Jenny, Fabrice Colin.

Couverture Jenny

Pourquoi je l’ai choisi:

J’ai d’abord été intriguée par cette couverture, et j’étais curieuse de voir ce que cachait une telle silhouette…

Vous n’avez jamais rencontré personne comme Jenny. Heureusement pour vous.

Synopsis:

Cayucos, Californie. Dans une villa au bord du Pacifique, un homme désespéré remplit un cahier noir. Dans sa cave, ligotée, une femme obèse, à peine consciente. Avant de la tuer, l’homme veut raconter son histoire.
Quelques mois plus tôt… Un an après la disparition de sa femme, le chroniqueur Bradley Hayden est détruit. Il s’étourdit dans des liaisons sans lendemain via un site de rencontres. Un jour, se présente une femme qui ne correspond en rien à la description qu’elle a faite d’elle. Jenny, 300 livres, QI redoutable, lui montre une vidéo de son épouse. April est en vie. Obéis-moi en tout, et elle le restera.
Dès lors, Bradley est contraint de suivre Jenny dans une épopée meurtrière.
Traqués par la police, ils sillonnent le pays tandis que Ron, le détective privé aux méthodes zen peu conventionnelles, tente de retrouver April.
Pourquoi Jenny tue-t-elle ? A-t-elle choisi April au hasard ? Bradley pourra-t-il retrouver sa femme à temps ?
Entre passé et présent, scandales politiques et cavale meurtrière, déserts brûlants et cités labyrinthiques, un terrible compte à rebours est enclenché, aux portes de la folie.

Ce que j’ai ressenti:…Une cavalcade sanglante…

Si au départ, on suit un couple aux difficultés « banales » et dans un quotidien encrassé de petits soucis, tout bascule lors de la disparition de April, et l’arrivée tonitruante de Jenny dans la vie de Bradley. Plus de vie « plan-plan » après cette rencontre hors-norme, mais bel et bien un road-trip ténébreux où la chair et le sang se livrent une bataille sans merci…

« Je suis arrivé à cet instant où je ne désire plus rien et où personne, surtout, ne peut plus rien me donner. »

Tout du long, l’auteur maintient un suspense qui laisse un doute planer, un malaise évident. On oscille entre plusieurs couches de folie, on saisit mal la portée des agissements de cette inconnue, mais on sent que cette opacité cache les pires atrocités, alors on s’accroche à ce duo de personnage que forme Bradley et ce détective Ron, et on observe avec stupéfaction, la maîtresse de cette intrigue…Et quelle dame!

J’ai bien aimé l’originalité de ce détective qui se sert de la divination et sagesse Yi-King pour influencer ses choix, et j’aurai vraiment apprécié qu’il prenne plus de place dans cette histoire. Quand à Bradley , il incarne bien l’homme brisé, culpabilisant de la disparition de sa femme, et on s’attache forcément à ce personnage qui d’un coup, subit des tas de turbulences. Jenny reste quand même le personnage clef de ce livre, totalement imprévisible, incroyablement provocante, elle devient vite envahissante dans votre espace intime, bouscule d’un mouvement disgracieux vos plus conventionnelles pensées, prend une place prépondérante dans ses pages, vous étouffant dans l’espace clos de ces bras.

L’histoire est construite comme une énigme, le lecteur ramasse petit à petit les graines de ce scénario, chaque information se mérite au prix d’une violence toujours plus sanglante, mais au final, on aura eu une belle récolte de ce qui se fait de pire, derrière les belles façades…Page-Turner efficace et course contre la mort rythme ce thriller bien costaud.

« On est sur Terre pour combien de temps? Toujours moins qu’on ne le croit. Alors s’emmerder, on n’a pas le droit. »

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 7/10

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Jessica des éditions Sonatine pour l’envoi de ce livre. Ce fut une lecture énorme et dynamique!!

lu-en-part-avec-la-me

c26ac-sonatine_logo

Publicités

16 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Nathalie M
    Nov 20, 2016 @ 13:05:15

    Je t’avoue un truc.. j’en ai un peu marre des thrillers sanglants. Trop de clichés, j’ai l’impression qu’ils se ressemblent un peu tous. Du coup, je suis devenue beaucoup trop exigeante et je me régale plus avec les romans noirs.
    Je passe mon tour sur celui là 🙂

    Réponse

  2. chroniquesdepapiers
    Nov 19, 2016 @ 19:22:50

    Comme lespagesquitournent, j’aime beaucoup ta phrase sur le lecteur qui ramasse les graines de ce scénario 😉

    Encore un Sonatine qui m’intrigue, je note !

    Réponse

  3. lespagesquitournent
    Nov 15, 2016 @ 06:35:47

    Tu as vraiment une très belle plume. Ta phrase sur l’histoire qui est construite comme une énigme avec le lecteur qui ramasse petit à petit les graines de ce scénario est juste superbe. Ta critique est très intéressante et bien écrite. Tu donnes vraiment envie de découvrir cette oeuvre sanglante.

    Réponse

  4. Lutin82
    Nov 14, 2016 @ 21:54:24

    Ce mois-ci vous me faites tourner en bourrique avec des critiques qui me donnent envie de lire chacun des livres présentés. Les journées ne font que 24 heures! « une lecture énorme et dynamique », comment résister ?

    Réponse

  5. Lord Arsenik
    Nov 14, 2016 @ 20:04:35

    Sonatine = je prends !!!
    Manque juste le temps pour tout lire, donc j’accumule.

    Réponse

  6. belette2911
    Nov 14, 2016 @ 14:59:05

    Et bien, je vais encore attendre avant de l’acheter parce que pour le moment, j’ai trop à lire et pas assez d’heures dans une journée ! 😉

    Réponse

  7. Yvan
    Nov 14, 2016 @ 05:22:30

    Je viens de l’acheter, lecture à suivre bientôt, on pourra comparer nos avis 😉

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 172 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :