Glacé, Bernard Minier.

Couverture Glacé

Pourquoi je l’ai choisi :

Comme ça faisait trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès longtemps qu’il traînait dans nos PAL, nous nous sommes motivées à trois, cette fois ci pour faire enfin un sort à ce pavé Glacé. On sentait bien qu’il serait bien de le lire en hiver, pour rester dans l’ambiance, mais bon, le printemps n’a pas voulu s’installer… Donc c’est bien les pieds gelés et le plaid sur le corps que nous nous sommes jetées dans la poudreuse, en ouvrant ce livre….

Lu avec :

 

Synopsis:

Décembre 2008, dans une vallée encaissée des Pyrénées. Au petit matin, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre d’un cheval sans tête, accroché à la falaise glacée. Le même jour, une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée. Le commandant Servaz, 40 ans, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier cette enquête, la plus étrange de toute sa carrière. Pourquoi avoir tué ce cheval à 2 000 mètres d’altitude ? Serait-ce, pour Servaz, le début du cauchemar ? Une atmosphère oppressante, une intrigue tendue à l’extrême, une plongée implacable dans nos peurs les plus secrètes, ce premier roman est une révélation !

Ce que j’ai ressenti:

*G*ooooooooo! Le top départ a été lancé, et bien sûr, il vaut mieux se dépêcher de lire avec ces copinautes de lecture! En plus, Bernard Minier, maîtrise bien l’effet page-turner, alors finalement, ça a bien carburé dans les chaumières pour dégommer en un clin d’oeil ce petit pavé de 720 pages…Il est grand temps de se réchauffer au plaisir de lire ensemble, le premier tome qui met en scène le Commandant Servaz, personnage récurrent de ses thrillers de grands frissons…Le premier de la série qu’on compte bien faire passer dans nos grilles d’émotions, et certainement pas le dernier, au vu de nos ressentis communs!

A quoi rêvaient ces monstres, la nuit, dans leurs cellules? Quelles créatures glissantes, quels fantasmes nourrissaient leur sommeil?

*L*a petite touche de plaisir exquis a été sans aucun doute, cette ambiance teintée de féerie. Ça a été pour moi, la crème de la crème.  L’auteur réussi à non seulement créer une ambiance glacée de beauté cristallisée, tout en y insérant, de la fantaisie de conte de fées. Ici ou là, se glisse dans le décor  une Alice, un Perrault, un Grimm un Chaperon, qui renforce en atmosphère mi-inquiétante/ mi-fabuleuse des montagnes pyrénéennes. J’ai été époustouflée devant les descriptions de ces paysages silencieux et blancs, et de retrouver autour de ces lieux inquiétants, un reste de magie ancestrale inspirée de ces références enfantines…

Il se demanda s’il existait une ivresse des cimes. La beauté et la sauvagerie du site le frappèrent. Cette solitude minérale, ce désert lumineux et blanc.

*A*vec l’originalité de ce premier meurtre, je dois dire que cela intrigue fortement… On se rend bien compte que la cruauté n’a pas de limites en ce monde et j’ai trouvé les scènes de crimes saisissantes. Il y avait un vrai jeu de mise en scène et de « spectacle » carrément glaçant d’effroi. Le temps est comme arrêté face à l’horreur de ses crimes violents, et il reste toujours ce soupçon de malaise avec l’ombre de cet hôpital psychiatrique et ses dangereux pensionnaires…On galope de pistes en pistes, certaines plus abruptes que d’autres, et les cordes ne sont pas loin de se resserrer pour les deux protagonistes qui évoluent dans leurs domaines de compétences…Le danger est partout, de tous les instants, et la paranoïa est intimement liée à ces étrangetés surgies du grand froid…

« Le monde était devenu un immense champ d’expérimentations de plus en plus démentes que Dieu, le diable ou le hasard brassaient dans leurs éprouvettes. »

« *C*herchez le blanc« , c’est ce que Servaz découvre dans cette enquête, mais nous, en tant que lecteurs, ce sont les ombres noires qu’il nous faudra dénicher. Celles qui s’immisce dans les esprits, celles qui s’invitent dans la nuit, celles qui pourrissent les liens, celles qui détruisent les empires, celles qui brisent l’innocence…La richesse de ce roman est dans tous les éclats de lumières sur des phénomènes de société et quelques dérives politiques mais aussi dans les failles encaissées des domaines de la santé. La pureté du blanc est salie par une avalanche d’êtres sombres, et c’est ce qui rend ce thriller proprement effrayant!

Ces jeunes, on leur vendait du rêve et du mensonge à longueur de journée. On les leur vendait: on ne les leur donnait pas. Des marchands cyniques avaient fait de l’insatisfaction adolescente leur fonds de commerce. Médiocrité, pornographie, violence, mensonge, haine, alcool, drogue – tout était à vendre dans les vitrines clinquantes de la société de consommation de masse, et les jeunes étaient une cible de choix. 

*E*t, voilà…C’est la fin de cette lecture commune! Nous avons tremblé de peur, nous avons frissonné de froid mais nous avons surtout été bluffé par la plume et le talent de cet auteur! Il était grand temps que nous découvrions ce Bernard Minier que la blogosphère nous vantait tant!  Elle est quand alors, la prochaine lecture commune???! Même plus peur de ces pavés de plus de 700 pages, puisque nous avons adoré en coulisses faire mille et une hypothèses et pousser quelques coups de gueules ou cris d’angoisse…Trop impatiente de refaire un partage aussi intense, et une lecture aussi captivante!

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Publicités

33 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Eli Bennet
    Mai 02, 2018 @ 18:02:57

    Oh le blog de folie! Je viens de tomber dessus via Livraddict, je cherchais des chroniques sur Glacé, que je viens justement de terminer de chroniquer, après l’avoir, comme toi, DÉVORÉ ! Enquête super réaliste, décor immersif et glauque, personnages travaillés… une grande première pour moi qui me donne envie de lire la suite !!!
    Au plaisir !

    Réponse

    • stelphique
      Mai 02, 2018 @ 18:54:05

      Merci infiniment pour le compliment et de votre passage par ici! C’est clair que c’est une super lecture et je suis ravie qu’elle vous aie emmenée jusqu’à mon petit monde!!!!;)
      Au plaisir!

      Réponse

  2. Collectif Polar : chronique de nuit
    Avr 17, 2018 @ 13:35:41

    Mon préféré de mimier avec Une putain d’histoire. Oui je sais rien à voire !

    Réponse

  3. Lord Arsenik
    Avr 05, 2018 @ 01:33:47

    J’en garde un très bon souvenir, toujours pas eu l’occasion de découvrir les autres romans de la série.

    Réponse

  4. https://evasionpolar.wordpress.com
    Avr 04, 2018 @ 09:45:30

    J’avais adoré ce livre, aimé la description de la montagne son oppression sa blancheur tel un linceul qui englouti, cette lumière, ce froid… Un personnage à part entière 😊

    Réponse

  5. Rétrolien: Glacé : Bernard Minier [LC avec Bianca]+[Défi CannibElphique] | The Cannibal Lecteur
  6. Lutin82
    Avr 03, 2018 @ 19:56:27

    J’ai l’impression qu’il faut le conserver pour un jour d’été, allongée sur le balcon, en train de siroter un eptit jus de framboise sylvestre, entouré du doux battement des ailes d’une fée… Histoire de ne pas être glacé d’effroi!..

    Réponse

  7. belette2911
    Avr 03, 2018 @ 14:31:50

    Bon ben, voilà mon lien pour mettre ton article à jour !
    https://thecanniballecteur.wordpress.com/2018/04/04/glace-bernard-minier-lc-avec-biancadefi-cannibelphique/

    Oublié de te dire dans le mail que j’avais adoré le titre en acrostiche !! Tu vois, quand les idées arrivent, ça va tout seul 😆

    Réponse

  8. Ju lit les mots
    Avr 03, 2018 @ 13:07:35

    Quand je lis ton retour et celui de Bianca, je me dis que je suis passée à côté… Je n’en garde pas un souvenir fou…

    Réponse

  9. Bianca
    Avr 03, 2018 @ 11:40:06

    Ça a été un vrai plaisir de lire avec toi et Belette et on remet ça vite promis ! Bel avis en tout cas tu as relevé des éléments très intéressants et tu donnes vraiment envie de découvrir ce titre à celles et ceux qui ne l’ont pas encore lu 😉

    Réponse

  10. lespagesquitournent
    Avr 03, 2018 @ 11:00:14

    J’ai globalement bien aimé cet ouvrage et retrouve quelques ressentis similaires dans ton bel avis ! 🙂 C’est vrai que c’est une lecture pavé addictive !

    Réponse

  11. Lup Appassionata
    Avr 03, 2018 @ 10:44:08

    Réchauffe tes petites ailes, pendant que nous, nous élargissons encore le puits sans fond de nos envies !!! 😘

    Réponse

  12. La tête dans les livres
    Avr 03, 2018 @ 08:59:18

    C’est vrai que c’est un pavé qui se lit bien, j’en garde un excellent souvenir 🙂

    Réponse

  13. Rétrolien: Glacé – Bernard Minier – des livres, des livres !
  14. lecturesdudimanche
    Avr 03, 2018 @ 07:36:30

    Tu verras que le second tome gagne en fluidité et que le personnage de Servaz est un peu creusé, pour notre plus grand plaisir !

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 197 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :