Fées, Weed et Guillotines, Karim Berrouka

Couverture Fées, weed et guillotines

Pourquoi je l’ai choisi:

J’adore les titres en trois mots! Ceux là, en particulier, ont éveillé ma curiosité par leur improbable trio!

Synopsis:

La dernière fois que Jaspucine a mis un pied dans le monde des hommes, elle en a littéralement perdu la tête : la Révolution française n’a pas été une période très profitable pour les créatures féeriques. Sauf pour Zhellébore, l’enfoirée qui l’a envoyée à l’échafaud. La vengeance étant un plat qui se mange froid, Jaspucine est bien décidée à retrouver la traîtresse. Même si pour cela elle doit s’attacher les services d’un détective. Mais à force de remuer ciel et terre, c’est sur une conspiration bien plus grande que la fée et l’enquêteur vont tomber.

Les personnages:

Jaspucine, déjà je suis fan du prénom, mais encore plus de la personnalité de cette fée! J’en ai tout adoré d’elle, de son apparence d’un violine à toute épreuve en passant par sa haute éloquence désopilante! Coup de cœur pour ce personnage si réussi, une fée qui ne manque pas de charme assurément! Tour à tour charmeuse et véhémente, on se surprend à adorer ses douces crises de nerfs…

« Jaspucine tourne en rond, retrouvant ses humeurs massacrantes et ses envies de baffer l’humanité toute entière. »

Marc-Aurèle, un détective féru d’aventures et allant au devant des yeux doux des damoiselles, avant même de se poser la question de l’argent… Mais quel homme! (Ca n’existe que dans les livres, c’est ça?!!!!Dommage….).

Premier de la Classe ajoute avec ses interventions, d’excellents moments de dialogue!

« L’étrangeté n’existe que par son incapacité à s’inscrire dans un schéma logique. Il suffit de trouver la clef qui la fait entrer dans la rationalité, et elle en perd toute sa particularité. »

Ce que j’ai ressenti:…Une drôle d’enquête féerique!  

Déjanté!

C’est le mot qui me vient à l’esprit immédiatement pour vous parler de ce livre! Le style, l’écriture, le moment: totalement déjanté! Sur les 100 premières pages, j’étais déjà addict! C’est vrai que le mélange Polar à la sauce féérique avait de grandes chances de me plaire, mais ce premier tiers de livre, il avait une botte secrète: l’humour. Et comment vous dire, quand on y est sensible, (et ce n’est pas forcément une évidence, surtout chez moi…), la magie opère! Jeux de mots, réparties cinglantes, situations cocasses, tout y mené d’une main de maitre pour passer un super moment de lecture! Je ne crois pas avoir jamais autant ri à la lecture d’un livre, et ça c’est assez rare pour le souligner! Ce qui m’a le plus plu, c’est le coté irrévérencieux des fées, elles sont ignoblement marrantes, à s’envoyer des noms d’oiseaux à la figure, à chambouler les pauvres humains qui leur vienne en aide, à user de tous les subterfuges pour arriver à leurs fins.

« Abjecte saloperie, infâme nuisible, souillure immonde! Je te le promets, un jour nous lui mettrons le compteur de ses prétentions à zéro, nous lui sculpterons les bas-reliefs du tympan de Notre-Dame à coups de genoux dans sa dentition de larve ambulante. Nous l’écorcherons vif devant les membres débiles de son clan, nous l’étriperons, nous en ferons de la charpie, de la bouillie, que ses petits camarades comprennent qu’il existe des choses sacrées, et que les fées en font parties. Notre vengeance sera aussi belle qu’était notre amitié! Parole de fée! « 

Ce livre a un petit coté Polar à l’ancienne doublé d’une Fantasy ultra contemporaine! L’auteur a le chic de non seulement nous donner le sourire à quasiment toutes les pages, mais de nous offrir une histoire pleine de fraicheur, ou actions et féérie se marie à merveille. Il y a une bonne dose de totale folie imaginaire dans une intrigue maitrisée, un polar réinventé qui nous souffle de la bonne humeur. On s’aperçoit que baguette magique et chapeau pointu font bon ménage avec imper’ et borsalino!

Parce que c’est totalement fun avec ses Fées pour le moins « barrées complet », parce que c’est un brin perché surtout avec cette utilisation de la Weed, et parce qu’il y a cette originalité de remettre au goût du jour la Révolution française et de revoir la Guillotine, sombre instrument de torture de notre pays, on peut dire que l’auteur ne manque pas d’imagination, et surtout de talent d’écriture pour nous donner un moment de détente,  où zygomatiques et traits d’esprits sont un cocktail  de bonheur!

Ma note Plaisir de Lecture fee clochette 9/10

 

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Charlotte Volper des Editions ActuSf pour l’envoi de ce livre! Merci de sa confiance! Cette lecture fut un véritable moment de plaisir!

 

lu-en-part-avec-la-me

gptWwC9J_400x400

image1

Publicités

28 Commentaires (+ vous participez ?)

  1. Ju lit les mots
    Juil 04, 2016 @ 19:36:35

    celui-là me tente aussi 🙂

    Réponse

  2. Rétrolien: Le Club des Punks contre l’Apocalypse Zombie, Karim Berrouka. | *****Mon féerique blog littéraire!!!!!*****
  3. Zina
    Mai 24, 2016 @ 16:47:30

    Je l’ai dans ma PAL, j’ai très envie de lire 🙂

    Réponse

  4. Nathalie M
    Mai 21, 2016 @ 09:41:45

    La Weed, c’est celle à laquelle je pense ? ? Quel mélange ! Mdr

    Réponse

  5. belette2911
    Mai 20, 2016 @ 11:03:52

    Hahahaha, on dirait du Audiard, les dialogues que tu cites ! Je pense que je vais noter de suite parce qu’un truc marrant, je suis pour !

    Réponse

  6. Smadj
    Mai 20, 2016 @ 07:26:56

    Ca a l’air excellent j’ai adoré ta chronique 😊

    Réponse

  7. Miss Fox ans Mr Bird
    Mai 19, 2016 @ 21:05:05

    Déjà que le synopsie me donnait lot à la bouche ta chronique empire la chose. Maintenant je suis trop presser de le recevoir afin de vite me plonger dans cet univers.

    Réponse

  8. Rétrolien: Fées, weed et guillotines | Le Bibliocosme
  9. chroniquesdepapiers
    Mai 19, 2016 @ 18:31:06

    Le premier mot qui m’est venu à l’esprit est ‘déjanté’ ^^ Et tu utilises le même :p Le titre est vraiment intrigant ^^

    Réponse

  10. Elhyandra
    Mai 19, 2016 @ 12:23:03

    Il a l’air super celui là, je prends note ^^

    Réponse

  11. lesmotordusdanneju
    Mai 19, 2016 @ 11:01:52

    Il a l’air totalement fait pour moi !

    Réponse

  12. Lupa
    Mai 19, 2016 @ 10:24:03

    Des fées ignoblement marrantes et qui s’envoient des noms d’oiseaux… J’espère que tu n’y as pas trop perdu tes bonnes manières au profit du mauvais exemple quand même 😀 J’aime beaucoup les lectures déjantées alors je ne peux qu’être intéressée, merci !

    Réponse

  13. Pleack
    Mai 19, 2016 @ 09:33:00

    Le titre me fait déjà bien rire !
    Super chronique ! Tu me donnes envie de rajouter ce livre à ma pal, chose que je vais m’empresser de faire !
    je vais suivre ton blog de plus près 🙂

    Réponse

    • stelphique
      Mai 19, 2016 @ 09:47:54

      Oh alors ça si ce n’est pas adorable!!!!Merci sincèrement, et j’espère que ce livre saura te plaire autant qu’il m’a plu! 😉 A très bientôt! 😉

      Réponse

  14. La tête dans les livres
    Mai 19, 2016 @ 08:44:48

    Rien que le titre est déjanté! Jolie chronique qui comme d’habitude me donne bien envie de découvrir ce livre 🙂

    Réponse

Laissez un peu de poussière de féerie, cela fait toujours plaisir...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Enter your email address to follow this blog and receive notifications of new posts by email.

Rejoignez 172 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :