Qui a tué Heidi? Marc Voltenauer

Qui a tué Heidi ? par Voltenauer

Pourquoi je l’ai choisi:

Après le coup de foudre pour l’auteur Luca Di Fulvio publié chez Slatkine et Compagnie, j’avais hâte de découvrir Marc Voltenauer , avec son nouveau triller!

Synopsis:

« Heidi gisait dans une mare de sang, la gorge tranchée… Soudain, depuis le sommet d’un nuage orageux, un sillon lumineux fendit le ciel et un éclair s’’écrasa sur la crête du Grand Muveran. »

Un politicien abattu à l’’Opéra de Berlin, un tueur à gages en mission à Gryon, des fantasmes meurtriers dans le secret d’’une chambre…. L’’inspecteur Auer reprend du service. Il entraîne Mikaël, son compagnon, dans un voyage sans retour, au plus noir de l’’âme humaine.

Après le succès du Dragon du Muveran, le nouveau polar glaçant de Marc Voltenauer, au cœoeur des Alpes vaudoises.

Ce que j’ai ressenti:…Voyage en Alpes Vaudoises.

Je ne vous dirai jamais, Qui a tué Heidi?, mais Heidi est bien la pierre angulaire de ce thriller rural aux rebondissements multiples! Marc Voltenauer maîtrise son histoire jusque dans les moindres détails pour en faire un policier qui déménage et met quelques coups de pieds dans certaines fourmilières…Si on pensait que les petits villages suisses sont calmes et reposants, force est de constater que l’auteur bouscule les codes et les mœurs en mettant en scène ses personnages. J’ai beaucoup aimé ses prises de risques, cette originalité et ce choix particulier de personnages.

Et en attendant, vivre. Vivre et aimer. Pour tenir la mort à distance. Aimer intensément.

Trois personnages-clefs, trois univers différents qui donnent une intrigue complexe qui trouve finalement son lieu de perdition dans la ville de Gryon. En ayant ses trois points de vues, on rentre dans de multiples jeux de trahisons, faux-semblants et autres réjouissances mesquines qui font tout le quotidien de ses agriculteurs. Nous avons une forte imprégnation de ce milieu rural qui vit au rythme des bêtes, une incursion dans la tête d’un homme bien dérangé (et il a d’ailleurs ma préférence: L’homme qui s’enivrait du parfum de sa mère…) , ainsi que les petites habitudes d’un espion russe. Un cocktail bien vitaminé dans plus de 400 pages d’actions!

Pour autant, même si j’ai aimé tous les points énumérés plus hauts, je reste mitigée sur mon appréciation finale. Il y avait beaucoup de bons ingrédients, mais après, je crois que, pour ma part, je suis un peu passée à côté. Sans doute que ça s’est joué avec la dynamique de l’écriture. Il m’a manqué un soupçon de nervosité car, même en ayant la bonne forme des chapitres courts, il manquait de pep’s dans ses pages. Finalement, au fur et à mesure de la lecture, l’effet page-turner est allé decrescendo…

En conclusion, ce livre reste une jolie découverte, pour son cadre, pour son originalité, la maîtrise de ses fils conducteurs, mais pour la lectrice de thriller accro aux émotions fortes, il m’a manqué du rythme et quelques frissons pour rester totalement scotchée. Le mieux est encore de vous faire votre propre avis car de nombreux lecteurs ont adoré Marc Voltenauer et son premier tome: Le dragon de Muveran.

Ma note Plaisir de Lecture  7/10.

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions Slatkine et Compagnie pour l’envoi de ce livre! Ce fût une lecture intéressante.

 

5 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nathalie M
    Oct 14, 2017 @ 17:07:46

    C’est le grand père qui a fait le coup + 😉😉

    Réponse

  2. lecturesdudimanche
    Sep 22, 2017 @ 07:03:55

    On a osé tué Heidi ????

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

En Féérie, il brille quelques poussières…

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 235 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :