Les diables de Cardona, Matthew Carr.

Couverture Les diables de Cardona

 

Synopsis:

1584. Le prêtre de Belamar de la Sierra, un petit village d’Aragon à la frontière avec la France, est assassiné, son église profanée. Sur les murs : des inscriptions en arabe. Est-ce l’œuvre de celui qui se fait appeler le Rédempteur, dont tout le monde ignore l’identité, et qui a promis l’extermination de tous les chrétiens, avec la même violence que celle exercée sur les musulmans ? La plupart des habitants de la région sont en effet des morisques, convertis de force au catholicisme, et qui pratiquent encore l’islam en secret.

À la veille d’une visite royale, Bernardo de Mendoza, magistrat à Valladolid, soldat et humaniste, issu d’une famille juive, est chargé de l’enquête. Très vite, les tensions s’exacerbent entre les communautés, une véritable guerre de religion se profile. Et les meurtres continuent, toujours aussi inexplicables. Entre l’Inquisition et les extrémistes morisques et chrétiens, la tâche de Mendoza va se révéler ardue.

Ce que j’ai ressenti:…Thriller sous haute tension…

« Souviens-toi de ce jour, petit- c’est à ça que ressemble l’enfer. » 

Matthew Carr m’a captivée de bout en bout, avec son thriller historique parce qu’il a su y implanter une atmosphère forte, imprégnée de caractère et de violence, qui nous emporte en Espagne, au cœur de son Inquisition ravageuse.  Rien qu’avec son premier chapitre, j’ai ressenti une tension palpable, urgente, fébrile qui s’est maintenue, pendant toute la lecture, mais également une beauté sensationnelle dans cette plume, qui nous emporte au cœur des passions, dans les guerres de religion et les amours stratégiques…C’est impressionnant, comme j’ai eu l’impression de presque sentir les odeurs du feu et du sang, les déplacements d’air nimbés de haine, les regards durs sous les tissus, les ventres vides et avides de réconfort…On peut vraiment affirmer que l’auteur a soigné son décor, son intrigue, ses personnages, pour nous rendre cette histoire tellement vivante…

Résultat de recherche d'images pour "inquisition espagnole"

1584, L’Eglise et l’Etat sont souvent de mèche, et avancent, main dans la main, pour imposer leurs lois, leurs impôts, leurs idéologies…Et s’il prenait l’envie à ses sujets de faire entendre un murmure contraire, on redoublerait d’efforts et de tortures barbares, pour leur faire regretter ses élans de révolte, en invoquant la volonté de Dieu(x) et/ou du Roi…Alors forcément, ce climat de peur est omniprésent dans ses pages, et déjà, qu’il y a cette crainte d’un tueur en série aux intentions floues, il règne une atmosphère encore plus poisseuse à cause de tous ces jeux de pouvoirs implacables et brutaux, ses mensonges calculateurs et ses trahisons cupides… Belamar de la Sierra devient une porte ouverte sur les enfers, un village obscurci par les ombres et la cendre, un territoire étouffé de rage et de désespoir, dévoré de convoitise malsaine…

« -Les gens ont peur, et la peur engendre la haine. »

Cette petite expédition de justice menée par le licenciado Mendoza et son petit groupe de mercenaires, en amont d’un déplacement royal, ne pourra se dérouler que sous tension, étant donné les heurts et la rage dissimulée sous couvert d’oppressions diverses. Ce Rédempteur, ombre insaisissable, qui allumera des feux aussi brûlants que les autodafés, viendra aussi jeter de l’huile sur les mésententes entre morisques et chrétiens, fera couler le sang des vierges, anéantira toute illusion de cordialité entre les parties adverses…Il veut la guerre, et se donne les moyens d’attiser toutes les braises ardentes de la foi. A force de perspicacité et d’approches stratégiques, l’équipe chapeautée par Bernado de Mendoza, paiera très cher, cette danse avec Les diables de Cardona.

« Chez certains hommes, la peur de la mort était inséparable de la peur des enfers, mais l’au-delà ne l’inquiétait pas. »

Non seulement, c’est un thriller impeccable, mené d’une main de maître, avec des rebondissements en retour de flamme avec un assassin bien retors, mais, toute sa force tient à la richesse de son Histoire. Avec un sujet aussi délicat, que la guerre entre les religions monothéistes, l’auteur nous recrée une période sombre du passé avec brio et un travail de recherche qu’on devine jusque dans les moindres détails. En voilà, un page-turner immersif et sacrément époustouflant!

« Chacun d’entre nous doit faire ce choix librement. Si nous n’avions pas ce choix, alors la vertu et le ciel perdraient tout leur sens. »

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier très chaleureusement Muriel ainsi que les éditions Sonatine de leur confiance! Ce fut une lecture captivante!

Publicités

14 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Léa Touch Book
    Mai 25, 2018 @ 08:43:57

    Grybouille est en train de le lire 🙂

    Réponse

  2. lecturesdudimanche
    Mai 25, 2018 @ 04:26:12

    J’étais déjà tentée mais tu confirmes !

    Réponse

  3. Yvan
    Mai 23, 2018 @ 15:36:02

    j’avais prévu de ne PAS le lire. T’es chiante, du coup… 😉

    Réponse

    • stelphique
      Mai 23, 2018 @ 16:40:32

      Ah bon?! Pourquoi avais tu prévu de ne PAS le lire, quand moi, c’est « un » des premiers (après le R.J Ellory) que j’avais repéré ?!!!!
      C’est un super thriller, fonce…..

      Réponse

      • Yvan
        Mai 23, 2018 @ 18:10:22

        les romans historiques, j’en n’ai pas trop envie en ce moment (ça n’a jamais été trop mon truc, même si c’est par période). Et le sujet ne m’attirait pas vraiment. Tu m’as fait douter

      • stelphique
        Mai 23, 2018 @ 18:26:34

        J’espère même te faire changer d’avis^^ ….Et j’ai ma binomette, qui risque de t’en rajouter une couche d’ici peu…
        Allez, bonne chance pour résister…..mdr.

      • belette2911
        Mai 29, 2018 @ 20:00:50

        Je rajouterai une couche le 3 juin !! Namého, Yvan, tu pousses le bouchon un peu trop loin ! Je l’ai sélectionné aussi sans avoir lu la chronique de ma binômette, puis j’ai aperçu sa chronique sur Babelio… elle l’a aimé et moi aussi !! Il y a de la profondeur, dans ce roman… 🙂

      • stelphique
        Mai 29, 2018 @ 20:24:37

        Ah, ensemble, unies, on vaincra sa résistance….mdr….

  4. Lup Appassionata
    Mai 23, 2018 @ 10:14:38

    Un thriller historique que j’aimerais beaucoup découvrir aussi ! Ma wish-list s’allonge bien plus vite que je ne lis quand je passe par ici 📚📚📚, mais c’est si bon de se laisser convaincre par toi 😉
    Bisous adorable petite fée !!!

    Réponse

    • stelphique
      Mai 23, 2018 @ 16:47:31

      C’est gentil de me faire confiance pour empiler sur ta wish!!!! Je me suis régalée, et je t’invite à le découvrir aussi si ce thème t’interresse 😉 Bizzzzzzzzz ❤

      Réponse

  5. Jacaranda
    Mai 23, 2018 @ 07:48:49

    Ah justement j’avais repéré ce titre qui me plaisait bien. Il me restait à trouver des avis, c’est fait 🙂 J’aime beaucoup ce qui à un rapport avec l’Inquisition, il m’a fait de l’oeil de suite !

    Réponse

  6. https://evasionpolar.wordpress.com
    Mai 23, 2018 @ 06:28:27

    Encore un qui me fait drôlement envie et que je rajoute sur ma liste 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 201 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :