Ma voix est un mensonge, Rafael Menjivar Ochoa

Couverture Ma voix est un mensonge

Synopsis:

Après une carrière dans le feuilleton radiophonique, un comédien se retrouve au chômage. Il est approché par des services spéciaux de la police. Contre une somme importante, on lui demande de reconstituer, à partir de quelques documents, la voix d’un prisonnier politique mort sous la torture et d’endosser le rôle de celui-ci dans une fausse conférence de presse justifiant un meurtre politique… Avec cette mise en scène de la dialectique de la vertu et de la corruption dans trois secteurs d’activité interconnectés —police, politique et journalisme —, Rafael Menjívar Ochoa donne à voir, de l’intérieur, un monde désabusé, cynique, où tous les acteurs, manipulés ou manipulateurs, jouent une pièce dont ils ignorent ce qu’elle signifie.
Efficacité narrative du roman noir dans toute sa plénitude, Ma voix est un mensonge est le premier volume de la «trilogie mexicaine» d’Ochoa, De certaines façons de mourir.

Ce que j’ai ressenti:

La voix. La voix du Méchant, qui plus est…On the radio…Entendre et ne pas voir, développe l’imagination, énergisant l’esprit et c’est tout un monde de possibilités qui s’ouvre dans ce mystère : qui se cache vraiment derrière? Propre à chacun, mais pouvant prendre mille petites intonations trompeuses, elle peut aussi avoir dans ses cordes, toutes les façons pour mieux vous manipuler…Mais une voix a t-elle le pouvoir d’aller jusqu’à tuer?

La mort est un acte intime. 

Un comédien se raconte et nous fait trembler aux vibrations chorales de son organe. Et toute la beauté de ce polar se tient dans ce mystère: les ondes chaudes de cette voix aux multiples capacités face à ces acteurs de l’ombre mis en scène derrière un rideau noir de corruptions. On est captivé par cet homme qui nous conte ses ennuis, mais qui va vite se retrouver dans une panade, encore plus vertigineuse…Et son talent d’orateur suscite les plus éhontées des convoitises: des mains avides qui veulent s’arracher son timbre caméléon, et des liasses de billets qui chantent une comédie malhonnête…Prenez donc place dans vos fauteuils, la radio vous livre son dernier show, plus vrai que nature. Vous pouvez appuyer sur le bouton rouge On Air pour le lancement de cette comédie cynique orchestrée par des pantins de scènes politiques et laissez-vous charmer par ces échanges brouillés d’ondes mensongères, et saturés de sourires carnassiers…

La langue est plus puissante que l’épée. 

J’ai beaucoup aimé ce roman noir pêchu, à l’allure un peu rétro avec cet homme désabusé par la vie. Efficace et tendu jusqu’à la dernière page, j’ai aimé les failles et la sensibilité qui se cachait derrière cette voix, cette illusion d’homme violent torturé de bons sentiments. Rafael Menjivar Ochoa nous prouve dans ces pages, que les apparences sont toujours trompeuses dans les enjeux politiques. Il se plaît à nous enchanter de faux-semblants criants, et nous laisse vibrer au doux son des pièges meurtriers. Elle ne te fait pas rêver cette diffusion d’un bon moment de lecture?

Ma note Plaisir de lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens chaleureusement à remercier Muriel ainsi que les éditions Quidam Editeur pour l’envoi de ce livre. Ce fut une lecture passionnante!

Résultat de recherche d'images pour "quidam éditeur"

Publicités

10 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. NovaBaby
    Mar 07, 2018 @ 06:22:19

    Je confirme donc mon commentaire précédent : ma Wishlist ne diminue pas. Il faut dire que de base, le pitch de ce bouquin a l’air hyper intéressant. Et vu la note que tu lui mais, évidemment que j’ai très envie de le découvrir.

    Réponse

  2. belette2911
    Mar 06, 2018 @ 21:10:07

    9/10 ! Tu es dure avec moi, toi ! Tentation… 😛

    Réponse

  3. Yuyine
    Mar 02, 2018 @ 15:47:27

    Belle chronique! Malgré tout, je ne pense pas que ce roman soit fait pour moi, j’ai un peu plus de mal avec les aspects politiques en général.

    Réponse

    • stelphique
      Mar 02, 2018 @ 16:26:46

      Merci beaucoup! C’est un aspect qui peut aussi me faire un peu tiquée, mais ici, c’est traité tout autrement, donc j’ai pris vraiment du plaisir à cette lecture!

      Réponse

  4. https://evasionpolar.wordpress.com
    Mar 02, 2018 @ 11:40:24

    encore une bien jolie chronique avec des mots plein de poésie de féérie malgré un thème si noir , et comme d’habitude tu donnes l’envie de découvrir

    Réponse

  5. Lup Appassionata
    Mar 01, 2018 @ 18:40:50

    En tout cas, ta voix et ta plume ont un pouvoir invincible, ça c’est sûr ! Si ce n’est pas de l’incantation féerique, je ne sais pas ce que c’est !!! 😘

    Réponse

  6. Lutin82
    Mar 01, 2018 @ 10:33:05

    Encore du 9/10. Mais tu as la main verte avec les feuilles de papier!!!

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 197 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :