Brume, Stephen King.

Couverture Brume

Pourquoi je l’ai choisi:

C’est un des rares que je n’avais pas encore lu, et je me suis dit qu’avec la sortie de la série, ça serait bien de voir d’un peu plus près cette ambiance de Brume…..

Synopsis:

Imaginez une brume qui s’abat soudainement sur une petite ville, une brume si épaisse que les clients d’un supermarché hésitent à en ressortir. Il n’en faut pas davantage au maître de l’épouvante pour nous plonger dans le cauchemar avec un réalisme hallucinant.
Chacune des nouvelles de ce volume possède le même pouvoir ensorcelant. Vous aurez peur d’un petit singe en peluche qui joue des cymbales. Vous redouterez de voir surgir le fantôme d’un camion. Vous saurez de quoi est capable un naufragé solitaire, lorsque la faim le tenaille et que la drogue décuple son courage.
L’art de Stephen King est de faire surgir l’effrayant ou le surnaturel au cœur d’un monde rassurant et prosaïque. Les superbes décors du Maine, où vit Stephen King, se révèlent une fois encore peuplés de sortilèges et de malédictions ?

Ce que j’ai ressenti:…Enveloppez-vous, de Cauchemars et de Brume….

-Elles vont attendre dans la brume…Et si vous n’arrivez pas à rentrer, elles vont vous manger. Comme dans les histoires.

(Brume.)

Il y a peu de mot qui décrit le plaisir d’ouvrir un Stephen King, un petit pavé qui plus est! Tu t’entoures de Brume et de plaid pour mieux t’avancer dans les ombres froides de la nuit, et tu t’aperçois quand tu relèves ton nez de ses pages, que les heures passent aussi sûrement que les monstres t’ont rejoint…Ah Nostalgie d’une époque où tu te faisais des nuits blanches pour lire ses histoires inimitables et effrayantes, et là, comme par magie, l’effet te revient, toujours aussi intense, toujours aussi vrai…Et même si 30 ans ont passé, ce petit recueil vintage réédité n’a rien perdu de sa superbe, et j’ai eu la grande chance de retrouver cette euphorie de me plonger dans l’épouvante, jusqu’aux petites heures du matin, l’emmener partout avec moi, pour rester dans l’ambiance, le lire dans mes pauses déjeuners…Juste retrouver l’immense plaisir de me lire ma petite « Histoire du soir » conté par le grand King, juste rêver un peu plus en journée et trembler la nuit…Juste aimer par dessus tout, ces instants de lecture…

Il y a le zéro, l’éternité, la mortalité, mais l’ultime, ça n’existe pas.

(Le raccourci de Mme Todd.)

Petit aparté personnel: Brume aura forcément ma préférence du recueil, déjà parce que cette nouvelle est juste excellente, (et d’ailleurs j’aimerai beaucoup voir maintenant la série évènement: The Mist) , mais comme c’est assez rare et que ça fait toujours plaisir, son héroïne s’appelle  Stéphanie…Du coup, après la belle introduction au recueil qui parle directement au lecteur et ensuite voir ses petits clins d’œil de prénom, je dirai que forcément tu t’attaches d’autant plus, comme si une petite connivence se créait avec l’auteur…J’ai remarqué que souvent, dans les recueils de nouvelles, Stephen King se livrait plus, que ce soit en introduction ou en conclusion, et pour tout fan qui se respecte ses petites notes pour mieux connaître son écrivain préféré sont juste des petits plaisirs! Bien que ce type de narration n’est pas ma préférence habituellement, je ne résiste pas à celles du Maître de l’épouvante, car je sais qu’il les soigne particulièrement, que ce soit en description cauchemardesques, ou études des comportements humains, on y trouve toujours son compte de réjouissances livresques!

Il faut manger le monde ou le monde vous mange et c’est très bien dans les deux cas.

(La révolte de CaÏn).

 

Brume, c’est donc 22 nouvelles hallucinantes, 1 poème paranoïaque et 862 pages de pur bonheur, qui t’entraînent au royaume des peurs enfouies. Même celles que tu ne soupçonnais pas! Depuis le King, tu ne regardes plus les clowns de la même manière? Oh et bien là, un simple jouet Singe à cymbales risque de te donner le frisson…Et c’est cela, le talent du King, d’un détail, il te transforme les objets, les gens, l’ambiance pour basculer dans un monde parallèle effrayant…Je ne me lasse jamais de ces écrits fantastiques, de ces histoires qui t’ensorcellent! Petits formats ou roman fleuve, Stephen King a cette effervescence divine d’écriture, avec des gadgets d’inspiration, il nous balance telle une boule magique rouler dans les méandres de son imagination débordante! Faites un vœu, Stephen King s’occupe de la ballade…Vers vos plus sombres désirs….

Une femme, ce qu’elle désire surtout, c’est ne rien devoir à personne.

 

Ma note Plaisir de Lecture  9/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Le livre de poche Imaginaire pour l’envoi de ce livre! Je suis ravie de compléter ma collection de Stephen King!!!!

Publicités

23 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nathalie M
    Sep 17, 2017 @ 09:17:45

    Un de mes recueils préférés aussi. En revanche, j’ai détesté l’adaptation de « Brume » tout comme celle de « Dôme ». Pitoyable, vraiment 😦

    Réponse

  2. Collectif Polar : chronique de nuit
    Sep 16, 2017 @ 13:16:50

    Des nouvelles, oui pourquoi pas, faut voir !
    Mais merci pour ce beau retour miss la fée

    Réponse

  3. Lutin82
    Sep 12, 2017 @ 19:17:27

    Ben j’en étais certaine!!!! J’ai hésité à cliquer… j’y vais, j’y vais pas ? La fée sera-t-elle coriace et envoutante ? Va-t-elle me jeter un sort ? Après un été épuisant, elle doit être à bout de force….

    Et bien NON !!!!!!!
    Me voilà de nouveau ensorcellée!!! Les fées peuvent être diabolique! méfiance…;-)

    Réponse

  4. Yvan
    Sep 12, 2017 @ 04:15:04

    Ses nouvelles sont trop méconnues en France. On n’aime pas ce genre, et pourtant le King est un maître dans ce domaine là

    Réponse

  5. christine warlop
    Sep 11, 2017 @ 21:03:43

    cela fait longtemps que je n’ai lu un Stephen King, à peu près 30 ans 🙂 et effectivement je ne regarde plus les clowns de la même façon, un reste de « Ça ».
    Je ne connais pas Brume ni le livre de poche imaginaire alors pourquoi pas. Je ne sais pas si après j’arriverai à dormir … ou avec la lumière!

    Réponse

    • stelphique
      Sep 12, 2017 @ 07:44:14

      Ca devrait aller, je pense….C’est juste que tu t’arrêtes plus de lire en fait 😉 J’adore lire du King, et je t’invites à retenter l’experience des nuits blanches!!!!lol

      Réponse

  6. lespagesquitournent
    Sep 11, 2017 @ 17:26:38

    Ola, il faut que je me remette au King (en plus la saison s’y prête). Ce titre a l’air super ! ❤

    Réponse

  7. belette2911
    Sep 11, 2017 @ 15:59:23

    Faut que je le lise !! Faut que j’avance dans mes King pas encore lu !!

    Réponse

  8. Yuyine
    Sep 11, 2017 @ 14:54:38

    J’en avais lu quelques unes il y a fort longtemps et j’avais plutôt bien accroché mais effectivement c’est Brume qui me reste aussi en tête

    Réponse

  9. Claire⏃ (@surbookee)
    Sep 11, 2017 @ 14:31:12

    Ohlala c’est le genre de recueil que j’adorerais lire ! Surtout à cette période de l’année. Maintenant je vais être obligée de le rajouter à ma PAL =P

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 182 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :