divine Comédie. Je suis très sensible à la poésie, j’adore la dénicher dans les œuvres contemporaines, alors forcément, cette lecture est une fulgurante découverte. Elle est imprégnée de courants inspirés, insufflée de vents marins tempétueux, incandescente de vibrations terrestres et poisseuse de sentiments humains égarés…Un imbroglio entre beauté et drame contemporain.

« La plupart des hommes ne soupçonnent pas chez eux la part sombre que pourtant tous ils possèdent. Ce sont souvent les circonstances qui la révèlent, guerres, famines, catastrophes, révolutions, génocides. Alors quand ils la contemplent pour la première fois, dans le secret de leur conscience, ils en sont horrifiés et ils frissonnent. »

Parce qu’elle est intemporelle et perdue dans des mers oubliées, cette histoire peut se lire comme un conte moderne, une fable noire qui met en relief les flux migratoires du désespoir, et dénonce l’indifférence honteuse de ceux qui y en sont confrontés. Triste, sombre, magnifique, nécessaire, universel. Une histoire pour qu’enfin les mentalités changent, pour un devoir de mémoire plus investi, pour que chaque vie compte. L’Archipel du Chien a un environnement inhospitalier, une ambiance qui s’assombrit à l’instar de ses habitants, un lieu de perdition que Philippe Claudel nous décrit à force de tourments venteux et d’éruptions colériques. La Nature même devient le reflet de ses âmes sombres, et elle décide, dans un dernier souffle de rébellion, de déverser ses catastrophes climatiques, vomissant sa lave incandescente sur la lâcheté des hommes…

« Le Chien crache des saisons inhumaines. » 

Ce livre est un véritable coup de cœur, un coup de foudre dont chaque lecteur passionné espère, quand il se perd dans les mers de son imaginaire. L’Archipel du Chien est une belle destination, pour aller s’échouer sur ses plages noircies d’encre lyrique…Il m’a touchée par ses thèmes volcaniques et renversée par sa poésie sensible…Intelligent dans la forme et le fond, il se dégage de ses pages, une intensité sinistre d’avenir teinté de trop d’égoïsme tout autant, qu’un joli espoir utopique…Une lecture entre ombre et lumière, un petit diamant noir étincelant!  Peut être que si, plus de monde écoutait « la voix », on verrait venir un peu plus de clarté sur le squelette du Chien…On peut toujours aboyer, heu, rêver…

« Pourquoi dis-tu que c’est un rêve? » 

Ma note Plaisir de Lecture  10/10

Résultat de recherche d'images pour "oh les beaux jours"

J’ai acheté et fait dédicacer ce livre lors de la manifestation littéraire de Oh les Beaux Jours! à Marseille. Il prend encore pus de valeur à mes yeux, ce coup de coeur, parce que cette journée était mon cadeau de fête des mères, et que cette rencontre littéraire, était un moment en famille…Un souvenir inoubliable.

A Marseille, se déroule un festival de littérature qui compte des manifestations musicales et artistiques, des entretiens avec des auteurs et autres réjouissances autour de la lecture. C’est la deuxième année que se déroule ces frictions littéraires, et cette fois-ci, je tenais à assister au grand entretien Les beaux jours avec Philippe Claudel, dans une des plus belles bibliothèques: L’alcazar.

Ce fût une conférence très intéressante qui nous présentait les problèmes des prisons, des droits et des devoirs de ses hommes condamnés, des migrants et des difficultés des associations à subvenir aux besoins humanitaires depuis la dissolution de la Jungle de Calais…C’était un entretien passionnant!

J’ai passé un super moment à écouter Philippe Claudel, il a une voix captivante. Quand il nous a lu les premières pages de son livre ou même son poème Golden Silence, qu’il a écrit à cette occasion, c’était un moment suspendu, magique. J’ai été ravie d’assister à cet entretien, et j’ai rencontré un homme généreux, tourné vers son prochain, sensible et peut être tout simplement, plein d’humanité.

Je n’ai pu faire qu’un seul rendez-vous sur la cinquantaine de proposés, mais quelle rencontre!  J’essaierai pour l’année prochaine de multiplier ses moments, car c’est toujours plus intéressant de voir et de parler avec des personnes aussi passionnantes que ce Monsieur.

 

Publicités

29 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Collectif Polar : chronique de nuit
    Juil 29, 2018 @ 08:57:19

    Celui-là il est pour moi, rien que la couv déjà !
    Merci pour ce fabuleux retour ma Fée !

    Réponse

  2. Lup Appassionata
    Juil 16, 2018 @ 18:31:35

    Encore une envie absolument fracassante, grâce à toi !!! Merciiiiiiiiiiiiii 😍

    Réponse

  3. lespagesquitournent
    Juil 13, 2018 @ 06:30:42

    Belle critique !^^ Je te reviens maintenant que j’ai fini ma lecture.
    Un Commissaire plein de panache, effectivement ! Avec l’Instit’, la Vieille et le Maire, il est de ceux qui m’a le plus marqué.
    Comme toi, l’incipit m’a fait forte impression avec cette narration à la première personne. Une histoire bien noire mais réaliste.
    Par contre, je n’ai pas eu un coup de coeur (loin de là)…

    Réponse

  4. legereimaginareperegrinareblog
    Juin 25, 2018 @ 08:35:03

    J’avoue que le synopsis est très alléchant, tout comme la couverture d’ailleurs 🙂

    Réponse

  5. Lord Arsenik
    Juin 20, 2018 @ 20:29:34

    J’ai pris parce que j’avais tilté sur la couv’. Au vu de ton avis il est temps que lui fasse gravir quelques marches de ma PàL !

    Réponse

  6. Jacaranda
    Juin 19, 2018 @ 16:56:06

    Tu as fait le plein d’émotions avec ce roman on dirait. C’est vrai que la couverture est très belle.

    Réponse

  7. Yuyine
    Juin 19, 2018 @ 11:26:06

    J’aime quand ton coeur s’emballe à propos d’une lecture, tes chroniques sont alors pleine de passion, de ferveur lyrique et c’est toujours tellement convaincant mais aussi passionnant à lire!

    Réponse

    • stelphique
      Juin 19, 2018 @ 11:51:57

      Tu ne peux pas savoir comme ton message me touche ❤
      Merci mille fois ❤
      C'est une lecture qui m'a bouleversée, et inspirée parce qu'elle est tellement bien écrite! Je suis ravie si mon retour est convainquant!

      Réponse

  8. https://evasionpolar.wordpress.com
    Juin 19, 2018 @ 08:40:58

    Dans ma pal, je vais le remonter mais il faut que tu utilises ton pouvoir de fée pour que mes journées durent 48 h…vivement les vacances qui commencent le 7 juillet jusqu’au 30 aout 🙂
    bises la fée

    Réponse

  9. dealerdelignes
    Juin 18, 2018 @ 21:52:14

    Ça me fait penser que je n’ai toujours pas fait ma Chronique et pourtant j’ai adoré et cette rencontre à Nancy pour ma part , un très chouette moment.

    Réponse

  10. Maks G
    Juin 18, 2018 @ 19:55:11

    oui dès que j’ai le coup de chance de le trouver d’occaz car j’ai déjà une wishlist grand format bien trop grande XD

    Réponse

    • stelphique
      Juin 19, 2018 @ 07:31:52

      Oh, on en est plus là (je crois) à se demander GF ou PF: on est ensevelis sous nos PALS en rêvant de Wish….Nos cas sont désespérés….mdr.
      Bonne trouvaille parce que celui ci vaut le détour….;)

      Réponse

  11. Maks G
    Juin 18, 2018 @ 19:02:00

    Celui-ci me fait très très envie, entre l’histoire qui à l’air bien noire et la couverture magnifique, j’espère vraiment le trouver d’occasion pas trop cher un de ces quatre.
    Très belle chronique.

    Réponse

    • stelphique
      Juin 18, 2018 @ 19:12:35

      Merci pour le compliment 😉
      Il faut absolument que tu lises ce livre!!!!!;) ***Conseil féerique****

      Réponse

      • belette2911
        Juin 18, 2018 @ 19:30:30

        Tu ne pourrais pas nous faire un article avec ce que tu ne nous conseilles pas, afin que nous fassions des économies ?? 😆

        Fort tentée à cause de toi 😛

      • stelphique
        Juin 18, 2018 @ 19:37:23

        Oui, mais celui ci , rappelle toi, je t’avais dit que je mourrai d’envie de le lire, et bien voilà, je l’ai lu et j’ai mourru ^^, et il fallait bien que je le dise quelque part…. pourquoi pas ici, ou d’autres passionnées viendront se perdre….;)
        Je vais penser à faire un article de la sorte….

      • belette2911
        Juin 20, 2018 @ 20:18:09

        Oui, tu l’as lu, tu l’as vu et t’as mouru ! Mouru d’amûr pour ce livre…. tu me tues, toi, tu sais 😆

        Tu fais bien, on aime venir se perdre chez toi 😉

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 205 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :