L’étrangère, Gardner Dozois

Couverture L'Étrangère

 

Pourquoi je l’ai choisi:

Avant toute chose, je remercie Madame Charlotte Volper des éditions ActuSf pour l’envoi de ce livre. C’était une belle surprise que j’ai trouvé dans la semaine dans ma boite aux lettres . Je la remercie de sa confiance pour mettre ce livre à l’honneur sur mon blog. C’était une fantastique expérience de lecture, et je la comprend dans son choix de réédition, il vaut sincèrement, le détour.

Synopsis:

La première fois que Joseph Farber vit Liraun Jé Genawen, il la trouva pleine de mystères. C’était durant l’Alàntene, « la Pâque du solstice d’hiver, l’Ouverture-des- Portes-de-Dûn » sur la planète Lisle. Pour l’extraterrestre, Farber bravera tous les interdits et tabous, jusqu’à se faire modifier génétiquement pour pouvoir s’unir à elle. Et pourtant, comme toutes les plus grandes histoires d’amour, leur idylle connaîtra une fin tragique…

Les personnages:

Farber est un terrien comme un autre. Ni plus ni moins qu’un humain, avec ses failles et sa naïveté. Et pourtant, par amour, il va révolutionner le monde extraterrestre, et un peu celui de la Terre, par cette douce histoire…Il n’a rien de parfait, mais grâce à son courage, il fait bouger, à sa petite échelle, les mentalités.

Liraun…Elle garde son charme, et tous ses mystères…

Ce que j’ai ressenti:…Une belle ode à l’amour…

Il y a des romans comme ça qui vous « parle » plus que d’autres, qui ont une formidable résonance dans nos vies, nos quotidiens…Celui ci en sera assurément, car j’ai eu une connivence avec ce personnage de Farber. Je nous ai trouvé la même force de combat face à l’intolérance, le bonheur de vivre un amour inconditionnel avec l’être aimé , la petite victoire à la guerre des préjugés…C’était non seulement une jolie histoire, mais j’ai trouvé aussi que c’était un bel engagement de l’auteur contre toutes les formes de condamnations à la différence. C’est un beau reflet tout en métaphore, des combats quotidiens que les terriens doivent encore mener pour l’harmonie planétaire, et peut être, sur d’autres planètes, qui sait?…Une main tendue vers l’Autre, vers L’étrangère

C’est une histoire d’amour, oui, mais pas mielleuse ou romantique, une histoire d’amour qui transcende les genres, les clichés, les difficultés. Une histoire d’amour qui aurait pu être banale, simple,  ordinaire, mais non, on est en SF, et chaque choix entraîne son lot de conséquences, elle en devient donc extraordinaire, compliquée, intemporelle…Rien ne sera facile, ni évident dans cette union, les malentendus seront pléthores, et pourtant, ils s’aiment, c’est indéniable…

« Parce que moi aussi, j’ai toujours été seule parmi mon peuple, et j’ai pensé: Comme moi, il n’a qu’une moitié d’âme, et j’ai pensé aussi : Réunissons les, ses deux moitiés. »

Imaginez donc un homme, un terrien, tombant amoureux d’une Cian, une extraterrestre. Ca aurait pu être une passade, mais non, en Amour, il faut sans cesse combattre: Farber aura cette folle énergie, car avant même la certitude de ses sentiments, il va affronter la Haine. Ce livre est donc un formidable plaidoyer en faveur de l’amour, mais surtout de la découverte de l’autre: le choix et la liberté d’aimer une personne, quelles que soient ses différences, quitte à y perdre un peu de soi même, pour devenir quelqu’un de plus fort.

C’était une haine épuisante contre laquelle on ne pouvait rien, d’autant plus sombre qu’elle ne menait à rien.

Ce texte prend son temps, mais a, une folle poésie. On se perd avec délice sur cette planète inconnue, on voudrait percer le mystère de ses habitants, on se laisse conter le nouveau ciel…C’est toute une ambiance glaciale qui nous entoure, entre le chant télépathique des Cians et la douce lumière de la Femme de Feu qui vient vous envelopper, on ressent une atmosphère particulière, étrange , hypnotique.

Les étoiles étalaient leurs armées blanches et froides et, à leur contact, Farber se sentit pratiquement trop grand pour la nuit, pour les pierres du chemin qu’il foulait.

Je pense que toute la beauté de ce texte prend tout son sens, sur la fin. On a enfin l’éclairage de la pensée dissimulée de cette culture extraterrestre. Nous nous apercevons que la lenteur du récit était nécessaire à la compréhension de la fatale tragédie, on appréhende la menace… Et, du coup, la force de cet amour, malgré les innombrables non-dits et incompréhensions, est d’autant plus magnifique, plus poignante aussi… Elle fait aussi mal que ce qu’elle est belle…Le mystère qui entoure l’apparente évolution des Cians, laisse une note amère en bouche, mais aussi un joli coup de cœur inattendu pour moi…

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 10/10

 

lu-en-part-avec-la-me

gptWwC9J_400x400

 

 

Publicités

8 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Lupa
    Juil 03, 2016 @ 10:55:17

    Il est écrit pour moi celui-ci !!!! SF + histoire d’amour, je dis yessssss !!!
    J’avais recherché ce thème et les émotions que tu décris dans le roman « Les amants étrangers » de Philip José Farmer » mais malheureusement il était beaucoup trop daté (1961) et je n’y avais pas trouvé mon compte…
    Je trouve que l’amour entre un terrien et une extraterrestre est un sujet passionnant, symbole de tolérance et d’ouverture d’esprit ! C’est donc avec enthousiasme que je découvrirai ce titre bien plus actuel, merci 🙂

    Réponse

  2. studio4artblog
    Juin 24, 2016 @ 17:01:28

    Excuse moi ma louloute, j’ai un retard monumental !!
    Pas pour moi celui là 🙂

    Réponse

  3. belette2911
    Juin 22, 2016 @ 06:50:13

    Bhou heu heu *sanglots* une histoire d’amour tragique ! 😥

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 186 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :