De sang et de lumière, Laurent Gaudé

Couverture De Sang et de Lumière

Pourquoi je l’ai choisi:

Petit emprunt bibli, poussé par la curiosité de connaître enfin cet auteur, et puis j’ai vu le mot Poésie…Occasion idéale pour une première fois avec cet auteur….

Synopsis:

Des textes poétiques et engagés qui voyagent dans les interstices de l’œuvre romanesque de Laurent Gaudé, dénonçant le sort que les homme font aux opprimés, hier esclaves assujettis au commerce triangulaire des pays riches, aujourd’hui migrants économiques et réfugiés en quête d’une introuvable terre d’accueil.

Ce que j’ai ressenti:…Eclat d’un monde de douleurs…

« Les mots sont
Vieux
Comme la souffrance des peuples. « 

Il m’a fallu du temps pour digérer cette lecture…A peine une centaine de pages, et pourtant, un raz-de-marée émotionnel dans ses 8 poèmes…Quelques jours pour me poser, quelques jours pour réfléchir, quelques jours pour me rappeler que l’esclavage fait partie de notre Histoire, que des vies sont insignifiantes sur d’autres continents, que le sang a coulé en Europe dans des attentats, que certains vivent l’enfer en nos jours…

« Nous avons besoin des mots du poète, parce que ce sont les seuls à être clairs et obscurs à la fois. Eux seuls, posés sur ce que nous vivons, donnent couleurs à nos vies et nous sauvent, un temps, de l’insignifiance et du bruit. « 

Déjà rien qu’avec l’introduction, l’auteur m’avait déjà conquise! Elle a une force et une intention qui défie le temps et l’espace. De sang et de lumière, c’est tout ce qu’on découvre dans ses vers, parce que notre monde est ainsi fait, il saigne de la noirceur des hommes, mais il resplendit aussi dans l’œil des poètes…Avec ses poésies engagées, Laurent Gaudé rend hommage aux victimes, aux laissés pour comptes, aux réfugiés, aux opprimés…

Les étoiles tombent
Et les souvenirs aussi.

Ce recueil, c’est une poésie qui nous parle de voyage, de misère et d’écorchures. L’envers du décor. Une poésie qui grouille de vie, qui suinte, qui nous confronte à une réalité quotidienne violente, qui dérange…Derrière la beauté des mots, se cache les maux et la douleur, mais en étant posée, écrite, cette poésie reste le témoignage contre l’indifférence, contre l’obscurantisme, contre l’insignifiance…

Si jamais un jour tu nais,
Ne crois pas que le monde se serrera contre toi

Excellent moment de lecture, même si j’ai encore la déchirure au cœur pour le poème Et si un jour tu nais, et Le serment de Paris rajoute encore du sel sur notre blessure à vif …Tous plus beaux que les autres en fait, cette poésie a ceci de magique, c’est qu’en quelques mots soigneusement comptés, spécialement choisis dans la multitude, généreusement donné, elle te bouscule au plus profond…

Ma note Plaisir de Lecture  10/10

Publicités

17 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Lup Appassionata
    Juin 24, 2017 @ 18:32:37

    J’ai justement l’intention de découvrir l’auteur avec « Le soleil des Scorta » au cours de l’été ! J’avoue que tu m’attires vers celui-ci aussi, qui me semble idéal pour remédier au fait que je ne lis pas assez de poésie ^_^
    Merci d’élargir mon horizon poétique avec cette découverte 🙂

    Réponse

  2. legereimaginareperegrinareblog
    Juin 13, 2017 @ 10:56:33

    Pourtant, la poésie j’apprécie à petites doses, contrairement à mon chéri qui lui adore ça !! Mais là tu as attisé ma curiosité et j’ai bien envie de lire quelques-uns de ses poèmes…

    Réponse

  3. legereimaginareperegrinareblog
    Juin 13, 2017 @ 10:54:36

    Je dois dire que le synopsis est original et interpelle !

    Réponse

  4. Black Kat
    Juin 13, 2017 @ 05:35:14

    Je suis beaucoup moins réceptive à la poésie que dans ma jeunesse mais j’adore la plume de Laurent Gaudé donc pourquoi pas… à l’occasion! Merci pour ton bel avis! 😉

    Réponse

  5. belette2911
    Juin 13, 2017 @ 04:43:50

    Moi qui ne court pas derrière la poésie, tu me donnes presque envie de me pencher dessus… mais je manque de temps, hélas.

    Réponse

  6. Lutin82
    Juin 12, 2017 @ 13:47:41

    Waouh ma bonne fée!! C’est un sacré enthousiasme!
    Allez, je vais t’épater, je vais regarder cela de très près!
    Allez, plus que 8!

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 186 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :