Contre moi, Lynn Steger Strong.

Couverture Contre moi

Comment pardonner à nos enfants?

Comment ne pas leur pardonner?

Pourquoi je l’ai choisi:

J’étais curieuse de voir ce que pouvait donner le pouvoir de pardon parental…

Synopsis:

Faire souffrir malgré soi, quoi de pire ? Et quel meilleur terrain pour cela que la famille ? Si Ellie, vingt ans, est animée des meilleures intentions envers ses parents, professeurs à Columbia, elle ne peut empêcher son existence de déraper. Mauvaises fréquentations, drogue, sa vie part peu à peu à vau-l’eau. Sa mère, Maya, décide de l’envoyer en Floride, afin de lui donner une chance de repartir à zéro. Si Ellie accepte bien volontiers cette seconde chance, elle va néanmoins commettre là-bas une erreur irréparable. Et plus rien ne sera jamais comme avant. Jusqu’où les parents portent-ils la responsabilité des erreurs de leurs enfants ? Pourquoi dans une famille les ressemblances sont-elles parfois plus lourdes à assumer que les différences ?

Ce que j’ai ressenti:…De la difficulté de la relation Mère/Fille…

« Juste ta peau, ma peau, et cette couche culotte minuscule. Je pensais que tout ce qui existe de beau dans ce monde était lié à ce sentiment que j’éprouvais quand je te tenais comme ça contre moi. »

Etre mère, c’est tout un programme! Se faire à cette nouvelle vie, à cette nouvelle relation, accepter un nouvel être près de soi, l’aimer…Il parait que ce serait instinctif, cet amour…Lynn Steger Strong met un grand coup de pied dans ces clichés et revisite la maternité dans un thriller qui prend son temps, un peu comme une relation entre une mère et sa fille…

« On se dit qu’il suffit de les aimer, quoi qu’il arrive. »

Dans ce roman, on suit Maya, la mère, et Ellie, la fille. Deux visions, différentes. Un avant/après teinté de drame opaque…Et cette relation particulière en déliquescence…Un amour certain les unit ces deux là, mais il est aussi très compliqué…Entre fuite et fusion, elles cherchent désespérément leurs places. Et c’est ce tourbillon de ressemblances/différences, qui les mènera dans des vagues destructrices, et peut être aussi rédemptrices…

« Il s’écoulera bien cent ans avant que Maya ne lâche de nouveau Ellie. »

J’ai aimé la manière de cette auteure de nous emmener au milieu de cette famille, de connaître leurs tracas, d’appréhender leurs souffrances, de saisir leurs vides intérieurs tout en les remplissant de gestes quotidiens. Elle donne à cette intrigue, une dimension humaine faite de mini interactions avec le monde, tout en parlant des vertiges profonds de ses êtres. Bouleversant, jusqu’à la dernière page, mais encore plus, en relecture, pour saisir toute l’intensité d’être Contre Moi

 

Ma note Plaisir de Lecture  8/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement les Editions Sonatine pour l’envoi de ce livre! Ce fut une lecture enrichissante!

 

Publicités

17 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. lesentierdesmots
    Mai 10, 2017 @ 09:12:22

    Celui-là me plait! Je serais curieuse de savoir quelle erreur de trop la fille fait

    Réponse

  2. legereimaginareperegrinareblog
    Mai 09, 2017 @ 11:08:11

    A reblogué ceci sur Blog critique littéraireet a ajouté:
    Lecture que je vous recommande sur le thème délicat et souvent douloureux de la relation mère/fille…En plus, le blog vaut le détour !!

    Réponse

  3. legereimaginareperegrinareblog
    Mai 09, 2017 @ 11:06:39

    Thème très intéressant et riche d’interrogations, de douleurs, de joies aussi…Bref, tout un programme. J’ai beaucoup apprécié ta chronique et je note ce livre dans un petit coin, quand j’aurais besoin de faire une pause entre deux montagnes de polars et de thrillers…Peut-être au cœur de l’été 🙂

    Réponse

  4. dealerdelignes
    Mai 08, 2017 @ 09:42:01

    Vais sûrement être tentée même si je sais que ça va réveiller certains souvenirs bons et mauvais, c’est Clair , mère/ fille tout un programme…

    Réponse

  5. Nathalie M
    Mai 07, 2017 @ 18:57:26

    Pas étonnée que tu aies été attirée par le thème de ce roman 🙂
    Mon instinct maternel étant proche du néant, ce n’est pas pour moi 😉

    Réponse

  6. belette2911
    Mai 05, 2017 @ 15:55:27

    Instinctif l’amour maternel ? J’ai des doutes quand je vois certaines mères… 😉 Bon, pas vraiment pour moi ce thème, de plus, j’ai trop à lire !

    Réponse

  7. Yvan
    Mai 05, 2017 @ 04:04:25

    Je le lirai ce mois-ci, même si je suis un homme je pense qu’il va provoquer pas mal de choses chez moi. A suivre…

    Réponse

  8. Yuyine
    Mai 04, 2017 @ 08:42:04

    Je ne suis pas du tout attirée par le thème mais ta chronique donne un éclairage intéressant qui pourrait me faire changer d’avis

    Réponse

    • stelphique
      Mai 04, 2017 @ 09:31:12

      Ah et bien tu vois, tu ne pouvais me faire plus plaisir là!!!;) Espérons que tu arrives à lui trouver une place, car je serai curieuse de voir ton avis!!!;)

      Réponse

  9. revanbane45
    Mai 04, 2017 @ 06:28:14

    Je ne suis pas sûr d’adhérer à ce thème mais ta chronique est intéressante 😉

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 178 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :