Le gang des rêves, Luca Di Fulvio.

Couverture Le gang des rêves

Pourquoi je l’ai choisi:

Sitôt fini Les enfants de Venise et après ce gigantesque coup de cœur, je n’ai pas pu résister à l’envie de découvrir son précédent roman. Ma tendre moitié a couru en librairie le jour même, car il a bien senti, qu’avec cet auteur là, il y avait eu une vraie révélation…

Synopsis:

New York! En ces tumultueuses années 1920, pour des milliers d’Européens, la ville est synonyme de « rêve américain ». C’est le cas pour Cetta Luminita une italienne qui, du haut de son jeune âge, compte bien se tailler une place au soleil avec Christmas, son fils. Dans une cité en plein essor où la radio débute à peine et le cinéma se met à parler, Christmas grandit entre gangs adverses, violence et pauvreté, avec ses rêves et sa gouaille comme planche de salut. L’espoir d’une nouvelle existence s’esquisse lorsqu’il rencontre la belle et riche Ruth. Et si, à ses cotés Christmas trouvait la liberté, et dans ses bras, l’amour?

Ce que j’ai ressenti:…Adoption d’un Gang et Déferlement d’émotions…

« Et les gens croient à mes histoires parce qu’ils aiment rêver. »

Diamond Dogs, c’est un gang, c’est un rêve…Que la lumière soit faite sur cette belle lecture, car elle mérite toute votre attention: Bonsoir New-York! Petit diamant brut de littérature, Luca Di Fulvio m’a encore conquise par son audace et sa passion! Laissez vous guider par cette belle voix qui vous susurre de rejoindre le Gang, elle ne veut que votre bien, et pourtant, il se chuchote aussi que cette voix, c’est le porte parole de l’obscurité, des rues mal famées, des jeunes gens non fréquentables…Mais Christmas compte bien jouer avec son destin, comme avec sa pièce d’un demi-dollar, et déjouer les pronostics malheureux qui menace cette jeune génération de l’immigration ! Un cheval fou et indomptable qui va faire des ravages sur les bords de Manhattan, mais qui insufflera aussi, sa force de persuasion…

New-York, et cette belle idée du « rêve américain », terre d’exil et de tous les possibles, terre d’accueil et tremplin dynamique vers l’artistique…New-York, comme scène de théâtre qui s’ouvre entre ombres et lumières, où la poussière côtoie les paillettes, où les gangsters effleurent l’amour…Enthousiasme-toi pour le théâtre, danse avec Fred Astaire, encanaille-toi dans les bas-fonds de la ville, vibre pour le cinéma parlant, écoute la radio clandestine: Ressens le New-York des années 1920, Luca Di Fulvio te livre une fresque tumultueuse faite de rage et d’envie! Tant de vies fracassées sur le seuil de la violence, et pourtant, toujours ce regard tourné vers le dépassement de soi, toujours à chercher à vaincre l’intolérance, toujours à croire en un matin lumineux…Les pieds dans la misère, mais le bras tendu vers la lune…

Rien n’est une évidence dans ces pages, ni la trame, ni les destins. 900 pages de tourments, d’amitié, d’élans et de violence qui se fracturent sur un début de siècle en pleine expansion…Rêves et Réalités s’affrontent dans les regards noirs, Libertés et Désespoirs s’arrachent à coup d’affrontements musclés, Différences et Espoirs se lient dans les cœurs sombres…L’amour, n’aura jamais été plus belle conquête, l’espoir, plus intense ligne de conduite…

Cette lecture est un condensé d’émotions fortes, contradictoires, surprenantes, vibrantes, mielleuses, violentes…Luca Di Fulvio t’arrache ton cœur vierge, le roule dans la poussière de l’asphalte, et quand il a fini de jouer avec, par tant de sentiments forts , il te le rend un brin cabossé, mais rougeoyant de passion, et toi, pauvre lecteur, tu le regardes les yeux béats d’admiration et tu es juste ravi d’avoir ressenti, l’irrésistible plaisir du feu de la vie!

Ma note Plaisir de Lecture  10/10

Publicités

33 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. legereimaginareperegrinareblog
    Août 25, 2017 @ 03:06:54

    Alors là, j’avoue que ma curiosité et mon envie de lire de roman sont carrément titillés !!! Je le rajoute dans ma Pal non pas de septembre (elle est archi comble) mais pour octobre à n’en pas douter!!! Merci, merci pour cet avis qui j’espère me fera également découvrir et partager un coup de coeur !!!

    Réponse

  2. Nathalie M
    Août 20, 2017 @ 14:45:46

    wowww ! quel coup de coeur dis moi!! 🙂

    Réponse

  3. Yuyine
    Juil 31, 2017 @ 13:48:46

    Je suis hyper attirée (pour ne pas dire en train de baver) par ce roman mais j’ai tellement peur de ne pas l’aimer autant que vous tous que ça me freine. Je le lirai un jour, mais avec la peur au ventre d’être celle qui n’aime pas le chef d’oeuvre xD

    Réponse

    • stelphique
      Août 01, 2017 @ 08:35:36

      Je ne me suis laissée séduire qu’une fois après avoir lu Les enfants de Venise, et je peux te dire que cet auteur a une plume formidable, après si tu n’aimes pas autant, c’est dommage de passer à coté d’un aussi bon moment de lecture….

      Réponse

  4. Elodie
    Juil 31, 2017 @ 11:53:32

    Gros gros gros gros coup de coeur d’amour pour cet auteur, pour ce livre… Je suis tombée amoureuse de Christmas et voilà que maintenant c’est ce doux voyou de Mercurio qui joue avec mon coeur! Mais sauvez-moi! Quand je pense qu’il s’agirait d’une trilogie, je me demande qui va me faire succomber dans le 3e tome! Mais j’ai hâte de me laisser piéger!

    Réponse

    • stelphique
      Août 01, 2017 @ 08:37:39

      Oui je suis déjà impatiente de lire le prochain livre de cet auteur!!!!! En love, de cet auteur!!!!!<3
      Merci de ton passage par ici, et à bientôt pour d'autres partages!!!!;)

      Réponse

  5. Lutin82
    Juil 30, 2017 @ 18:03:09

    Ca y est notre fée a sortie l’artefacterie lourde et balance des sorts et des enchantements impossibles à détourner. Comment ne pas succomber à de tels assauts de charmes et de succubes… Coup de coeur et 10/10…

    Plus que 4!

    Réponse

  6. Elhyandra
    Juil 29, 2017 @ 16:33:22

    Celui-ci fait un tel tapage que je vais bien finir par y succomber ^^

    Réponse

  7. dealerdelignes
    Juil 29, 2017 @ 07:17:16

    Tu peux dire à ma kiné de prolonger mes congés ai pas fini ma pal

    Réponse

  8. belette2911
    Juil 27, 2017 @ 21:32:11

    Il est dans ma PAL aussi, et faut que je le lise aussi, absolument, et les enfants de Venise aussi ! Et Félicie aussi ! 😆

    Mais quand ??? :/

    Réponse

  9. Yvan
    Juil 27, 2017 @ 15:09:53

    En effet un gros coup de coeur !!!

    Réponse

  10. Collectif Polar : chronique de nuit
    Juil 27, 2017 @ 05:33:23

    Rhooooo, que je suis contente qu’il t’ait plu celui-ci ma Fée !
    J’ai eu la chance d’en parler avec l’auteur et j’avoue que ça a été un super moment !
    Il faut vraiment que je le chronique enfin aussi !
    Et merci pour ce superbe billet !

    Réponse

  11. Lup Appassionata
    Juil 26, 2017 @ 19:38:13

    Coup double follement réussi pour cet auteur, que je m’empresse de doublement souligner en rouge, de stabiloter, et d’inclure dans mes priorités estampillées « Coups de cœur de ma fée préférée » 😉
    Et puis Diamond Dogs me fait aussi penser à l’un de mes albums favoris de Bowie…
    Ton dernier paragraphe est juste impossible à oublier tant il est beau et fort ❤ Merci, et bisous !!! 🙂

    Réponse

    • stelphique
      Juil 26, 2017 @ 19:51:30

      Oh ce que je les aime les comm’ de ma Lupa préférée adorée!!!!! Oui tu peux l’inclure dans ton programme, et vite vite!!!!!! C’est le coup de cour assuré alors fonce!!!!
      Et merci ❤ ❤

      Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 186 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :